cliquez pour revenir à l'accueil

 
édito
  Nouvelles du projet "Images de femmes" - projet PAC 2002-2003
 

formations et instructions officielles

 
travaux d'élèves
  Audrey - Anna Diouf
 
actualités artistiques
 

C'est l'histoire d'une femme Audrey à qui la vie n'a pas souri. Vers l'âge de huit ans, elle fut abusée sexuellement par un de ses cousins. Elle garda le secret par peur de déshonorer sa famille.

A l'âge de vingt ans, elle fit la connaissance d'un homme. Les premiers temps avec lui étaient magnifiques. Il l'amenait en voyage, lui offrait de beaux bijoux, des vêtements… Jusqu'au jour où cet homme fut sur la paille.

Il demanda qu'elle se prostitue pour lui. Au début, Audrey trouvait cela inhumain, elle lui disait qu'il ne l'aimait pas pour lui demander de faire ça. Alors il trouva comme arguments :
" si tu m'aimes vraiment, tu n'as pas à refuser. Tu pourrais me perdre et avec ce travail, tu gagneras plus facilement de l'argent en peu de temps. " Elle était follement amoureuse de lui et finit par accepter.

Le début du calvaire commença un jour où elle n'eut pas envie de se prostituer. Il la battit, ce qui lui valut quinze jours d'hôpital.
Cette fille était malheureuse et tellement ce travail la dégoûtait qu'elle se mit à se droguer pour ne pas craquer. Elle fit plusieurs tentatives de suicide.

Elle voulut une fois s'échapper mais au bout de deux jours, ce sale type la retrouva et lui fit de sales misères : il la tortura, la battit, la séquestra…

Un soir de travail habituel, elle aperçut sa meilleure amie Marie qu'elle n'avait pas vue depuis cinq ans. Elle se sentit très mal et n'osa pas venir la voir. Marie l'accosta et lui demanda ce qu'elle faisait sur le trottoir et comment elle en était arrivée là. Audrey expliqua son histoire à son amie. Marie lui dit sincèrement que cet homme n'était pas pour elle, qu'il ne l'aimait pas pour lui faire subir ça. Audrey se vexa, fut incroyablement déçue de la réaction de son amie si chère et lui lança :

" Si tu étais vraiment mon amie, tu aurais compris le geste que j'ai fait envers cet homme que j'aime plus que tout et je ne veux plus te voir. "

Quelques jours plus tard, Audrey fit des recherches dans ses affaires personnelles et tomba sur les coordonnées de Marie, des photos qui lui rappelèrent les meilleurs moments de sa vie. Elle trouva une photo d'elle lorsqu'elle avait six ans : elle était bronzée, coquette avec de jolies chaussures vernies, une petite robe avec de la dentelle et de belles tresses. Puis, elle tomba sur une photo où elle avait dix ans, elle paraissait heureuse et enfin une autre, elle avait quinze ans, Audrey se trouvait magnifique avec une taille de mannequin, des cheveux bouclés jusqu'au bas des reins et des yeux bleus comme l'océan. Elle murmura :

" J'étais si jolie, je prenais tellement soin de mon corps, maintenant je ne ressemble à rien. Pourquoi ai-je si mal tourné en aussi peu de temps ? "
Elle se mit à pleurer en pensant à ces moments merveilleux qu'elle avait vécus.

Elle hésita, puis se prépara et partit en direction de chez son amie. En arrivant, elle repensait à ce qu'elle avait dit à Marie. Elle sonna. Marie ouvrit en étant toute heureuse de la voir. Elle lui conseilla de rester chez elle pour le moment en attendant que son copain l'oublie. Audrey répondit :
" Non je ne peux pas, il risque de me retrouver et même de me tuer. "

Alors elles décidèrent toutes les deux qu'Audrey devait continuer ses habitudes.
Audrey continua à revoir Marie.
Marie lui dit :
" Crois en Dieu et tu retrouveras ton courage et la foi en toi. "

Audrey rétorqua :
" Croire en Dieu ? Il ne m'a pas aidée jusqu'à présent. "

Marie réfléchit et répondit :
" Il ne t'a pas aidée alors, pourquoi nous nous sommes rencontrées il y a deux mois et ne me dis pas que c'est le pur hasard, je ne te croirais pas. "
Audrey se dit à elle-même que son amie n'avait peut-être pas tort et écouta son conseil. Audrey se mit à croire très fort.

Un jour, elle décida d'affronter son copain et de lui dire qu'elle le laissait et que pour rien au monde, elle ne reviendrait dans ses bras. Qu'elle avait trop souffert avec lui. Son copain lui envoya :

" Mais pour qui tu te prends sale traînée, tu crois que quoi, qui va vouloir d'une ringarde comme toi, une sale droguée, tu n'es bonne qu'à ça, tu ne feras rien de ta vie et si tu me quittes, je te tue. "

Audrey était là, ne disait rien, elle lui a même souri au nez et lui lança :

" Ah ! Tu n'es pas un homme toi, sans moi tu n'es rien, un blaireau, voilà ce que tu es, qui passe son temps à vagabonder, à jouer les machos, les hommes d'affaires, en fait, toi et ta bande de copains, vous n'êtes que des bons à rien ."

Il se mit dans une colère noire et commença à la battre. A sa grande surprise Audrey se rebella et lui mit un coup dans les bourses et prit la fuite.

Elle changea de ville, de numéro de portable, elle fit une cure de désintoxication, décrocha sans problèmes et se construisit une nouvelle vie.
Aujourd'hui, Audrey a trente ans, commence à revivre, elle est mariée, a deux enfants et un mari qui l'aime et la respecte.

Comme quoi dans la vie, il ne faut jamais se laisser faire et toujours croire en soi pour que les plus beaux rêves se réalisent.

 
ressources
 
profs
 
 
liens
 
 
forum
 
banque d'images