image


21 novembre 2006

Pour nous contacter, ne pas répondre, cliquez ici >
Pour vous désinscrire, cliquez ici >
image


Au programme des Spectacles vivants...

Spectacles / Concerts
espaceur

Danse : Boris Charmatz Quintette Cercle
Du 29 novembre au 3 décembre à 19h30 et 21h00 (les dimanches à 16h00 et 18h00)
En septembre 2002, les Spectacles vivants accueillaient héâtre-élevision de Boris Charmatz, un pseudo-spectacle pour un unique spectateur allongé devant un téléviseur. ''Dans héâtre-élevision chaque danse est méticuleusement réduite à l'espace minuscule du téléviseur […] Lors du tournage de Quintette cercle, une évidence est vite apparue : cette chorégraphie ne rentrerait dans l'écran du téléviseur que pour mieux en sortir. On fantasme alors une version live dont la puissance emplirait le volume du véritable théâtre… une revanche des visages pixellisés et des physicalités aplaties. Nous y voilà.'' Boris Charmatz
Achetez votre billet en ligne !

Musique : Nosfell Le chien mord, mais pas le renard - Complet

Performance : PONI Project 2 : Soma Sema
Les 13 et 14 décembre à 19h30
Les Spectacles vivants présentent en collaboration avec le Festival 100 Dessus Dessous / Parc de la Villette la dernière création du collectif multidisciplinaire PONI. Accueilli au Centre Pompidou en 2005, PONI présente Project 2, un projet hybride construit autour des notions de rituel, d'illusion et de mort et dans lequel se mêlent danse, théâtre, performance et musique live. Un voyage transversal et poétique à travers une mémoire collective devenue difforme.
Achetez votre billet en ligne !

Spectacles en vente au Centre Pompidou et sur www.centrepompidou.fr/billetterie :
Superamas : Big 3rd episode (happy / end)
En partenariat média avec Rendez-vous.

> Plus d'infos...
> La billetterie en ligne

Un dimanche, une œuvre : Robert Rauschenberg, Oracle, 1962-1965

Conférences / Débats
espaceur
Oracle, réalisée par Robert Rauschenberg et avec la collaboration de Billy Klüver est décrite parfois comme une sculpture en cinq éléments, parfois comme un environnement sonore, ou bien comme une installation avec son, ou encore comme un assemblage en 5 parties, etc. Quant à sa présentation, elle varie selon l'espace disponible, l'état de ses composants électroniques, ou simplement les exigences et les contraintes du lieu d'exposition et de ses responsables. C'est dire à quel point elle défie toute tentative de classification, et s'obstine à conserver quelque chose du désir d'interactivité et de réciprocité dont Rauschenberg l'avait investie.

Par Régis Durand, critique d'art. Régis Durand a dirigé successivement le Centre national de la photographie (1997-2004) et le Jeu de Paume (2004-2006). Il est aujourd'hui commissaire d'expositions et consultant indépendant.

Prochaine conférence
3 décembre : Man Ray, Le Retour à la raison, 1923
Patrick De Haas, maître de conférences d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Paris 1, Panthéon- Sorbonne
26 novembre, Petite salle, 11h30, 4,50€ ; 3,50€, gratuit pour les adhérents

> Plus d'infos...
> Un dimanche, une œuvre
 

Cycle Acquérir, Préserver, Montrer - Catherine Millet, Jean-Yves Jouannais : De la critique

Conférences / Débats
espaceur
Catherine Millet n’est pas prête à se lamenter sur les illusions perdues de la modernité, même si elle ne peut manquer de témoigner quelque inquiétude sur les risques de dissolution de l’art dans le monde qui finiraient par désarmer toute possibilité de jugement. Est-ce dans cet esprit que pour le premier numéro du trimestriel art press 2, elle demandait à onze critiques de dire ''quelles sont les oeuvres choisies dans le panorama français qui sont à leurs yeux les plus pertinentes'', l’occasion, au-delà du panorama français, ''de réaffirmer la fonction d’élucidation de la critique dans une époque où le Spectacle ne fait qu’éblouir''.

Un critère ne tromperait pas, si l’on en croit Jean-Yves Jouannais se référant à Gilles Barbier : ''cette faculté d’agression et d’énervement seule à même de signaler l'expérience artistique.'' Sans cependant perdre de vue que ''tout critique, à chaque moment de son parcours, se retrouve dans cette posture à la fois de combat et de propagande, d’arrogance déclamatoire et de pur mensonge quant aux enjeux de ses conquêtes. Ses batailles sont vaines remportées sur personne, à ses propres dépens, et elles s’écrivent dans le présent de son engagement comme dans la perspective d’une histoire''.
Mercredi 22 novembre, 19h30, Petite salle, entrée libre dans la mesure des places disponibles

> Plus d'infos...
> Le Cycle Acquérir, Préserver, Montrer


Norman McLaren

Cinémas
espaceur
Cette semaine, 8 programmes sont consacrés à Norman McLaren, dont un documentaire de Donald McWilliams, Creative Process : Norman McLaren, présenté le samedi 25 novembre à 16h en cinéma 1, qui expose la genèse de ses films, et le Programme 1, le dimanche 26 novembre à 20h en cinéma 2, un best of.

La rétrospective s’adresse aussi au jeune public, avec une séance de l’Ecran des enfants, le mercredi 22 novembre en cinéma 2 à 14h30 (à partir de 4 ans) et des ateliers qui les initieront aux techniques d’animation du cinéaste.> Plus d'infos...
image

En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi) et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation, la communication ou la conservation est interdite.