Modélisation du volley ball, transformations,

contenus d'enseignement et situations

 

1°) Les enjeux éducatifs de l'activité volley ball.

L'essence de l'activité:

Un filet sépare les deux équipes et oblige les joueurs à réorganiser leur motricité usuelle en prenant des informations aériennes. Un terrain est constitué de deux cibles, l'une à défendre et l'autre à attaquer. L'échange prend fin (entre autre) quand la balle touche le sol. C'est pourquoi les joueurs, dans la même action sur la balle, ont à la fois le statut de défenseur et d'attaquant.

Les règles fondamentales:

La principale contrainte réside dans le fait que la balle ne doit pas être bloquée, elle doit être frappée. Cette règle place le pratiquant en situation de crise de temps, il doit décider de ce qu'il va faire de la balle avant de l'avoir reçue. Ensuite, quand la balle touche le sol l'échange prend fin, car la cible, c'est le sol. Donc pas de rebond: confusion de but pour l'élève. Toutes les autres règles du jeu, y compris la façon de marquer les points, peuvent être adaptées selon le niveau de pratique. D'un point de vue sécuritaire, à quelque niveau que ce soit, les fautes de filet et les pénétrations doivent être sanctionnées.

La systématique des actions:

Un joueur est confronté à une succession de prise de décision, en grande partie due à la notion de crise de temps. Il doit se déterminer intervenant ou non-intervenant, il doit ajuster un placement initial à un déplacement nécessaire à l'action sur la balle, il doit choisir un mode d'intervention sur la balle (en appui, en suspension, et quelle frappe de balle), et enfin il doit choisir entre la conservation de la balle dans son camp ou bien le renvoi dans le camp adverse en gérant le couple risque/sécurité.

Commentaire: La balle est toujours en l'air, une balle qui vole, elle est obligatoirement frappée, elle n'est jamais tenue, sauf au service. Si on considère que le rugby est plus un sport collectif de combat et d'évitement, et si le hand, basket, foot apparaissent plus comme des sports collectifs de démarquage, alors le volley apparaît comme un sport collectif de renvoi. Un sport collectif qui place un joueur en relation avec les membres de son équipe dans un système de jeu pour renvoyer la balle de l'autre côté du filet, ce qui nous fait classer le volley ball proche des activités de renvoi, comme le badminton, le tennis, le tennis de table, etc …

2°) Précisions terminologiques sur les notions de transformations, de compétences et de contenus

Se transformer, pour un élève, c'est passer d'un niveau de compétence initial à un niveau de compétence plus élaboré. Cette transformation lui permet d'être plus compétent dans l'activité. Certaines transformations sont plus motrices, d'autres sont plus méthodologiques, d'autres sont plus sociales. Parmi les transformations motrices, certaines sont plus stratégiques, d'autres sont plus techniques. Se transformer, pour un élève, c'est franchir différents obstacles hiérarchisés, chacun d'eux étant significatif de l'appartenance à un niveau de pratique.


Les contenus d'enseignement sont "les conditions à intérioriser qui permettent l'élaboration d'actions nouvelles elles-mêmes corrélatives de transformation de l'activité corporelle".
MARSENACH, MERAND. L'évaluation formative en EPS dans les collèges. PARIS INRP 1987.

"Contenus: Moyens utilisés pour parvenir à une fin". André CHEVREL-Revue histoire de l’éducation Mai 88.

"Les contenus d'enseignement sont les différents savoirs pratiques et théoriques que l'élève doit apprendre pour acquérir les compétences déterminées par les programme de la discipline, et transformer en conséquence ses conduites motrices.
Rapport du jury de concours externe de recrutement des professeurs d'EPS, 1996.

"Pour le jury, les contenus d'enseignement correspondent à ce que les élèves doivent apprendre en EPS."
Rapport du jury du CAPEPS externe, Oral 1, 2002.


Commentaires: Au collège, les contenus sont les différents savoirs pratiques et théoriques que l'élève doit apprendre pour se transformer et acquérir les compétences et les connaissances définies par les programmes. Au lycée, les contenus sont l'ensemble des connaissances que l'élève doit acquérir pour construire des compétences. Les "savoirs théoriques" du collège correspondent aux connaissances de type informations pour le lycée. Les "savoirs pratiques " du collège correspondent aux connaissances de type technique et tactique pour le lycée.

 

3°) La modélisation du volley ball en niveaux de jeu, du "jamais fait", "débutant", "débrouillé", "confirmé" et "expert".

Pour armer le regard de l'enseignant et permettre à l'élève de se situer dans une progression, cinq niveaux de jeu sont identifiés à partir des trajets du ballon, la vie de la balle, le but du jeu pour l'élève, ses réponses type. A chaque niveau de jeu correspond une lecture du jeu: C'est ce qui apparaît lorsque, situé sur le côté, on regarde les élèves jouer. Un niveau est également caractérisé par une "représentation" du jeu par l'élève: "C'est l'interprétation du but à atteindre" selon Merand.

NIVEAU DE JEU 1 Jamais fait

Quel est le but du jeu pour l'élève?

Particulièrement saturé de facteurs émotionnels, l'élève débutant a du mal à RENCONTRER le ballon. Souvent, un premier contact douloureux avec la balle est à l'origine de son hésitation d'aller sur le point de chute de la balle. Il a, à tort ou à raison, peur de se faire mal aux doigts. C'est l'étape de la SAUVEGARDE.

Quelle est la circulation de la balle?


Les comportements constatés.

L'élève n'intervient sur le ballon que contraint et forcé: Quand la balle lui tombe exactement sur la tête, ou quand l'enseignant se fâche. Placé avec un partenaire de son niveau de part et d'autre d'un filet, il a du mal à réaliser deux échanges de suite. Il lui arrive de bloquer la balle à 2 mains ou de la frapper avec le poing. Il adore "jouer" en 6X6 pour être sûr de ne jamais toucher la balle.

Les transformations, contenus, situations proposées pour passer du niveau "jamais fait" au niveau "débutant"

 

NIVEAU DE JEU 2 Débutant

Quel est le but du jeu pour l'élève?

S'étant débarrassé de la peur du ballon, l'élève va à sa rencontre avec l'intention de lui faire (re)passer le FILET. Il veut prendre toutes les balles. L'adversaire n'existe pas.

Quelle est la circulation de la balle?


Les comportements constatés.

L'élève court dans tous les sens pour toucher le ballon. Il "explose" quand il le touche, il "vole" les balles de son partenaire. Il n'a pas intégré la notion de cible, on en a pour preuve qu'il prend toutes lesballes, même les balles dehors. La forme de jeu usuelle, c'est le RENVOI DIRECT. Il privilégie UN seul mode de frappe de balle.

 

Les transformations, contenus, situations proposées pour passer du niveau "débutant" au niveau "débrouillé"

NIVEAU DE JEU 3 Débrouillé

Quel est le but du jeu pour l'élève?

Gagner, c'est renvoyer la balle au fond du terrain pour mettre en difficulté l'adversaire. L'élève a pris conscience de la présence de l'adversaire et essaie de mettre la balle là où il n'est pas. L'élève déploie une STRATEGIE OFFENSIVE IMMEDIATE.

Quelle est la circulation de la balle?


Les comportements constatés.

L'élève a structuré l'espace en deux parties: à l'avant il attaque (il envoie la balle dans la cible adverse), à l'arrière il transmet la balle à l'avant. Il a donc différencié deux rôles, avant et arrière. La forme usuelle de jeu, c'est le relais entre l'arrière et l'avant. Il a intégré la notion de CIBLE. Il laisse tomber les balles quand il les juge dehors. Il commence à"discuter" avec les adversaires pour départager une balle ligne.

 

Les transformations, contenus, situations proposées pour passer du niveau "débrouillé" au niveau "confirmé"

NIVEAU DE JEU 4 Confirmé

Quel est le but du jeu pour l'élève?

Gagner c'est SMASHER, car renvoyer la balle à 2 mains ne suffit plus. L'élève prend en compte l'espace latéral comme étant celui le plus favorable pour recevoir la balle et smasher. L'élève déploie une STRATEGIE OFFENSIVE DIFFEREE.

Quelle est la circulation de la balle?


Les comportements constatés.

Les élèves s'organisent le plus souvent en 3 touches de balle. Chaque élève pouvant être passeur ou attaquant, c'est la place sur le terrain (le poste), qui détermine le rôle. Au niveau des frappes de balle, c'est le smash qui est privilégié. Le temps d'attaque retenu est celui de la balle normale. On assiste en même temps, à l'apparition du contre.

 

Les transformations, contenus, situations proposées pour passer du niveau "confirmé" au niveau "expert"

NIVEAU DE JEU 5 Expert

Quel est le but du jeu pour l'élève?

Gagner c'est créer de l'incertitude spatiale et/ou temporelle pour l'adversaire. Les élèves se spécialisent en tant que passeur ou attaquant. A l'inverse du niveau précédent, c'est le rôle qui détermine le poste. L'élève emploie une STRATEGIE OFFENSIVE MASQUEE.

Quelle est la circulation de la balle?


Les comportements constatés.

Pour créer l'incertitude spatiale, les attaques vont se construire près du passeur, loin du passeur, en avant ou en arrière de celui-ci. Pour l'incertitude temporelle, le passeur distribuera des balles normales (niveau 4), moyennes ou courtes. Spécialisés, les joueurs effectueront des permutations, des pénétrations. On assiste à des croisements de course d'élan.