Sciences « L’alimentation au cycle 2 »

 

Compte-rendu de l’animation Pau 1 du 1er février 2006 – CREST de Pau

 

    

 

 

 

Rappel des domaines étudiés en sciences au cycle 2

Elaboration de séquences

Le classeur de sciences

Synthèse des propositions

Canevas d’une séquence

Exemple de programmation cycle 2

Mise en situation dans différents ateliers

Un dossier complet sur le site de l’IUFM de Lyon

Exemples de trace écrite

Bibliographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A.      Rappel des domaines étudiés en sciences au cycle 2

retour

 a.       Les contenus

 

 En sciences, au cycle 2, on travaille sur 3 domaines :

  

1 - La matière

2 - Le monde du vivant

Les manifestations de la vie chez l'enfant

Les manifestations de la vie chez les animaux et chez les végétaux

Diversité du vivant et diversité des milieux

  

3 - Les objets et les matériaux

b.      Les compétences

 

 1 - Compétences dans le domaine du vivant

2 - Compétences dans le domaine de la matière et des objets

  

 

B.      Le classeur de sciences "mode d'emploi"

retour

Ce que disent les textes officiels

 

"Tout au long du cycle, les élèves tiennent un carnet d'expériences et d'observations. L'élaboration d'écrits permet de soutenir la réflexion et d'introduire rigueur et précision. L'élève écrit pour lui-même ses observations ou ses expériences. Il écrit aussi pour mettre en forme les résultats acquis (texte de statut scientifique) et les communiquer (texte de statut documentaire). Après avoir été confrontés à la critique de la classe et à celle décisive du maître, ces écrits validés prennent le statut de savoirs.

            (Nouveaux programmes pour l'école primaire, B.O Hors série n°1 du 14 février 2002).

  

Ce qu'il est

 

Un grand classeur pour toute la scolarité primaire (cycle 2 et 3).

Il contient un protège documents permettant de conserver toutes les pages d'un même module avant leur classement.

Les autres supports possibles : un cahier, un porte-vues, des fichiers informatiques, etc.….

 

Ce qu'il contient

 

Une page de garde générale;

Une note d'information pour les parents;

Des intercalaires pour le rangement. Ils correspondent à la terminologie retenue pour le cycle (La matière, unité et diversité du vivant,... pour le cycle 3)

Les productions des élèves et documents divers;

Des fiches-outils élaborées par les élèves.

 

 Ce qu'il peut également contenir

 

Des conseils pour bien présenter son travail;

Un référentiel sur la démarche expérimentale en sciences;

Les programmes pour chaque cycle;

Un lexique pour garder en mémoire quelques définitions essentielles;

Un sommaire pour chacune des parties du programme (le ciel et la terre,….);

Un sommaire pour chaque module (ex : le mouvement apparent du soleil).

 

  Quand écrit-on ?

 

Avant de faire : pour réfléchir à un problème, anticiper un résultat.

En faisant : pour ne pas perdre de données.

Après avoir fait : pour interpréter les résultats, des observations, analyser…

 

 Zone de Texte:  
Quels types d'écrits y trouve-t-on?

 

Des mots, des phrases pour communiquer, pour mémoriser, pour conceptualiser…

Des dessins pour représenter la réalité.

Des schémas pour codifier.

Des diagrammes pour représenter, faciliter l'interprétation des données.

Des tableaux de mesures.

 

  Comment l'utiliser ?

 

1.       les écrits personnels (feuille de couleur)

C'est un outil pour l'élève où il écrit avec ses mots à lui. Il y note ses questions, ses observations, ses hypothèses, le matériel dont il a besoin, ses résultats, ses conclusions, … (les différentes étapes de sa démarche personnelle).

L'enseignant peut lire ce genre d'écrit mais il ne le corrige pas afin de garantir l'authenticité de la pensée scientifique et de faire comprendre à l'enfant le rôle essentiel, ainsi que celui de tâtonnement expérimental et de l'erreur. Seul l'élève peut de lui-même corriger, mais c'est lui qui en décide. Il emploie souvent le je.

 

2.       les écrits collectifs

Ce sont des traces écrites des synthèses collectives des travaux personnels (support de communication et de mémoire pour le groupe classe).

Ils doivent être lisibles, compris par tous et sont corrigés par le maître. L'élève emploie plutôt ici le nous. On recherche au maximum une présentation standardisée de ces écrits. Cet apprentissage de l'écrit scientifique vise l'autonomie de l'élève et se fait bien sûr très progressivement.

 

 Un lien précieux avec les familles

 

Intégrer les familles à cette démarche scientifique est essentiel.

Les parents pouvant être tentés de corriger les fautes ou de compléter les recherches en cours, il est donc indispensable de les informer en début d'année de l'utilisation de ce nouvel outil et de solliciter leur collaboration dans l'intérêt des élèves en leur spécifiant le rôle qu'ils doivent tenir.

De plus, ce contact pourra s'entretenir en demandant aux enfants de faire des recherches chez eux. Les parents collaborent alors aux activités de classe.

 

                                                 

C.      Zone de Texte:  
Canevas d'une séquence

retour

 a.       Choix d'une situation de départ

A choisir dans les programmes et si possible en lien avec le projet d'école. Profiter des ressources locales et des opportunités de la vie de la classe.

 

 b.      Vers un questionnement partagé de la classe

Émergence des représentations initiales et appropriation de la démarche qui va être mise en œuvre.

 

c.       Activités et investigation menées par les élèves

Le maître gère le mode de regroupement (petit groupe/grand groupe). Le langage est au cœur de ces activités : explication des prévisions, des actions à mener et des résultats obtenus. L'échange se fait entre le maître et les élèves mais aussi entre les élèves.

Production de traces diverses : dessins, tableau, photos..., permettant de se rappeler ce qu'on a fait.

 

d.      Structuration des acquis

Synthèse des différentes notions vues pendant la séquence, avec éventuellement recours à des albums ou des documentaires.

Réalisation d'une trace écrite collective ou individuelle

 

     e.       Les écrits fonctionnels en sciences

 

Les écrits instrumentaux (pour soi)

Pour agir (recherches, émissions d'hypothèses, plan).

Pour décharger sa mémoire (notes d'observations, relevés de résultats).

Pour expliquer à soi-même (notes sur ses idées, ses interprétations).

Les écrits ommunicationnels (pour les autres)

Pour faire comprendre (compte-rendu d'expériences).

Pour présenter son travail (synthèse sur une question, affichages).

Pour faire savoir ce que l'on sait (réponses à des questions, évaluations, représentations).

 

  

D.      Zone de Texte:  
Exemples de mise en situation sur le thème de l'alimentation

retour

Mise en situation dans différents ateliers sur le thème de l'alimentation pour que les enseignants puissent se rendre compte du cheminement intellectuel des élèves ainsi que des difficultés qu'ils peuvent rencontrer. Ces mises en situation sont clôturées par une discussion sur les difficultés rencontrées

 

a.       Tri d'images d'aliments

Trier les images en fonction de leur origine : animale, végétale ou autre.

 

 

b.      Fabriquer un petit-déjeuner ou un goûter

Choisir une carte petit-déjeuner ou goûter. Choisir les cartes aliments de son choix pour fabriquer un petit-déjeuner ou un goûter. Vérifier en retournant les cartes que celui-ce est équilibré.

 

 

c.       Le goût

Kim goût : tremper la baguette de bois dans le verre d'eau puis dans une des 7 boîtes et découvrir le nom des 7 aliments (sucre vanillé – sucre – sel – chocolat – farine – café - café soluble). Faire cela les yeux fermés en étant aidé par une autre personne.

 

 

d.      Comparaison de deux repas : jeu "menus d'ici et d'ailleurs"

Avec l'aide de l'affiche, choisir dans le carnet : menus d'ici et d'ailleurs une page et trouver lequel des deux menus est le plus équilibrée.

 

 

e.       Qui suis-je?

Découvrir le nom de l'aliment à partir d'une devinette. Le décrire de la manière la plus complète possible. Découverte de la notion d'acide, d'amer, de sucré et de salé.

 

 

f.        Révélation de la présence d'amidon

Mettre dans un tube à essai de l'eau et dans un autre, de l'eau de pain. Mettre quelques gouttes de liquide de Lugol. La coloration bleue montre qu'il y a de l'amidon dans la solution.

 

 

 

E.      Zone de Texte:  
Exemples de trace écrite

retour

 

Nom :……………….                  Date : ………………………

Prénom : …………………………….

 

écris ce que tu viens de faire durant cette séance de science sur l'alimentation.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….........................

 

 

Retiens ce que tu viens d'apprendre.

 

 

Tous les aliments que je mange proviennent des animaux et des plantes.

Certains se mangent crus, d'autres se mangent cuits.

L'eau que je bois, par contre, ne vient ni d'un animal, ni d'un végétal. On la trouve dans la nature.

Avec du lait, on peut faire du fromage.

 

 

 

 

 

 

Nom :……………….                  Date : ………………………

Prénom : …………………………….

 

Réécris le nom des différents aliments que tu as utilisés pour fabriquer ton repas.

 

Exemple de déjeuner

 

 

Entrée :                        ………………………………….………………………………..

 

Plat principal : ………………………………….………………………………..

 

Produit laitier : ………………………………….………………………………..

 

Dessert :                      ………………………………….………………………………..

 

Boisson :                     ………………………………….………………………………..

 

Autres :                        ………………………………….………………………………..

 

 

 

A la maison, écris la liste des aliments que tu as mangés pendant un repas : …………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………

 

 

 

F.      Elaboration d'une séquence à partir de documents triés sur le thème de l'alimentation

retour

Ce travail est suivi par une présentation par chaque groupe des séances envisagées.

Vous allez vous répartir par 4 ou 5 et prendre une enveloppe regroupant des documents sur le thème de l'alimentation.

Vous allez élaborer une ou plusieurs séances mettant en jeu le thème de l'alimentation.

Posez-vous les questions suivantes :

 

Comment faire pour adapter ma séance aux différents niveaux du cycle 2? Est-ce possible?

Quelle trace garder du travail effectué : écrite, affiche, individuelle, collective, photos

Quel mode de travail choisir : en grand groupe, en petit groupe?

Quel matériel fournir? A quel moment?

Comment introduire ma séance? Quel peut être le lien avec la vie de la classe?

Quel lien avec les autres activités en classe (art plastique, mathématique)?

Quel est le vocabulaire spécifique à mettre en place?

 

 

G.     Synthèse des propositions sur le thème de l'alimentation et du goût

retour

L'alimentation, proposition 1

 

Séance 1

Séance 2

Séance 3

Classification des aliments par famille.

Objectifs : être capable de composer un menu équilibré.

Pré-requis : origine des aliments (animale, végétale ou autre).

Situation de départ : chaque enfant a amené un aliment (du jardin ou de la cuisine).

Problématique : comment composer un menu du midi ou du soir.

Recherche en petits groupes de 4. Chaque groupe élabore son menu.

Mise en commun : échanges des remarques et émergence de l'idée d'un menu.

Trace écrite : Affiche collective avec les menus.

Situation initiale : certains menus ne sont pas bons pour la santé.

Problématique : Qu'est-ce qu'un menu équilibré?

Émission d'hypothèses par les enfants.

Recherche : 1ère ébauche avec leurs représentations ; classement des aliments apportés en fonction des aliments qui peuvent se manger ensemble ou pas.

Apport du document scientifique par le maître. On arrive aux familles d'aliments.

Fabrication d'un menu à l'aide de la classification.

Prolongement avec le menu d'un petit déjeuner.

Réinvestissement : proposition de deux menus et il faut trouver le plus équilibré.

 

  L'alimentation, proposition 2

 

 Situation de départ

Séances

Qu’est-ce qu'un aliment? Lexique et représentations (GS, CP collectivement ; CE1, individuellement).

Tri d'images ou d'objets représentatifs

Consigne ouverte : classe les aliments qui vont ensemble. Objectif : trouver des critères de tri.

Classification sur l'origine des aliments (animale, végétale) et transformation de quelques aliments.

Étude des menus de la cantine sur une semaine

Comparaison avec les familles d'aliments.

 

 L'alimentation, proposition 3

 

Phase initiale

1ère étape

2ème étape

 3ème étape

 4ème étape

Inventaire individuel puis collectif à partir des repas pris à la maison.

Questionnement initial : pourquoi mange-t-on des choses différentes?

Objectif ensuite : identifier les différentes familles pour fabriquer un menu équilibré.

Zone de Texte:  
Fabrication d'étiquettes représentant ces aliments, avec tri libre par groupes : "mettre ce qui peut aller ensemble et donner un nom à la famille".

Regroupement collectif avec résultats des différents groupes. Faire émerger des questionnements par rapport aux différents classements.

Est-ce qu'il y a tout ce qu'il faut pour grandir? Pourquoi faut-il manger de tout? Pourquoi faut-il manger les aliments que vous avez mis ensemble?

→ Dégager l'intérêt des différentes familles.

Classer différents aliments de par leur origine animale ou végétale pour aboutir à une meilleure connaissance des aliments.

Essayer de constituer 1 repas par groupe avec des aliments de toutes les familles.

Idem individuellement comme trace écrite.

 

 L'alimentation, proposition 4

 

En CP - Séance 1

Séance 2

Séance 3

Séance 4

Situation de départ : menu de la cantine ou petit-déjeuner pris le matin.

Nommer et écrire au tableau.

Découpage dans les catalogues/publicités des images d'aliments qu'ils ont mangés.

Tri des images (par petits groupes) sur critères libres et explication collective.

Sélection de certains critères et validation collective :

            En fonction du goût : j'aime, je n'aime pas.

            En fonction de l'origine : animale, végétale ou autre.

            En fonction de la place dans le repas : entrée, plat, dessert.

Réinvestissement individuel  avec la figure 11 (Tavernier, enseigner la biologie et la géologie à l'école élémentaire, Bordas, Page 61).

Rappel des tris effectués.

Proposer la fleur des familles en ayant auparavant supprimé le nom de chaque famille (Nouvelle collection Tavernier, cahier d'activités, Biologie, CE1, page 38).

Déterminer les critères de tri : donner un nom à chaque famille en petits groupes.

Mise en commun et comparaison des propositions : chois d'un nom pour caque famille.

Par petits groupes, compléter chaque famille par un aliment nouveau.

Réalisation d'une grande fleur collective.

Chacun cherche un aliment et le colle au bon endroit.

Attribution d'une couleur de référence pour chaque famille (collectif).

Mettre des pastilles de couleur sur le menu de la cantine et critique collective du menu.

Notions de menu équilibré et d'équilibre alimentaire.

Réinvestissement individuel : le plateau de Nicole et Véronique. (Nouvelle collection Tavernier, cahier d'activités, Biologie, CE1, page 39).

 

 L'alimentation, proposition 5

 

Séance 1 - langage

Séance 2

Séance 3

Il est bientôt midi. Les enfants ont faim. Pourquoi a-t-on faim?

On s'est dépensé. On a besoin de force.

Qu'est-ce qui nous donne des forces quand on mange?

Recueil des hypothèses.

Consignes : au retour de midi, vous dessinerez (GS), vous écrirez (CP) ce que vous avez mangé à midi pour prendre des forces.

Reprise de la consigne et réalisation.

Lister les aliments proposés par les enfants.

Illustration par découpage dans des catalogues d'aliments.

Affichage collectif.

Est-ce que tout le monde a mangé les mêmes aliments au repas?

 

 L'alimentation, proposition 6

 

Objectifs

Séance 1

Séance 2

Séance 3

Séance 4

Prolongements possibles

La nature variée de l'alimentation

Repas équilibré

Origine des aliments (animale ou végétale)

Notion de cuisson

Pré requis : on dessine (enquête sur une semaine sur les aliments des différents repas).

On discute, on classe par famille, cru-cuit, sucré-salé, liquide-solide.

Compléments par découpage de publicités.

 

Travail de validation avec la fiche individuelle : que mange Eric? (voir la Tavernier)

Approche biologique : pourquoi mangeons-nous? Que deviennent les aliments? La réponse est trouvée grâce à la lecture de documents.

Travail écrit sous forme de jeux : mots croisés, Kim intrus.

Évaluation : composer un menu équilibré. Travail sur les familles d'aliments.

Activités plus ludiques : travail en ateliers à par d'images, de charades, de jeux de production de différents écrits.

Je mange donc je grandis

La digestion, les dents

Que mangent les animaux?

Différents régimes alimentaires

Élevages

Compétences

Observation

Dessin

Prise de note

 

 L'alimentation, proposition 7

 

Séquence de 2 séances sur l'alimentation. Niveau CP/CE1

Séance 1

Séance 2

Prolongements

Qu'est-ce qu'on mange?

Avoir une bonne alimentation

   D'où viennent les aliments?

 

   A quoi servent les aliments.

Recueil des informations auprès des élèves : qu'est-ce que tu as mangé au petit-déjeuner, ce midi, hier soir?

Dessine le ou écris le.

Mise en commun rapide.

Le maître introduit la classification par famille d'aliments (la fleur des familles).

À l'oral, chaque enfant choisit dans ses menus un ou deux éléments et dit dans quelle famille il se range. Le maître valide ou explique.

Trace écrite : une par enfant et une affiche collective.

Aujourd'hui, nous avons appris que les aliments appartiennent à plusieurs familles. Colorie chaque famille avec le code de couleur suivant :

Eau : bleu, viandes : rouge, légumes : vert, féculents : marron, matières grasses : jaune, produits laitiers : violet.

Par groupes de 4, activité de tri d'images découpées dans des publicités.

Consigne : range ces aliments dans la bonne famille.

Bilan, correction : les sucres n'appartiennent pas aux familles vues, ils ne sont pas très bons pour la santé. Sont-ils utiles dans notre alimentation?

Comment avoir une bonne alimentation? Il faut composer des menus avec toutes les familles d'aliments.

 

Le maître a choisi un menu parmi les menus des élèves de la séance précédente.

Par deux :

-          donne la couleur de la famille d'aliments pour chaque élément de ce menu.

-          Est-ce que toutes les familles sont représentées?

-          Dessine ce que tu peux ajouter pour faire un menu équilibré.

 

Mise en commun et validation.

 

 L'alimentation, proposition 8

 

 As-tu une faim de loup ?

Prolongements

A partir du document, retrouver les aliments dans les publicités. Les reconnaître, les verbaliser et les placer de manière identique au tableau.

Séparer les aliments : choix d'un critère de sélection : animal/végétal. Puis on mélange à nouveau. Deuxième critère de sélection : les crus, les cuits.

  Connais-tu d'autres aliments (animal/végétal)

 

  Les aliments composés : retrouve les différents aliments simples

 

Le goût, proposition

 

Situation de départ

Séances

Prolongement

Pour la semaine du goût, la maîtresse amène des ingrédients afin de faire une recette. Les enfants doivent les identifier :

  Avec la vue (emballages, aspect).

  À l'odeur.

  Au goût.

En grand groupe, recueil des représentations initiales.

Jeu de Kim : identification des saveurs : les aliments sont délayés. Les enfants retrouvent les saveurs grâce à des solutions de chaque ingrédient dilué. La maîtresse complète.

Remarque :

            Pour la saveur sucré : 1 litre d'eau avec.4 g de saccharose.

            Pour la saveur salé : 1 litre d'eau avec 2 g de chlorure de sodium

            Pour la saveur amer : 1 litre d'eau avec 1 mg de sulfate de quinine.

            Pour la saveur acide : 1 litre d'eau avec 500 mg d'acide tartrique.

 

Rôle de la langue : les enfants doivent verbaliser pour expliquer ce qui permet d'identifier l'organe qui détecte le goût. Jeu des tests sur toutes les parties de la bouche (à partir des Propositions des enfants).

            Le palais

            La langue

            Les dents

            Les joues.

 

Application de sucre puis de sel avec un coton tige. Ceci permet la vérification et on trouve que c'est la langue. Travail sur l'anatomie de la langue avec un miroir pour l'observer.

Le goût dépend aussi de l'odorat.

 

 

 

H.      Zone de Texte:  
Exemple de programmation en sciences en cycle 2

retour

Dans le domaine des sciences physiques et de la technologie l'enfant de 5 à 8 ans devrait être capable en fin de cycle 2 :

 

de connaître quelques propriétés de la matière et de certains matériaux courants,

d'utiliser des objets techniques usuels (outils, instruments de mesures de météorologie, balances symétriques ou asymétriques, appareil photographique, magnétophone ou magnétoscope, ...)

de monter et démonter des maquettes, de jouets ou d'objets techniques simples, réalisées en matériel de construction,

de mener à terme des fabrications diverses et réalisations technologiques qui répondent effectivement à un projet initial (moteur à air ou à eau, moulin à air chaud,...),

de connaître quelques unes des caractéristiques des différents états de l'eau et de leurs transformations possibles, en particulier ce qui est nécessaire pour nommer l'eau dans la vie quotidienne.

de réaliser un circuit électrique simple (un générateur, deux récepteurs ou un interrupteur et un récepteur) afin de mieux comprendre les appareils électriques manipulés dans le cadre du développement de l'autonomie. Les récepteurs utilisés correspondant à une ampoule, un moteur, un buzzer.

 

Vous pouvez donc vous inspirer de la programmation suivante (qui n'est qu'un modeste exemple). Vous allez trouver parfois des répétitions pour un même thème pour deux niveaux : c'est normal car nous pensons que la différence d'âge entre deux niveaux est parfois trop faible pour différencier le type d'activité, ce qui ne veut pas dire que l'on réalisera l'activité de la même manière.

 

 

GS (5/6 ans)

CP (6/7 ans)

CE1 (7/8 ans)

Propriétés de la matière et familles de matériaux

Rencontrer des matières les trier et les classer, nommer leur état et constater leurs propriétés au cours d'activités diverses : cuisine, travail manuel, arts plastiques, modelage...

Exemples : flotte/coule, dur/mou, rigide/élastique ou flexible/malléable, imperméable/spongieux, résistant/cassant/friable, l'air chaud "monte"...

Constater l'action d'objets (et de différents métaux) vis-à-vis des aimants et dans un circuit électrique, manipuler des ressorts...

Rencontrer des matières les trier et les classer, nommer leur état et constater leurs propriétés au cours d'activités diverses : cuisine, travail manuel, arts plastiques, modelage...

Exemples : flotte/coule, dur/mou, rigide/élastique ou flexible/malléable, imperméable/spongieux, résistant/cassant/friable, l'air chaud "monte"...

Constater l'action d'objets (et de différents métaux) vis-à-vis des aimants et dans un circuit électrique, manipuler des ressorts...

Aborder les différents états de la matière (et de l'eau), les interactions entre les pôles des aimants,

les caractéristiques des ressorts,

l'action de la température sur le thermomètre

 

 

Maniement d’outils, d'ustensiles et fabrications diverses à Zone de Texte:  
caractère utilitaire ou ludique

Apprendre des gestes élémentaires (assembler et couper diverses matières, planter un clou, visser et dévisser, action visuelle ou sonore sur la matière) et rencontrer des outils ou des instruments au cours d'activités de travail manuel, d'arts plastiques, de musique, de cuisine...

Exemples : manipuler des serrures et des cadenas, une loupe, un miroir, un thermomètre, un aspirateur, un sèche-cheveux, un magnétophone ; jouer avec un micro-ordinateur, des ustensiles mécaniques de cuisine ou des instruments de musique.

Création de livres animés dans le cadre d'un projet technologique

Apprendre des gestes élémentaires (assembler et couper diverses matières, planter un clou, visser et dévisser, action visuelle ou sonore sur la matière) et rencontrer des outils ou des instruments au cours d'activités de travail manuel, d'arts plastiques, de musique, de cuisine...

Exemples : manipuler des serrures et des cadenas, une loupe, un miroir, un thermomètre, un aspirateur, un sèche-cheveux, un magnétophone ; jouer avec un micro-ordinateur, des ustensiles mécaniques de cuisine ou des instruments de musique.

Création de livres animés dans le cadre d'un projet technologique

Apprendre des gestes élémentaires (scier, percer avec une vrille ou une mini-perceuse),

manipuler un pyrograveur,

fabriquer un thermomètre,

utiliser un micro-ordinateur

 

Utilisation d'objets techniques usuels

Rendre les enfants autonomes vis-à-vis d'objets techniques (dont changer des piles) et être capable de définir l'usage de ceux-ci dans le cas du travail manuel, de la cuisine, d'arts plastiques, de musique, d'audiovisuels...

Rendre les enfants autonomes vis-à-vis d'objets techniques (dont changer des piles) et être capable de définir l'usage de ceux-ci dans le cas du travail manuel, de la cuisine, d'arts plastiques, de musique, d'audiovisuels...

Comme en GS / CP mais aussi vis à vis du magnétoscope, de robots électroménagers, et d'instruments divers de météorologie

Étude ("démontage et remontage" !) d'objets techniques simples

 

Etre sensibilisé au principe de fonctionnement (vitesse de rotation et taille des roues dentées, effet bras de levier) d'ustensiles de cuisine mécaniques ou électriques, d'outils divers et de jouets ou jeux mécaniques. Comparaison avec des maquettes réalisées avec des jeux de construction.

Jouets électriques et lampe de poche: différentes sources d'énergie

Etre sensibilisé au principe de fonctionnement (vitesse de rotation et taille des roues dentées, effet bras de levier) d'ustensiles de cuisine mécaniques ou électriques, d'outils divers et de jouets ou jeux mécaniques. Comparaison avec des maquettes réalisées avec des jeux de construction.

Jouets électriques et lampe de poche: différentes sources d'énergie

Leviers et balances

Rencontrer des principes physiques à travers des jeux: balance du coin "marchande", bascule...

Exemples : jeux de bascule, balances diverses, ciseaux, casse-noix, batteur, tenailles, clés diverses, soulever avec une planche

Exemples : jeux de bascule, balances diverses, ciseaux, casse-noix, batteur, tenailles, clés diverses, soulever avec une planche

L'électricité

Rechercher des pannes introduites dans une lampe de poche, rencontrer différentes piles

Réaliser un circuit simple, rechercher des pannes dans un circuit monté.

Aborder "isolant/conducteur" et rencontrer la douille et l'interrupteur

Rencontrer aussi le moteur et le buzzer. Monter un circuit plus complexe (deux éléments en série) , le schématiser et chercher des pannes.

Les états de la matière et leurs transformations

Observation de changements d'état sous l'effet de la température (chaud / froid).

Exemples : chocolat, beurre, glace, bougie...

Observation de transformation sous l'effet d'une "cuisson"

Agir pour transformer la matière et connaître quelques changements d'état.

Exemples : fusion, solidification, vaporisation, condensation et sublimation (cas de l'antimite).

Faire le lien avec les appareils électroménagers.

Agir pour transformer la matière et connaître quelques changements d'état.

Exemples : fusion, solidification, vaporisation, condensation et sublimation (cas de l'antimite).

Faire le lien avec les appareils électroménagers.

Mise en évidence des propriétés de l'air et de l'eau dans la vie quotidienne

L'eau à travers des jeux :

Exemples : moulin à eau, bateau à réaction, transvaser de l'eau d'un récipient à un autre...

Mise en évidence de l'air ou de gaz :

Exemples : objets volants, ballons de baudruche, mobiles à air (chaud) , girouette, souffler dans l'eau, les boissons gazeuses...

L'eau et ses effets à travers des jeux :

Exemples : moulin à eau, bateau à réaction, qui seront fabriqués dans le cadre du travail manuel ou de la technologie.

La météorologie et les échelles "Beaufort" pour déterminer la force du vent à partir de l'aspect de l'eau ou des effets de l'air.

La météorologie et la mesure de la température

Les mélanges avec de l'eau : les mélanges "liquide/eau" et "solide/eau", avec la sensibilisation respective à la miscibilité et à la dissolution ou à l'absence de ces propriétés, en particulier lors des activités "cuisine" et "artistiques".

L'eau et ses effets à travers des jeux :

Exemples : moulin à eau, bateau à réaction, qui seront fabriqués dans le cadre du travail manuel ou de la technologie.

La météorologie et les échelles "Beaufort" pour déterminer la force du vent à partir de l'aspect de l'eau ou des effets de l'air.

La météorologie et la mesure de la température

Les mélanges avec de l'eau : les mélanges "liquide/eau" et "solide/eau", avec la sensibilisation respective à la miscibilité et à la dissolution ou à l'absence de ces propriétés, en particulier lors des activités "cuisine" et "artistiques".

La matière et le son

Produire et associer "son" et sensations vibratoires par l'oreille, le toucher et la vue : court/long, grave/aigu, fort/doux...

Étude des paramètres qui ont de l'influence sur les caractéristiques des sons produits.

Fabrication d'instruments pour la production de sons plus ou moins aigus.

Mise en évidence des vibrations des cordes (instruments véritables)

Étude des paramètres qui ont de l'influence sur les caractéristiques des sons produits.

Fabrication d'instruments pour la production de sons plus ou moins aigus.

Mise en évidence des Zone de Texte:  
vibrations des cordes (instruments véritables)

La lumière qui nous entoure

Mélanges de matières colorées et superposition de transparents.

Jeux de lumière et de miroir. Utilisation et fabrication de kaléidoscope (voir autres lignes).

Les ombres du Soleil.

Présence de la Lune le jour

Mélanges de matières colorées et superposition de transparents.

Jeux de lumière et de miroir. Utilisation et fabrication de kaléidoscope (voir autres lignes).

Alignement : "source de lumière/objet opaque /ombre

Mélanges de matières colorées et superposition de transparents.

Jeux de lumière et de miroir. Utilisation et fabrication de kaléidoscope (voir autres lignes)

Sorties scolaires

Visites de boutique d'artisan, de boulangerie, de ferme, d'entreprise, ou d'entreprises industrielles (fabrication de sirops, de pâtes...).

Visites de boutique d'artisan, de boulangerie, de ferme, d'entreprise, ou d'entreprises industrielles (fabrication de sirops, de pâtes...).

Visites de boutique d'artisan, de boulangerie, de ferme, d'entreprise, ou d'entreprises industrielles (fabrication de sirops, de pâtes...).

 

GS (5/6 ans)

CP (6/7 ans)

CE1 (7/8 ans)

 

 

I.         Un dossier complet sur le site de l’IUFM de Lyon

retour

Se nourrir hier et aujourd'hui

L’histoire de l’alimentation - Les différents types d’aliments - Manger équilibré : Des règles élémentaires – Les différents repas de la journée – Alimentation et activités – Les maladies d’origines nutritionnelles

http://web.lyon.iufm.fr/formation/lyon/product/nourrir/alim1.html

 

 

 

J.        Bibliographie

retour

a.       Les références citées lors de l’animation

 

Collection Tavernier, Découverte des sciences, CP/CE1. Edition Bordas. Pages 18 et 19.

Tavernier, enseigner la biologie et la géologie à l'école élémentaire, Bordas.

Nouvelle collection Tavernier, cahier d'activités, Biologie, CE1.

L'encyclopédie Larousse 6/9 ans. Le corps. Pages 34 à 37.

Les sciences à l'école maternelle. MS, GS, CP. Retz. Page 17 à 26.

Les sciences de la nature au cycle 2. GS, CP, CE1. Retz. Pages 19 à 34.

Le corps, Ma première encyclopédie. Larousse. Pages 64 à 77.

Qu’apprend-on à l'école élémentaire. Les nouveaux programmes. CNDP.

Les sciences à l'école primaire. Cycle 2. Retz. Pages 20 à 35.

La magie du corps humain. Gallimard Jeunesse. Pages 18 à 22.

Pour les affiches sur les aliments : CODES, résidence Milly, 15 all Lamartine, 64000 Pau

Tél : 05 59 62 41 01.

L'alimentation, tout goûter, c'est jouer. SCEREN, CRDP Académie de Versailles.

Le goût et les 5 sens, CD rom, SCEREN.

50 activités pour apprendre le goût, CNDP.

Alimentation et digestion, l'école des sciences, Jeulin, Cycle 3

 

 

 

b.      Références générales

 

Antheaume P., Dupont M. et Maurel M. (1995) Découverte du vivant et de la terre. coll. pédagogies pour demain. Hachette Education.

Astolfi J.-P. et al. (1997) Mots-clés de la didactique des sciences. De Boeck Université, Bruxelles.

Astolfi J.-P. et Develay M. (1991) La didactique des sciences. coll. 'Que sais-je ?' N°2448, P.U.F., Paris.

Astolfi J.-P., Peterfalvi B. et Vérin A. (1998) Comment les élèves apprennent les sciences. coll. Pédagogie. Retz.

Beaulieu J. (1989) La géologie à l'école élémentaire. C.R.D.P. de Poitiers.

Borg J., Faivre D’Arcier M., Monard J.F. et Planel R. (1996) Des mains à la tête. Matière et vivant cycle 2. Magnard.

Borg J., Faivre D’Arcier M., Monard J.F. et Planel R. (1999) Des mains à la tête. cycle 3. Magnard.

Bornancin B., Bornancin M. et Moulary D. (1997) Apprendre à l'école maternelle : à la découverte du monde vivant. Z'Editions et C.R.D.P. des Alpes-Maritimes, Nice.

Bornancin B., Bornancin M. et Moulary D. (1997) Apprendre à l'école maternelle : à la découverte du corps et de la santé. Z'Editions et C.R.D.P. des Alpes-Maritimes, Nice.

Bornancin B., Bornancin M. et Moulary D. (1998) Apprendre à l'école maternelle : à la découverte de l'environnement. Z'Editions et C.R.D.P. des Alpes-Maritimes, Nice.

Bornancin B. (1998). Le moniteur de Sciences. Fichier ressources. Nathan. Paris.

Bourdial I. et Vialles C. (1996) Les sciences à l’école primaire. cycle 2. Retz.

Caillé A. (1996) L'enseignement des sciences de la nature. Presses de l'Université du Québec.

Cantor M., Lange J.-M. et Martinet I. (1996) De la découverte du monde à la biologie. coll. 'Les pratiques de l'éducation', Nathan, Paris.

Collectif (19??) La vie des plantes. coll. Tavernier, Bordas.

Collectif (19??) L'enfant s'interroge sur son corps. coll. Tavernier, Bordas.

Collectif (19??) Les animaux, les élevages. coll. Tavernier, Bordas.

Collectif (1978) De la maternelle au cours élémentaire. coll. Tavernier, Bordas.

Collectif (1994) Biologie et géologie. coll. démarches et outils pour la classe. C.R.D.P. Lille

Collectif (1995) Contribution à la définition de modèles didactiques pour une approche de la géologie à l'école élémentaire et dans la formation des maitres. 2ème éd. C.R.D.P. de Poitou-Charente.

Collectif (1995) La géologie à l'école. C.R.D.P. de Poitou-Charente. (2 tomes)

Coquidé-Cantor M. et Giordan A. (1997) L'enseignement scientifique à l'école maternelle. Z'éditions, Nice.

De Vecchi G. (1992) Aider les éléves à apprendre coll. 'pédagogies pour demain', Hachette, Paris.

De Vecchi G. et Carmona-Magnaldi N. (1996) Faire construire des savoirs coll. 'pédagogies pour demain', Hachette, Paris.

De Vecchi G. et Giordan A. (1991) L'enseignement scientifique : comment faire pour que "ça marche" ? Z'éditions, Nice.

Demounem R. et Astolfi J.-P. (1996) Didactique des sciences de la vie et de la terre. coll. 'perspective didactique', Nathan, Paris.

Giordan A. (1999) Une didactique pour les sciences expérimentales. coll. Guide Belin de l’enseignement, Belin.

Giordan A., Guichard F. et Guichard J. (1997) Des idées pour apprendre Z'éditions, Nice.

Guichard J. (1998) Observer pour comprendre les sciences de la vie et de la terre. coll. pédagogies pour demain. Hachette Education.

Host V. et al. (19??) Activités d'éveil scientifique à l'école élémentaire I. Objectifs, méthode, moyens. Recherches pédagogiques N° 62 I.N.R.P.

Host V. et al. (19??) Activités d'éveil scientifique à l'école élémentaire III. Initiation physique et technologique. Recherches pédagogiques N° 74, I.N.R.P.

Host V. et al. (1974) Activités d'éveil scientifique à l'école élémentaire II. Première approche des problèmes écologiques. Recherches pédagogiques N°70 I.N.R.P., Paris

Host V. et al. (1976) Activités d'éveil scientifique à l'école élémentaire IV. Initiation biologique. Recherches pédagogiques N°86, I.N.R.P., Paris.

Host V. et al. (1980) Activités d'éveil scientifique à l'école élémentaire V. Démarches pédagogiques en initiation physique et technologique. Recherches pédagogiques N°108, I.N.R.P.

INRP (1999) A propos de La main à la pâte. Les sciences à l'école primaire. Actes du colloque, INRP, Paris.

Tavernier R. et Lamarque J. (1992) Enseigner la biologie et la géologie à l'école élémentaire. coll. Tavernier, Bordas.

Zarka Y. (1996) Enseigner la biologie à l'école primaire. coll. pédagogie pratique à l'école. Hachette Education.

Revues : ASTER, I.N.R.P ; Didaskalia, De Boeck Univ.

Andries B. et Beigbeder I. (1994) La culture scientifique pour les professeurs des écoles. C.N.D.P. et Hachette.

Charpak G. (1996) La main à la pâte. Les sciences à l'école primaire. Flammarion.

Giordan A. (1998) Apprendre ! Belin, Paris.

Giordan A. et al. (1978) Quelle éducation scientifique pour quelle société ? P.U.F., Paris.

Giordan A. et Girault Y. (1994) Les aspects qualitatifs de l'enseignement des sciences dans les pays francophones. U.N.E.S.C.O. - I.I.P.E.

Mathy P. (1997) Donner du sens aux cours de sciences. coll. 'pédagogie en développement', De Boeck Université, Bruxelles.

Develay M. (1992) De l'apprentissage à l'enseignement. ESF éditeur, Paris

Meirieu P. (1987) Apprendre... oui, mais comment ? ESF éditeur, Paris

 

retour

Zone de Texte: