Recherche  

Zone privée

Authentification

Présentation, Missions

Le CESC ( Comité d'Education à la Santé et à la Citoyenneté) s'inscrit dans le pilotage de chaque établissement scolaire du second degré, conformément aux dispositions des articles R 421-46 et 421-47 du Code l'éducation. Il est une instance de réflexion, d'observation et de veille qui conçoit, met en œuvre et évalue un projet éducatif en matière d'éducation à la santé et à la citoyenneté, intégré au projet d'établissement. Il vise à rendre plus cohérente et opérationnelle la politique éducative et partenariale. Le CESC organise le partenariat en fonction des problématiques éducatives à traiter

 

SES MISSIONS
Contribue à «l’éducation à la citoyenneté»L’acquisition des compétences sociales et civiques, déclinée à tous les niveaux de la scolarité dans le cadre des contenus disciplinaires, constitue l’un des piliers du Socle commun de connaissances et de compétences défini dans le décret n° 2006-830 du 11 juillet 2006.
Les objectifs :- viser à mieux préparer les élèves à l’apprentissage de la vie en société, à la construction d’attitudes et de comportements responsables vis-à-vis de soi, des autres et de l’environnement.
- mettre en cohérence différents dispositifs, visant tous un même objectif : préparer les élèves à agir, à vivre ensemble, dans le respect de l’égalité entre les femmes et les hommes, à opérer des choix et à exercer leur citoyenneté. Engager une démarche  permettant aux élèves de développer des comportements de responsabilité individuelle et sociale.     
- appréhender, de manière globale, les parcours civiques, la formation aux premiers secours, l’éducation à la sécurité routière, à l’environnement pour un développement durable, à la défense et l’éducation à la sécurité et aux risques.

- s’articuler avec les enseignements et les différents prolongements de la vie scolaire : association sportive, foyer socio-éducatif, maison des lycéens...

 

Prépare le plan de prévention contre la violenceConformément aux dispositions prévues dans la circulaire n° 2006-125 du 16 août 2006 relative à la prévention et la lutte contre la violence en milieu scolaire, le CESC prépare un plan de prévention de la violence qui est ensuite adopté par le conseil d’administration.
Les objectifs :- assurer l’interface entre le collège et les dispositifs locaux existants en matière de sécurité et de coopération pour la prévention et la lutte contre la délinquance, les conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).
- concourir à l’élaboration du diagnostic de sécurité qui vise à fournir les éléments d’information et de réflexion dans l’établissement scolaire pour prévenir des situations de violence, assurer le suivi des événements et organiser, le cas échéant, l’appui et l’aide aux victimes.

- prévoir des actions visant à prévenir les atteintes à l’intégrité physique et à la dignité de la personne.

 

Propose des actions pour aider les parents en difficultéLe renforcement du rôle des parents dans l’école est affirmé dans le décret n° 2006-935 du 28 juillet 2006.
Les objectifs :- proposer aux parents des actions à même de les conforter dans leur rôle éducatif et leur permettre de mieux faire face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer avec la scolarité de leurs enfants. Les différents domaines d’action peuvent être les suivants :
  • l'accueil des familles notamment lors de la première inscription
  • la sensibilisation à l’assiduité, essentielle à la réussite scolaire et aux enjeux des enseignements
  • l'information sur l’importance d’une bonne hygiène de vie, l'accompagnement des parents pour une meilleure compréhension du système éducatif (règlement intérieur, lecture des bulletins,...).

- s’inscrire nécessairement dans une démarche partenariale, en lien avec les fédérations de parents d’élèves et s’appuyer, en tant que de besoin, sur les différents dispositifs existants, notamment dans le cadre de la politique de la ville ou des réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (REAAP).

 

Définit un programme d’éducation à la santé, à la sexualité et de prévention des comportements à risquesLe CESC définit un programme d’éducation à la santé, à la sexualité et de prévention des conduites à risques notamment des conduites addictives.Les activités éducatives doivent être adaptées en premier lieu aux attentes et aux besoins des élèves et plus largement aux enjeux actuels de santé publique et aux enjeux de société.
Les objectifs :- la prévention, la responsabilité, le respect mutuel et la formation des jeunes à la vie sociale, qui rejoignent les objectifs de l’éducation à la citoyenneté
- développer le plus tôt possible chez les élèves une réflexion destinée à favoriser l’adoption de comportements responsables au plan individuel et collectif
- veiller au développement de ces comportements responsables en matière de prévention des infections sexuellement transmissibles dont le sida, et  au respect de l’application de la loi n° 91-32 du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme, dite loi Evin, et aux dispositions inscrites dans le décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif à compter du 1er février 2007.

Vers le haut

Les textes officiels

 

 

Vers le haut

Quelles sont les conditions pour mener une action efficace ?

1) Prendre en compte l'élève dans sa globalité dans le cadre d'un projet éducatif

 c'est-à-dire intégrer les différentes dimensions de sa vie au sein de l'établissement :

  • la classe,
  • l'orientation,
  • la vie scolaire (incluant la santé, l'aspect social),
  • la famille, l'environnement extérieur.

 

2) Articuler en permanence citoyenneté et santé : éduquer à la santé comme à la citoyenneté

C'est notamment mettre en œuvre un programme d'actions visant à développer la responsabilité vis-à-vis de soi, d'autrui, de son environnement, et promouvoir les valeurs qui favorisent l'apprentissage de la vie en société.

 

3) Associer les partenaires extérieurs

L'ouverture aux partenaires favorise l'échange d'infos, la concertation, la mutualisation des compétences et des pratiques lorsque les situations le requièrent. Les actions mises en œuvre dans ce cadre doivent reposer sur des principes et une éthique préalablement bien établis : partage des objectifs, contenus et modalités, rôle et limites de chacun

 

4) Assurer l'implication de l'ensemble des membres de la communauté éducative.

Personnels enseignants, d'éducation, ATOS, sociaux et de santé ainsi que les parents. La responsabilité de l'ensemble des personnels est pleinement engagée. La cohésion des adultes et la cohérence de leur action sont les garanties nécessaires pour une politique efficace de prévention et d'éducation à la citoyenneté. L'information des parents et des élèves est essentielle, de même que leur participation aux actions engagées.