Collège Ausone - Bazas
Recherche  

Zone privée

Authentification

Les élèves de troisième rencontrent le 24 mars une ancienne déportée

Le vendredi 24 mars, au lycée Anatole de Monzie à Bazas, les élèves de troisième inscrits au concours national de la Résistance et de la Déportation rencontrent Mme Kolinka, qui leur livre le témoignage de sa déportation, à l'âge de 19 ans, au camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Sortie à Bordeaux de 4 classes de quatrième les vendredis 10 et 17 mars

Dans le cadre de leur programme d'histoire, quatre classes de quatrième visitent les salles du musée d'Aquitaine dédiées à Bordeaux au XVIIIe siècle (notamment le commerce avec les Antilles et l'esclavage) et ils effectuent un "rallye" en extérieur qui leur permet de découvrir les monuments, les rues et les places du vieux Bordeaux.

Sortie à Bordeaux le jeudi 16 février 2017 des élèves de troisième inscrits au Concours national de la Résistance et de la Déportation

Comme c'est le cas depuis plusieurs années, dans le cadre du programme d'histoire, 67 élèves de troisième sont inscrits au Concours national de la Résistance et de la Déportation. Pour préparer l'épreuve qui se déroule le 24 mars, ils ont déjà bénéficié d'une exposition au lycée Anatole de Monzie et, le 16 février, ils se sont rendus à Bordeaux où ils ont visité le centre Jean Moulin, puis ils ont été reçus à la grande synagogue de Bordeaux.

Les élèves dans le jardin de la Mairie.
Visite commentée du Centre Jean Moulin.

Sortie au Musée d'Aquitaine et à Cap Sciences à Bordeaux de quatre classes de sixième les 19 et 26 janvier 2017

Dans le cadre de leur programme d'histoire, quatre classes de sixième ont pu bénéficier d'une sortie scolaire à Bordeaux, le premier groupe (les classes de 6 B et 6 D) le jeudi 19 janvier et le second (les classes de 6 G et 6 H) le jeudi 26 janvier. Ils ont ainsi visité le musée d'Aquitaine et la remarquable exposition "Les momies ne mentent jamais" présentée à Cap Sciences.

En matinée, les élèves ont été reçus au musée d’Aquitaine où ils ont pu suivre deux guides qui leur ont fait découvrir l’Aquitaine pendant la préhistoire, ils ont pu manipuler des grattoirs, des bifaces et des os de rennes ; ils ont aussi vu un abri sous roche reconstitué, des peintures pariétales, tandis que le deuxième groupe s’intéressait à Bordeaux à l’époque romaine, avec ses statues, ses mosaïques …

Ils se sont ensuite rendus à Cap Sciences où, après avoir mangé face à la Garonne au pied du pont Chaban-Delmas, ils ont été pris en charge par quatre animateurs passionnants qui leur ont fait découvrir des momies incas d’Amérique du Sud, leur ont expliqué les différentes méthodes de momification et les ont fait jouer au pharaon en marche vers la vie éternelle.

Outre une illustration d’une partie du programme d’histoire, cette sortie s’intègre dans le parcours citoyen que chaque élève doit agrémenter au cours de son cursus. On y a appris que la visite d’un musée devait se faire dans le calme et le respect des autres, que lorsque l’on nous prêtait une salle pour déjeuner, on devait la rendre propre et rangée – certains ont d’ailleurs eu beaucoup de mal à se servir d’un balai ! – et qu’il était impensable de ne pas ramasser ses papiers dans le bus. Le respect des biens, des lieux et des autres, en fait.

Les élèves de 6 B et 6 D devant le musée.
La visite des salles dédiées à la préhistoire.
Le déjeuner des élèves à Cap Sciences.

Festival du film d'histoire : projection au cinéma pour tous les élèves de troisième d'un documentaire sur le dessin de presse et le travail des caricaturistes

Le vendredi 4 novembre 2016, dans le cadre de la 27ème édition du festival international du film d'histoire organisé à Pessac, qui a pour thème cette année "la culture et la liberté", tous les élèves de troisième ont pu découvrir, au cinéma d'art et essai Vog à Bazas, Caricaturistes, fantassins de la démocratie, un film documentaire réalisé en 2014 au sujet des conditions de travail des caricaturistes dans différents pays du monde, que ce soient des démocraties ou des régimes totalitaires.

A l'issue de ce passionnant documentaire qui aborde les enjeux de la liberté d'expression et de la liberté de la presse, les élèves ont pu prolonger leurs réflexions sur les caricaturistes avec l'intervention d'un professeur d'histoire-géographie.

Article publié dans le Républicain Sud-Gironde le 26 mai 2016 : les excellents résultats des collégiens lauréats au concours de la Résistance et de la Déportation

Article_du_journal_Sud_Republicain_26_mai_2016.pdf

Les élèves de troisième rencontrent le jeudi 17 mars un ancien résistant et déporté pendant la Seconde Guerre Mondiale

Les élèves de troisième inscrits au Concours national de la Résistance et de la Déportation ont eu l'honneur d'écouter le témoignage poignant de M. Charmeau qui a participé à la Résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale et qui a été également déporté dans le camp de concentration d'Ebensee en Autriche dont il est parvenu à s'évader avant la fin de la guerre.

La communauté éducative du collège Ausone remercie M. Charmeau pour les passionnants échanges qu'il entretient avec les élèves de troisième depuis plusieurs années.

Visite du centre historique de Bazas par les élèves de 5 C le vendredi 15 janvier

Source de l'image : en.wikipedia.org

Cette sortie pédagogique, qui s'inscrit dans le cadre du programme d'histoire de cinquième (notamment le Moyen Age), permet aux élèves de découvrir la richesse de l'histoire de Bazas et de sa cathédrale.  

Mme FORTINON, professeur d'histoire-géographie.

Sortie au cinéma des troisièmes le vendredi 13 novembre 2015 dans le cadre du Festival International du Film d'Histoire

Le Festival International du Film d'Histoire, organisé en novembre à Pessac, a pour thème cette année "Un si Proche-Orient". Dans le cadre de ce festival, les élèves de troisième découvrent au cinéma Vog de Bazas, accompagnés par leurs professeurs d'histoire-géographie, le film égyptien Les Femmes du bus 678. A l'issue de la projection, un intervenant va débattre avec les élèves au sujet de ce film qui aborde la condition actuelle des femmes en Egypte et le harcèlement qu'elles subissent au quotidien. 

Voici quelques avis critiques sur ce film que Mme Fortinon, professeur d'histoire-géographie, a recueillis auprès de ses élèves : 

" Ce film montre le quotidien de trois femmes qui décident de se rebeller et de lutter ensemble contre le harcèlement sexuel pour faire respecter leurs droits. Leur persévérance éveille la conscience de certains hommes endormis par leurs privilèges. Il est donc possible de lutter pour changer nos sociétés."

"Ce film met en avant les sentiments que peuvent ressentir les femmes après une agression, l'irrespect des hommes envers les femmes et le manque de considération des hommes à l'égard des femmes dans la société égyptienne."

"Ce film montre bien le harcèlement sexuel subi par les femmes en Egypte. Il est bien conçu, les images sont si bien cadrées qu'à certains moments on croirait être dans l'action. La fin du film montre qu'il y a une possibilité que la loi change en faveur des femmes en Egypte."

"Ce film est très émouvant et malheureusement réaliste. Le réalisateur, Mohamed Diab, a su parfaitement montrer la vie des femmes dans son pays sans être surréaliste ou choquant. Cette oeuvre dévoile à tout le monde le quotidien des femmes, il montre aussi que ces femmes ont du mal à réagir pour différentes raisons. Les trois femmes viennent de milieux sociaux complètement différents, ce qui prouve que toutes les femmes peuvent être victimes d'agressions. Les acteurs et les actrices ont été très courageux de tourner dans ce film au sujet sensible."

Sortie à Bordeaux le mardi 3 mars 2015 des élèves de troisième inscrits au Concours national de la Résistance et de la Déportation

Dans le cadre du programme d'histoire de la classe de troisième et de la préparation au Concours national de la Résistance et de la Déportation (dont l'épreuve aura lieu le vendredi 20 mars), 87 élèves de troisième du collège Ausone ont visité le centre Jean Moulin et la grande synagogue de Bordeaux. 

Voici un aperçu des impressions recueillies auprès des élèves sur cette sortie : 

"C'est une très belle sortie : la synagogue est un bâtiment à la fois beau et intéressant. Le musée m'a appris beaucoup de choses, avec quelques images choquantes." (Nicolas)

"J'ai appris beaucoup de choses sur la religion juive à la synagogue et sur les tortures faites aux déportés lors de la Seconde Guerre mondiale. Les deux sites visités étaient très intéressants." (Henri)

"J'ai trouvé que le musée nous a vraiment fait découvrir les tortures des nazis et on nous a expliqué plus en détail quelques passages de la Seconde Guerre mondiale. La visite de la synagogue m'a fait comprendre ce qu'est la religion juive." (Laura-Louise)

"J'ai beaucoup aimé cette journée, autant la synagogue que le musée. Je n'étais jamais rentrée dans une synagogue, donc cela m'a intéressé. Les personnes qui nous ont accueillis ont été très gentils et patients." (Lola)

"J'ai trouvé cette sortie très enrichissante pour ma culture générale. J'ai appris beaucoup de choses. Le musée était magnifique et la dame qui nous en expliquait le contenu était très intéressante. L'exposition sur le débarquement en Normandie était très réussie, à l'image de la maquette, de la Jeep et de l'avion. J'ai un peu moins apprécié la visite de la synagogue car il n'y a pas eu beaucoup d'explications sur son histoire pendant la Seconde Guerre mondiale." (Théo)

"J'ai bien aimé cette sortie à Bordeaux. Dans le musée Jean Moulin, on nous a expliqué comment les résistants essayaient d'empêcher les allemands de vaincre les français, comment s'est fait le débarquement ainsi que la vie des déportés. Cela nous montrait vraiment les conditions de vie pendant la Seconde Guerre mondiale. Ensuite la synagogue que nous avons visitée était très belle et le monsieur qui nous a reçus a bien montré comment se déroulait la vie d'une personne juive et il nous a expliqué la religion juive. Une très belle journée en mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale et de leurs familles." (Manon)

"J'ai trouvé cette journée intéressante. Le monsieur qui nous a parlé de la synagogue et des Juifs était très gentil et il a donné de très bonnes explications. Je n'ai pas tout retenu mais maintenant mes connaissances générales se sont élargies. La synagogue est très belle ; pour ma part, elle ressemble à un grand décor de théâtre. Le musée Jean Moulin était très instructif grâce aux représentations de la guerre par des maquettes, des objets et des portraits (Charles de Gaulle, Jean Moulin, etc.). J'ai beaucoup aimé le diaporama sur les camps de concentration en fin de visite, même s'il était un peu choquant ; cela nous a fait prendre conscience de l'inhumanité de ces personnes nazies." (Laura)

"(...) Quand nous avons visité le musée de la résistance, j'ai appris beaucoup de choses, comme par exemple sur Jean Moulin : je ne connaissais cet homme que par son nom mais, quand la guide nous a raconté sa vie, j'ai été très émue. Puis, quand nous sommes montés à l'étage et que la guide nous a parlé des camps de concentration, j'ai été choquée, bien que j'aie déjà des connaissances personnelles : le fait d'utiliser des enfants comme cobayes, c'était vraiment affreux." (Anne-Marie)