Recherche  

Zone privée

Authentification

Le travail des enfants

 

 

12 juin
Journée mondiale contre le travail des enfants

 

               A l'occasion de cette journée, les élèves de 4ème exposent au CDI les affiches qu'ils ont réalisées en histoire et en anglais dans le cadre de leur EPI : "Le travail des enfants de la Révolution industrielle au système mondialisé!"

 

N'hésitez pas à venir regarder les affiches créées en histoire sur le modèle des affiches syndicales du XIXème s, et celles faites en anglais concernant le travail des enfants aujourd'hui.

Le baptême de Margot, par les 5ème B

   C’est dans un une prairie lointaine que se trouve un petit village dans la seigneurie des Billettes. On y trouve beaucoup de champs et des moulins alimentés par la rivière. Ce village est protégé par un château fort.

 

Texte de Maëlys et Nathan

En ce jour de l’an de grâce 1326, jour de la Saint Jean, Margot, de la ferme du grand arbre, va être baptisée !

Chapitre 1 : La ferme, la famille de Margot

   La ferme où Margot est née est grande, son toit est en chaume. Toute la famille dort dans le même lit, et le foyer central n’est pas très grand. Les animaux de la ferme peuvent entrer et sortir quand ils le veulent. Cette ferme est dans la famille depuis très longtemps. Derrière la maison, il y a un grand potager.

   Le père de Margot, Robert, n’est pas très content d’avoir encore une fille en plus des deux enfants qu’il a déjà car il n’a pas assez de biens pour les nourrir correctement. Margot dort à l’écart de son frère et de sa sœur, dans son berceau. Heureusement la mère, Louisette, aime ses trois enfants autant les uns que les autres. Mais elle est très fatiguée, en raison d’un accouchement difficile.

 

Texte d’Arthur, Léona et Ambre

Chapitre 2 : Le père au travail

   En ce 24 juin ensoleillé, Robert, parti travailler aux champs, a mis un chapeau de paille et une longue chemise pour avoir moins chaud. Pendant qu’il fauche l’herbe de son champ, clôturé par une palissade faite de pieux de bois, il pense à la santé de sa femme qui venait d’accoucher la veille. Il est alors tellement préoccupé et perdu dans ses pensées que sans faire attention, il fait un faux mouvement et se coupe tout au long de la jambe. Il doit arracher une manche de sa chemise pour s’en faire un bandage et éviter que la blessure ne s’infecte.

 

Texte de Maëva et Jessy

Chapitre 3 : L’arrivée du seigneur Barthélémy

   Soudain, surgissent le seigneur Barthélémy et sa suite. Ils viennent réprimander Robert, qui n’a pas accompli ses corvées.

« Paysan, tu n’as pas accompli tes taches, tu n’as pas fauché mes prés, ni porté le foin au manoir !

-         Mon seigneur, je suis désolé, je n’en ai point eu le temps ! Ma femme était si souffrante… Elle vient de donner vie à ma dernière petite fille.

-         Peu m’importe, paysan ! Je suis ton seigneur !!! Pour la peine, tu viendras trois jours de plus faucher mes prés, et tu n’oublieras pas d’apporter le foin au château, et ce, à compter de aujourd’hui même !

-         Mon seigneur, aujourd’hui, ça n’est pas possible, car ma fille est baptisée !

-         Soit, je te l’accorde… tu ne viendras que demain. Mais en contrepartie, tu nettoieras aussi la chapelle du village.

-         Bien sûr, mon seigneur. » répondit Robert, sans montrer sa colère.

Texte d’Emma, Pablo et Firmin.

     Chapitre 4 : L’arrivée à l’église

   La famille de Margot arrive devant l’église. Louisette, sa mère, n’a pas pu venir à cause de son accouchement, qui a été difficile. Robert son père, lui, est en retard. Il s’est blessé avec sa faux en travaillant, et en plus, le seigneur Barthélémy l’a retardé par sa visite. La marraine de Margot, Annette, tient le bébé dans ses bras. Arrivé devant le portail de l’église, le parrain du bébé lève la tête. Au-dessus des portes, il aperçoit sept têtes sculptées qui représentent les sept péchés capitaux. Il prend peur et se met à réfléchir en lui-même : « Espérons que je n’ai pas fait de péché… ».

Texte de Pauline, Mathis et Samuel

Chapitre 5 : la cérémonie du baptême

   Les cloches sonnent les vêpres. Toute la famille se trouve devant les portes de l’église, sauf Robert et Louisette, les parents de Margot. Le curé invite la famille à entrer dans la nef. Il lit des passages de la Bible pendant plusieurs minutes et les paroissiens reprennent en chœur les prières. A la fin de la messe, le curé demande au parrain de Margot de la prendre dans ses bras et d’approcher du font baptismal empli d’eau bénite. La cérémonie commence. Soudain, le grincement de la porte se fait entendre… Le vieux Paulo, complètement ivre, entre en criant : « Mais… hic !...Qu’est-ce que vous faites chez moi ??? Hic ! En train de noyer c’te pôv’ p’tite fille !!! Hic… » 

Arrive alors le père de Margot, bien triste d’avoir été retardé. « Que fais-tu là Paulo ? demande-t-il.

-         Ils sont en train d’noyer… hic ! Une petite… hic… dans ma maison ! » répond le vieux.

-         Ma parole ! tu es complètement saoul !!! Ce n’est point ta maison, c’est l’église, et c’est ma fille que le curé baptise ! s’énerve Robert. Sors ! »

Le vieux Paulo sort et la cérémonie peut se poursuivre.

 

Texte de Zoé, Jérémy et Ana

Chapitre 6 : le repas de fête

   Les tantes de Margot ont dressé la table pour le dîner avant que la famille n’arrive. La table est dressée sur des tréteaux et recouverte d’une nappe blanche. Pour la décorer, les femmes ont mis des coquillages ramassés près de la rivière, des feuillages et des fleurs. Les tranches de pain dur étaient déjà posées sur la table.

   Au début, le repas se déroule bien, mais tout à coup, Marie, la fille aînée de Robert et Louisette, commence à lancer des petits pois sur la tête du parrain de Margot, Philippe. Celui-ci, fou de rage, la gifle. Cela met Robert en colère, et ils se battent. Margot se met à pleurer. Louisette, qui veut séparer les deux hommes totalement saouls, se prend un coup. La marraine de Margot, Annette, finit par les séparer. Chacun se calme et le repas peut reprendre. La bonne humeur générale n’a pas disparu !

 

Texte de Yanis et Lucas

Exposition "zéro cliché" au CDI

Les élèves de 5ème Bohort et de 5ème Gauvain participent à un concours pour lutter contre les clichés sexistes. Ils ont réalisé un petit texte et une affiche illustrant ces différents clichés dans le cadre de l'EMC.
N'hésitez pas à venir voir leur travail exposé au CDI, pour remettre en cause bien des idées reçues!