Recherche  

BORDEAUX DES TEMPS MODERNES

Les élèves de 4°1 sont partis à la découverte de Bordeaux du XVIII ème siècle avec Mme Bahou, Mme Hommel et Mme Ferran. Au programme : visite de Bordeaux et du musée d'Aquitaine. Voici quelques résumés des visites rédigés par les élèves.

Place du Parlement, par Julien, Sofiane et Amine.B

Avant d'arriver à la Place du Parlement nous sommes arrivés sur la Rue Fernand Philippart. Il y avait un immeuble avec des fenêtres arrondies, des balcons en fer forgé aux courbes gracieuses et symétriques qui ont fait la réputation des ferronniers des Bordelais du XVIIIe siècle.

Dans la rue où il y a cet immeuble, autrefois, il y avait un puit. Ensuite nous sommes arrivés sur la Place du Parlement. Cette place au XVIII ème siècle était la place du marché.

La place royale, par Romane, Julie, Margaux et Juliette

La place de la Bourse appelée autrefois la place royale a été construite dans le but d'accueillir les bateaux sur les quais de Bordeaux .Sur cette place, se trouvait au centre la statue équestre du roi de France Louis XV.

Les armateurs s'installaient sur la place de la Bourse et au dessus de chaque porte de leur maison se trouvaient des mascarons qui représentent une divinité, des esclaves, des corsaires ou des personnes importantes .

Le Grand Théâtre, par Benjamin, Amine.H, Lola, Anne-Sophie

Quand on contemple le Grand Théâtre nous pouvons observer douze colonnes corinthiennes sur lesquelles se dressent gracieusement douze statues représentant trois déesses et neuf muses en rapport notamment avec les arts. Au XVIII ème siècle, c'était le plus Grand Théâtre d'Europe.

Comparaison de deux immeubles, par Mathéo, Marine, Antoine, Sasha

La façade d'une maison au XVIII ème siècle, par Alexia, Louise, Mailys, Axelle

Un immeuble du XVIII ème siècle est fait en pierre. Sur les balcons il y a des garde-­corps en fer forgé. Au dessus des fenêtres et des portes il y a des mascarons uniques. Les fenêtres sont arrondies et les volets sont à l'intérieur de l'immeuble pour conserver l'uniformité de la façade. Au rez de chaussée il y a de très grandes portes pour pouvoir faire passer les charrettes qui apportent les marchandises à stocker dans l'entrepôt. Au premier étage se trouve le bureau de l'armateur. Au deuxième il y a les chambres et le salon. Au dernier étage il y a les mansardes où vivent les domestiques.

L'hôtel particulier, par Tess, Lisa, Coline, Nicolas, Yoann

L'hôtel particulier est une grande maison appartenant à un riche propriétaire. Cette demeure est composée d'un jardin à l'arrière, d'un édifice principal où le propriétaire et sa famille résident. Il y a aussi une cour au centre, une écurie et les appartements des domestiques.L'entrée est marquée d'une porte cochère qui est une porte à nombreux verrous sous laquelle peut passer le carrosse.

Le commerce de droiture, par Paul, Gabriel, Dorian, Romain

Le commerce de droiture représente 95% du commerce bordelais au XVIII ème siècle. Les bateaux important du sucre terré, du cacao, du coton et du café venant des colonies d'Amérique du sud où travaillent des esclaves. Bordeaux exporte des marchandises dans ces colonies françaises comme du jambon, de l'eau de vie, du vin, du fromage et d'autres victuailles, mais aussi des matériaux comme de la brique, de l'ardoise...

On dit que Bordeaux "sucre l'Europe" car le sucre terré est transformé dans les raffineries bordelaises pour être ensuite vendu en France et en Europe. Le reste des échanges commerciaux se fait dans le cadre du commerce triangulaire.

Les photos, par Lisa, Tess et Coline (du club photo)

Place de la Bourse: la fontaine > Plaza de la Bolsa : La fuente
Place de la Bourse: les immeubles des armateurs > Plaza de la bolsa  : El edificio de los armadores
Place de la Bourse: Panorama > Plaza de la Bolsa : panorama
Opéra > el opera
Musée des arts décoratifs et du design: un exemple d'un ancien hôtel particulier > el museo de los artes decorativos y del diseño : un ejemplo de un antiguo hotel privado
Place Pey Berland: Moment studieux > Plaza Pey Berland : un momento para estudiar
Comme nos élèves sont studieux!
Detalle de la antigua estatua de Luis XV antiguamente situada en la Plaza de la Bolsa 
Musée d'Aquitaine: les chaînes d'un esclave > En el museo de Aquitania  : las cadenas de un esclavo
Musée d'Aquitaine: détail d'une maquette de plantation > en el museo de Aquitania : vision pormenorizada de un modelo de plantacion azucarera
Musée d'Aquitaine; Fin de journée sur les marches. > en el museo de Aquitania : final del dia en los escalones delante del museo.