Recherche  

Zone privée

Authentification

Exposition "Jardins du monde"

Courant septembre, la mairie de Bègles a exposé dans son parc, les travaux des élèves des classes de 5°3 et UPE2A ayant participé au projet paysage "Jardins du monde" pendant l'année 2016-2017. Les photographies des différentes sorties et du voyage financé par la mairie de Bègles ont également été exposées.

En cliquant sur le titre, vous pourrez télécharger l'article de journal écrit par Julie Millet qui a été publié dans le magazine #Bègles (sept-oct 2017).

Fête des collégiens

Pour la 3ème année consécutive, le collège Pablo Neruda a été sélectionné pour participer à la fête des collégiens dans le parc du Rocher Palmer à Cenon. trentz élèves de 5°3 et UPE2A ont présenté le projet "Jardins du monde" sur leur stand, accompagnés de leurs professeurs, Mmes Marron, Nemer, Rogel et Salmon. Les élèves ont aussi assistés à plusieurs spectacles (musicien comique, hip-hop...) ainsi qu'à un débat sur les inégalités homme-femme. Le stand a remporté un vif succès et les élèves ont adoré le concert final dans la salle de Rocher Palmer.

Inauguration du jardin et de sa fresque

Nous vous invitons à l'inauguration du jardin réalisé par les élèves de 5°3 et d'UPE2A, encadrés par les paysagistes "Passeurs" et par l'artiste Candice Petrillo

le mardi 20 juin à partir de 18h00.

Trois potagers Hors-sol ont été réalisés par les classes de 5° SEGPA et d'ULIS avec la participation de Jérémy Darracq , animateur de l'écosite du Bourgailh.La fresque a été réalisée par 12 élèves de 3°, encadrés par le streetartiste, Benjamin Serrano, du collectif Full Color. Ces élèves ont présentés cette production à l'oral du brevet.

Ce projet annuel a été financé par le Conseil départemental, le collège et la mairie de Bègles qui a permis la sortie aux jardins de Marqueyssac (Dordogne).

Ce moment convivial sera agrémenté de rafraîchissements; les parents qui le souhaitent peuvent apporter des mets à grignoter.

Arrivée sur les jardins suspendus
Les buis taillés
Bêchage et plantation
Fresque

Description du projet

J A R D I N S D U M O N D E

1ère Sortie du mardi 11 octobre organisée par l’association de paysagistes « Passeurs » et encadrée par Mmes Marron, Nemer et Salmon

 

Sites choisis : Le parc aux Angéliques puis la ferme Niel à Darwin

 

 

«  Nous avons été accueillis par deux paysagistes, Louise et Antoine, qui nous ont expliqué leur métier qui consiste à dessiner, créer des jardins ou des paysages, ce qui n’est pas la même chose ».

 

Ce qui distingue le jardin du paysage, c’est l’échelle par rapport à l’homme.

« Le paysage c’est aussi les lignes d’horizon ».

 

Le but de cette première sortie était d’observer le jardin ou le paysage selon trois grandes familles :

 

°          Le relief  (les mouvements du terrain qui monte et descend)

°          La végétation (les végétaux s’installent naturellement là où ils ont ce dont ils ont besoin)

°          L’implantation humaine (tout ce qui est artificiel, construit pas l’homme)

 

On repère souvent les saisons grâce aux changements des végétaux dans le paysage.

 

«  Le paysage est un repère dans le temps »

 

1 – LE PARC AUX ANGÉLIQUES

 

« Le parc aux Angéliques doit son nom à la fleur locale (dite endémique) l’angélique qui pousse naturellement sur les bords de la Garonne.  C’est un espace naturel protégé, aujourd’hui aménagé pour les promeneurs et les sportifs. »

 

° Le relief est plat

° Une allée de saules a été tracée, donc plantée par l’homme créant une perspective

° D’autres arbres ont poussé naturellement au bord de la Garonne sauvage

° Cette rive n’est pas construite au bord de l’eau car c’est une zone inondable, d’où le parc de promenade, le parc aux Angéliques, face aux belles façades bordelaises et à la place de la Bourse.

° Le paysagiste, Michel Desvigne a conservé l’allée pavée qui était là à l’origine et a crée une allée lisse, plus confortable, pour les piétons et les cyclistes. Il y avait là autrefois des champs.

 

1 – LA FERME NIEL

 

«  Dans le site de Darwin, nous avons visité une petite ferme, la ferme Niel, avec son potager mélangeant plantes fleuries et légumes, les petites serres, le poulailler où les poules dorment dans des caravanes pour être dans le noir. »

Les élèves ont aussi vu les ruches où les abeilles transportent le pollen ainsi que un jardin miniature en Aquaponie situé à l’entrée de Darwin. Ce jardin dans une boîte vitrée contenait plantes mais aussi poissons, écrevisses, crevettes qui nourrissent les plantes par leurs excréments. Un grillage situé au-dessus laisse passer les eaux de pluie pour remplir le bassin.

 

« Nous avons fini par le skatepark où les 3ème de l’année dernière ont réalisé un joli tag de Pablo Neruda. C’était chouette et flatteur ! »

Jardins du monde

Dans le cadre de l'EPI "Jardins du monde", les élèves de 5°3 et UPE2A ont appris à représenter l'espace, perspective et plan de trois types de jardins:

  1. A la française
  2. A l'anglaise
  3. Japonais
Perspective jardin à la française
Plan jardin à la française
Perspective jardin à l'anglaise
Plan jardin à l'anglaise
Perspective jardin japonais
Plan jardin japonais

2ème sortie du mardi 15 novembre 2016

 

2ème sortie du mardi 15 novembre 2016 organisée par l’association Zebra 3 avec l’artiste Candice Pétrillo et encadrée par Mmes Marron, Brun et Salmon

 

Site choisi : Le jardin botanique

 

 

 

A –       PETIT COURS DE BOTANIQUE

 

La botanique est la science consacrée à l’étude des végétaux

 

Le jardin botanique est à la fois :

            ° Un jardin des plantes crée à l’origine pour les médecins et les apothicaires (ancêtres des pharmaciens)

            ° Un parc public avec un petit musée qui est la «  Cité botanique »

 

La paysagiste qui a crée ce jardin est Catherine Mosbach et l’architecte pour les bâtiments, Françoise-Hélène Jourda.

 

Ce jardin est tout en longueur (70 m de large sur 600 m de long) et perpendiculaire à la Garonne comme l’étaient autrefois les parcelles cultivées, les champs qui occupaient les bords de la Garonne..

Leur idée a été de créer en 2001 dans ce terrain en longueur, une succession de micro-paysages que nous allons vous présenter par la suite.

 


 

Mais Candice Pétrillo nous a tout d’abord emmenés à l’extérieur du jardin botanique observer trois arbres de types différents :

 

1 – Le plaqueminier (qui produit des kakis)   

 

2 – L’orme à petites feuilles (que l’on utilise aussi pour les bonsaï)       Image N°3

 

3 – L’eucalyptus biomorphique (qui comporte deux types de feuilles)   Image N°4

 

Pour identifier un arbre, on regarde :   ° Sa stature (la forme générale de l’arbre et sa taille)

                                                           ° Ses feuilles ( taille, forme, fixation…)

                                                           ° La forme de son tronc

                                                           ° Son écorce

 

Image N°5

Candice nous a beaucoup parlé de l’eucalyptus qui constitue 95 % de la forêt australienne et qui est fait pour résister au soleil et à la sécheresse. Pour cela , il a une stratégie :

Ses très longues feuilles étroites captent l’énergie solaire et bougent avec le soleil en se mettant sur la tranche afin de ne pas brûler .

 

Image N°6

Devant  l’entrée du jardin botanique, il y a la statue ( le buste) de Carl Von Linné ( 1707 – 1778) qui est un naturaliste du XVIIIème siècle ayant permis l’identification des plantes par une classification. Grâce à lui, on peut nommer les plantes dans le monde entier quelle que soit la langue car les noms des plantes sont en latin.

 

Image N°7

La palissade extérieure du jardin botanique est constituée de planches de bois qui ont été récupérées des forêts détruites suite à la tempête de 1999. Ce bois vit et est colonisé par des mousses, des lichens.

Image N°8 et 9

L’entrée du jardin botanique est marquée par un immense portail en acier réalisé par l’artiste Pascal Convert qui s’est inspiré à la fois du dessin des mains de sa fille mais aussi de motifs végétaux.

 

Après avoir franchi ce portail, nous sommes entrés dans le jardin botanique pour observer tout d’abord une série de légumineuses.

Les légumineuses sont des arbustes dont les fruits sont des gousses à l’intérieur desquelles il y a des graines.

Les graines permettent à la plante de se reproduire.

Les haricots, les petits pois, les lentilles, les fèves, les cacahuètes, le soja sont des légumineuses.

Les gousses servent à protéger les graines et à les disperser selon des modes différents.

Voici trois formes de gousses différentes que nous avons pu observer :

 

            ° Les gousses à fèves              Image N° 10    

            ° Les gousses en ballon                        Image N° 11

            ° Les gousses en vrille              Image N° 12

 

 

B –       VISITE DU JARDIN BOTANIQUE : UNE SUCCESSION DE MICRO-PAYSAGES

 

 

1 – Le Champ de Cultures

 

Image N° 13     Une série de 44 parcelles sont disposées dans le sens de la longueur du jardin botanique et sont cultivées avec un souci écologique.

Chaque parcelle comporte :       ° Un bassin de récupération d’eau

                                               ° Un banc

                                               ° Un grand arbre au-dessus du banc pour faire de l’ombre

 

Image N° 14     Le chemin qui mène aux différentes parcelles cultivées est fait de dalles de béton moulées sur les anciennes planches de bois. On peut voir l’empreinte des nœuds du bois dans le béton.

 

2 – La galerie des milieux       Image N° 15

 

Ce sont différents micro-paysages de l’Aquitaine avec à chaque fois le sol et la végétation qui va avec.

Le sol de chaque micro-paysage est surrélevé de sorte que les plantes soient à hauteur des yeux du visiteur.

Nous pouvons ainsi voir les couches successives de chaque type de sol : les landes humides, les landes séches, les étangs, les paysages dunaires…

Ce sont des paysages sauvages, les plus naturels possible.

Le spectateur regarde et contourne chaque paysage mais ne peut pas y pénétrer.

 

3 – Le jardin aquatique            Image N° 16 et 16 bis

 

Le jardin aquatique est le plus proche de la Garonne.

En fait les paysages sont classés du plus humide, près de la Garonne au plus sec, loin de la Garonne.

 

 

 

 

 

 

4 – Le jardin des plantes grimpantes

 

Les plantes grimpantes vont chercher le soleil et enroulent leurs tiges sur un support avec des vrilles ou des crampons.

 

Noua avons vu :                       ° L’arbre à kiwis (son nom est l’actinidia )           Image N° 17

                                               ° Le smilax (la plante des Shroumps)                 Image N° 18

                                                 , plante épineuse dont les feuilles sont en forme de cœur.

 

5 – La cité botanique

 

Nous sommes rentrés dans la serre qui sert à garder la chaleur pour faire pousser les plantes exotiques.

Il y faisait très chaud et cela sentait bon le bois exotique car les immenses poteaux qui soutiennent la serre sont des troncs de bois rouge de Douglas. Image N° 19

Des panneaux photovoltaïques captent l’énergie solaire.

Cette serre présente une collection de flore méditerranéenne dans le monde et nous avons pu observer des arbres aux racines aériennes (Image N° 20) ainsi que des plantes carnivores (image N° 21)

 

 

Nous remercions l’artiste Candice Pétrillo de nous avoir ouvert le regard et appris toutes ces connaissances

sur les plantes et sur les jardins.                       Image N° 22

 

Invitation "Jardins"

Les parents d'élèves des classes de 5° sont invités

Jeudi 9 mars à 18h30

à venir voir les maquettes réalisées en Arts plastiques.

Ce sera l'occasion de boire un verre de l'amitié avec les élèves et l'équipe porteuse du projet.

EPI Jardins du monde

Les élèves de 5°3 et UPE2A ont commencé la réalisation d'un véritable jardin sur un terrain du collège avec l'aide des paysagistes "Passeurs" et de l'artiste Candice Pétrullo.

Mercredi 12 avril:

  • Peinture du mur au fond du jardin
  • Piquetage des zones à planter

Participent à ce projet Mmes Brun, Marron, Nemer, Rogel et Salmon.