Recherche  

Zone privée

Authentification

Enquête au collège

Dans le cadre d'un EPI Histoire Géographie et Français, impliquant aussi l'AP, la SVT, la Physique Chimie, et avec la participation bénévole de Mme Ruiz, les élèves de  5°6 se sont transformés en journalistes et ont réalisé des recherches et des interviews, puis rédigé des articles au sujet des pesticides utilisés dans l'agriculture et présents dans notre alimentation.

Ci-dessous les trois articles sélectionnés:

Concert

Un grand bravo aux élèves de 3è2 et 3è5 qui ont participé au concert "Le chant d'action, se souvenir et s'engager" le mercredi 15 juin au Rocher de Palmer. Ils ont remarquablement interprété leurs chansons devant des spectateurs très émus. Félicitations à eux pour ce beau parcours.

Concert au Rocher Palmer

Deux classes de 3è seront le mercredi 14 juin en concert au Rocher de Palmer à Cenon. Ils y interprèteront les chants qu'ils ont écrits en l'honneur de résistants. Vous pouvez écouter leurs créations ici:
http://missionculturelle.wixsite.com/creer/copie-de-college-les-dagueys

Montesquieu au collège Pablo Néruda

Michel Cardoze et les élèves de 3° vous convient à la projection du film documentaire:

"Montesquieu: Comment peut-on être persan?"

Salle M le vendredi 16 juin à 18h30.

Fort en chocolat!

Jeudi 4 mai, rendez vous pris avec la chocolaterie Cadiot-Badie pour une visite de leur atelier à Pessac. Les 4 èmes 1 ont pu découvrir la fabrication artisanale de leurs chocolats à partir du fruit du cacaoyer : la cabosse. Cette maison fondée en 1826 a su conserver son caractère traditionnel tout en innovant constamment. Nos élèves ont pu goûter quelques spécialités à base de chocolat noir, chocolat au lait, ganache, praliné, au miel et à la pistache. Ils ont plutôt préféré les chocolats au lait pralinés car ceux ci sont plus sucrés…

Ils ont assisté à la réalisation de citronnettes et d'orangettes ainsi qu'à la fabrication du fameux Diamant Noir (une ganache aux raisins à la fine de Bordeaux) spécialité de la maison. Ce fut délicieux...

Roméo et Juliette

Pour la dernière étape du parcours annuel avec l'ONBA, les élèves de 6è3 se sont rendus ce jeudi à l'Auditorium de Bordeaux pour assister au spectacle "Juliette et Roméo". Sur scène, il y avait 6 instrumentistes, deux récitants et un dessinateur. Les deux récitants racontaient l'histoire tragique de Roméo et de Juliette et les musiciens intervenaient en jouant des morceaux de Prokofiev. Le dessin s'affichait au fur et à mesure de sa création sur un grand écran au fond de la scène.

"J'ai aimé le concept d'avoir les récitants, les musiciens et le dessinateur" Louxandra

" On a remarqué que quand les musiciens jouaient, les couleurs changeaient sur scène" Mathéo, Wassim et Amory

" Les dessins étaient magnifiques mais on ne comprenait pas bien pourquoi le dessinateur mettait du gris partout" Lou-Anne et Emma

" Ce qui nous a plu c'est que c'était original et théâtral. Il y avait aussi de belles illustrations" Clara, Candice, Noémie et Célia

6°3: Musique et danse à l'opéra

Après avoir visité en décembre le Grand Théâtre, les élèves de la classe de 6è3 ont assisté le mercredi 29 mars à la répétition générale d'un ballet contemporain. Ce ballet était donné dans le cadre du festival « Quatre tendances », festival qui se tient tous les ans à Bordeaux depuis 5 ans. Cette année, se sont quatre ballets très différents les uns des autres qui étaient proposés.

 

 

 

 

  1. Just Before Now de Xenia Wiest

  2. La danse peut-elle résister ? de Jean Claude Gallotta

  3. Sur la Grève de Nicolas de Riche, une création

  4. Minus 16 de Ohad Naharin

C'est le coup de cœur de la soirée. Sur des musiques allant de Vivaldi à Chopin en passant par Dick Dale ou Perez Prado, la troupe de 20 danseurs passaient d'un style à l'autre avec une grande dextérité. Quelques spectateurs ont été invités sur scène. Allez jeter un œil ici, vous ne le regretterez pas ! https://www.youtube.com/watch?v=NzA1MdcqeR0

Les élèves ont beaucoup apprécié leur soirée. Pour beaucoup, c'était leur première expérience d'un tel spectacle et ils sont heureux d'avoir pu la vivre avec leurs camarades. Ils ont particulièrement aimé les différents portés et le fait que des personnes du public qui est montée sur scène. Ils ont été impressionnés par la souplesse des artistes et leur synchronisation. Ils ont en revanche regretté l'aspect guindé des spectateurs et le fait qu'ils ne voyaient pas toute la scène.

Leurs questions aux artistes, s'ils avaient pu les rencontrer auraient été :

« Combien de temps avez-vous mis à préparer le spectacle ? »

« Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? »

« Comment faites-vous pour ne pas avoir peur sur scène ?»

Le parcours se terminera le 4 mai avec le spectacle Juliette et Roméo cette fois-ci à l'Auditorium de Bordeaux.

Collège au cinéma: Alamar

Les classes de 6° ont assisté à la projection du film Alamar de Pedro Gonzalez-Rubio.

C'est l'histoire de Natan dont les parents séparés vivent, l'un à Rome,l'autre à Mexique et qui part en vacances avec son père et son grand-père sur la barrière de corail «Banco Chinchorro »

 

Lina- J'ai bien aimé le film Alamar car la beauté et l'immensité de la mer des Caraïbes sont souvent montrées, notamment lors de la plongée ou encore lors du court plan où on a un bel aperçu de l'île.

Tom – J'ai trouvé ce film intéressant mais trop lent, avec des plans fixes très longs. Alors, parfois ,je décrochais de l'histoire.

Hélène – J'ai bien aimé Alamar car on découvre un mode de vie et des paysages différents. Par exemple, on voyait la barrière de corail lors de la plongée.

Élise- Je n'ai pas trop aimé ce film parce qu'il ne se passe pas grand-chose. C'est plutôt une routine qu'une histoire. J'ai quand même aimé le moment que Natan et son père passent avec l'oiseau blanc.

Yasmine – J'ai bien aimé le film ALAMAR car il m'a fait réfléchir : il montre qu'un enfant peut s'adapter à un mode de vie très différent du sien. Ça m'a également rappelé mon grand-père qui vit en Algérie

Formation premier secours

Que faire face à une personne qui s'étouffe? Comment réagir lorsque l'on trouve quelqu'un d'inanimé? Voilà le genre de situation auxquelles nous pouvons tous nous retrouver confrontés.

A la fin de l'année scolaire, tous les élèves de 3° de l'établissement auront assisté à la formation "Prévention et Secours Civique de niveau 1".

 

 

 

La traversée de Paris

Au deuxième trimestre, Les élèves de 3ème sont allés voir un film culte du patrimoine français : La traversée de Paris de Claude Autant-Lara, sorti en 1956 et tiré d'une nouvelle de Marcel Aymé.

Voici quelques-unes de leurs critiques :

Clément - le film fourmille de détails sur la vie des parisiens sous l'occupation:les vélos-taxis,les queues devant les magasins, les jours sans alcool, les patrouilles allemandes, les alertes, le statut des juifs et bien sûr le marché noir… La mise en scène est simple et restitue bien une ambiance de constante méfiance et d'inquiétude mais avec humour et cynisme. J'ai découvert à travers ce film le comportement humain en temps de guerre.

Youna - Je n'ai pas apprécié La traversée de Paris car c'est un film en noir et blanc dans lequel je n'ai pas réussi à entrer, n'étant pas sensible à ce type d'humour. Si j'ai appris des choses sur la vie sous l'occupation allemande et les dessous du marché noir, la scène finale m'a semblé mièvre et peu réaliste.

Félix-Un des points forts de ce film est que l'on s'attache aux personnages et que l'on se laisse embarquer dans l'histoire sans trop de difficulté. Il arrive à nous faire rire et à nous tenir en haleine en même temps.

Alan- Malgré un très bon casting d'acteurs connus et reconnus de tous,le film n'est qu'une caricature d'une page de l'histoire.

Pauline : Le moment que j'ai préféré est celui qui a lieu dans la cave de Monsieur Jambier,( riche trafiquant interprété par Louis de Funès) lorsqu'il leur remet le jambon à aller livrer. Grandgil crie le nom et l'adresse de Jambier pour attirer l'attention du voisinage car il veut être mieux payé, ce qui pousse Jambier à céder pour qu'il se taise.

Projet Chant d'action

Mardi 14 février, deux classes de troisième du collège ont participé à une sortie pédagogique très riche mise en place dans le cadre du projet « Chant d'action, se souvenir, s'engager ». C'est un projet pédagogique et un EPI (Éducation Musicale, Français, Histoire) qui permet aux élèves de créer une chanson en hommage à des résistants ou des personnes impliquées dans la lutte contre le nazisme.

Vous pouvez télécharger l'ensemble du compte-rendu de la sortie en cliquant sur le lien ci-dessous:

De Bordeaux à Dakar

Les groupes de travail

Dans le cadre d'un EPI Histoire-Géographie/Français, les élèves de 4ème 3 travaillent sur un projet autour de la ville, en relation avec des élèves d'un collège de Dakar au Sénégal.

Les élèves ont choisi plusieurs thématiques (l'art dans la ville, les transports, les lieux de mémoire de la traite négrière, les mutations de la ville, le développement durable, le centre de Bordeaux, le projet Euratlantique) et se sont rendus sur ces différents lieux de la ville de Bordeaux pour faire des photos. Ces photos et les textes qui les accompagnent permettront de faire une «story map» que vous pourrez bientôt découvrir sur le site du collège.

L'association Cool'eurs du monde qui nous accompagne depuis l'an dernier sur cet échange avec le Sénégal se charge de faire le lien avec les élèves de Dakar. Nous devrions très vite avoir de leurs nouvelles et ainsi, les élèves pourront réfléchir aux ressemblances et aux différences entre les deux métropoles.

Vous pouvez en découvrir encore plus en copiant le lien suivant dans votre navigateur:

https://www.youtube.com/watch?v=rVwXbo1HvyM

Rock et chansons: le concert

Mardi soir, les élèves de 4è4 ont interprété leurs créations sur la scène de l'Antirouille de Talence. Ils étaient accompagnés de Mary l'Astérisque, la chanteuse qui les a suivis tout au long du parcours. Félicitations à nos artistes en herbe qui ont assurés comme des chefs alors que pour la plupart il s'agissait de leur première scène. Le final "Chopons nos rêves" chanté avec Mary* restera gravé dans nos mémoires à tous. Un second concert est prévu dans le courant de l'année pour ceux qui n'auraient pas pu se déplacer mardi.

Rock et chansons (2)

Deuxième rencontre avec Mary* ce matin au collège.

Cette fois-ci, nous avons appris à utiliser sa boîte magique en créant 3 pistes: une en beatbox, une avec son ukulele et une en percussions corporelles. Ce sera la base de la chanson que nous avons déjà écrite en français et qui s'appelle "13 ans". Nous avons ensuite constitué des équipes et commencé à travailler sur nos futures créations. Chaque groupe devait trouver de quoi parlerait sa chanson et les instruments dont il avait envie de se servir. Mary revient la semaine prochaine et d'ici là, nous devons avancer sur notre texte.

Visite des ateliers de la SEGPA

En décembre 2016, les élèves de 5ème SEGPA ont visité les ateliers qui les accueilleront en 2017/2018 au sein du collège. Il ont été accueillis par les enseignantes Mesdames Guichard et Pallin lors de leur cours avec les 3ème1 qui ont expliqué le fonctionnement des ateliers.



1 L'atelier Hygiène Alimentation Service


En entrant dans le vestiaire, nous avons remarqué la présence d'armoires dans lesquelles les élèves rangent leurs vêtements de sécurité : chaussures, et d'hygiène : blouse blanche et charlotte.

Ensuite nous sommes entrés dans la salle de classe où les 3è ont expliqué leurs activités dans cet atelier et nous ont entraînés vers la visite des autres salles :

* la salle de stockage des aliments commandés par Madame Pallin : les commandes sont rangées par ordre alphabétique (sauf ce qui sert aux assaisonnements et qui est regroupé). Quand ils préparent une recette, les élèves utilisent un chariot pour emmener les ingrédients dans la salle de cuisine.

* la légumerie où les élèves amènent les légumes dont ils ont besoin pour les laver et les éplucher.

* la cuisine où les élèves réalisent les recettes en utilisant le matériel présent dans les armoires à proximité ; dans la cuisine, il y a aussi un piano (pas pour jouer de la musique, mais c'est ainsi qu'est appelée la table de cuisson) et deux fours.

* la salle de refroidissement où les plats cuisinés sont refroidis plus rapidement ; à ne pas confondre avec les frigos où sont entreposés les produits frais afin d'éviter la prolifération de microbes.

* la salle de plonge où les élèves font la vaisselle après avoir fini la préparation des plats.


* il y a aussi une salle de laverie/lingerie où les élèves nettoient leur blouse, les sèchent et les repassent,

* et une autre salle où sont entreposés les produits et le matériel de nettoyage indispensables dans le cadre de l'hygiène d'une cuisine et de tout ce qui touche à l'alimentation et à la santé.


2 L'atelier vente


Nous sommes passés dans la salle de classe pour accéder à la salle de « vente » où il y a de nombreux produits (ou boîtes vides de produits) rangés :

- dans des étagères, comme dans un magasin, sur des rayons : les produits dangereux sont stockés en hauteur afin que les enfants n'y touchent pas,

- sur des cintres, pour les vêtements : les vêtements sont exposés en fonction des saisons : en hiver, les vêtements d'hiver, en été, les vêtements d'été. Au moment des soldes (janvier et juillet), les élèves apprennent à calculer les prix en fonction des pourcentages de réduction.

- sur des tables pour les produits de type événementiel : cartable et matériel scolaire à la rentrée des classes.....


Les élèves nous ont expliqué ce qu'ils apprenaient en classe : comment parler, vendre..aux clients... 

Silence, on tourne!

Jeudi 10 novembre, au CDI, des élèves de 3è ont participé au tournage du documentaire « Montesquieu, de marbre et de chair » . C'est un film du journaliste Michel Cardoze dont la diffusion sur France 3 Aquitaine est prévue en 2017 et qui se propose de nous rappeler la pensée de ce philosophe, toujours d'actualité : « Fendre le marbre des statues … pour dévoiler une pensée nécessaire à notre époque »


Les élèves ont travaillé, avec leur professeur d'histoire, sur un texte de Montesquieu extrait de

«  De L'Esprit des Lois » dans lequel il dénonce l'esclavage en utilisant l'ironie. Leurs échanges ont donc été filmés et pourront être intégrés en partie au documentaire.


Une projection au collège devrait être proposée aux élèves ayant participé à ce projet.


A suivre !


Rencontre avec une archéologue-anthropologue

Les élèves de 6°5 remercient Madame Henri-Gambier pour sa venue et sa disponibilité lors de cette rencontre. Ils ont particulièrement aimé pouvoir lui poser de nombreuses questions et qu’elle y réponde très précisément.

Les élèves ont énormément apprécié de voir et de toucher des objets préhistoriques (silex, os, dents) ou leurs reproductions ainsi que les explications sur leurs matières et leurs fonctionnalités.

Ils ont appris que ce métier est passionnant mais que les études pour y arriver sont longues

notamment parce qu’il y a des spécialités dans l’archéologie.

Ils ont retenu que les os et les silex sont les objets les plus retrouvés sur les sites archéologiques,

que la glace conservait remarquablement bien les corps et qu’ainsi de nombreux mammouths ont été retrouvés en Russie.

Ils ont compris comment travaillent les archéologues : certains creusent le sol pour y trouver des vestiges mais ils ne fouillent pas au hasard et établissent des quadrillages sur les espaces fouillés, ils utilisent des objets spécifiques (pinceaux, règles…), ils voyagent dans le monde entier, ils doivent être précautionneux.

Rock et chansons

Jeudi 6 Octobre, les élèves de 4è4 se sont rendus à Rock et Chansons à Talence pour faire la connaissance de Mary* (prononcer Mary l'astérisque). Après une visite de la structure et un petit film présentant celle-ci, Mary* est venue se présenter à eux. Elle leur a montré comment elle se servait de sa « boîte magique » et leur a joué un petit extrait du début de son concert. Un dialogue s'est très vite installé entre les élèves et cette artiste très proche de son public.

Le lendemain, quelques élèves sont retournés à Rock et Chansons avec leurs parents pour assister à son concer et fêter la sortie de son deuxième EP.

Prochainement, Mary viendra au collège animer plusieurs ateliers d'écriture de chansons pour la classe. Les élèves interpréteront ensuite leurs productions sur la scène de l'Antirouille au mois de janvier prochain.

LES CHEMINS DE L’ÉCOLE

Connectez-vous sur ARGOS et cliquez sur MEDIACAD.... Vous découvrirez les six vidéos réalisées par les élèves de la classe de 5è4 dans le cadre du projet «Les chemins de l'école»et l'échange avec une école du Sénégal.


Cette année, les élèves de 5è4 ,accompagnés de leurs professeurs de Français et d’Histoire-géographie ainsi que de l'Association Cool'eurs du monde, se sont retrouvés tous les quinze jours pour travailler en équipes autour de leurs habitudes de vie et ce, dans l'objectif d'un échange avec une école du Sénégal. Cet échange a eu lieu par Skype et les élèves français et sénégalais ont pu communiquer sur leur culture et leurs habitudes de vie.

Le fruit du travail des élèves du collège s'est concrétisé par six courtes vidéos et un jeu de société sur la culture sénégalaise,travaux qui ont d'ailleurs été présentés lors de la journée de revalorisation du réseau le 31 mai et qui a donné lieu à de nombreux échanges.


Un grand merci aux intervenants de Cool'eurs du monde qui par leur dynamisme et leur professionnalisme nous ont aidés à mener à bien ce projet , à Françoise Pallin et aux élèves de 4è1 qui nous ont prêté « leur cuisine » et leur savoir-faire, à Christine Gonzalez et aux résidentes de la maison de retraite Manon Cordier de Bègles et à toutes les personnes qui ont bien voulu donner de leur temps pour répondre aux questions des élèves.

Et un grand bravo à nos élèves qui se sont investis dans ce travail parfois laborieux.


Le club lecture au Conseil départemental

Le Club Lecture inscrit au Prix des Collégiens lecteurs de Gironde est allé, comme chaque année, au Conseil départemental pour rencontrer l'auteur-lauréat ce cette année.

Il s 'agit de Florence Hinckel pour son roman « #Bleue » Ed. Syros qui parle d'un monde où la loi oblige à être heureux à tout prix en éradicant toute forme d'émotion douloureuse...


Le résultat du prix Manga Sensei n'est pas encore connu, à surveiller sur le site …


A l'année prochaine pour de nouvelles lectures !

"Le cocon dans tous ses états" au parc Palmer

Les élèves des classes d'UPE2A et de 5°3 ont passé la journée du 9 juin à la Fête des Collégiens qui avait lieu, comme chaque année, au parc Palmer de Cenon.

Ils ont d'abord assisté à un spectacle de mime en plein air donné par une compagnie italienne. Puis ils se sont rendus dans le pavillon où se trouvait leur stand.L'objectif était de présenter le travail fait tout au long de l'année par les deux classes, dans le cadre du projet "Le Cocon dans tous ses états". 

Les élèves ont pu montrer aux visiteurs  les différentes étapes de réalisation de leurs maquettes, ainsi que les carnets de bord. Ils ont même eu la visite de M. Gleyze, président du conseil départemental, à qui ils ont fait découvrir le "Jeu du cocon"!

Après la visite d'autres animations (concerts ou théâtre) données par des élèves, la journée s'est terminée par un concert de rock endiablé!

Nous espérons tous y retourner l'année prochaine!!!

Foire exposition

Sortie à la foire international de bordeaux.



Le vendredi 20 mai, les élèves de 5°1 sont allés découvrir la foire internationale de Bordeaux.


Après une heure de tramway et un quart d'heure de marche pour accéder à la porte K, nous avons été accueillis sur le stand de la sécurité routière.


Nous avons appris à attacher correctement notre ceinture sur un premier stand.Si nous sommes mal attachés, nous pouvons glisser sous la ceinture.

A 5km/heure le choc est déjà très violent !!! Certains ont eu très peur.


Sur un deuxième stand, nous sommes montés par 2 dans une voiture qui simule un accident.

Tout le groupe a réalisé que sans le ceinture l'accident serait encore plus grave.

Pour finir, on a découvert les règles d'évacuation du bus(en 23s).

Après un pique nique tous ensemble où nous avons mangé comme des rois, nous somme partis à la découverte des autres stands :


  • Visite de l'exposition « Viva America Latina »

  • Visite d'une ambulance sur le stand des pompiers

  • Essais d'hoverboards

  • Une pause sur le stand « Lego Star Wars »

Retour au collège à 16 h 25


Les élèves de 5 °1 on adoré la sortie et remercient Mme Estimbre et M.Amaré.



Concert à l'auditorium de Bordeaux

Les élèves de 5ème 1 sont allés écouter le concert de Alasdair (Alexandre en écossais) MALLOY et le sport jeudi 19 mai.


Le personnel d'accueil nous a dirigé vers la salle où les musiciens sont entrés habillés en tenue de foot, ainsi que l'animateur, accompagné d'enfants portant des drapeaux de différents pays comme pour les jeux olympiques. L'orchestre joua : L'entrée des gladiateurs de Julius FUCIK, et John Williams: Summon The Heroes (composé pour la cérémonie des Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996.

Ensuite il y a eu un « match de musique » où la salle était séparée en deux équipes avec deux mélodies ; à chaque reconnaissance de notre mélodie, il fallait crier et nous marquions un point. A d'autres moments, l'animateur nous a fait chanter crescendo.

A un moment nous nous sommes tous levés pour danser sur l'air de Pop looks Bach de Sam FONTEYN.


Les spectateurs étaient contents parce que c'était drôle et qu'ils se sont bien amusés. « j'étais très fier en serrant la main de l'animateur ! ». Certains élèves ont envie d'entendre de nouveau de la musique classique, d'autres non.

Collège au cinéma

Street Art

S O R T I E       à     D A R W I N

avec les 3ème 2 / 3 / 4 / 5  les jeudi 24 mars et 31 mars 2016

 

 

Les professeurs d’anglais (Mme Joseph, Mme Pereira, Mme Pac), d’art plastiques (Mme Salmon) et Mme Brun, la documentaliste ont emmené les élèves de toutes les classes de 3ème visiter le site de Darwin Eco-Système (ancienne caserne Niel).

 

Monsieur Petit qui a animé la visite leur a fait tout d’abord un historique du lieu :

 

Ici, en bordure de Garonne, la société Les Magasins généraux de la Gironde fit construire quatre gigantesques entrepôts pour y conserver les marchandises qui arrivaient par bateau avant d'être acheminées par le rail vers la gare d'Orléans. Et lorsque l'entreprise fit faillite, le terrain et les bâtiments, devinrent, en 1874, propriété de l'État.

Sur 10 hectares, l'armée y édifie la caserne Niel, conférant cette fois une seconde vie, militaire celle-là, aux Magasins généraux qui hébergèrent uniformes et matériel de campement.

Pendant la dernière guerre, les Allemands y logèrent les prisonniers espagnols contraints de construire la base sous-marine à Bacalan. Et en 2005, la caserne fut vendue à la CUB. Un lieu difficile à gardienner mais qui a aussi permis  l'épanouissement d'une vie marginale et créative. Les graffs et les tags qui tapissent toujours les murs en témoignent.

 

Ensuite, Mr Petit leur a expliqué en quoi ce lieu constituait un éco-quartier innovant, notamment en matière d’économie d’énergie, de gestion des eaux et des déchets, de déplacements mais également en matière de qualité d’usage des logements et des espaces publics.

 

Les élèves ont visité :

 

°          Le cluster éco-créatif

°          Les espaces de co-working

°          Le magasin général (restaurant et épicerie bio)

°          Le skate-park et le bowl

°          Les espaces dédiés aux artistes graffeurs

°          Le vortex

°          La ferme urbaine (jardins potagers et ruches)

°          Les tétrodons

 

Enfin, il leur a montré les lieux  des futurs aménagements : auberge de jeunesse, centre de bien-être SPA, hôtel , crèche ….

 

Ensuite, les élèves ont rencontré  Benjamin Serrano, artiste graffeur (qui a réalisé plusieurs graffitis sur place). Il a fait produire aux élèves, par petit groupe, un graffiti «  Collège Pablo Neruda » dans un des entrepôts dédiés au Street Art.

Les élèves ont « réalisé un mural » en faisant du « remplissage », un par un, de « bubble letters » dessinées au préalable par Benjamin Serrano.

L’œuvre est donc collective et encore visible par tous ceux qui le désirent dans les entrepôts à ciel ouvert de Darwin.

 

Activités GRAFF de la pause méridienne

Cinéma

Collège au cinéma continue pour tous les 4e de l'établissement. Après Fenêtre sur cour, d'Alfred Hitchcock, ils ont pu voir en février Le tombeau des Lucioles, un classique de l'animation japonais d'Isao Takahata, sorti en 1988, des célèbres studios Ghibli.

             Encore un trajet à pied sous le soleil pour se rendre au cinéma "Le Festival", à la Barrière de Bègles. Pour l'instant, nos grandes marches pour aller et revenir du cinéma n'ont jamais été arrosées...

             Les 4e 3 ont écrit des critiques (positives ou  négatives) de ce film, dont voici quelques extraits, en vrac. Dans l'ensemble, l'enthousiasme domine :

" Le film nous plonge dans la seconde guerre mondiale, à travers les deux personnages de Seita et Setsuko. Les deux enfants vagabondent dans la villede Kobé, à la recherche de nourriture. Ce film touchant et émouvant vous guide vers les horreurs physiques et mentales que les enfants éprouvent, et qui vous toucheront au plus profond de vous-même." (Eva)

" Certains passages comme celui où l'on voit la mère de SeIta blesséeet recouverte de bandages ensanglantés pourraient heurter la sensibilité d'un jeune public. Mais je pense que tout le monde peut voir ce film, car il montre l'absurdité de la guerre, en dénonçant ses conséquences sur le quotidien de deux enfants innocents." (Clara)

"L'un des points les plus marquants de ce film est son caractère terriblement réaliste, parfois étonamment proche du documentaire. Les dessins sont très bien faits." (Jeanne)

"On a l'impression que tout est vrai. Les personnages sont extrêmements vivants, par leur gestuelle, leur attitude, et les dessins dressent une représentation fidèle des villages japonais de 1945."(Félix)

"Je trouve ce film trop triste, et de par ma nature joyeuse, je n'aime pas ce qui est triste. La guerre est un sujet émouvant, et à connaître, mais je pense que ce n'est pas un sujet à aborder à travers un film d'animation. Si vous ne voulez pas plueuret toutes les larmes de votre corps et que vous aves une âme sensible, évitez ce film !" (Hanane)

"Cette pépite est extraordinaire par la beauté du lien fraternel qui y est décrit, le lien magnifique entre Seita et sa petite soeur Stesuko..." (William)

"Les dessins de ce film d'animation sont magnifiques. Entre les expressions des personnages, leurs mouvements, et le décor éblouissant, on ne sait plus où donner de la tête. Mais ce qui m'a le plus marqué, ce sont les couleurs : froides pour le monde des vivants, et chaudes pour le monde des morts..." (Marie)

" Le genre du dessin animé donne l'impression a priori que ce film est accessible à tous. Cependant, la dureté des images, de l'histoire, en font un film qui n'est pas à conseiller aux plus jeunes. " (Léa)

" Devant ce tableau, comment ne pas être ébloui ? Les dessins grandioses, des détails dignes de grands peintres.... Les studios Ghibli se sont tenus à cette claque visuelle qu'ils ont l'habitude de nous offrir !" (Théo)

A l'heure gallo-romaine

Le projet, sur la vie quotidienne des Gallo-Romains à Burdigala, mené par les 6è 5 et la classe d’UPE2A.

Avant d'aller faire des fouilles archéologiques dans les locaux de Cap'Archéologie à Pessac,

nous nous sommes familiarisés avec un peuple redécouvert ces vingt dernières années, les Gaulois.

Nous avons d'abord cherché à savoir quand ce peuple avait existé et où il avait vécu ?

Puis nous avons réfléchi sur de nombreux clichés (notamment dans les bandes dessinées d’Astérix) liés à la supposée vie quotidienne de ces Gaulois : Les Gaulois n'étaient-ils que des sauvages guerriers ? Les Gaulois habitaient-ils dans de grandes forêts ? Dans des huttes rondes et sans confort ? Les Gaulois pratiquaient-ils les sacrifices humains ? Les druides sont-ils des prêtres magiciens sanguinaires ? Qui sont les bardes gaulois ?

Nous avons ensuite vu comment ils ont été conquis par les Romains et ce qu'ont appris les Gaulois de leurs conquérants.

Nous avons chacun réalisé un dessin pour illustrer un des aspects de la vie quotidienne des Gaulois.

Nous avons découvert les métiers et les objectifs de l'archéologie grâce à la venue d'une archéologue professionnelle Madame Pineau, le mercredi 13 janvier. Nous avons manipulé des morceaux d’objets ou de restes anciens en essayant de les identifier (poterie, mosaïque, dents et os d’animaux, clous…)

Avec le professeur documentaliste Madame Brun, nous préparons des exposés pour présenter des aspects de la vie quotidienne gallo-romaine aux élèves de la classe d'UPE2A.

Pour les exposés, nous travaillons par groupes sur un  thème et nous nous sommes répartis des sous-thèmes pour chaque groupe. Les sept thèmes sont : - L'organisation de la ville gallo-romaine de Burdigala. - Les monuments gallo-romains (un amphithéâtre, un temple et un aqueduc). - L'artisanat gallo-romain (la métallurgie et les inventions). - Le sport gallo-romain (l'arène, les gladiateurs, les courses de chars). - Les autres loisirs gallo-romains (la cuisine, les jeux, les thermes). - La monnaie gallo-romaine (sa fabrication, ses fonctions, les dessins sur les pièces). - L'école gallo-romaine (le latin, l'enfant, les jeux des enfants).

Les 5°2 au Rocher Palmer

Et voilà, le projet chanson est bien fini. Vendredi, toute la classe s'est rendue au Rocher de Palmer où nous avons été reçu par Pauline, notre interlocutrice depuis le début du parcours. Nous nous sommes installés dans les loges puis avons enchaîné sur les répétitions. Chanter devant un public, dans un micro, avec des musiciens qui nous accompagnent, des éclairages... aucune part n'a été laissée à l'improvisation! Après un pique-nique bien mérité et une petite sieste pour certains, le moment tant attendu du concert est arrivé. Pour finir la soirée, Tiou a interprété quelques-unes de ses chansons. Que de beaux souvenirs! Merci à Tiou pour sa gentillesse, son travail et sa patience. Vous pouvez écouter des extraits des différentes chansons en cliquant sur le lien ci-dessous:

Chant japonais

Dans le cadre de leur chapitre sur l'Asie, les élèves de 5è ont appris un chant en japonais issu du film Le Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki.

Des mots et des rythmes

Les élèves de 5è2 arrivent à la fin de leur projet "Des mots et des Rythmes" en partenariat avec l'auteur-compositeur-interprète girondin TIOU. Ils peaufinent actuellement leurs textes, leurs mélodies et leur interprétation avec l'aide bienveillant de leur invité. Le vendredi 22 Janvier, ils interprèteront sur la scène du Rocher de Palmer à Cenon leurs propres compositions. N'hésitez pas à venir les soutenir!

http://lerocherdepalmer.fr/artistes/tiou/01.2016.php

Mystery magnet

 

Les élèves de 5ème 1 sont allés au TNBA voir une performance d'arts vivants mardi 15 décembre de Miet WARLOP.

Une performance s'intéresse à l'action des artistes qui jouent sur scène (art vivant) et non à l'oeuvre artistique qui est temporaire et ne peut être possédée.

                         

« c'était rigolo !»,   «  quand le gros monsieur a foncé et percé le mur, c'était très drôle ! »     « ça faisait un peu fête ! », « c'était un peu choquant de voir un artiste impudique quand il jouait le cheval.», « certaines actions étaient inacceptables, je n'ai pas aimé ! »     «  c' était un peu dégoûtant ! »,     «  c'était bien quand ils faisaient de la chimie avec les peintures », « la mousse était surprenante » ,    « j'ai aimé les fumigènes avec la voiture et après dans le déroulement de la performance. »     « j'ai bien aimé les hommes déguisés en pantalon. »    « la pluie de fléchettes de couleur était bien précise et très jolie. »,      « j'ai aimé l'écho du bruit du ballon dégonflé par les baffles. »   

C'était court, spécial, rigolo, laid, formidable,  bête, beau, choquant, bizarre, déjanté, fou, clash, violent, joli, mystérieux.                                 

Action CESC

Un petit déjeuner équilibré au collège

 
 
 
 
Tous les élèves de 6ème, d'UPE2A et d'ULIS ont été concernés.
Après un cours de sensibilisation sur l’importance du petit déjeuner
pour leur santé et leur réussite scolaire, lundi 7 et mardi 8 décembre,
les élèves sont venus prendre un petit déjeuner au réfectoire du collège.
Certains parents ont accompagnés les enfants et partagé avec eux ce moment de convivialité.
Parmi les aliments proposés, il s'agissait de composer un plateau équilibré au goût de chacun.
Ce moment convivial a été très apprécié par les élèves et les adultes encadrants.
Nous espérons que les élèves et leurs familles prolongeront cette action à la maison,
en conservant l'habitude de petit déjeuner.
Un grand merci à Mmes Notz, Mano et les agents de services sans lesquels cette action n'aurait pas pu avoir lieu..

Collège au cinéma

Le vendredi 13 novembre, tous les élèves de sixième du collège se sont rendus, à pied, au cinéma Le Festival de Bègles pour le visionnement du film Le tableau, dans le cadre de l'opération Collège au cinéma, financées par le collège et le conseil départemental.

Quelques élèves de 6e 3 vous livrent leur point de vue critique sur ce premier film de l'année.

 

J'ai un avis nuancé.

J'ai bien aimé le fait que les personnages passent de tableau en tableau, et j'ai aussi bien aimé leur quête,  retrouver le peintre pour que les « reufs » et les « pafinis » soient des « toupins ».

Mais je n'ai pas aimé les dessins, il y avait trop de merveilleux, et c'est parfois un peu ennuyeux. (Coline)

 

J'ai aimé le film car il y a du suspense : je me demandais ce qui allait arriver au reuf et au pafini. Il y a aussi de l'action. De plus, le réalisateur s'est inspiré de beaux tableaux pour donner du charme à son film. (Sacha)

 

Je n'ai pas aimé « Le tableau » car je trouve l'histoire trop irréaliste, par exemple quand le moment où Lola, Ramo et le reuf sautent du tableau. (Enzo)

 

J'ai bien aimé car c'est une histoire merveilleuse : il y a des personnages qui sortent des tableaux.  (Théo)

 

J'ai moyennement aimé le film.

En effet, l'animation est belle, et il y a une belle histoire d'amour impossible, entre un toupin aime une pafinie.

Cependant, l'histoire ne contient pas assez de suspense, il n'y a pas assez d'action, et ce n'est pas vraiment mon style de film.(Yanice)

 

J'ai trouvé que le film était bien, car il nous fait voyager dans différents tableaux,(le tableau de guerre, Garance, l'Arlequin, l'autoportrait du peintre...), ce qui permet de voir des environnements, des décors très différents. (Mathieu)

 

J'ai bien aimé car les personnages représentent un peu des personnes dans la vraie vie, par exemple les « reufs » qui sont un peu comme les pauvres, les pafinis, qui sont comme ceux qui ne sont ni riches, ni pauvres, et les toupins, qui sont comme les riches. Mais j'aimerais bien savoir ce qui est arrivé au roi ! (Valentine)

Visite de la mosquée et de la synagogue pour les élèves de 5ème 1 et 6ème 1

Lundi 9 novembre des élèves de SEGPA ont visité l'une des mosquées puis la synagogue de Bordeaux. A la mosquée, ils ont été reçus par l'imam, à la synagogue, pas par le rabbin mais par une personne sans fonction religieuse.



Les bâtiments

*La mosquée, construite au XXème siècle, est grande et couverte de décors calligraphiés et de zelliges (carreaux de céramique).

Sur le mur de la Qibla, nous voyons le tableau des heures de prière en rouge, le mihrab qui oriente les musulmans vers La Mecque et le minbar d'où l'imam prêche le vendredi et les tapis délimitant les rangées.



*La synagogue de Bordeaux de forme géométrique et de style byzantin, construite au XIXème, est la plus grande de France. A l'intérieur nous remarquons une grande menorah, chandelier à 7 branches qui correspond à une semaine : six jours de travail et un jour de repos le samedi (sabbat), des arcs lobés, la grande armoire (Aron Kadesh) qui contient les rouleaux de la Torah.



Quelques remarques sur la communauté musulmane :

En arrivant, il faut enlever nos chaussures. Avant la prière, les musulmans font des ablutions pour « laver leurs bêtises ».

Ils ne mangent pas de porc parce que c'est l'animal le plus proche de l'être humain puisqu'ils sont tous deux omnivores. C'est pourquoi il sert dans certaines greffes et peut nous sauver la vie.


Quelques remarques sur la communauté juive :

En rentrant dans la synagogue, les hommes mettent une kippa sur la tête pour se rappeler de penser à leur dieu qui est supérieur à eux. Ils saignent leurs animaux en les tuant et ne mangent pas de porc, comme les musulmans mais de peur des maladies.




Nous avons aimé les décorations des deux lieux avec une nette préférence pour la mosquée ; l'imam était très gentil et a répondu à toutes nos questions parce qu'il nous a consacré beaucoup de temps. Nous avons fait des photos des deux lieux ce qui était très bien.

Nous étions un peu plus énervés à la synagogue (deuxième lieu) et le climat s'en est ressenti.


On a beaucoup marché ; nous étions fatigués au retour.


Nous avons compris l'alimentation des deux communautés car chacun nous a donné des explications.


LA CHANSON DE CRAONNE

"Mais c'est horrible, madame, on va pas chanter ça?" Voilà la remarque que j'ai entendue dans presque toutes les classes et si je ne l'ai pas entendue, ils l'ont pensée! Mais bien que cette chanson soit très loin de leur univers musical, tous les élèves se sont retroussé les manches pour en faire leur version. Ils ont réfléchi, essayé, modifié leurs idées, répété et enfin enregistré, dans la plupart des cas, devant le reste de leur classe. Voici des extraits de leur travail de création en cliquant sur les liens ci-dessous:

Didon et Enée par les classes de 5°

Dans le cadre du chapitre sur l'opéra, les 5è ont chanté un chœur extrait de l'opéra Didon et Enée de Purcell. Ils ont joué le rôle de méchantes sorcières qui veulent que les deux amants se séparent. Elles préparent, dans une grotte une potion malfaisante. L'objectif était de chanter en écho (il y a de l'écho dans les grottes) et de transformer sa voix pour faire peur. L'objectif est presque atteint!

Cliquez en dessous pour écouter leur production:

4ème: Hit The Road Jack

Pendant cette première période, les classes de 4è ont travaillé sur la chanson Hit The Road Jack. Ils ont appris le chant mais aussi l'accompagnement au piano et rythme d'accompagnement en percussions corporelles. Il ne manquait plus que les lunettes noires et ils se prenaient pour Ray Charles! Écoutez-les!"

Développement durable: visite de l'écoquartier Terre sud de Bègles

Lundi 14 septembre, la classe de 5è3 est allée visiter l’écoquartier Terre Sud de Bègles pour confronter leur cours de géographie sur le développement durable à la réalité du terrain.

Après avoir longé les rails du nouveau tramway, ils sont arrivés sous une pluie battante à l’écoquartier.

Ils ont dû s’abriter le temps que la grosse averse passe. Cela leur a permis de commencer à remplir la fiche (parfois trempée) sur cette sortie en observant l’architecture des bâtiments autour.

Dans cet écoquartier, il y a notamment le lycée Vaclav Havel, qui est le premier lycée de France à « énergie positive », c'est-à-dire qu’on y consomme moins d’énergie que l’on en produit.

Ils ont pu aussi admirer les architectures originales des autres bâtiments (les murs végétalisés ou les persiennes par exemple), réfléchir sur le choix des matériaux de construction pour bien isoler les immeubles, sur l’importance de l’eau (avec la rivière de l’Estey) et la volonté de respecter l’environnement dans cet écoquartier.


Sur place, ils ont pu voir comment l’écoquartier Terre Sud participe bien à la politique de développement durable en essayant de satisfaire les enjeux sociaux, économiques et environnementaux en même temps. Le retour, plus ensoleillé a permis de voir des appartements bâtis avec des conteneurs recyclés.

Merci à Madame Notz, professeur de SVT qui a accompagné cette sortie avec M. Orlowski, professeur d’histoire géographie.

 

 

Mon territoire sur la Terre

Une sortie sensorielle avec les 6è 5

Mercredi 9 septembre, nous sommes sortis pour découvrir, en utilisant trois de nos sens (la vue, l’ouïe et l’odorat), le territoire autour du collège. Nous nous sommes orientés grâce à un plan qui  représentait les quatre étapes à parcourir.

La première étape nous a conduits à travers la longue rue du chemin de Mussonville.

Le paysage y est changeant entre le début de la rue où il y a surtout des immeubles (des habitats collectifs) et la fin de la rue où dominent les pavillons (des habitats individuels).

Les couleurs principales y sont le gris et le vert, cela sentait le chocolat et l’essence et l’on entendait les bruits de travaux. Il y a beaucoup de voitures stationnées mais la rue est peu fréquentée.

L’activité principale de la rue est celle d’y résider.

La deuxième étape nous a emmenés le long de la route de Toulouse.

La rue est très longue, très large, très fréquentée par des voitures, des bus, des piétons.

Il y a surtout des commerces (boulangerie, vendeurs de voitures, pharmacie, restaurants…) et peu d’habitats. Il y a beaucoup de couleurs mais surtout du gris et du blanc, cela sent encore le chocolat et l’essence, il y a beaucoup de bruits de circulation. L’activité principale dans cette rue est le commerce.

La troisième étape nous a faits rejoindre la rue Alexis Labro par le chemin Chatry.

Il y a beaucoup de gris et de vert, cela sent toujours le chocolat, on entend des bruits de circulation.

La rue est courte, large, il y a beaucoup de végétaux mais peu de passage de voitures. Il s’y trouve surtout des habitats individuels et l’usine de chocolat, donc les activités sont celles de résider et de produire.

 

La quatrième étape nous a ramenés au collège en longeant le parc de Mussonville puis les lotissements de la rue Louis Laverny. Les couleurs dominantes y sont le vert et le blanc, cela sent les plantes, on y entend les voitures. La route est longue, large et beaucoup fréquentée. Le tramway et la piste cyclable permettent d’y circuler autrement.

Il y a de nombreux  habitats collectifs et individuels.

Enfin, nous avons calculé la distance parcourue : près de 2 kilomètres.

Merci à Emilie, l’AED qui nous a bien aidés pour remplir notre fiche sur la sortie.

 

Louise et l'aviateur allié aux anges !

La classe "opéra" a enchanté son auditoire

 

Quelques images du spectacle « Mademoiselle Louise et l'aviateur allié », spectacle musical présenté par les cinquièmes 4, la classe « opéra », à la chapelle de Mussonville le 23 juin. Une grande réussite, et un grand succès. Bravo encore à eux tous !

Le Club Lecture au Conseil départemental

Le Prix collégiens lecteurs de Gironde a élu son lauréat 2015.

Il s'agit de Taï-Marc le Thanh pour le premier volume de la saga « Jonah », une histoire intrigante, sensible et drôle sur la différence

Les représentants du Club Lecture ont retrouvé les autres collégiens participants pour une rencontre festive avec l'auteur et récompenser les écrivains en herbe, auteurs des Nouvelles à Suivre

Rappel : l'an dernier, Jeanne Pignac, avait gagné le Concours de Nouvelles Catégorie 6è. A lire au CDI

A l'année prochaine pour de nouvelles lectures !!!

Un repas royal

 

Verrine de saumon, tajine de poulet et ses pommes de terre farcies et verrine aux fraises accompagnée de ses macarons:

tel était le menu réalisé par les élèves de 3°SEGPA sous la houlette de leur professeure, Mme Pallin.

Tous les participants ont pu apprécier la grande qualité des plats qui leur étaient proposés. Une mention spéciale à Doriane

qui a confectionné les macarons à partir de sa recette.

INVITATION

Les cinquième 4 se donnent en spectacle

En lien avec l'académie musicale de Villecroze

26ème Palmarès du Prix des Incorruptibles

Fin du suspense !! Le 26e palmarès est enfin dévoilé !

 

Niveau CM2 / 6e

 

59857 votes

Lauréat : 12989 voix

 

La fille qui n'aimait pas les fins

Matthieu RADENAC, Yael HASSAN

Syros

L'histoire : Maya est une amoureuse des livres. Elle en a déjà cent trente-quatre ! Sa mère, qui ne peut pas lui acheter tous les livres de la terre, l’inscrit contre son gré à la bibliothèque. Dans ce lieu paisible et studieux, Maya va faire la rencontre d’un vieux monsieur plein de fantaisie, qui l’intrigue beaucoup et dont elle se sent proche...

 

           

Niveau 5e / 4e

 

12695 votes

Lauréat : 3518 voix

 

Le manoir 1. Liam et la carte d'Eternité

Evelyne BRISOU-PELLEN

Bayard Jeunesse

L'histoire : Après une grave maladie, Liam, 15 ans, est envoyé en convalescence dans un manoir isolé. Cette maison de repos, où il n'y a ni téléphone ni électricité, semble aussi abriter une section psychiatrique. En effet, l'un des pensionnaires se prend pour Léonidas, roi de Sparte ; un autre pour un pirate ; une jeune fille s'habille comme au Moyen Âge et une autre comme au XIXe siècle....

 

Toute la sélection est  au CDI

"Rêver un refuge au TNBA"

Construction provisoire d'un refuge au parc de Mussonville.

Phase finale du projet "Rêver un Refuge"

Mardi 12 mai, les élèves des classes d'UPE2A et de 5°5 ont passé la journée au parc de Mussonville. Sous l'égide de l'association d'architecture Arc en Rêve, ils ont réalisé un refuge avec les matéraux apportés par les intervenants: planches et palettes de bois, tubes de métal, film plastique. Une tâche précise était attribuée à chaque groupe: fabrication des fauteuils, du sol, de la structure. Un fois la structure mise en place, ils ont pu la décorer avec des photos personnelles et d'autres représentant leurs maquettes. La journée s'est terminée dans la bonne humeur par un "défilé" improvisé des élèves sur le "podium" du refuge!

Vous trouverez tout le déroulé du projet et les productions des élèves en cliquant ici.

Ateliers de révision du Brevet

Le collège propose pendant les vacances de Printemps des ateliers de révision du Brevet pour les élèves de 3ème (Maths avec M. Martin, Français avec Mme Pirot et Histoire avec Mme Marchat).

Ces ateliers sont gratuits et se dérouleront le lundi 20/04 et mardi 21/04 de 9H à 12H et de 13H30 à 16H30.

Les élèves intéressés doivent s’inscrire auprès d’un des professeurs.

ATTENTION: la 1/2 pension et la surveillance en 12H et 13H30 ne sont pas assurées.

 

Voyage à Barcelone (3)

Au programme de la troisième journée

Visite du musée olympique et passage obligé par le Camp Nou.

 

Devise du club inscrite dans les tribunes.

 

KES ?

COLLEGE AU CINEMA – 6ème

 

            Jeudi 02 avril , nous sommes allés au cinéma voir Kes , un film réalisé par Ken Loach  en 1969 . L’histoire se passe dans le Yorkshire en Angleterre , région minière assez pauvre . C'est l'histoire dramatique d'un jeune garçon, Billy, livré à lui même, qui va se trouver une passion : celle d'élever un faucon.

            Malheureusement, un événement tragique va bouleverser ses rêves et rien dans le film, ne laisse envisager un avenir plus gai pour le héros.

            En classe, parallèlement , nous avons regardé Billy Elliot qui a été réalisé par Stéphen.Daldry, trente ans après Kes . Dans cette histoire, le héros se trouve dans la même situation que Billy dans Kes : famille monoparentale , famille pauvre de mineur , passion non comprise par l'entourage (Billy Elliot lui découvre la danse et abandonne la boxe ).

             Mais la grande différence,c'est que dans ce film, les personnages évoluent et que le héros , soutenu par sa famille accomplit sa passion et devient danseur étoile .

            A l'unanimité, nous avons préféré Billy Elliot !

           

Les élèves de 6°2

Soirée parents d'ados

La prochaine soirée parents d'ados se déroulera le lundi 13 avril à 18H à la cité M. Thorez, salle partagée.

Tous les parents sont invités à venir échanger autour de l'adolescence.


Le thème de la soirée est "la violence ordinaire"

Voyage à Barcelone

Deuxième journée

Voici le programme réalisé mercredi:

Visite de la Sagrada Familia

Pique-nique au Parc Guëll puis visite de celui-ci

La journée s'est terminée par une visite du Pueblo Espanol etune marche sur la colline de Montjuic.

Première journée à Barcelone

Malgré une courte nuit, les élèves ont pu commencer dès le matin à profiter des plaisirs de Barcelone.

Tout a débuté par la visite du splendide zoo de Barcelone. Puis, déjeuner dans le parc de la Citadelle, avant de se rendre

à l'aquarium.

La journée s'est terminée par une visite du vieux Barcelone et notamment des Ramblas et du marché La Boqueria.

 

 

 

 

 

 

Soirée "cet autre que moi"

Aux parents d'élèves de 3ème,

Votre enfant participe depuis la 5ème à l'action "cet autre que moi" qui a pour but de faire réfléchir les élèves sur les relations qu'ils peuvent avoir entre-eux.
C'est une action phare de l'établissement en matière de vivre ensemble.

Mme BARRAUD de l'association Remue-Méninges et M. Guillemet, sociologue, se proposent de  faire une restitution de cette action aux parents et aux professeurs.

Vous êtes donc cordialement invité(e) à participer à cette restitution
le jeudi 9 avril à 17H30 en salle M.

Rocher en vue

Le collège recevait le mardi 7 avril les chorales de 6 autres collèges du secteur pour une répétition commune avant le concert du 20 mai au Rocher de Palmer. Ce sont donc près de 200 choristes qui se sont répartis le matin entre une salle du collège et la Chapelle de Mussonville pour un travail de détails en voix séparées (les sopranes d'un côté, les altos de l'autre). Après un pique-nique partagé dans le parc ensoleillé de Mussonville, ils se sont tous réunis dans le gymnase du collège afin de répéter avec les musiciens. Une belle journée pour nos chanteurs et chanteuses du collège, en attendant le concert !

L'ULIS fait son show

Les élèves de la classe d'ULIS travaillent en ce moment avec des étudiants de la Licence Chanson Française de Bordeaux 3 sur un projet d'écriture de chanson. Après avoir écrit le texte lors des cours d’Éducation Musicale, ils ont eu la chance de composer eux-même la musique sous forme d'improvisation vocale avec l'aide de deux étudiantes. Le 29 mai prochain, ils participeront avec 3 autres collèges du département et 4 écoles élémentaires à un concert au Rocher de Palmer. Ils y interpréteront leur création accompagnés de l'orchestre des étudiants de Bordeaux 3.

Histoire des Arts

Lundi 30 mars, les classes de 3è2, 3è3, 3è4 et 3è5 ainsi que l'ULIS ont pu s'entretenir avec le jeune musicien bordelais Guillaume Martial. C'était un jour particulier pour lui car le premier clip de son spectacle Utopies de Printemps sortait à 9h. Les 3è2 l'ont donc écouté en avant-première ! Guillaume a également interprété devant des élèves très impressionnés une autre de ses chansons dans laquelle il prenait le rôle d'un avocat défendant un rêveur. Il a bien insisté sur le fait que nous étions tous des « artistes en puissance » et qu'il ne fallait pas hésiter à se jeter à l'eau, que nous avions tous de belles choses à dire.

Cette rencontre était programmée dans le cadre du travail sur l'UTOPIE en Histoire des Arts.

Vous pouvez voir le clip ici https://www.youtube.com/watch?v=eJwuW4y3nD8 .

N'hésitez pas à partager, Guillaume est un artiste indépendant, chaque « vu » est très important pour lui !

 

Les 5°1 à l'ONBA

Si les élèves ont émis des avis divers sur le spectacle « les petites musiques de nuit et le passager », le lieu leur a semblé magnifique : « un palais », « je veux une maison comme ça plus tard, mais peut-être moins grande ! » et il est vrai que ce lieu est magnifique. Il a été construit à partir de 1773 selon les volontés du Maréchal (pas le Cardinal!) de Richelieu, gouverneur de la province, Dupré de Saint-Maur, intendant de la généralité et Victor Louis, architecte et inauguré le 7 avril 1780, par une représentation d'Athalie de Racine, précédée d'un "à-propos" de Blincourt : Le Jugement d'Apollon, devant une salle bondée où se pressent 1 700 spectateurs.

L'ouverture de l'Auditorium a spécialisé le grand théâtre dans des spectacles plus axés sur le jeu de scène, réservant à l'auditorium les concerts.

SEMAINE DE LA PRESSE

Cette semaine en France, c'est la Semaine de la Presse du 23 au 28 mars.

Profitez-en pour venir lire la Presse-jeunesse  dans le kiosque du CDI (en plus des abonnements habituels : Phosphore, So Foot Junior, Spirou, AnimelandXtra, Cheval Passion..) et une exposition sur les vitres autour du dessin de presse et liberté de la presse.

2 soirées "parents d'ados" de prévues

La 1ère se déroulera le lundi 2 mars à 18H sur thème du "sentiment amoureux"

 

La 2ème se déroulera le lundi 8 mars à 18H sur le thème de "la violence ordinaire" à la résidence THOREZ.


Nous comptons sur votre présence.

Exposition 14-18 en BD

Rencontre avec un auteur

Vendredi 30 janvier, la classe de 4ème 2 est allée à la bibliothèque municipale de Bègles pour rencontrer Timothée de Fombelle, auteur des  très connus « Tobie Lolness » (bientôt adapté au cinéma!) et « Vango ».

L'entretien a duré une (trop) courte heure. Les quatrièmes ont posé plusieurs questions à l'auteur qui a longuement répondu.

Extraits:
Q: Depuis quand voulez-vous être auteur ?
R: J'écris depuis tout petit, mais je ne savais pas que j'allais devenir écrivain. Je ne veux pas me considérer comme un écrivain car pour moi, ce terme  est réservé aux plus « grands ». Je préfère le mot « auteur »
Q: D'où vous vient votre inspiration et celle des noms des personnages ?
R: Je ne sais pas vraiment. Ça vient  d'abord  du personnage principal (Tobie) puis je crée sa famille, son histoire, son monde. Je peux aussi m'inspirer des actualités et des choses qui m'entourent.
Q: Avez-vous des projets d'avenir ?
R: Oui je vais continuer à écrire et j'ai déjà de nouvelles idées !
Q: De quel personnage vous sentez-vous le plus proche ?
R: Dans Tobie d'un peu tous les personnages sauf Jo Mitch (ndla : le « méchant ») sinon Nils Amen qui a une réelle évolution et qui devient important dans le deuxième tome de Tobie.
(BONUS : dans « le livre de Perle » le personnage principal car c'est moi !)
Q: Est-ce que vous faîtes lire vos livres avant de les publier ?
R: Oui à ma femme qui est la lectrice parfaite : extrêmement exigeante et aux éditeurs.
J'ai toujours un peu peur que mes romans ne plaisent pas.


Quelques avis sur la sortie : 
Imen : Une rencontre qui ne se fait pas deux fois dans sa vie je suis heureuse qu'on nous ait choisis, nous, les 4°2, malgré le fait qu'il y ait plusieurs quatrièmes.

Rydge : J'ai apprécié connaître l'expérience de l'auteur, sa vie, ses ressentis. C'était pas mal, cette rencontre, elle nous permet de découvrir un « nouveau monde ».

Matthieu : j'ai deux mots : génial, généreux !

Stéphane : Nous avons découvert son univers, il s'est bien exprimé même si par moments, il racontait trop sa vie !
                                                Merci à Imen, Maëva et Matthieu pour la rédaction du texte ! 

 

 

Les livres de Timothée de Fombelle ont reçu plusieurs prix littéraires

et sont disponibles au CDI

Collège au cinéma

Les élèves de 6è du collège ont assisté dans le cadre de Collège au cinéma, à la projection du film de Mamori HOSODA, Les enfants-loups le lundi 26 janvier.

Hana est une jeune étudiante qui tombe amoureuse d'un homme-loup avec lequel elle aura deux enfants, Yuki et Ame.Le père meurt.... Comment Hana va-t-elle élever ses deux enfants-loups?

Les élèves de 6è2 ont particulièrement aimé ce film. Voila quelques -uns de leur avis :

 "J'ai beaucoup aimé l'histoire car les personnages sont très vite attachants et même avec les sous-titres on se plonge dans l'histoire" - Leïla

" J'ai adoré ce film car les personnages sont drôles et ont chacun leur caractère. Le suspense est bien rendu et les décors réalistes sont en accord avec l'humeur des personnages". Vanessa

"La mère est sympathique , courageuse et sourit tout le temps malgré les moments difficiles" Rami

"La fin est inattendue et originale " toute la classe !

Les filles du collège à l'ENSAM

Dans le cadre des cordées de la réussite, quelques filles de troisième ont été invitées à l'ENSAM pour participer à l'action "Elles bougent".

Il s'agissait de leur présenter des métiers scientifiques et d'ingénieurs dans lesquels elles pourront s'engager.

Le thème de cette année était les métiers du numérique.

La séance a été introduite par la secrétaire d'état déléguée au numérique par visioconférence.

Les activités de la pause méridienne

Atelier H.A.S

Un repas de gala

Mardi 9 juin, les élèves de la classe de Mme Pallin ont proposé au personnel du collège intéressé un repas de fête.

Tous les convives ont pu apprécier la qualité du travail réalisé par ces cuisiniers en herbe!

 Un grand bravo pour leur performance!

Ruée vers l'auditorium

Ciné-concert avec l'ONBA à l'auditorium de Bordeaux "LA RUEE VERS L'OR" de et avec Charlie CHAPLIN le 27 novembre!
Les élèves de 3ème SEGPA, accompagnées de Mesdames Beaurain, Pac et Papin ont su apprécier :
*le burlesque du film valorisé par la musique jouée en "live" qu'ils étudieront ensuite en cours de musique :
- la poursuite d'un ours,
- la chute dans la neige quand Charlie s'appuie sur sa canne,
- la poursuite de Charlie par le fusil que tiennent ses deux compagnons pendant leur bagarre,
- la cabane qui bascule dans le vide avec les mouvements des personnages.
*la romance avec Giorgia,
* La fin heureuse du film puisque Charlie et Big Jim deviennent riches.

Projet "Rêver un refuge"

Vous pouvez télécharger le compte-rendu de la troisième sortie artistique du projet "Rêver un refuge" des classes de d'UPE2A et 5°5

Les Cinquièmes 4 à l'opéra de Bordeaux !

Le mercredi 19 novembre, les cinquièmes 4 se sont rendus au grand théâtre de Bordeaux pour assister à une représentation du "Pierrot Lunaire", une œuvre du compositeur allemand Schönberg, composée en 1916. La musique un peu particulière a diversement plu ou déplu aux élèves, mais tous ont été impressionnés par le lieu, l'interprète (la célèbre chanteuse américaine Julia Migenes), les musiciens, les lumières... et leur attention a été remarquable.
Prochaine étape pour cette classe "opéra" : monter un spectacle musical intitulé "Mademoiselle Louise et l'aviateur"... Beaucoup de travail encore pour y parvenir, rendez-vous en Juin, si tout se passe bien !

Les élèves de 4° ont la pêche....

Visionnez le reportage réalisé par France 3 Aquitaine en cliquant sur le titre.

19 novembre

CROSS DISTRICT 2014

Quinze élèves de l'établissement sont venus ce mercredi représenter le collège. Nous tenons particulièrement à les remercier de leur présence et leur bonne humeur.


Vous trouverez toutes les photos de cet évènement ainsi que les résultats et les noms des qualifiés pour le cross départemental dans la rubrique association sportive, onglet cross.

Visite du CIO de Bègles

Mardi 4 novembre, les élèves de 3ème 1 et 3ème ODP3 (Option Découverte Professionnelle) sont allés visiter le CIO (Centre d'Information et d'Orientation) situé aux Terres Neuves à Bègles. 
Ils ont été reçu par Mme Ponceau, conseillère d'orientation psychologue qui leur a présenté le site où les élèves peuvent trouver de l'information sur les différentes formations et l'emploi. 

Sur le site sont présents dix conseillers dont le rôle est de renseigner sur les métiers, les études et les formations aussi bien pour les élèves que les étudiants ou les adultes.

Au rez-de-chaussée du bâtiment se trouve la mission locale pour les jeunes de 16/25 ans non scolarisés. 
Nos élèves ont pu passer un test pour déterminer leurs préférences en terme de futur métier et Mme Ponceau leur a expliqué les différentes poursuites d'études possibles après la 3ème.

Programme d'histoire

Découverte de lieux de cultes

La Mosquée

                                           

            Nous avons enlevé nos chaussures avant de découvrir le lieu : salle des ablutions (où les musulmans se lavent avant chaque prière) et salle de prière (côté hommes et côté femmes) ; dans la salle de prière, nous avons vu un tableau avec les horaires, une petite niche avec les livres saints comme le Coran, une niche  « le Mihrab » orientée vers La Mecque vers laquelle il faut se tourner pour prier, une chaire en bois pour l'Imam lors du prêche « le Minbar » et de nombreux ornements : de la calligraphie gravée et peinte, des mosaïques et des tapis.

            L'Imam a ensuite parlé des obligations de l'islam (le pélerinage...), la prière du vendredi (jour de repos) et des fêtes comme l'Achoura fêtée la veille (en relation avec la fête juive). Nous avons posé des questions sur l'alimentation des musulmans, la polygamie, le rôle des pierres dans la mosquée et avons obtenu toutes les réponses.

 

La Synagogue

            Après avoir quitté la Mosquée, nous sommes allés à la Synagogue et le Rabbin nous a fait visiter le lieu.

                                            

             Dans l'entrée, il nous a expliqué l'histoire de la Synagogue : elle a été construite après l'incendie d'une autre Synagogue sur un terrain donné par l'état en 1882 ; à Bordeaux la Synagogue est dite « portugaise » parce ce que ce sont les juifs « séfarades » qui l'ont construite. Ils avaient quitté l'Espagne en 1492 et s'étaient d'abord installés à Bayonne où il y a encore une belle Synagogue. Il y a des juifs dans tous les pays puisqu'ils ont quitté leur pays après la destruction du Temple par les romains en 70 après JC.  Pendant la deuxième guerre mondiale, la Synagogue a servi de prison pour les juifs !

            Nous sommes ensuite entrés dans la salle principale, avec une « tebla » en son centre pour lire la Torah, un chandelier à 7 branches « la menorah » et l'armoire sainte dans le fond. Le Rabbin nous a montré un rouleau de la Torah, composé de feuilles de parchemin cousues à la main, manuscrites avec de l'encre végétale. Ils la lisent un peu chaque sabbat (samedi jour de repos) et la terminent en une année. Ici les femmes sont en haut et les hommes en bas.

            Le Rabbin nous a expliqué le rôle de la kippa, les lumières pour commémorer les morts, les fêtes.

« Nous avons adoré cette sortie ! »

Georges Rousse à la base sous-marine

Epreuve orale de l'histoire des Arts

 

Nous avons emmené les élèves de 3ème à la base sous-marine voir l’exposition de Georges Rousse, photographe français contemporain célèbre.

Cette œuvre fait partie cette année de la liste des œuvres étudiées pour l’épreuve orale d’histoire des arts d’une part et rentre dans les programmes d’arts plastiques de 3ème, à savoir, « l’espace, l’œuvre et le spectateur ».

Les élèves ont travaillé aussi en histoire géographie sur l’histoire et la mémoire de la base sous-marine et en français sur les émotions ressenties et la perception du lieu et des œuvres. Ils apprennent en arts plastiques différents modes de représentation de l’espace.

 

Les élèves ont tout d’abord été surpris par le lieu de la base sous-marine qu’ils ne connaissaient pas pour la plupart d’entre eux. Les proportions monumentales de ce bunker et la pénombre qui y régnait les ont impressionnés.

 

Georges Rousse a réalisé « in situ » trois installations qui trompent la vision du spectateur. Celui-ci croit voir surgir une forme géométrique en deux dimensions quand il se place au « point de vue privilégié » alors que cette forme n’existe pas dans la réalité.

C’est donc bien une utopie. Dès que le spectateur quitte « le point de vue privilégié » et se déplace, les formes sont à nouveau éclatées, dispersées sur tous les plans de l’espace.

La photographie est alors non seulement la preuve de cette forme utopique mais aussi la trace artistique de ces œuvres éphémères.

La technique utilisée par Georges Rousse est celle de l’anamorphose, technique d’illusion optique datant de la Renaissance. 

Séjour au Teich

Installée depuis lundi dans le parc ornithologique du Teich, les élèves de  6ème1 bénéficient d'un temps idéal pour ce voyage qui leur permettra de se sensibiliser à notre environnement naturel proche.

Découverte du parc, pêche au bord de la Leyre sont deux activités parmi bien d'autres...

Un reportage réalisé par des élèves du collège bientôt sur France 3 Aquitaine !

N'oubliez pas de regarder le journal 12-13 heures sur France 3 Aquitaine mercredi 15 ! Le reportage tourné l'année dernière par des élèves du collège est diffusé !
 

            En partenariat avec le CLEMI et le CRDP d’Aquitaine, France 3 Aquitaine diffuse un mercredi par mois, dans son édition d’information 12/13, un reportage réalisé par des élèves aquitains.
La participation à cette opération a pour objectif de susciter une réflexion concrète sur le traitement de l’écriture audiovisuelle de l’information et de favoriser l’expression des jeunes sur un thème d’actualité en utilisant l’outil vidéo.

            Un petit groupe de dynamiques élèves de la 4e3 de l'année dernière a participé à ce projet, avec Madame Lemarié et Monsieur Perrot. Cette classe était alors impliquée dans un projet plus global sur le thème de l'eau, et le thème qu'ils ont retenu pour leur reportage est : « Pêcher au cœur de la CUB ». Deux séances de tournage, pleines d'action et d'aventure, se sont déroulées en juin dernier près des étangs des Rives d'Arcins.  Les quelques photos du tournage vous mettront en appétit...

            Le reportage de nos jeunes journalistes (Léa, Pauline, Noémie, Sofiane, Manon) qui ont tourné et/ou monté le film,  sera diffusé sur FRANCE 3 Aquitaine le mercredi 15 octobre, dans le 12-13 heures. Deux ou trois d'entre eux seront ce jour là présents dans les locaux de France 3. A ne pas manquer !

Projet "Rêver un refuge"

Le mercredi 24 septembre, les élèves de 5°5 et UPE2A ont effectué une sortie au parc de Mussonville dans le cadre d'un travail pluridisciplinaire.

Au programme:

  • Dessin en perspective du parc au point de vue choisi
  • Expression écrite sur les perspectives et les sensations
  • Activités exploratoires du milieu naturel et collecte pour herbier

Fête du sport scolaire

sauvetage côtier (suite)

Ce mercredi, nous sommes allés visiter le Seaquarium au Grau-du-Roi : on a vu plein d'espèces aquatiques, le repas des phoques et des otaries, et on a même pu toucher les roussettes (petits requins).

Cet après-midi, nous sommes allés à Montpellier. Après une petite visite de la ville nous sommes partis à la piscine olympique encourager les finalistes français : c'était « hyper classe ».

Nous sommes rentrés ensuite préparer le dîner.

                                                                             

                                                                                                                                              Flora, Mickaël et Daniel

sauvetage côtier (suite)

Lundi matin, nous sommes partis de Bègles à 9h30 et nous sommes arrivés au camping de l'Or à la Grande Motte vers 16h.

Nous avons été accueillis par le président du club des Sauveteurs Béglais, Philippe Doïmo, qui nous a remis deux tee-shirts : un du club et un commémorant les 20 ans des championnats du monde.

Nous avons ensuite été reconnaître les lieux de compétitions.

Mardi matin, après le petit déjeuner, nous avons été voir des épreuves du master. Nous y avons encouragé les béglais et nous avons rencontré l'équipe des jeunes des Etats Unis d'Amérique avec qui nous avons tenté de dialoguer...

Vers 11h30, nous sommes allés courir pendant 30 minutes environ.

L'après-midi, sous le beau soleil du Languedoc Roussillon, nous avons fait une petite pause à la plage (baignade et volley-ball).

En fin d'après-midi, nous avons été à Montpellier pour assister, à la piscine olympique Antigone, à la cérémonie d'ouverture de la RESCUE 2014. Nous y avons mis une super ambiance et avons revu nos amis américains.

La suite demain... !

Les élèves au championnat du monde de sauvetage côtier

Nous vous donnons les premières nouvelles de notre séjour. Après avoir fait bonne route hier, nous nous sommes installés dans les mobil-home.

Après un petit tour à la plage pour reconnaître les lieux, nous sommes rentrés pour préparer le repas et nous avons essuyé un gros orage qui nous a obligé à manger séparés.

La nuit s'est bien passée et nous nous apprêtons à aller voir les épreuves à la plage.

La classe opéra de l'année dernière: article de journal