Recherche  

Zone privée

Authentification

Mardi 28 septembre 2021

Taquen est dans nos murs. Cet artiste de rue, avec les élèves de 3ème C, va réaliser les nouvelles fresques du réfectoire. Et c'est tout de même un luxe incroyable pour notre collège qu'un artiste de cette envergure intervienne. Taquen, artiste connu et reconnu mondialement a un site. Si vous voulez voir ces oeuvres et réalisations, cliquez sur l'image ci-dessous. De toute façon, bientôt, il y aura une fresque de Taquen dans ce collège. Et si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à demander à Mme Gobert et/ou à Mme Ayerdi.

Autoportrait de l'artiste par temps de confinement

***

La semaine dernière, il y a eu beaucoup d'activités dans ce collège. Et cette semaine, il y en a autant. Ça ne s'arrête jamais. De temps en temps, il est bon de juste rappeler ce qui s'est fait...

Ci-dessous, vous avez des photos des sorties SVT. A gauche, vous avez une photo des élèves de Cinquième partis faire des analyses d'eau dans la Bidouze. A droite, les élèves de Sixième, ont fait une sortie Nettoyage des berges. Je sais, je suis un peu rapide dans les explications. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à solliciter Mme Garcia, à l'origine de toutes ces initiatives.

   

 

 

Lundi 27 septembre 2021

Vendredi dernier, la flashmob du collège est sortie des murs pour se produire place du Foirail, à Saint-Palais. Emmenés par le danseur Andy Scott, qui fut de l'aventure de l'année dernière, les élèves de Troisième ont su adapter leur chorégraphie au lieu. Et c'était vraiment très bien.

Beaucoup de public en ce vendredi soir. Certains, en sachant ce qu'ils allaient voir, d'autres aux terrasses des cafés ou simples promeneurs ont été surpris puis conquis. La troupe de danseurs a été enrichie par la présence d'une poignée d'enseignante au talent affirmée : Mme Beguerie, Mme Cledon, Mme Etchegaray et Mme Giraudel. Les autres enseignants ont préféré rester en dehors pour mieux profiter du spectacle.

Remercions Mme Mounier d'avoir immortalisé ce moment. C'est elle qui a filmé la vidéo ci-dessous.

Cliquez !

***

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Gwyneth Paltrow. Une actrice un peu oubliée aujourd'hui qui a été la fiancée officielle de Brad Pitt, désignée (par le magazine People) comme la plus belle femme du monde et qui a joué dans quelques films marquants : le léger, drôle et profond Shakespeare in Love et l'épouvantable Seven. Une actrice dont le charme résidait aussi dans ce prénom étrange. : Gwyneth. Si jamais l'interdiction des prénoms étrangers venaient à être prononcée, elle devrait s'appeler Ginette en France. Ginette Paltrow ! Il me semble que sa carrière aurait pris une autre tournure...

Pas étonnant que Brad Pitt ET Shakespeare en tombe amoureux...

 

 

 

Vendredi 24 septembre 2021

Ce week-end, tout Saint-Palais est bousculé par l'ouverture de la saison culturelle : Abian. J'en ai déjà parlé dans cette même rubrique, vendredi dernier (il y avait même un lien pour avoir toutes les information).

Comme le collège est impliqué dans cette ouverture, tout à l'heure, les élèves de Troisième (principalement) recréeront la flashmob de l'an passé. Andy Scott, le danseur et animateur de cette flashmob sera même de retour. Si vous voulez la revoir, reportez-vous, dans cette même rubrique, au vendredi 10 septembre.

Et comme Abian, ce sont de nombreux spectacles, les élèves de Quatrième sont allés voir, ce matin, On est là tout va bien. Une fable arctique (mêlant théâtre, danse, musique et cirque) où sont même intervenus deux élèves du Collège : Peio Othart et Léo Irigoin. Ci-dessous, une photo du spectacle. En cliquant, vous aurez plus de détails (et plus de photos) de la représentation.

***

Normalement, j'écris toutes mes rubriques (il ne manquerait plus que je les fasse écrire par quelqu'un d'autre). Mais aujourd'hui, je vais vous donner à lire un article du Journal de Saint-Palais. Le sujet en est : les usages du numérique par les adolescents et les enfants. Avec une réflexion toute particulière sur le portable. Ce sera le mercredi 29 septembre prochain...

 

 

 

Jeudi 23 septembre 2021

Aujourd'hui, je n'ai guère le temps de nourrir cette chronique. Entre les codes Pronote et Osé qui ne fonctionnent pas toujours et les évaluations des élèves de Sixième... je me demande si j'ai fait autre chose aujourd'hui que donner des codes. Oui, parce que même pour les évaluations, il fallait rentrer des codes qui, pour le coup étaient tchécoslovaques (si vous êtes tchécoslovaque - ce qui m'étonnerait, ce pays n'existant plus -, cette expression ne sert qu'à dire qu'ils (les codes) étaient très compliqués).

Si j'avais eu plus de temps, je vous aurais enjoins de venir consulter Sud Ouest au CDI. Vous auriez pu y lire tous les concerts prévus prochainement à Bayonne et à Biarritz. Beaucoup avaient été annulés depuis deux ans pour cause de Covid. Réjouissons-nous (ou pas) de la venue de Florent Pagny, de Patrick Bruel, de Christophe Maé, etc. Si j'avais eu le temps, je vous aurais dit tout le bien (ou pas) que je pense de ces artistes...

Sinon, en avant première, je vous dévoile les images d'une randonnée effectuée par les élèves de Cinquième, hier. Les photos sont de Mr Ythier. Nous y reviendrions. Les commentaires sous les photos n'engagent que le documentaliste.

Mr Brisé, perdu dans la campagne a su capter l'intérêt de son public

Des élèves (reconnaissant leurs limites) s'étant égarées (très provisoirement) sont recueillis par Madame le Maire de Chéraute, Christelle Mange, ancienne surveillante du collège...

 

 

 

 

Lundi 20 septembre 2021

Cette image correspond à la première séance de théâtre au CDI. Elle est aussi la plus sage. On y voit les élèves de 4ème B, Mme Cledon et Mme Christy. Il y aura d'autres séances... Et nous aurons tout le temps d'en parler....

Le collège est un peu en ébullition. La semaine du développement durable (avec sorties et un escape game en ce moment même) et l'ouverture de la saison culturelle Abian (dont j'ai déjà parlé et ) rythment la vie du collège cette semaine. Pour avoir le programme complet, allez à la rubrique Agenda (sur la colonne de gauche) et vous pourrez constater la riche vie de ce collège.

***

Il y a quelques jours, le magazine Rolling Stones (que nous n'avons pas au CDI) a publié sa liste des 500 plus belles chansons de tous les temps. C'est une manie américaine de faire des classements pour tout et pour rien : films, disques, dictateurs sanguinaires, etc. Et comme je le disais pour Okapi (voir billet de jeudi dernier), tous ces classements ne servent surtout qu'à ne pas être d'accord. La preuve ? Dans cette liste, les Spice Girls n'apparaissent pas alors que Queen est dix-septième (avec Bohemian Rhapsody). Heureusement, juste avant eux, à la seizième place, on trouve Beyoncé et son Crazy in Love. Vous n'avez jamais vu le clip ? Cliquez ici.

 

 

 

Vendredi 17 septembre 2021

On peut écrire, sans vexer personne, que Mr Brisé est un enseignant très populaire auprès des élèves. Professeur d'EPS, entraineur de rugby, pompier volontaire... toutes ses fonctions font de lui une personnalité incontournable de Saint Palais et des environs. Pourtant, malgré ses multiples casquettes, savons-nous réellement quelles sont ses qualités ?

En lisant Le Journal de Saint Palais ce matin, une information a retenu particulièrement mon attention. Cela se passe de commentaires.

 

***

Déjà annoncé un peu partout, la nouvelle saison culturelle de la Communauté Pays Basque est inaugurée la semaine prochaine à Saint Palais. Il y aura des spectacles, des résidences, des rencontres, etc. Et cela aura de fortes répercussions sur la vie du Collège. Mais nous aurons tout le temps d'y revenir. Pour l'instant, en cliquant sur l'affiche, vous aurez accès au site pour en savoir plus.

 

 

 

Jeudi 16 septembre 2021

Je préfère vous le dire tout de suite, aujourd'hui j'ai le moral à zéro. Nous avons reçu au CDI le dernier numéro d'Okapi qui fête son anniversaire. Cinquante ans que ce magazine existe ! Et je me souviens quand il est paru la première fois.

 

Après 50 ans, il était temps qu'un okapi fasse la couverture d'Okapi.

Comme souvent dans ce genre d'événements, la tentation du bilan ou du best of s'impose. Qu'y a-t-il eu de remarquable ces cinquante dernières années ? Okapi fait le point, même si on peut ne pas être d'accord. Par exemple, dans la variété française, Renaud et Jean Jacques Goldman ont-ils été plus importants que Francis Cabrel ? Et dans le rock ? Où sont les Cure ? Et dans la musique noire ? Où est Prince ?

Vous l'aurez compris, Okapi a fait ses choix et cela peut-être une bonne base de discussion sur ce qui est sorti au cinéma, en librairie et chez votre disquaire (du temps où cela existait).

Comme j'aime bien illustrer et finir en chanson, je vous laisse avec un groupe cité par Okapi avec ce qui reste probablement la meilleure chanson de tous les temps de ces cinquante dernières années de la décennie 90's des Spice Girls. Il s'agit de Who Do You Think You Are. Pourquoi cette chanson et pas une autre ? Parce que plusieurs personnes de la salle des profs ont été enfants au moment du succès intergalactique (sur Orion on entend encore souvent leurs chansons) des Spice Girls et aiment se remémorer leurs chansons futiles et nécessaires. Si vous n'aimez pas, pensez que ça aurait pu être pire, j'aurais pu choisir une chanson de Queen !

 

En cliquant sur une Spice girl, vous pourrez écouter Who do you think you are et vous mettre à gigoter en suivant...

 

 

 

Mardi 14 septembre 2021

Le magazine Je Bouquine, que le CDI reçoit tous les mois depuis toujours (ou presque) évolue un peu. S'il reste ce magazine culturel qui fait la joie de ceux qui veulent savoir quoi lire, quoi écouter, quoi regarder et à quoi jouer, avec toujours une nouvelle complète (et de qualité) à découvrir, Je Bouquine évolue. Et ce mois-ci, il propose des pistes pour écrire et devenir (pourquoi pas ?) un écrivain à son tour. Tous les détails au CDI.

Et puis, comme parfois, le magazine revient sur des films, livres ou disques qui ont marqué leur époque. Ce mois-ci, il est question de Moulin Rouge, comédie musicale de 2001 (dans un Paris improbable) du début du XXème siècle et de Back to Black d'Amy Winehouse, un disque d'autant plus émouvant qu'il est signé d'une chanteuse au talent indéniable (et à la coiffure vertigineuse) mais un peu cabossée par la vie.

  

Avant de cliquer sur chaque image, monter le son de votre ordinateur...

Réécouter ces deux chansons, c'est comme si je redevenais un beau jeune homme...

 

 

 

Lundi 13 septembre 2021

La revue Science & Vie Junior que le CDI reçoit (et que les élèves aiment lire) s'amuse parfois à nous faire peur. Dans le numéro du mois d'octobre (et arrivé ce matin), le dossier principal aborde l'archéologie du futur. Une manière de parler de ce qu'il restera de notre civilisation dans les siècles et millénaires qui viennent.

Autant vous dire qu'en lisant ce dossier, on devient tous beaucoup plus humbles. Les grands monuments qui font notre fierté se dégraderont inévitablement et deviendront des ruines. Aucun matériau ne résiste au temps. Même pas le béton (surtout pas le béton). Curieusement, l'élément qui se conserve le mieux, ce sont les dents. Elles résistent au temps et seront là quand tout le reste (et nous-mêmes) aura disparu.

Mais je dois avouer que ce qui m'a attristé, c'est de voir ce que deviendra la Tour Eiffel. Pour beaucoup d'entre vous qui ne connaissez pas (ou peu) Paris, cela n'est pas plus dramatique que la dégradation d'un autre monument. Mais pour ceux qui sont nés à Paris, c'est juste le symbole de leur jeunesse qui est menacé.

Bien sûr, la Tour Eiffel a déjà été détruite dans des films (cliquez ici), dans des jeux vidéo, mais là c'est juste ce qu'il risque d'arriver... Même si c'est dans un futur lointain, une époque où il ne restera plus de nous que nos dents...

 

Depuis 1889 (inauguration de la Tour Eiffel), plus de 300 tonnes de peinture ont été nécessaires pour éviter l'oxydation... Si c'est pour finir comme ça...

 

 

 

Vendredi 10 septembre 2021

Je trouve que le journal Sud Ouest commence bien tôt. La une d'aujourd'hui (à retrouver au CDI) est consacrée à la prochaine élection présidentielle. Avec présentation des candidats déclarés (ex. Jean Lassalle), des candidats probables (ex. Emmanuel Macron) et des candidats éventuels (attention la différence est très subtile). Bref, d'ici au Premier Tour (en avril), vous allez en entendre parler. Autant vous mettre au courant maintenant.

En ce qui concerne les débats, peut-être s'en approcher de trop près est un peu lassant, voire nocif : la laïcité (peut-on fabriquer un crucifix en papier mâché au collège ?), l'immigration (des fils d'italiens sont-ils de meilleurs français que des fils de marocains ?), le développement durable (menace-t-on la liberté si on interdit de brûler des pneus dans son jardin ?), la santé (est-il utile d'avoir des compétences médicales pour dire ce qu'on veut sur le Covid, le vaccin et un complot mondial ?). Peut-être j'exagère un peu. Nous ne sommes pas à l'abri de débats politiques intéressants...

 

***

Ces jours-ci, vous allez entendre parler à nouveau de la Flashmob. Celle de l'an passé qui fit tant de bien à tout le monde (au moment où le Covid nous limitait beaucoup). En guise de rappel, cliquez sur l'image et vous aurez envie de danser. Comme tout le monde...

 

Le montage (virtuose) est l'oeuvre de Mme Bèguerie et de Mme Cledon)

 

 

Jeudi 9 septembre 2021

J'ai pensé, un temps proposer dans cette rubrique, les recettes culinaires qui apparaissent parfois dans la presse. Je pourrais ainsi parler du jambon de truie, par exemple. Mais je crois que ce ne serait pas honnête. Si mon but (mais pas que le mien) est d'inciter à lire la presse et à s'intéresser à l'actualité, il faut se confronter aussi à ce qu'il y a de plus dur. Je vais vous parler aujourd'hui des attentats du 13 novembre 2015.

 

Voici la Une de Sud Ouest d'hier. Vous pouvez venir le lire au CDI.

Le procès s'est ouvert hier et tout le monde se souvient des événements. Enfin, pas tout le monde. Ce matin, au CDI, des élèves de Cinquième (12/13 ans) à qui je posais la question (avez-vous un souvenir du 13 novembre 2015 ?) ont reconnu que non (sauf un élève qui ne voulait probablement pas reconnaître son ignorance et qui a répondu : Vite fait !).

Je vous invite à lire le Sud Ouest. Mais si vous voulez un résumé court de ce qui s'est passé le 13 novembre 2015 (une minute) et très factuel (aucune analyse, que des faits), reportez vous à la vidéo d'EuroNews, en cliquant ici.

Il est des événements qui marquent collectivement (et individuellement) tout le monde. Demandez à n'importe quel adulte de ce collège ce qu'il faisait le 13 novembre 2015 et il saura vous répondre (surtout s'il travaillait déjà au collège ; ce soir là, nous nous amusions tous lors de la soirée du Loto).

Et comme samedi, ce sont les 20 ans des attentats du 11 septembre 2001 (et on va beaucoup en parler), vous pouvez demandez aussi à ces mêmes adultes ce qu'ils faisaient quand ils ont appris que des avions s'étaient écrasés sur les tours jumelles de New-York. A part quelques enseignants qui étaient trop petits pour s'en souvenir et une surveillante qui n'était pas encore née, tout le monde saura vous répondre.

 

Même sans avoir vécu le moment en direct, tout le monde connait cette image...

 

 

 

 

Mardi 7 septembre 2021

Difficile de parler d'autre chose aujourd'hui que de la mort de Jean-Paul Belmondo. Personnellement, je pensais vous parler d'un détergent à l'hibiscus, mais il est possible que ça n'intéresse que moi. Aussi, revenons à Jean-Paul Belmondo.

 

Cette photo fait la Une de Sud Ouest

Les cinq premières pages du journal Sud Ouest (lisible au CDI) sont consacrées à la mort de cet acteur. On peut lire les réactions du monde de la culture, de la politique et du sport. Tout le monde est d'accord pour dire à quel point il était génial, novateur, populaire, etc. Comme je n'y connais rien, je ne vais pas contredire tous ces experts (Emmanuel Macron l'appelle Le Magnifique et Mireille Mathieu dit de lui que c'est la Tour Eiffel du Septième Art).

Vous pensez bien que je n'y connais rien, et que ce n'est pas pour autant que je ne vais pas donner mon avis. La carrière de Jean-Paul Belmondo a été immense, son succès, inégalable, mais si vous ne deviez retenir qu'un seul film, c'est, bien évidemment, A bout de souffle. Ce film de 1960 a transformé pour toujours le cinéma. L'extrait que je vous propose ci-dessous est injustifiable à plusieurs titres. On le voit fumer, conduire sans regarder la route, dire des gros mots et tenir des propos scandaleux sur des filles... Et tout ça en moins d'une minute... Retenez quand même ce que j'écris :  Cet extrait est un des plus importants de l'Histoire du cinéma...

Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville...

Cliquez sur l'affiche pour connaître la suite

 

 

 

Lundi 6 septembre 2021

Cette fois-ci, tous les élèves sont présents au collège. On peut même dire que le collège prend enfin un rythme normal. Même si, pour cause de Covid, chaque classe est cantonnée à une salle (sauf pour les salles spécialisées). Si tout va bien et si tout va mieux, cela devrait évoluer très vite.

Parmi les incontournables de début d'année, il y a la traditionnelle photo. Chaque élève passe au CDI (puisque c'est là que ça se passe) pour être photographié par un professionnel. Et il y aussi une photo de groupe.

 

 Impossible de ne pas penser au Petit Nicolas lorsqu'il s'agit de photos à l'école...

***

En cette rentrée, je voudrais annoncer que le CDI s'est dotée de 25 nouvelles Bandes Dessinées. Elles ont été choisies par les professeurs d'Histoire (Mme Mounier et Mr Desmartis). J'aurais bien le temps de les présenter. Elles seront mises en circulation progressivement. Un effort a été fait sur la Préhistoire, domaine un peu délaissé dans le bac à BD du CDI. Si vous voulez plus de précisions et approfondissements, n'hésitez pas à demander à vos enseignants d'Histoire.

Je remarque simplement qu'aucun n'a voulu enrichir le CDI des Aventures de Rahan, le guerrier des âges farouches. Certes, l'exactitude (pré)historique est très contestable (Rahan vit en même temps que les dinosaures qui ont disparu quelques dizaines de millions d'années avant l'apparition de l'homme). On regrettera son pendentif en canine de phoque (ou presque).

 

Bon peut-être que ce ne sont pas des canines, mais on pourrait s'y tromper...

Heureusement que Rahan n'est plus connu que par moi, ça m'évitera la colère de ses fans (il y en avait beaucoup quand j'étais moi-même au collège, c'est dire s'ils ne sont plus tout frais).

 

 

 

Vendredi 3 septembre 2021

Même si on est au deuxième jour de cette année scolaire, il faut que vous connaissiez les habitudes de cette rubrique (si vous les avez oubliées). Le vendredi, le CDI reçoit Le Journal de Saint-Palais qui fourmille d'infos très locales (on peut y parler d'une recette de talo comme d'un ragondin surpris à traverser la Bidouze à la brasse) mais qui sont les préférées des élèves. Ainsi dans le numéro d'aujourd'hui, vous avez un compte-rendu de la Journée de l'élevage et de l'innovation (toute la première page y est consacrée) ainsi qu'un retour sur le Festival de la Force Basque de Saint-Palais (où Juxue a particulièrement brillé). On peut penser que l'information présentée sur Le Journal de Saint-Palais est très limitée, elle permet au moins des habitudes de lecture qui peuvent s'élargir à d'autres domaines. Je ne me lasserai jamais de le répéter, lire la presse (quelle qu'elle soit) est indispensable à la formation de tout citoyen.

Si les infos sont souvent d'ordre sportif, Le Journal de Saint Palais informe toujours de l'actualité culturelle. Ainsi, aujourd'hui vous trouverez le planning des séances de cinéma jusqu'au 21 septembre.

Ainsi, vous pouvez voir à Saint Palais : Kaamelot, Les sorcières d'Akelarre (film en langue espagnole et en langue basque), OSS 117 (dont vous pouvez voir la bande annonce ci-dessous), et une vingtaine d'autre titres...

 

Sinon tous les vendredis, le menu de semaine suivante sera disponible à la rubrique Restauration. Cette semaine, mardi, nous aurons de la paëlla préparée et cuisinée sur place...

 

 

 

Jeudi 2 septembre 2021

Aujourd'hui, les élèves de Sixième vivent leur premier jour au collège. Le deuxième aura lieu lundi prochain. Ils ont déjà leurs livres scolaires et tout un tas de consignes, papiers, recommandations et indications qui rendront leur vie dans ce collège tout à fait agréable et balisée.

La rubrique du CDI reprend aujourd'hui, mais il y a déjà eu quelques ajouts sur ce site. En page d'accueil, Monsieur le Principal, dans une lettre, indique les particularités de la Rentrée. Dans Présentation du Collège (colonne de gauche), il y a quelques nouveautés et à Restauration, vous avez déjà le menu d'aujourd'hui et de demain (où il y aura des frites, ce qui rendra moins traumatisant le retour des élèves des classes de Cinquième, Quatrième et Troisième).

Sinon, cette rubrique rendra compte de la vie du CDI, mais pas seulement. Le documentaliste (qui rédige ces lignes) parlera du site, de la vie du Collège en général et racontera même la sienne à l'occasion. Il faut l'excuser, il vieillit mal...

Il sera souvent question de presse et d'actualité car s'il est un aspect primordial de la vie du citoyen, du collégien et de celui qui fréquente le CDI, c'est bien la lecture de journaux et magazines. Evidemment, il ne sera question que de sujets qui en valent la peine. Si vous cherchez des infos sur la dernière sex-tape d'une vedette de la télé-réalité... passez votre chemin.

En revanche, l'actualité culturelle dans toute sa diversité aura sa place ici.

Par exemple, Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, est mort le 24 août dernier. Peu d'élèves savent qui était Charlie Watts, il en est même certains qui ne savent pas qui sont les Rolling Stones. Et ceux qui connaissent le nom sont incapables de savoir s'il était un grand batteur ou juste un type qui a eu de la chance. Il n'empêche qu'il a été pendant 60 ans à la batterie d'un des groupes de rock les plus emblématiques. Et si vous ne deviez écouter qu'une chanson, écoutez Paint it, black ! Elle date de 1966.

Cliquez sur l'image

 

 

 

Mardi 6 juillet 2021

Toute la presse se réjouit de l'ouverture du Festival de Cannes, aujourd'hui. Comme un retour à une certaine normalité. C'est peut-être vrai, n'empêche que demain, c'est la San Fermin à Pampelune et, une année encore, il n'y aura pas de fête dans la capitale navarraise. Et j'aime autant vous dire que pour les personnes du Collège (je ne parle que des adultes), les Fêtes de Pampelune sont autrement plus importantes que le plus grand Festival de Cinéma du monde. 

Les Fêtes de Pampelune... L'endroit du monde où il est impossible de respecter une distance entre les personnes de plus de 1 mm.

***

Mais aujourd'hui, c'est aussi le dernier jour de l'année scolaire. Une année scolaire largement soumise aux aléas du Covid. Une année où le CDI n'a pas eu le rayonnement qu'il mérite (pas de tournois d'échecs ou de mus), fermeture aux récréations, port du masque, des milliers de litres de gel hydro-alcoolique utilisés, etc.

Et puis cette année scolaire a vu aussi le départ à la retraite de Myriam Korrichi, formidable agent. Depuis plusieurs années, elle ne venait plus travailler pour des raisons de santé. Mais là c'est officiel, elle ne reviendra plus... Et cela me rend bien triste.

Myriam (à gauche) avec Isabelle en 2012.

Je voudrais que tout revienne, alors que tout est passé... (Alain Souchon).

 

C'est bien la première fois que je termine cette rubrique sur une note aussi mélancolique. Alors qu'il y a plein de raisons d'être joyeux. Mais juste aujourd'hui, je vais vous laisser trouver tout seul.

Profitez de l'été (il arrivera bien un jour). Soyez heureux...

 

 

Jeudi 1er juillet 2021

Cette année, le Collège est centre de correction des épreuves du Brevet. Cela a déjà été le cas par le passé. Normalement, les journées où des collègues de différents établissements viennent corriger sont des journées paisibles. Chacun est concentré sur son tas de copie et on n'entend rien d'autre que des agents et des administratifs (ainsi que le documentaliste qui, seul dans son CDI, chantonne dans son coin).

Cette année, c'est un peu différent puisque le Collège est le centre d'une revendication de Seaska (écoles immersives en langue basque). Plusieurs centaines de personnes campent devant le collège pour obtenir satisfaction : ils veulent protester contre l'interdiction de rédiger en basque l'épreuve de Sciences Physiques du Brevet.

Y a-t-il d'autres enjeux ? Qui a tort ? Qui a raison ? Comme d'habitude, je vais faire semblant de ne pas avoir d'avis. Et je vous mets en lien trois articles. L'un vient de France Bleu, l'autre de Mediabask et le troisième de Sud Ouest. On ne me reprochera pas de ne pas laisser exprimer la pluralité.

Cliquez sur chaque image pour avoir accès aux informations. Dans l'ordre il s'agit de France Bleu, Mediabask et Sud Ouest.

 

Faites-vous votre opinion... Rappelez-vous quand même cette phrase d'Ann Brashares dans Quatre filles et un jean (roman épatant au CDI) : Des fois, t'es le pare-brise ; des fois, le moucheron...

 

 

Lundi 28 juin 2021

Depuis ce matin, les élèves de Troisième planchent sur les épreuves du Diplôme National du Brevet. Au moment où j'écris, ce sont les mathématiques qui bénéficient de leur attention. Ce matin, le Français a accaparé (on l'espère) tout le temps disponible de leur cerveau. Si vous aussi, vous voulez vous essayer au Sujet de Réflexion, voici le sujet : Aimez-vous découvrir des oeuvres littéraires et artistiques dans lesquelles interviennent le surnaturel ou l'étrange ?

Vous pouvez essayer de rédiger, mais vous n'aurez pas la chance d'être corrigé par des personnes aussi bienveillantes que les enseignantes du Collège : Mme Cledon, Mme Giraudel, Mme Bengochea et Mme Denays. L'ordre ici est donné dans l'ordre d'apparition dans ce Collège.

Une fois le Brevet passé, les élèves pourront enfin profiter de vacances. En espérant que la pandémie se fasse oublier pour exercer toutes les activités souhaitées. Je rappelle que le Cinéma de Saint Palais a repris son activité. Et sa programmation est toujours à la pointe. Je ne citerai que deux films. L'un est programmé cette semaine, l'autre l'est prochainement. Cliquez sur chaque image pour voir la Bande Annonce de deux films qui s'annoncent fameux (j'en parle d'autant mieux que je les ai pas vus, c'est vous dire si je fais un travail sérieux).

   

 

***

Aujourd'hui, c'est le cinquantième anniversaire de Fabien Barthez. Alors que l'Euro bat son plein, rendons hommage au gardien de but le plus titré de l'Histoire Une Coupe du Monde, un Euro et Une Ligue des Champions.

 

Cliquez pour voir un florilège de ses meilleurs arrêts

***

Sinon, hier c'étaient les élections départementales et régionales en France. Tous les résultats sont dans le journal. J'espère que vous l'avez chez vous, parce que les élèves n'ont plus accès au CDI. Comme d'habitude, je ne me permets aucun commentaire politique (je n'ai pas le droit), je peux quand même rapporter les propos d'une enseignante du Collège (je suis obligé de conserver son anonymat) : Tous ces gens qui votent pareil toute leur vie, on devrait leur retirer le droit de vote. C'est peut-être un petit peu excessif. Je crois qu'elle s'exprimait sur le coup de la déception de ne pas avoir vu ses couleurs politiques l'emporter...

 

 

 

 

Vendredi 25 juin 2021

Vendredi dernier, TOUS les élèves du Collège étaient dans la cour de 16 à 17 heures pour chanter. Sous la houlette de Mme Duhart, toutes les classes étaient représentées, tous les adultes s'y sont mis. Et Mme Duhart nous a tous trouvés épatants. C'est dire si elle est gentille (à moins que sa capacité auditive ait été entamée).

Notons aussi que Maia et Elie (de Troisième), ainsi que Mr Desmartis, ont joué de la guitare et c'était très beau. Ci-dessous, vus avez trois vidéos. Il suffit de cliquer sur les images pour les voir.

Vous pouvez entendre Sofia, Tous les gamins et Mi amigo Jose.

 

 

 

 

 

Mardi 22 juin 2021

En ce jour, je laisse la parole à Mme Giraudel, professeur de Français des 6ème B (mais pas que) :

 

Pour la deuxième année consécutive, un projet d’écriture d’une pièce de théâtre, soutenu par la Communauté d’Agglomération Pays Basque dans le cadre des écritures théâtrales jeunesse, a réuni six classes de primaire et de Sixièm, dont cette année la classe de  6ème B du collège Amikuze.

Entre octobre et novembre 2020, l’auteur de théâtre Stéphane Jaubertie s’est rendu dans les classes pour animer des ateliers d’écriture. Chaque groupe d’élèves a eu l’opportunité de poursuivre le travail mené par la ou les classe précédentes ; en novembre, les élèves de 6ème B ont rédigé la dernière partie de la pièce. Une fois le texte terminé, Stéphane Jaubertie est revenu une demi-journée dans chaque établissement pour finaliser l’œuvre, et demander aux élèves de chaque classe de proposer un titre pour la pièce ; parmi les six titres proposés, les enseignants impliqués dans le projet ont retenu Il neige des secrets.

Lundi 7 juin, les élèves de 6ème B se sont rendus à l’auditorium Grenet de la Cité des Arts ; comme les autres classes participantes, ils ont pu découvrir la pièce de théâtre qu’ils ont écrite collectivement, jouée sur scène par le groupe d’initiation au théâtre du Conservatoire Maurice Ravel, avec une mise en scène signée Agnès Yobregat de la compagnie bayonnaise « Les Petits Papiers ». Chaque auteur a pu également repartir avec son exemplaire de la pièce.

Vendredi 11 juin, Stéphane Jaubertie est venu une dernière fois échanger avec les élèves de 6ème B : au programme, leurs impressions suite à la représentation de leur pièce, et des ateliers d’écriture et de mise en scène, sur le thème de la ruse, des faux médecins et des malades imaginaires.

 

 

En classe et dans le journal (La République des Pyrénées - 15 juin)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 21 juin 2021

Les vacances approchent et on suppose que c'est un moment pour mettre de côté préoccupations et prises de tête. Si jamais, c'était le cas, le Hors Série de Je Bouquine (arrivé ce jour au CDI, dans la collection Les Trésors de Je Bouquine) propose 3 romans pour se faire peur. Vous pouvez encore l'emprunter (et le garder pendant les vacances si vous revenez l'année prochaine) et passer quelques nuits blanches (et comme il n'y a pas école, le lendemain...).

 

 

Et comme aujourd'hui, 21 juin, c'est le premier jour de l'été et de la Fête de la musique, j'ai cherché une chanson dans le thème des frissons. Si vous cliquez sur l'image ci-dessous, vous aurez le clip complet de Thriller de Michael Jackson. Il dure 13 minutes. Au moment de sa sortie, il fit grand bruit. On peut même dire qu'il y eut un avant et un après Thriller dans le monde de la musique filmée. Je me souviens bien, j'étais là...

 

 

 

 

18 juin 2021

Il y a deux événements importants le 18 juin. En 1940. L'Appel du Général de Gaulle est le moment fondateur de la Résistance contre les nazis. Comme je n'ai pas trouvé de meilleures vidéos, je vous propose à nouveau celle que j'avais proposée il y a un an.

Cliquez

 

Le Général de Gaulle fait appel à toutes les personnes disposées à se battre d'une manière ou d'une autre. Il demande aux français de venir le rejoindre à Londres. Les premiers à répondre à cet appel, ce furent les pêcheurs de l'Ile de Sein. On prête au Général de Gaulle, alors qu'il espérait voir arriver les élites de la Nation (militaires, industriels, intellectuels) cette phrase : J'attendais les forces vives de la Nation et je vis arriver la canaille. C'est peut-être la canaille qui sauva en ce jour l'honneur de la France.

Si le 18 juin 1940 est le symbole de la Résistance contre le nazisme et Hitler, le 18 juin 1815 est aussi une date importante. C'est le début de la bataille de Waterloo. La fin de Napoléon. L'Europe se débarrassait d'un dictateur qui avait mis le continent à feu et à sang pendant presque deux décennies.

Si jamais il y avait un doute, je ne mets pas du tout sur le même plan Napoléon et Hitler. Même si...

***

Comme j'ai beaucoup parlé de guerre et de morts et qu'aujourd'hui c'est l'anniversaire de Paul McCartney. L'artiste qui n'a jamais fait que chanter l'amour dans sa vie. Dans le clip de Pipes of Peace, il arrive, le temps d'une chanson, à arrêter la guerre. On ne remerciera jamais assez Paul McCartney d'avoir essayé de nous rendre optimiste...

 Cliquez

 

 

Jeudi 17 juin 2021

Ce matin avait lieu l'épreuve de philosophie du Bac. Je ne suis pas devenu complètement fou, je sais bien que ça ne concerne pas encore les élèves du Collège. Mais chaque année, ça permet d'en parler aux collégiens qui viennent au CDI. Et tous ceux qui iront au Lycée (Général et Technologique) découvriront cette discipline au début de la Terminale.

Parmi les sujets proposés, on trouve des interrogations très intéressantes. Je vous en donne trois :

Sommes-nous responsables de l'avenir ?

Est-il injuste de désobéir aux lois ?

Discuter est-ce renoncer à la violence ?

Je rappelle aux élèves qui me donnent souvent des réponses lapidaires (Oui - Non - Ça dépend) qu'une copie de philosophie doit contenir une argumentation un peu élaborée.

Comme j'ai un peu oublié mes cours de philosophie, il y a tout de même une référence qui m'est revenu en lien avec Discuter est-ce renoncer à la violence ? Il s'agit d'un film de Quentin Tarantino : Inglorious Basterds. C'est très violent et pourtant on passe beaucoup de temps à discuter. Mais comme la violence, ce ne sont pas que des coups, regardez la scène d'ouverture du film. Il y a un Officier SS qui parle très courtoisement à un paysan français. On sent pourtant que la violence sourde va rapidement se transformer en violence sauvage...

 

Vous ne verrez plus jamais un verre de lait de la même façon... Cliquez sur l'image

 ***

Le numéro d'été d'I Love English est arrivé au CDI. Il y a plein de rubriques amusantes, des jeux et des infos. Sont cités aussi les cinq summer hits (je ne traduits pas, il s'agit tout de même d'I Love English. Et parmi eux, Blinding Lights de The Weeknd. Et là, vous ne pouvez pas m'accuser d'écrire sur des sujets sans rapport avec la vie du collège. Blinding Lights a été la sonnerie du Collège pendant de longues semaines. Et là, je crois qu'on peut remercier Landry qui a été le responsable de ce choix. Et avoir comme sonnerie le tube de l'année, peu de collèges peuvent dire la même chose...

 

 Cliquez pour entendre le remix avec Rosalia...

 

 

Mardi 15 juin 2021

Ouf ! Hier encore le journal Sud Ouest titrait à nouveau sur le Derby basque (9 jours de suite à faire la Une sur ce match tout de même). Heureusement, ce mardi, Sud Ouest a (enfin) changé de thème. Regardez la Une. Je plains ceux qui n'ont aucun goût pour le spectacle sportif. Tout comme je plains les élèves, les agents et les enseignants du collège (j'ai les noms) qui étaient pour l'Aviron Bayonnais. Ils ont beaucoup souffert...

 

Comme vous me connaissez, rien qu'à l'évocation d'un France-Allemagne de football, invariablement, je vais évoquer le France Allemagne de 1982 (ma douleur) , Giresse, Battiston, Schumacher, etc. C'est un sujet qui revient fréquemment. La dernière fois, c'était le 15 mai, dans cette même rubrique.

Mais si vous échappez à cette sempiternelle litanie, c'est parce que je viens d'apprendre une nouvelle qui annue toutes les autres : la mort de Nikita Mandryka, auteur de Bande dessinée que tout le monde devrait lire (surtout après le Collège si on veut vraiment apprécier tout l'humour de cet auteur).

 

    

 

Le concombre masqué est un personnage de Bande Dessinée comme il y en a peu. C'est à lui que j'ai piqué cette sentence que j'assène régulièrement aux élèves depuis que j'ai commencé à travailler dans un CDI : Je sais tout sur tout, et quand je ne sais pas, j'invente... J'ai même la faiblesse de croire que pour beaucoup, cette phrase est la seule chose qu'ils auront retenue de leur passage au CDI.

 

 

 

Lundi 14 juin 2021

Beaucoup de vidéos aujourd'hui. Une panne, vendredi dernier m'a empêché, de les proposer sur le site du Collège. Cliquez sur chaque image pour voir la vidéo.

***

6Bko ikasle elebidunek "Errientsa berria" izeneko filma laburra idatzi eta ekoiztu dute. Klasean landu Daniel Landarten testu batetik abiatuz, pertsonaiak eta elgarrizketak asmatu ditugu. Ondotik aktore lanari lotu gira. Gure lan amaturraren emaitzaz gozatzerat gomitatzen zaituztegu.  Biba 6B talde elebiduneko ikasleak beren parte hartze baikorrarendako.

Les élèves bilingues de 6eB ont écrit et réalisé un petit film intitulé "Errientsa berria". A partir d'un texte de Daniel Landart étudié en classe, nous avons adapté des personnages et des dialogues. Puis est venu le temps du tournage. Nous vous souhaitons de savourer le résultat de cette production... artisanale. Bravo aux 6B de la section bilingue pour leur implication enthousiaste!

 

***

Mme Duhart a fait travailler les élèves de Troisième sur deux chansons de la Grande Guerre : La chanson de Craonne et La chanson du vieux moulin. Voici deux groupes. Admirez la mise en scène et l'interprétation... A la fin, vous avez aussi un très court extrait de l'Orchestre au Collège. Ils ont joué devant les élèves de Sixième. Vous devriez reconnaître le morceau...

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 10 juin 2021

Les propos sur le Pays Basque que tiennent certains élèves (et pas que) mériteraient parfois d'être nuancés. Par exemple, quand il s'agit d'affirmer que le Pays Basque est un pays différent du reste du monde (et surtout beaucoup plus beau). Et je ne vous parle même pas des villages qui sont chacun le plus beau du monde (ce qui sur Amikuze et Ostibarre, ça fait quand même beaucoup de villages "le plus beau du monde").

Cependant, parfois, il faut se résoudre à reconnaître ce qui est évident : Le Pays Basque est vraiment TRÈS différent. Prenons, en ce moment, l'actualité sportive. Toute l'Europe frémit à l'approche de l'Euro de football (le journal Sud Ouest propose aujourd'hui un supplément de 12 pages). Toute l'Europe est prête à s'enflammer sur des matchs opposant 24 nations. Toute l'Europe ? Vraiment ? Dans un petit coin du Sud Ouest, une petite zone résiste à la passion du ballon rond au profit du ballon ovale. Depuis samedi dernier, il n'est question que du derby Aviron Bayonnais-Biarritz Olympique. L'intérêt est tel que le journal Sud Ouest consacre TOUTES ses Unes à cet événement depuis une semaine. Regardez la photo ci-dessous. Et encore, je n'ai mis que les Unes depuis Lundi. C'est à se demander s'il existe autre chose sur Terre.

 

Même le logo de Sud Ouest s'est mis au couleur du Derby (depuis hier)

***

Aujourd'hui est arrivé le Hors-Série d'Okapi, 100 Questions de filles et garçons. Des questions d'ados sur des problèmes d'ados. Parfois profondes, graves et parfois légères et rigolotes, les questions et les réponses sont toujours intéressantes. Si je ne peux dire que du bien de cette revue, je veux quand même protester sur l'image qui est projetée du CDI. Voyez l'illustration qui accompagne une question :

Si vous avez envie de faire caca, inutile de venir au CDI (je précise, on ne sait jamais...).

 

 

Mardi 8 juin 2021

Les Conseils de classe ont commencé hier et ils se terminent lundi prochain. On peut comprendre que certains élèves se détachent tout doucement du travail strictement scolaire. Ce n'est pas une raison pour perdre sa curiosité intellectuelle.

Aujourd'hui est arrivé le dernier numéro de Science & Vie Junior Hors Série : Les 100 mystères de la nature. Des questions, des réponses, des illustrations très bien choisies... et on découvre une mine d'information dans tous les domaines : La plus petite grenouille du monde mesure 1 cm, Le scarabée Nosoderma diabolicum a une carapace qui résiste 39 000 fois à son poids... etc. En tout plus de 100 pages à lire pour apprendre et s'émerveiller.

 

A partir de toutes ces informations (dont aucune n'est inutile), à vous d'approfondir et de creuser le sujet de votre choix. Savez-vous pourquoi le Lac Macaraibo totalise 300 jours d'orage par an ? Cliquez ici ou venez lire le Hors-Série de Science & Vie Junior au CDI, il est encore ouvert quelques jours...

***

Science & Vie Junior, ce n'est pas que des Hors-Série, c'est aussi un mensuel. Le numéro du mois de juillet est également arrivé ce matin au CDI. Là aussi, beaucoup d'infos et de photos. Pour des raisons personnelles (que je n'expliquerai pas parce que ce n'est pas du tout mon genre de raconter ma vie), j'aime beaucoup cette photo.

 

A partir du métro Chaussée d'Antin, on est direct à Trocadéro (ligne 9), pour voir la Tour Eiffel et on est direct à Porte de La Villette (ligne 7), pour aller à la Cité des Sciences. Mais pensez à laisser la voiture dans un vrai parking...

 

 

 

Lundi 7 juin 2021

Le magazine Okapi arrivé au CDI affiche en couverture un dossier sur la relation entre un musicien et son instrument. Ceux qui savent jouer connaissent la joie qui les unit à leur instrument de musique (et parfois la souffrance quand l'apprentissage devient compliqué).

Le magazine recueille les témoignages de jeunes musiciens : un violoniste, un accordéoniste, un percussionniste, un tromboniste, un guitariste et un flûtiste.

L'histoire de ce collège est intimement liée à l'École de Musique qu'il a accueillie dans ses murs, avant de les partager. La liste serait très longue si je devais citer tous les élèves venant au CDI avec leurs instruments, entre deux cours de solfèges et/ou d'instruments. Et parmi les adultes, combien ont un instrument qui est une part importante de leur vie : basse, saxophone, guitare et piano pour Mr Desmartis, Mme Giraudel, Mr Ourthiague et Mme Duhart (je les cite dans le désordre, à vous de deviner quel instrument correspond à quel enseignant).

Et comme je ne supporte pas de ne pas être mis en avant, je tiens à préciser que, moi aussi, j'ai joué d'un instrument. C'était le trikitixa. Autant vous dire que le résultat était (pour le moins) assez lamentable. Les élèves devant lesquels je me suis commis (une seule fois) s'en souviennent encore...

Après avoir parlé de lui abondamment, voilà que ce type met des photos de lui. Il ne manquerait plus qu'il parle de lui à la Troisième personne...

***

Dans Okapi, il y a aussi un dossier sur la saga des marques. C'est très intéressant. Comme ma maturité ne correspond pas toujours à mon âge, voilà un dessin qui m'a fait rire. Et je regrette que La Vache qui rit ne se soit pas appelée finalement La Vache qui pète... Oui, je vous avais prévenu... Ma maturité doit être en train de régresser...

 

 

 

Jeudi 3 juin 2021

Ce matin, l'Association Béarn Initiatives Environnement (B.I.E.) est venue au CDI animer auprès des élèves de 6ème B et 6ème C une activité ludique autour de la commune et du rôle du maire. Il a été forcément question de la gestion de l'eau et des choix à réaliser pour le développement d'une commune. Sous forme de jeu de rôles, les élèves ont pu découvrir la vie d'une mairie d'une manière plaisante.

   

6ème B et 6ème C au CDI... à élire leur maire et à prendre des décisions qui vont transformer la vie des villageois...

***

Aujourd'hui Rafael Nadal (avouez que ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de sport) joue contre Richard Gasquet à Roland Garros. Je comprends bien le légitime chauvinisme qui anime beaucoup d'élèves, mais les chances du français sont assez minces. Ci-dessous, vous pouvez voir un florilège des meilleurs coups de l'espagnol. Et pourquoi mettre en évidence Rafael Nadal ? Parce qu'aujourd'hui, il fête ses 35 ans...

 

Cliquez sur l'image. Et oui, c'est un effet d'optique, son bras n'est pas plus gros que sa tête (mais de peu...).

Le journal Sud Ouest continue de consacrer de nombreuses pages au sport. Outre Roland Garros, bientôt arrive l'Euro de foot, puis le Tour de France. Pour les intéressés, l'info est toujours complète dans le quotidien qui arrive tous les jours au CDI.

 

 

 

Mardi 1er juin 2021

Dans le Sud Ouest de ce matin (au CDI), on trouve un article de quasiment une page entière sur les noyades. Comme si l'ambiance n'était pas suffisamment anxiogène, on apprend que l'été dernier, après le confinement, le nombre de noyades avait significativement augmenté. Et que cette année, cela peut aussi se reproduire...

 

Vous trouvez que cette photo n'apporte rien ? Elle illustre l'article dans le Sud Ouest. Et le Sud Ouest est quand même fait par de vrais journalistes...

Évidemment, ces noyades sont dues à des comportements dangereux (plongeons sans précautions, consommation d'alcool, etc.). Mais il y a une partie non négligeable des français qui ne savent pas nager. Les personnes âgées plus que les jeunes, les femmes plus que les hommes.

Comme j'aime aller à la source des informations, je suis allé interroger vos enseignants d'E.P.S., Mr Brisé et Mr Ythier, pour savoir quel était le niveau des nageurs. En moyenne, 20% des élèves entrant au collège ne savent pas nager. Et grâce à l'enseignement de ce collège (et à la piscine qui accueille les collègiens entre mai et octobre), tous (à une ou deux personnes près) obtiennent à la fin de la Sixième l'Attestation Scolaire du Savoir-nager.

Cette attestation exige quelques compétences de base. Jetez un oeil à la vidéo ci dessous (en cliquant sur l'image). Elle décortique tout ce qui est demandé. Et demandez-vous si vous êtes au niveau...

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 31 mai 2021

Vendredi dernier, les élèves de la classe de 5ème C sont venus au CDI, avec leur professeur de Français, Mme Cledon, présenter leurs lectures (issues du CDI). Ça m'a permis de constater que certains livres, même anciens (ils sont au CDI depuis de nombreuses années) continuent de plaire, Billy Elliot, par exemple. D'autres que j'aime vraiment beaucoup, ne trouvent pas grâce aux yeux des élèves. Et enfin, il y a ceux qui me semblent être passés de mode, alors qu'ils sont toujours appréciés. C'est le cas de la série Cherub (James, adolescent et espion). Le premier volume de la longue série est au CDI. Après ce que j'ai entendu (venant de trois élèves), je crois que d'autres exemplaires vont venir enrichir les étagères.

   

Billy danse et James saute... C'est une affaire de survie...

Il y a aussi des livres que je fais lire aux élèves avant même de les proposer. C'est le cas de la Bande Dessinée Les règles de l'amitié, que lit en ce moment Sarah de 4ème A. Puisque ce livre parle des règles, autant avoir l'avis d'une élève (je précise que je l'ai fait également lire à l'infirmière, pour être certain que tout ce qui est exposé est recevable pour un public de collégiens).

 

Dernière mise à jour : Sarah a beaucoup aimé

La série Irena (5 bandes dessinées racontant l'histoire d'Irena Slenderova qui sauva 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie) a été lue par Zoé (3ème C). Elle m'en a dit le plus grand bien. Je la lirai à mon tour et sera disponible à la rentrée.

Cinq volumes que je vais lire dès ce soir... Merci Zoé...

 

 

 

Vendredi 28 mai 2021

Les élèves de Troisième, sous la férule (ou sous la houlette, et je ne sais pas si c'est moins violent) de Mme Duhart ont travaillé sur les lettres des poilus et des femmes de l'arrière. Ils ont aussi interprété (en différents groupes) deux chansons emblématiques de la Première Guerre Mondiale : La chanson de Craonne et Le Vieux Moulin. Normalement, Mme Duhart devrait m'envoyer les vidéos des meilleurs chanteurs. J'ai vu des répétitions et certaines interprétations sont remarquables... J'y reviendrais donc la semaine prochaine... Si j'ai le temps (il faut que je revienne sur trop de choses).

Derrière ce poilu, se cache l'acteur Romain Duris (il fête ses 47 ans aujourd'hui et l'image est tirée du film Cessez-le-feu). En cliquant sur son visage, vous pourrez écouter la chanson Le Vieux Moulin interprété par Nadau.

Cliquez et vous entendrez La chanson de Craonne. Je vous préviens, c'est d'une tristesse infinie (mais c'est très beau)

 

 

 

Jeudi 27 mai 2021

Ce matin, un spectacle était donné au collège, dans la cour. La Compagnie Délit de façade a présenté A taille humaine. Il y était question d'immigration, de solidarité et de conflits de valeur. Il y avait de la danse, du théâtre et de la musique. Certains élèves sont sortis de la représentation très émus... Mais j'y reviendrais...

 

Cet après-midi, le défi-langues (qui regroupe les élèves de Sixième) a utilisé le CDI et la Salle d'étude. J'y reviendrais.

 

Et comme ce Collège ne sait pas s'arrêter, mardi dernier les élèves bascophones de Mme Lopepe ont échangé avec les élèves de la cité biscayenne de Lekeitio. Mais je préfère donner la parole à Mme Lopepe.

Ce mardi, les élèves bilingues de 3e ont pu échanger en visioconférence avec les élèves du collège de Lekeitio en Biscaye. L'échange prévu entre nos deux établissements n'a pas pu se réaliser cette année encore, du fait du contexte sanitaire. Mais cette petite entrevue aura permis un contact bilingue entre les élèves.

Ces élèves de Lekeitio apprennent le français et ont réalisé ainsi un bon exercice de compréhension orale! Les amikuztar ont pu se confronter au basque de Lekeitio. Et tout le monde s'est compris!

Astearte honetan Lekeitioko eta Amikuzeko 3.eko ikasleak bisio konferentzian solastatu dira. Aurreikusia ginuen trukaketa bidaia ez da gauzatu aurten, egoera sanitarioarengatik, bainan ikasleen arteko lehen kontakto bat izan da, bi hizkuntzetan.

Alabainan, Lekeitioko talde horrek frantsesa ikasten du opzioan eta gure ikasleentzat hango euskara entzuteko parada izan da.

 

 

 



 

 

Mardi 25 mai 2021

Aujourd'hui François Bayrou fête son 70ème anniversaire. Pour ceux qui l'ignorent, François Bayrou a été Ministre de l'Éducation Nationale, Président du Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques et est l'actuel Maire de Pau. Ces raisons seraient suffisantes pour justifier l'annonce de cette nouvelle. Mais en plus, François Bayrou a eu sa première affectation en tant que Professeur de Lettres Classiques au Collège d'Amikuze (anciennement Collège Léon Bérard). Même s'il n'a jamais exercé à Saint Palais, on peut dire que Mme Bengochea est une lointaine successeur (le féminin de successeur est encore en discussion... successeuse ?) de François Bayrou.

 

François Bayrou est aussi dans l'actualité puisqu'il est intervenu dans le débat concernant la remise en cause de l'enseignement des langues régionales (dont le basque) en France par le Conseil Constitutionnel (organisme officiel très important qui décide si une loi est conforme à la Constitution).

Je n'ai pas la place pour en parler ici, mais vous avez un article dans le Sud Ouest de samedi qui revient sur cette question. A lire au CDI.

Ce même Conseil Constitutionnel a réaffirmé, vendredi dernier, que la langue de la République est le français (article 2 de la Constitution). Et a donc interdit dans tous les documents officiels l'utilisation de signes diacritiques (les accents, la cédille, le tréma...) non reconnus par la langue française. Principalement (mais pas seulement), il est interdit (dans les documents officiels) d'utiliser le tilde sur le n, donc le ñ. Ce qui veut dire qu'officiellement les Beñat, Aña, Eñaut, Iñaki ne peuvent pas apparaitre sur un document officiel. On continuera quand même à les appeler comme avant...

 

Le ñ existe en espagnol, en basque, en breton, en galicien, en aragonais... mais aussi en quechua (régions andines), wolof (Sénégal)... 

 

 

 

Vendredi 21 mai 2021

Le Prix BD des collégiens 64 a rendu son verdict. Le gagnant 2021 est « Dans la tête de Sherlock Holmes » de Cyril Lieron et Benoit Dahan (éditions Ankama). Cette Bande Dessinée a été élue par les centaines d'élèves du Département, en classe de Quatrième. Elèves dont faisaient partie ceux de 4ème A et 4ème C du collège Amikuze.

Pendant toute l'année, ces élèves (avec leurs professeurs de Lettres, Mesdames Cledon et Denays) ont lu six bandes dessinées avant d'arrêter leurs choix. 

 

Il est au CDI. Il peut être lu par tous les élèves et par tous les adultes. Et c'est vraiment très bien

Si l'ensemble des collégiens du département a choisi Dans la tête de Sherlock Holmes, les élèves de Saint-Palais ont préféré Aiôn et Apollo 11. Et puisque je sais que ça vous intéresse, je précise que je suis content que Dans la tête de Sherlock Holmes ait gagné. Si j'avais pu voter, ma voix se serait portée sur ce titre. Remarquez que je n'en ai soufflé mot aux élèves pour ne pas les influencer (comme si cela était possible) avant le vote.

A noter, que la semaine dernière, les élèves ont pu échanger avec Jean-Baptiste de Panafieu, l'auteur du livre Les origines de l'homme

***

Comme tous les vendredis, Le Journal de Saint-Palais est arrivé au CDI. Et je ne me lasserai jamais de le dire et de l'écrire : lire la presse (quelle qu'elle soit) est toujours intéressant. Ainsi, dans le numéro d'aujourd'hui, on apprend (en page 2) qu'une Elodie a donné naissance à une Louise le 7 mai dernier. Mais quel rapport avec le collège, me direz-vous ? Venez au CDI et vous le saurez...

Cette image est un indice pour que vous deviniez qui peut être la maman de Louise. Et la réponse n'est pas La reine d'Angleterre...

 

 

Jeudi 20 mai 2021

Pour cette fois, je ne vous parlerai pas d'anniversaire ni de célébrité (même si le 20 mai est l'anniversaire d'un auteur fameux aux multiples prix littéraires).

 

Ci-dessus, la seule photo connue de cet écrivain reconnu.

Hier, les mesures pour lutter contre la Covid ont été allégées avec ouverture de tous les magasins, des salles de cinéma et des terrasses de cafés. D'ailleurs, la Une du journal Sud Ouest est assez claire.

 

 C'est si bon... Et on voit des gens trainer sur une terrasse de café... Je me demande si ça fait très sérieux sur le site d'un collège...

***

Puisque l'été arrive, que les promesses de bonheur que supposent de se rencontrer sans restrictions de lieux et d'horaires vont se développer, il est temps de songer à ce qui fait le sel de nos vies : l'amour... (plus ça va, plus mes transitions sont laborieuses). Ça tombe bien, le dossier du magazine Okapi, arrivé ce matin au CDI porte sur la déclaration d'amour. Comment ? Quand ? Pourquoi la faire ?

Rédigé avec l'aide d'élèves de Troisième, voici les différentes manières :

En mode vintage "Je t'aime", j'ai un truc à te dire", "tu veux sortir avec moi" ?...

En mode poétique "Ma mie, vos beaux yeux me font mourir d'amour"

En mode 2.0 envoyer "JTM" par SMS.

En mode courageux "Euh, voilà, je t'aime vraiment bien et j'aimerais qu'on sorte ensemble".

En mode suggestif Lui balancer des petits regards à la cantine, frôler sa main sur le banc du parc...

En mode allusif "Tu sais, je voulais te raconter... J'ai des sentiments pour quelqu'un, il est beau, surtout avec sa mèche de côté..."

En mode spectaculaire "Charlotte aime Élias" en lettres bleues sur le trottoir du collège. C'est clair, au moins comme déclaration, non ?

En mode romantique Un pendentif, un livre, un paquet de ses bonbons préférés...

En mode bateau "Y'a Elena qui voudrait bien sortir avec toi... T'es d'accord ?"

En mode audacieux Tu tombes sur lui/elle ou tu lui as donné rendez-vous, vous échangez quelques mots et là, tu tentes ta chance et tu l'embrasses direct !

 

Le dossier est rigolo et complet. Venez le lire au CDI. Personnellement, et ça fait des années que je le répète. La plus belle déclaration qu'on puisse entendre est le titre d'un roman (présent au CDI) de Marie Desplechin : J'envie ceux qui sont dans ton coeur.

Le jour où quelqu'un vous dira sincèrement J'envie ceux qui sont dans ton coeur, ne le lâchez plus... C'est la bonne personne....

 

 

 

Mardi 18 mai 2021

Comme tous les 18 mai, aujourd'hui est la Journée Internationale des Musées. En temps normal, c'est une information qui ne fait pas la Une de la presse, mais en ces temps de Covid et de fermeture de lieux culturels, c'est un sujet qui devient central. Et comme les choses sont bien faites (ou pas). Cette journée intervient cette année à la veille de la réouverture des musées. A partir de demain, et avec encore des restrictions sanitaires, les Musées ouvrent leurs portes.

Si vous voulez avoir un aperçu de la vie culturelle après plus de 7 mois d'interruption, jetez un oeil sur le journal Sud Ouest (au CDI).

 

Et comme il est question de culture, je vous informe qu'il y a 124 ans, naissait Franck Capra, cinéaste américain, auteur de chefs d'oeuvre, dont un que tout le monde devrait avoir vu (et comme il passe régulièrement à la télé, vous n'avez aucune excuse) : La vie est belle. J'ai cherché sur les Internet pour vous en proposer une scène, mais la plus belle du film (et sans doute de l'Histoire du cinéma) est à la fin et ce serait vous divulgâcher un film merveilleux.

Alors, je vais vous proposer une chanson de Charles Trénet (né le 18 mai 1913, il y a 108 ans). En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez écouter La folle complainte, une chanson mélancolique. Je sais que pas un élève ira de lui-même écouter ce chanteur du siècle dernier. Forcez-vous, ça vous changera de la musique actuelle...

 

 

 

 

 

Lundi 17 mai 2021

Avec le contenu de la presse arrivée ce matin, je suis content d'avoir des élèves qui me mettent au courant des événements éclairant l'actualité. En Une du magazine anglophone I Love English, on voit la chanteuse et comédienne Selena Gomez. Et comme je lui trouvais une petite mine, des filles de Quatrième m'ont dit qu'après avoir été avec Justin Bieber, elle vivait très mal son re-mariage avec une autre. L'actualité people, voilà ce qu'il me manque pour comprendre le sens caché de certaines photos.

 

Que se cache derrière ce sourire de façade ?

Le magazine littéraire Je Bouquine propose un court récit sur Lena Situations (youtubeuse très célèbre dont j'ai déjà parlé). Des filles de Quatrième (mais pas les mêmes) m'avaient appris les torrents de haine qui avaient été versés sur elle à la suite de photos où elle s'assume physiquement. C'est justement l'objet de l'écrit dans le magazine. Je devrais suivre plus régulièrement l'activité des Youtubeurs qui plaisent aux collégiens.

 

Son livre a été vendu à plus de 150 000 exemplaires

En revanche, le magazine Géo Ado propose un dossier très intéressant sur le football. On n'y parle pas uniquement de performances, de palmarès et de champions. Il y est question aussi des enjeux politiques, historiques et sociaux autour d'un match. Comme le RFA-RDA de 1974 alors que l'Allemagne était encore divisée en deux pays, ou l'Argentine-Angleterre de 1986 et les deux buts de Maradona.

On y parle aussi du France-Allemagne de 1982 (le but de Giresse, l'agression à Battiston, etc.). Un match qui a bouleversé, traumatisé, indigné, enthousiasmé, etc. tous ceux qui l'ont vu. Et vous savez quoi ? Aucun élève ne sait de quoi il s'agit. Et pratiquement personne en Salle des Profs... Je vis de plus en plus de tels moments de solitude... Puisque le foot, ce n'est pas que du sport, je vous invite à feuilleter le dossier de ce magazine culturel.

Cliquez pour voir le résumé du match. La vidéo dure 2'43". Après 1'35'', j'arrête de regarder. 39 ans après, je ne supporte toujours pas de voir la fin... C'est trop dur ! ! !

 

 

 

Mardi 11 mai 2021

Il y a 40 ans, Bob Marley mourait d'un cancer. A force de commémorations, cette rubrique est en train de se transformer en autre chose... Je ne sais pas encore quoi...

 

Quand on parle de Bob Marley, on  ne parle pas uniquement d'un musicien ayant connu son heure de gloire il y a plus de 40 ans, mais d'une personnalité aussi mondialement connu que le Che Guevara ou Maradona.

Un journaliste (spécialiste de rock, Francis Dordor) du magazine Les Inrockuptibles (que vous ne trouverez pas au CDI) écrit cette semaine :

Là où Marley s’échappe du peloton des immortel·les, c’est en mettant, à son insu, les pieds dans le plat de tout ce qui fait débat aujourd’hui au sein de nos sociétés souffreteuses, voire à chaque coin de rue. Appropriation culturelle, retour du religieux, décolonialisme, racisme, métissage, identité, justice sociale, violence policière, il n’est guère d’affaires où il ne puisse se présenter à la barre comme un témoin d’outre-tombe. De quoi rendre l’anniversaire de sa mort plus vivant.

Et il ajoute :

A titre personnel, en quarante ans de reportage, je ne crois pas avoir voyagé sur quatre des cinq continents sans que sa présence ne se manifeste d’une manière ou d’une autre, à travers une cassette jouée dans un taxi de Lahore, un graf dans une rue de Salvador de Bahia, un T-shirt dans un souk de Marrakech, une serviette de plage à Bassam ou un poster vendu dans un couloir du métro parisien. A la longue, ça donnait l’impression que Marley me suivait à la trace, me regardait dans les yeux à la manière du Big Brother de 1984. Mais avec d’autres intentions, aussi opposées que la soumission l’est de la révolte.

Bref, c'est une authentique légende.

Ci-dessous, cliquez sur l'image, et vous entendrez sa chanson Redemption Song. Le texte est traduit. Il y est question d'esclavage, de foi, de liberté et de délivrance. Seul à la guitare, il a enregistré cette chanson alors qu'il venait d'apprendre qu'il avait un cancer. Si vous ne trouvez pas cette chanson magnifique, c'est que vous n'avez pas de coeur...

 

 

 

Lundi 10 mai 2021

Un journal quotidien traite de l'actualité. C'est même sa mission première. Mais parfois, il revient sur des faits historiques. Il y a 40 ans, le 10 mai 1981, était élu François Mitterrand, Président de la République. D'ailleurs, voici la photo en Une du journal Sud Ouest :

 

A l'intérieur, vous avez cinq pages qui reviennent sur ce moment qui fut historique. François Mitterrand étant le premier Président de gauche de la Cinquième République.

On se rend compte qu'on n'est plus très jeune quand on était présent de moments qui sont définitivement rangés dans le rayon Histoire. De fait, seuls 3 enseignants de ce collège ont un souvenir de ce moment. La majorité n'était pas née, et d'autres étaient vraiment trop jeunes.

***

Peut-être que le reste de l'actualité ne méritait pas la Une. On aurait aimé voir une partie de la première page consacrée aux Champions de France 2021 de Main Nue Élite Par équipes : Bixente et Peio Larralde. D'abord parce que la pelote est une activité commune à beaucoup d'élèves de ce collège ; ensuite parce que Peio est venu - il y a deux ans - dans ce collège faire une dictée (en basque) aux élèves de Mme Lopepe, au moment du passage de la Vuelta à Saint Palais. Vous ne voyez pas le rapport ? Moi non plus. Il n'empêche que ce fut un agréable échange avec nos collégiens.

Cliquez et vous verrez la finale en intégralité (1h30). C'était hier, mais vous n'êtes pas obligés...

 

 

Vendredi 7 mai 2021

Comme tout redevient comme avant (je m'enflamme, nous savons tous que le chemin est encore long), le Journal de Saint Palais (au CDI) revient sur la réouverture du cinéma de Saint-Palais prévue le 19 mai. L'équipe d'Argitze promettant des surprises pour le retour.

Même si nous ne savons pas encore quels seront les films à l'affiche du Complexe Saint-Louis, il est fort probable que les films sortis peu avant le 30 octobre (date à laquelle les cinémas furent fermés) seront programmés à nouveau. Espérons que la longue attente sera récompensée par de jolis films.

Joan Sfar est auteur de bande dessinée, de films, de romans. Son oeuvre la plus connue est la série Le chat du rabbin. Des bandes dessinées qui suivent les aventures d'un chat qui acquiert la parole après avoir mangé un perroquet. Le premier volume se trouve au CDI. Mais Joan Sfar est aussi l'auteur d'une autre série à succès, pour plus petits mais que tout le monde devrait lire : Petit Vampire. Et il en a fait un film. Sorti le 21 octobre 2020. Neuf jours avant la fermeture des cinémas.

Pour vous donner un aperçu, voici la bande annonce :

 

Sinon, les élèves de Troisième ont eu leur Brevet Blanc, hier et aujourd'hui. Là aussi, comme un retour souhaité (pas par tous) à une certaine normalité, le Brevet aura bien lieu les 28 et 29 juin. Et tous les élèves seront tout à fait au point. Surtout ceux qui lisent cette rubrique. Hier, je vous parlais de l'égalité hommes-femmes mise à mal par le Code Civil de Napoléon et aujourd'hui, la question au Brevet Blanc de l'EMC (Éducation Morale et Civique) portait sur L'égalité hommes/femmes en France.

 

 

 

 

Jeudi 6 mai 2021

Puisque tous les médias en parlent, le journal Sud Ouest d'aujourd'hui (à lire au CDI) ne pouvait pas être en reste et revient sur Napoléon (mort il y a 200 ans, heureusement qu'Adrien (3ème C) était là pour me le rappeler). Sur deux pages, sont brièvement exposées la légende dorée et la légende noire de Napoléon.

     

Ci-dessus, il y a un Bonaparte et un Napoléon. Sauriez-vous les reconnaître ? Si vous ne le savez pas, c'est que vous n'avez pas lu le billet de mercredi...

Il n'est évidemment pas question de reprendre les arguments des uns et des autres : la grandeur, les guerres, les défaites, les conquêtes, etc.

Pour en savoir plus, il y a plusieurs livres au CDI sur Napoléon. Et même un très ancien volume de La Vie Privée des hommes... Au temps de Napoléon. Je préfère vous montrer cette gravure de 1815 qui apparait dans le livre (présent au CDI), Les Grandes tragédies (Larousse, 1994). Des millions de personnes sont mortes lors de ses campagnes militaires...

Dans les bulles, Napoléon dit à la mort Je te sacrifie encore tout cela. La mort répond Tu y viendras aussi.

 

On peut dire aussi que Napoléon, héritier de la Révolution, n'a pas respecté l'article premier de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1789 : Les hommes naissent libres et égaux en droits. Il rétablit l'esclavage en 1802, et le Code Civil qu'il promulgue en 1804 laisse la femme en une claire position d'infériorité. L'article 213 stipule : La femme doit obéissance à l'homme. Depuis, les choses se sont quand même un peu améliorées.

Mais comme l'a dit hier le Président Macron, il ne faut pas intenter des procès anachroniques en jugeant le passé avec les critiques du présent.

C'est la première fois que je débute un billet par un Empereur et que je le termine par un Président en exercice... Ce sera aussi probablement la dernière fois...

 

 

 

Mardi 4 mai 2021

En ce moment (hier, aujourd'hui et demain), les élèves de Troisième passent la certification Pix qui évalue leurs compétences informatiques. Si vous voulez en savoir plus, parlez-en à votre professeur de Technologie, Mr Benassat, c'est lui qui en parle le mieux.

Demain, 5 mai, nous devrions commémorer (célébrer n'est pas un verbe adapté au sujet qui nous occupe) le bicentenaire de la mort de Napoléon. C'est la raison pour laquelle, la presse et la télévision en parlent en ce moment. Personnellement, cette date m'était un peu sortie de la tête. Peut-être que je ne fréquente pas assez les cercles bonapartistes (Napoléon et Bonaparte étant la même personne). C'est un élève de Troisième qui me l'a rappelé ce matin. Je n'ai pas eu le temps d'approfondir le sujet. Puisque son enseignante d'Histoire et Professeur Principale est Mme Mounier, c'est encore elle qui en parlera le mieux.

   

Bonaparte et Napoléon

***

Oui, je sais, je délègue beaucoup aujourd'hui. Mais je suis un peu concerné par Pix, je n'ai pas beaucoup de temps. Et puis, en matière de Technologie et/ou d'Histoire, Mr Benassat et Mme Mounier sont de toute manière autrement plus compétents que moi.

Je vais quand même vous parler du CDI et d'une rubrique du dernier Okapi arrivé sur mon bureau : Entretiens ton vélo. Sur deux pages, sont justes expliqués (et montrés) les fondamentaux. Parce que si je vois de plus en plus d'élèves (surtout des garçons) parler de vélo (en termes souvent très pointus, avec un peu de frime), je ne suis pas sûr qu'ils aient tous les bases d'un entretien raisonnable de leur vélo.

   

Que dans un Numéro spécial consacré aux transports du futurOkapi propose deux pages sur le vélo le plus basique est une preuve évidente que ce magazine a voulu nous délivrer un message...

 

Si on parle souvent du retour du vélo en ville, j'ai l'impression qu'à la campagne, ce moyen de transport est toujours d'actualité...

 

 

 

Lundi 3 mai 2021

Jour de (re) rentrée aujourd'hui. Nous sommes tous heureux de nous retrouver. Mais jour de rentrée, c"est aussi une foule de branchements informatiques à vérifier. Une occupation très très chronophage.

J'ai donc juste le temps de vous parler du sujet central (et en couverture) du dernier numéro de Science & Vie Junior, arrivé pendant le confinement : LES POKEMON !!!! Est-ce une raison de le crier si fort ? Peut-être pas ! Ils fêtent leurs 25 ans et toutes les personnes de moins de 30 ans (élèves, professeurs, surveillants) savent exactement de quoi il est question. J'ai vérifié...

Aussi, si les questions (très) scientifiques auxquelles répondent les journalistes de Science & Vie Junior ne vous disent rien, c'est que vous êtes trop vieux.

Pour les autres, voici les questions (les réponses sont à lire dans Science & Vie Junior, au CDI).

Comment fonctionnent les attaques électriques de Pikachu ?

Existe-t-il des espèces mi-animales, mi-végétales comme Bulbizarre ?

Pourquoi Salamèche a-t-il la queue en flammes ?

D'où vient la chevelure blonde du Triopikeur ?

Pourquoi Rafflesia a-t-il un corps bleu, et pas vert ?

Les Pokemon sont-ils compatibles avec la théorie de l'évolution ?

Du coup, moi qui ait dépassé depuis fort longtemps les 30 ans, j'ai appris plein de choses sur Pokemon. Je vais attendre un peu avant de visionner les plus de 500 épisodes, 100 films et des dizaines de jeux-vidéo.

Pokemon ? Une véritable industrie...

 

 

 

 

Vendredi 30 avril 2021

Je suppose que vous savez déjà que lundi prochain, nous allons tous nous revoir. Et c'est une bonne nouvelle ! Outre la joie de retrouver toutes les personnes du Collège (élèves et enseignants, mais pas seulement), si nous reprenons une certaine normalité, c'est bien le signe qu'en matière sanitaire, les nouvelles sont meilleures. Et que peu à peu, nos vies vont redevenir ce qu'elles étaient... Et, à l'approche de l'été, ce n'est pas plus mal.

 

Les fêtes de Pampelune, en juillet, ont été annulées. Pour la deuxième année consécutive. Et c'est très étonnant, parce qu'on voit bien que les personnes respectent une distanciation de deux mètres (à deux mètres près).

***

Comme aujourd'hui, c'est la Journée Internationale du Jazz (instituée en 2012 par l'UNESCO), terminons cette période en distanciel avec de la musique et de la légèreté.

Si vous en doutiez, je n'y connais absolument rien en matière de jazz. Déjà, la chorale du Collège qui propose (en dehors des années de pandémie) des spectacles remarquables (conclusion d'une année de travail) dans le cadre de Jazz'in Collège, programme des chansons de Francis Cabrel. Je n'ai jamais entendu qu'il fut un jazzman.

Mais peut-être que le jazz inclut des paramètres qui m'échappent. Dès lundi, j'en parle à Mme Duhart.

Je sais quand même que le jazz s'est frotté à d'autres musiques. Et, à un moment, le jazz a rencontré la samba brésilienne et ensemble, ils ont créé la bossa-nova. Et la bossa-nova, c'est juste une musique joyeuse et mélancolique. Si, si, ça existe...

Bonne fin de mois d'avril à l'écoute du standard absolu de bossa-nova. The Girl From Ipanema. Ici dans la version de Stan Getz et Astrud Gilberto. Cliquez sur l'image.

 

 

 

Jeudi 29 avril 2021

Demain, on devrait connaître dans le détail les étapes du déconfinement. Combien de kilomètres pourrons-nous parcourir sans être hors-la-loi ? Le couvre-feu sera-t-il le même ? Les restaurants, les salles de cinéma et les salles de sport pourront-ils rouvrir ? Et quand ?

Alors même si vous n'aimez pas l'actualité et que vous ne savez plus quel jour on est (en haut de ce billet, vous avez une piste), faites un effort pour vous informer.

 

En attendant, parlons aujourd'hui de la disparition de Michael Collins. Il fut de l'expédition Apollo 11 avec Buzz Aldrin et Neil Armstrong qui vit des êtres humains poser leurs pieds sur la Lune. C'était en 1969. Si Armstrong fut celui qui foula l'astre lunaire, Michael Collins fut le seul des trois à ne pas descendre du vaisseau spatial. Pendant 48 minutes, il resta dans le vaisseau spatial pendant que ses collègues marchaient sur la Lune.

Si vous voulez en savoir plus, sachez qu'il y une Bande Dessinée au CDI, Apollo 11, que les élèves de Quatrième ont lu (dans le cadre du Concours BD du Département). C'est rigoureux et bien fait. On apprend plein de choses. Même si la BD insiste plus sur Neil Armstrong que sur Michael Collins.

 

Même si on admet que Neil Armstrong fut le premier homme sur la Lune (avec la contribution indispensable de Michael Collins), dans le fond nous savons que la premier à avoir foulé l'astre lunaire fut Tintin, 15 ans avant les américains.

Tout est raconté dans Objectif Lune et On a marché sur la Lune. Il n'est pas exclu que le CDI en fasse l'acquisition prochainement, histoire que, une fois que vous maitriserez bien la mission Apollo 11, vous puissiez voir en quoi Hergé (l'auteur de Tintin) avait été un visionnaire.

En attendant, histoire de vous tester, nous allons faire un quiz. Cliquez sur la bonne réponse et vous aurez un Yeah, si vous vous trompez, vous aurez un Wrong. C'est de l'anglais, mais vous devriez comprendre.

Bonne chance !

Le deuxième prénom de Neil Armstrong est Tintin : OUI - NON

Dans la fusée lunaire, Tintin voyage uniquement avec le Capitaine Haddock : OUI - NON

Tournesol invente la Tournesolite : OUI - NON

Haddock est ivre dans la fusée : OUI - NON

Bianca Castafiore est l'épouse du Capitaine Haddock : OUI - NON

Le prénom de Tournesol est Tryphon : OUI - NON

 

 

 

Mardi 27 avril 2021

Hier je vous disais tout le bien que je pensais de l'écrivain Jean-Claude Mourlevat (que vous pouvez lire au CDI).

Pour être complet, j'ai lu une interview du récent lauréat du Prix Astrid Lindgren (si vous avez oubliez, relisez le billet en date du 26 avril 2021) paru dans le journal La Montagne (quotidien très lu en dans le Limousin). La question est : pourquoi lis-je un quotidien de Limoges alors que, comme nous tous, je ne peux pas aller à plus de dix kilomètres de chez moi ? Un jour, je vous raconterai ma vie, vous verrez, c'est passionnant (non, c'est faux !).

 

La spécialité du Limousin est le gâteau de pommes de terre. Deux enseignantes du collège en sont même des spécialistes, il s'agit de... Je ne peux pas le dire, j'ai reçu des menaces...

Dans cette interview, l'auteur parle de ses écrivains préférés. Il est toujours intéressant de voir quelles sont les influences des grands auteurs. Il en cite deux : Franz Kafka et Roald Dahl. Si Roald Dahl est connu de tous (Sacrées Sorcières, Charlie et la Chocolaterie, Matilda, etc., tous au CDI), je reconnais que Franz Kafka est un immense auteur (pas loin d'être mon préféré), absent des étagères du CDI. Pourtant, à l'occasion, les enseignants de français peuvent aborder des textes courts comme La métamorphose (l'histoire d'un homme qui se transforme peu à peu en cafard). J'avoue que ce sont souvent des textes très angoissants et que j'hésite à les proposer aux élèves. J'ai tort. Dès que le CDI en fait l'acquisition, je vous tiens au courant.

 

L'image vous angoisse ? Attendez de lire la nouvelle de Kafka...

***

Aujourd'hui devrait être la commémoration d'un moment fort de l'Histoire de France (et de l'Humanité). Le 27 avril 1848 était aboli l'esclavage. Des êtres humains cessaient d'être considéré comme des meubles par la seule couleur de leur peau. La France mettait fin à une pratique tellement révoltante qu'on a du mal à imaginer que cela ait pu exister. En 1848, on avait des raisons d'être optimistes.

Le 27 avril 1940, Himmler ordonnait la construction du Camp de Concentration (qui deviendra Camp d'extermination) d'Auschwitz où des millions de personnes furent assassinés par le simple d'être nés juifs. En 1940, à l'apogée de la puissance des nazis, on avait des raisons d'être totalement désespérés.

Comme ce n'est pas évident, je rappelle que l'optimisme est une obligation...

 

 

 

 

Lundi 26 avril 2021

Nous avons quitté le collège le vendredi 2 avril avec la réussite que fut Le Marché des Connaissances. Trois semaines plus tard, nous avons le film officiel. Il a été réalisé et monté par Mme Ayerdi. Vous pouvez le voir ci-dessous, mais aussi le retrouver à la rubrique Diaporamas et vidéos (en cliquant ici). Rubrique qui compte quelques films remarquables (que je vous ai déjà présentés) : Nos célébrations, Flashmob, La Gozadera, etc.

 Cliquez !

***

Il y a quelques jours (le 31 mars, mais je n'ai lu l'information que pendant les vacances) Jean-Claude Mourlevat recevait le prix Astrid Lindgren. Peut-être avez-vous du mal à situer Jean-Claude Mourlevat ? A identifier Astrid Lindgren ? Reprenons. Astrid Lindgren est une autrice (l'Académie Française n'a pas tranché, pour le féminin d'auteur, on peut choisir auteure ou autrice) suédoise qui a signé des dizaines d'ouvrages pour la jeunesse (dont une série ayant pour héroïne Fifi Brindacier). Mondialement célébrée, à sa mort (en 2002 à l'âge de 95 ans) la Suède a décidé de donner un prix littéraire qui port son nom. Il sera remis à un auteur vivant, écrivant pour la jeunesse. Comme ça se passe en Suède, pays qui remet aussi les Prix Nobel, le Prix Astrid Lindgren a été surnommé le Nobel de la Littérature Jeunesse.

Cette année, Jean-Claude Mourlevat a été distingué. Lui aussi a écrit des dizaines de romans, dont certains sont très célèbres, certains sont lus en classe de français et certains sont sur les rayonnages du CDI (ce sont souvent les mêmes : La rivière à l'envers, La balafre, Le combat d'hiver...). Dois-je préciser que j'aime beaucoup cet auteur ? En même temps, je ne fais pas preuve d'originalité. Son roman que je préfère est Le combat d'hiver. Et il a reçu 23 prix littéraires !!!

Une société tyrannique, des adolescents brimés, et la révolte qui gronde... Un chef d'oeuvre

***

Pendant ses vacances, nous avons appris le décès (à l'âge de 99 ans) de Philippe Mountbatten, Duc d'Edimbourgh, mais pas que... ses titres sont très nombreux, mais même si je les citais tous, tout le monde ne l'identifiera que si je précise que c'était l'époux de la Reine d'Angleterre.

Au Collège, la spécialiste mondiale de la famille royale anglaise est Mme Litzler. D'ailleurs (je ne pourrais vérifier que la semaine prochaine) il doit être sur les murs de sa salle (du temps où (presque tous) les enseignants avaient leur salle, avant les restrictions dues à la Covid). Aussi je ne permettrais aucun commentaire qui pourrait être mal interprété.

Ces dernières années, une série raconte la vie d'Elisabeth II. Son mari y est (forcément) très présent. Je vous propose la bande annonce de la première saison. Il apparait et on devine les efforts qu'il a consenti pour accepter de vivre dans l'ombre de son épouse.

 

Cliquez !

 

 

Vendredi 9 avril 2021

Hier je vous ai proposé la chaine Antisèche afin que vous passiez intelligemment vos vacances.  Je crois, cependant que j'ai un peu oublié les plus jeunes.

C'est pour cela que je vous invite vivement à aller faire un tour sur le site (que vous connaissez sûrement déjà) Les fondamentaux. Il présente des vidéos courtes à destinations des élèves de Cycle 3 (CM1-CM2-Sixième). Il y a principalement du français, des mathématiques et des sciences. C'est amusant et il n'est pas exclu que même les plus grands trouvent de quoi confirmer des notions un peu vagues.

 

Cliquez pour accéder

Bien sûr, Internet regorge de sites, vidéos et pages intéressantes. Mais les vacances sont là. Il faut aussi prendre le temps de se reposer et de recharger les piles. Le mois de mai s'annonce très intense.

Et si vous pensiez que la morosité ambiante se justifie, sachez que tout n'est pas perdu puisque c'est aujourd'hui (9 avril), la Journée de la Licorne. Je vous assure que c'est vrai, même si je suis très perplexe. Qui a eu l'idée d'une telle Journée ? Dans quel but ? Y aurait-il un lobby des licornes pour qu'on parle d'elle ? Ont-elles mauvais caractère ? Y a-t-il une seule personne au monde qui s'intéresse aux licornes ? Je sais. J'aurais du faire une recherche sur le sujet. Mais j'ai peur de découvrir des choses trop inquiétantes. 

 

Si vous trouvez que ça ne ressemble pas à une licorne. Prenez-en une en photo, je la mettrai sur le site.

 

Bonnes vacances à tous !

 

 

 

Jeudi 8 avril 2021

Aujourd'hui, il fait bon et vous n'avez aucune envie de rester devant votre ordinateur ? C'est compréhensible. Mais comme nous ne retournerons pas au collège avant le 3 mai, qu'il y a un couvre-feu tous les soirs à 19 heures et qu'il n'est pas exclu que nous ayons des journées maussades à ne pas vouloir sortir de chez soi... je crois que vous aurez le temps de tout faire.

Aujourd'hui, je vous ai sélectionné deux ressources pour occuper votre séjour à la maison. Commençons par du scolaire. Sur YouTube, il y a une chaîne qui s'appelle Antisèche et qui permet de réviser des notions pour le Bac et le Brevet. Je sais que vous êtes ambitieux, mais je vous conseille de rester sur le Brevet. Il y a près de quarante vidéos abordant le Français, les Mathématiques, la Physique, l'Histoire Géographie, etc. C'est souvent drôle mais toujours sérieux. Chaque vidéo dure entre 3 et 10 minutes. Cliquez ici pour avoir la liste de toutes les vidéos.

Comme j'aime bien me mouiller, je vous propose une vidéo sur La Guerre froide, au programme d'Histoire. Mais j'aime bien celles traitant d'orthographe. Et celle sur la trigonométrie (surtout pour me rendre compte à quel point j'ai des lacunes en mathématiques).

 

Cliquez pour voir la vidéo

Il a aussi une vidéo donnant des astuces pour améliorer son oral. On y voit (très rapidement) Jacques Brel avouer qu'il vomissait avant de monter sur scène. Histoire de montrer qu'avoir le trac quand on parle ou on chante en public est tout à fait fréquent et qu'il faut juste surmonter cette peur.

Ce qui me permet (je devrais travailler un peu mes transitions) de rappeler qu'aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Jacques Brel, chanteur belge (né le 8 avril 1929) aux chansons inoubliables. Et si vous ne voyez pas du tout qui est Jacques Brel, je vous propose ci-dessous, sa chanson Vesoul.

 

Chauffe Marcel ! C'est ici

 Mais dites-moi ? N'aurais-je pas oublié de parler de quelque chose ? Je vous promettais deux ressources pour occuper vos journées, et je ne vous en ai donné qu'une seule.

La deuxième ressource est sur le site de France Culture. On peut y écouter des feuilletons radiophoniques joués par des acteurs de la Comédie Française. Si vous m'avez lu jusqu'ici, vous devez vous demander si je ne suis pas devenu fou. France Culture + Feuilleton radiophonique + Comédie Française = ennui assuré. Eh bien non ! Vous vous trompez ! Vous pourrez écouter les aventures de Tintin. C'est tout à fait réjouissant ! Ça vous donnera peut-être envie de relire les albums. Et revenir vers Tintin n'est jamais une mauvaise idée.

          

Cliquez sur la couverture de votre choix. 5 épisodes de 25 minutes (pour chaque aventure) vous attendent...

 

 

Mardi 6 avril 2021

Vendredi dernier, juste avant que le collège ferme et que nous soyons tous invités à rester à la maison, ce fut une Journée de grande activité avec Le Marché de Connaissances au gymnase. Après les entrainements de jeudi, les élèves (de Quatrième) ont pu présenter leurs projets.

Mme Ayerdi (à la manoeuvre de cette initiative, avec Mme Christy et Mme Duhart) a communiqué les distinctions de cette manifestation. Précisons que c'est le public (tous appartenant au collège) qui a voté.

Meilleurs orateurs :

1) Yann Lambert (Les risques naturels)

2) Paul Meurvier (Le métier d'avocat)

Thème étonnant :

Maika Petrissans (Le porc Kintoa)

Stand le mieux décoré :

Patxi Ayçaguer - Eneko Inçagaray - Lucas Paris (La chasse)

Prix du jury du Collège d'Amikuze :

1) Lucas Blondeau (La cuisine)

2) Nahia Labat - Julia Quère (Le romantisme et le fantastique dans la littérature)

3) Amaia Garcia (Le tir à l'arc)

4) Maika Harismendy - Léna Olharan - Laida Etchebarne (Le cancer des enfants)

Prix de la meilleure mise en scène :

Sarah Schneider - Noémie Caroesco (Cole Sprouse)

Prix des langues :

1) Daphné Larandaburu - Oihane Oyhamburu - Lucie Bordalecou (Disney)

2) Mattin Montolieu-Castel - Yanis Garay (La pelote)

Le cancer des enfants

Le porc Kintoa

Le tir à l'arc

La cuisine

Voici les photos que m'a envoyées Mme Ayerdi. Elles ne reflètent qu'une petite partie de ce que fut Le Marché de Connaissances. D'autres photos arriveront. Peut-être même des vidéos. Certaines, je suis désolé de vous le dire, vous ne les verrez jamais. Notamment celle qui voit Mme Chamalbide et Mme Clédon faire le moonwalk. Elles le font tellement bien que des producteurs de Hollywood risqueraient de nous les enlever. Et que serait ce collège sans Mme Chamalbide et sans Mme Clédon ? Je préfère ne pas y penser...

***

Pendant ce confinement, je suis parti avec quelques nouveaux livres du CDI. J'ai fini de lire aujourd'hui Les Complotistes (dont le sous-titre montre clairement le propos Tout s'explique même n'importe comment). Une bande dessinée très drôle (mais pas que) sur la théorie du complot. On découvre l'existence de personnes très curieuses (et très réelles, même si elles ne sont pas nombreuses) qui croient des choses très étonnantes : la Terre est plate (platistes), le Moyen-Âge n'a jamais existé (récentistes), les reptiles dominent le monde, les américains ne sont jamais allés sur la Lune, etc.

On apprend aussi à monter des théories complotistes en manipulant tout et n'importe quoi. Par exemple, si je prends les quatre photos envoyées pour le Marché des Connaissances par Mme Ayerdi, je peux raconter que des scientifiques en blouse (photo 1) ont découvert le secret de l'éternité : il suffit de manger du porc Kintoa. D'abord il faut étudier l'animal (photo 2), le chasser avec un arc et des flèches (photo 3) et ensuite le cuisiner avec talent (photo 4). Bon OK ! Pas terrible comme théorie du complot... Mais je débute...

Bientôt au CDI (dès que le collège rouvre ses portes).

***

Le 15 mars dernier, je vous montrais des photos volées dans le patio. Les latinistes tournaient une super-production en costumes. Au péril de ma vie, j'ai pu vous montrer ces photos. A quelques heures du nouveau confinement, j'ai récupéré le film. C'est en latin sous-titré (en français, mais Mme Bengochea aurait tout aussi pu le sous-titrer en grec ancien). Il y est question de la mort de Jules César. Peut-être devriez-vous éloigner les âmes sensibles de l'écran.

Tout le monde est remarquable : les acteurs, les décors, les costumes et le montage (réalisé par Swann Faundez). Sans parler de la direction d'acteurs de Mme Bengochea...

 

  

Ci-dessus, vous avez deux images du tournage. Si vous cliquez sur l'une des deux photos vous pourrez voir la vidéo Le Jiti de l'antiquiti (ne ratez pas le bêtisier). Si au lieu de voir la vidéo, vous voyez une pauvre fille en larmes, c'est que ce n'était pas la bonne photo.

 

 

 

Vendredi 2 avril 2021

Commençons par le plus important. Hier, c'était le 1er avril et j'ai reproduit une carte mentale élaborée par Mme Dolhats. C'était la tête à Toto ! Et j'ai trouvé ça drôle. Je me demande si j'ai la maturité qui correspond à mon (grand) âge ! Surtout quand on pense au sérieux qui caractérise en toutes circonstances l'enseignement de Mme Dolhats...

***

Ce soir, nous quittons le collège pendant (au moins) un mois. C'est un autre confinement (beaucoup moins strict que l'année dernière). Il faudra à nouveau s'habituer à travailler à distance...

Il y a un an, nous découvrions tous ce qui paraissait incroyable (et qui hélas se répète) : la fermeture du collège.

Souvenez-vous du travail proposé par Mme Darguy en musique ou de la vidéo tourné par les enseignants pendant le confinement.

 

Baptiste, Emma et Léo Irigoin faisant de la musique à la demande de Mme Darguy. Cliquez !

 

 En cliquant sur l'image, vous verrez les surveillants, CPE et enseignants au temps du premier confinement. Vous verrez des personnes qui ne sont plus là : Mme Calvet, Mme Darguy, Mme Saint-Macary, Mr Epherre et Mr Vuillaume... Vous retrouverez aussi les visages de vos enseignants que vous n'avez plus vu sans masque depuis un an...

 

 

 

 

Jeudi 1er avril 2021

On le voyait venir, certains élèves le craignaient, d'autres l'espéraient... La fermeture du collège a été annoncée hier par le Président de la République. Dans le meilleur des cas, on ne pourra revenir que le 3 mai. Mais aujourd'hui et demain, le collège continue de fonctionner. Je vous rappelle que l'orchestre du Titanic a joué jusqu'au dernier moment (je me demande si ma comparaison n'est pas un poil excessive).

Le CDI accueille toute la journée les préparatifs du Marché de connaissance. Tous les élèves de Quatrième répètent et peaufinent ce qu'ils présenteront demain au gymnase.

Maika et son porc Kintoa. On a hâte d'arriver à la dégustation...

Clément et Yohan préparent l'histoire de l'agriculture

***

 

Aujourd'hui, nous avons reçu le dernier Okapi qui fait sa couverture sur Comment progresser en maths. Avec la présentation de superbes cartes mentales. Ci-dessous, en voici une.

Si vous venez au CDI, l'image est plus claire

Mais au collège, les professeurs de mathématiques proposent aussi de magnifiques cartes mentales. En voici une :

Mme Dolhats a élaboré cette Carte mentale pour que les élèves de Troisième ne décrochent pas pendant la fermeture du collège... On voit bien que l'exigence est toujours de mise en présentiel comme en distanciel...

  

 

 

Mardi 30 mars 2021

Ouf ! Après quelques semaines d'hésitation, Naia (élève de Troisième) a enfin trouvé son sujet d'Oral du Brevet. Honnêtement, je croyais qu'elle allait choisir Le Poisson arc-en-ciel, son livre préféré (qu'elle a lu à quatre ans) dont voici la couverture.

 

Chaque fois que Naia voit ce livre, l'émotion la submerge

Finalement, c'est un sujet sérieux qui a retenu son attention, elle s'est incliné pour Patients, le film de Grand Corps Malade. Il y est question de handicapés et de milieu hospitalier.

En cliquant sur l'affiche vous verrez le clip de Grand Corps Malade, Espoir adapté réalisé sur le lieu du tournage.

Mine de rien, tous les élèves doivent avoir choisi leur sujet. A la rentrée des vacances de Pâques, il restera un mois pour bien le préparer. Aujourd'hui, c'est Patxi qui est venu au CDI me solliciter pour présenter la vie et l'oeuvre de Lance Armstrong. Va-t-il être question de sport ? de dopage ? de gloire ? de déchéance ? Le mystère reste entier...

 

 

 

Lundi 29 mars 2021

Si vous n'êtes pas au courant, je vous informe : vendredi, ce sera le grand jour du Marché de connaissances où les élèves de Quatrième présenteront un thème qu'ils auront choisi. Puisque beaucoup sont venus au CDI travailler, je vais parler aujourd'hui du sujet que Maika Petrissans présentera : le porc kintoa. Elle m'en a parlé, j'en ai eu l'eau à la bouche.

Mon but n'est pas de faire la promotion pour un produit ou un autre, mais il se trouve que la cantine propose régulièrement des repas (délicieux) végétariens. Ainsi, demain, nous pourrons nous régaler d'un couscous végétal. Comme certains élèves émettent des résistances à la nourriture sans viande et que je ne cesse d'en dire du bien, beaucoup pensent que je n'aime que la nourriture végétarienne. Rien n'est plus faux.

Pour avoir un aperçu solide du porc kintoa, Maika fera sûrement une très belle présentation vendredi. Pour ma part, je vais citer un livre qu'un académicien français a sorti il y a quelques mois : Cochons. Voyage au pays du vivant d'Erik Orsenna. J'ai fini de le lire pas plus tard que ce week-end. Il revient, dans un chapitre, sur le porc kintoa, sa qualité et comment il frôla la disparition au débuts des années 80 avant d'être sauvé. Il parle aussi d'un repas chez Pierre Oteiza, sauveur du porc kintoa aux Aldudes : Du dîner qui suivit, les mots manquent pour lui rendre justice : effeuillage de jambons, farandoles de saucissons et chorizos, patés et ventrèche, langue aux piquillos, axoa de veau, fromage obligé (brebis : Ossau-Iraty), gâteau basque aux cerises noires... Comment voulez-vous renoncer à la charcuterie après avoir lu ceci...

La chaîne TVPI  avait diffusé l'année dernière un reportage de 13 minutes sur la porc Kintoa. Son origine est bien dans les Aldudes, mais si vous écoutez bien, on cite Saint-Palais dès la 40ème seconde du reportage...

 

 En cliquant sur le flanc d'un de ces porcelets, vous pourrez voir le reportage sur le porc kintoa

 

 

 

Vendredi 26 mars 2021

La semaine prochaine (vendredi 2 avril), le Marché de Connaissances des élèves de Quatrième sera à l'honneur, et l'autre semaine, ce sera le tour du Défi-langues (Cinquième-Quatrième). Il est fort probable que le CDI soit mis à contribution pour accueillir ces manifestations (avec stands, expositions, etc.). Depuis quelques jours, je sens une accélération des préoccupations chez les élèves qui viennent au CDI peaufiner leur présentation... On aura le temps d'y revenir...

 

Je ne peux rien dévoiler du marché de connaissances. Mais cliquez sur l'image et vous aurez une piste d'un des stands...

***

Aujourd'hui, je suis triste car le créateur de Pif Gadget, Georges Rieu, vient de mourir. Pour des personnes nées après 1980 (c'est à dire tout le collège à part une poignée dont je fais partie), Pif Gadget ne dit absolument rien (même si une nouvelle version existe en kiosque depuis peu). Pourtant ce magazine a eu un succès phénoménal, surtout entre 1969 et le début des années 80 (des tirages à un million d'exemplaires). Il y avait un gadget toutes les semaines et des bandes dessinées qui ont marqué une génération de jeunes lecteurs (Corto Maltese de Hugo Pratt), Gai-Luron de Gotlib ou Rahan dont je n'ai pas parlé depuis au moins une semaine).

 

Ce numéro de Pif Gadget (septembre 1977) qui a traumatisé toute une jeunesse (vous ne vous rendez pas compte de ce que signifiait Rahan à l'époque) s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires. On croit rêver !!!

 

Oui, je sais je parle d'une époque d'avant Facebook, TikTok, Instagram, Twitch, Pinterest, Twitter et Pinterest (depuis que des élèves de Quatrième sont venues travailler au CDI sur les réseaux sociaux dans le cadre du Marché de connaissances, je suis hyper calé). Mais puisque c'est ma rubrique avant d'être celle du CDI, j'ai le droit de me donner ce bain de nostalgie...

 

 

 

Jeudi 25 mars 2021

Dans le numéro d'Okapi arrivé ce matin au CDI, la rubrique Planète Ados s'intitule : Et toi, qu'est-ce qui te révolte ? et on y lit des témoignages de collégiens. On découvre ce qui révolte réellement les collégiens : Les violences policières, le racisme, l'homophobie, les préjugés, le sexisme, la prolifération du plastique, la pollution, le racisme anti-blancs, l'inaction écologique, la maltraitance animale, les règles sanitaires, les violences parentales, le Covid, les déchets, les mégots et le terrorisme. Évidemment, cette liste (j'ai tout cité) n'est que le reflet des quelques adolescents interrogés par Okapi. Si je devais en croire ce que me disent les élèves du Collège Amikuze, les sujets qui les révoltent sont : pas assez de frites à la cantine et trop de contrôles. Mais peut-être ne me disent-ils pas tout...

 

 Certaines filles portent très la bien la moustache...

 

Ce matin, est arrivée aussi, une nouvelle commande de livres. Parmi eux, se trouve un petit livre intitulé C'est quoi le terrorisme ? Si vous avez été attentifs, vous aurez remarqué que le terrorisme est cité dans la liste de ce qui révolte les collégiens. Le livre est drôle et concret, même s'il ne parle que de terrorisme islamique. Seules deux lignes rappellent que le terrorisme a été au XIXème et XXème siècle un terrorisme lié à la volonté d'indépendance des territoires ou de lutte politique. Le Pays Basque a longtemps connu un terrorisme de ce(s) genre(s).

 

 A l'intérieur, reprise de beaucoup de courtes bandes dessinées 1 jour, 1 question...

 

 

Mardi 23 mars 2021

La semaine dernière et aujourd'hui, la Cie Dr Troll est venue faire de la magie dans la cour de récréation. Ils présentaient La guinguette magique et ils seront à la entrée à l'ouverture de la saison culturelle de Saint-Palais. Petits (tous les élèves) et grands (tous aussi, mais distinguons Mme Lopepe et Mr Brisé) ont été bluffés par les tours. Ci-dessous, vous avez deux photos. D'autres suivront.

  

***

I Love English du mois d'avril mat LeBron James en couverture. Immense joueur si l'en est. Vous avez aussi un éclairage sur Dua Lipa, chanteuse très célèbre dont j'ignore tout, mais il faut  m'excuser, je suis né il y a très longtemps. L'info qui retient mon attention est celle concernant Kylie Minogue, chanteuse australienne qui a réussi l'exploit de placer des singles en tête des charts sur 5 décennies (80's, 90's, 00's, 10's et 20's). Enfin une artiste connue de toutes les générations...

 

Kylie n'a pas chanté que des chansons pop et disco sans âme. Elle a aussi fait un duo sombre et tragique avec Nick Cave. Cliquez et vous serez envoutés par When the wild rose grow.

 

 

 

Vendredi 19 mars 2021

La suite... en Une du Journal de Saint Palais... au CDI

 

 

Jeudi 18 mars 2021

Normalement, je devrais vous parler du travail réalisé par les 3ème B avec Mme Cledon sur de grandes figures féminines. Certains exposés sont affichés au CDI. Je devrais parler aussi du travail des élèves de Troisième de Mr Desmartis, venus ce matin au CDI pour approfondir leur travail en géographie. Mais au lieu de ça, je vais raconter ma vie...

Mardi dernier, pour des raisons qui n'ont absolument aucun intérêt, je suis arrivé au collège à 13h15, avec un sac du McDo où il y avait Hamburger, Frites et Coca (je viens de pulvériser toutes les barrières qui déconseillent de citer des marques sur ce site). Tous les enseignants me sont tombés dessus, en critiquant ma nourriture. Et ces critiques étaient autant d'ordre diététique qu'idéologique. Et ils avaient raison ! On peut tout à fait ne pas aimer les choix diététiques de ces restaurants et détester le modèle économique... Chacun est libre. J'ai quand même tout mangé...

Ce matin, en arrivant au CDI, je tombe sur le magazine Géo Ado d'avril 2021, avec un épais dossier sur la nourriture des ados. Avec en couverture : un hamburger.

 

Le dossier est très bien fait. Il parle des habitudes alimentaires, des troubles du comportement alimentaire et surtout de ce qu'il est souhaitable de manger ou pas. Il y a même des applications comme Open Fact Food qui permettent de déterminer pour chaque produit alimentaire vendu en grande surface : sa qualité nutritionnelle, le sel, le sucre, sa transformation, le gluten, agriculture biologique ou pas, commerce équitable ou pas... et des dizaines d'autres indicateurs. Il suffit de scanner le code-barre pour avoir toutes ces infos.

Et après avoir fait la promotion d'une appli alors que les portables sont interdits au collège, je finis en vous conseillant un compte instagram (alors que c'est interdit aux moins de 13 ans). C'est Je Bouquine, arrivé ce matin au CDI qui se fait l'écho de @texthuman, un compte insta (je viens d'écrire un compte insta comme si je maitrisais le sujet alors que j'ai dû demander des précisions sur ce qu'est Instagram à une élève de Troisième) qui reprend citations et poésies diverses (de Shakespeare à Angèle).

 

 

 

Lundi 15 mars 2021

Face à la production de vidéos réalisées avec et/ou par les élèves de ce collège, il fallait mettre à jour la rubrique Diaporamas et Vidéos de ce site. Donc, si vous aller et cliquez sur le dernier pavé de la colonne de gauche, vous verrez plusieurs vidéos récentes (à l'exception de La Gozadera réalisée par Mme Ayerdi en décembre dernier). Il y a le spectacle de la Résidence (4ème C), et le Flashmob. A chaque fois, il vous faudra cliquer sur l'image pour voir la vidéo.

La toute dernière réalisation est arrivée ce matin. Elle est l'oeuvre de Mme Gobert avec les 4ème C. Comme il m'est très difficile de synthétiser un travail artistique, je préfère laisser la parole à l'enseignante d'Arts Plastiques : Les élèves de 4eC ont analysé le clip du morceau Nos Célébrations d'Indochine. Ils ont fait le rapprochement avec des événements qu'ils connaissaient, des personnes, des objets. Ils ont décortiqué les scènes. Je leur ai ensuite proposé le sujet : s'inspirer d'un événement pour en faire une représentation en trois dimensions, en terre. Chaque élève a réalisé une sculpture. Ensuite ils ont mis en scène l'ensemble des productions d'argile dans un décor et filmé en respectant les plans du clip. Un petit coup de montage et hop! C'était dans la boîte. "A la vie, à y croire, à nos célébrations/Sauver sa peau, sauver ce monde, à ne garder que le beau /Je suis la fille, je suis le garçon, c'est nos célébrations".

C'est très beau !

Cliquez !

 

Mais ça ne s'arrête pas là ! La semaine dernière, j'ai surpris Mme Bengochea (avec les latinistes de Troisième) en train de filmer dans le patio, à côté du CDI. En me dissimulant habilement, j'ai pu en tirer ces images...

   

On sent que c'est une superproduction digne des plus grands peplums hollywoodiens

 

 

Vendredi 12 mars 2021

Une semaine après le grand moment que fut la Flashmob, la vidéo a enfin été montée (par deux spécialistes : Mme Bengochea et Mme Cledon). Je rappelle l'idée de base : Andy Scott, danseur venu animer une Résidence a proposé une danse sur la musique des Black Eyed Peas, Vida Loca (elle a aussi été la sonnerie du collège pendant une semaine). Tout le monde (élèves, enseignants, etc.) a répété et s'est retrouvé dans la cour vendredi dernier. Le résultat est enthousiasmant, joyeux, désordonné et vivant. Ce qui, par les temps qui courent, est exactement ce dont nous avons besoin.

Cliquez et vous verrez comment on danse au temps du Covid

***

 

Ci-dessus, le dessin d'aujourd'hui paru dans Sud Ouest. Vous pouvez venir le voir au CDI. Il y a 10 ans avait lieu la plus grande catastrophe nucléaire du XXIème siècle. C'était au Japon...

 

 

 

Jeudi 11 mars 2021

Ce matin, j'ai vu des élèves heureux ! Entre 8h30 et 9h30, au réfectoire, les élèves de Sixième ont eu droit à un petit déjeuner spécial, avec des aliments variés et de très bonne qualité : fruits exotiques, céréales, pains spéciaux, yaourts, etc. Histoire de montrer qu'un petit-déjeuner peut être bon, riche et que c'est un repas essentiel. De temps en temps (mais de moins en moins), j'entends des élèves me dirent qu'ils n'ont (pratiquement) rien pris le matin.

 

Mme Garcia (prof de SVT) et Mme Vidal (Infirmière) sont à l'origine de cette opération. Là, elles portent, un masque. Dans quelques secondes, elles vont l'enlever pour se régaler

***

Et puisque le billet du jour est plein d'optimisme (le soleil qui inonde le CDI au moment où j'écris doit y être pour quelque chose), je vous informe que la Une du journal Sud Ouest de ce jour (et au CDI) est la suivante :

Les Pyrénées-Atlantiques est le département le moins touché de France par la pandémie. Et les scientifiques n'ont aucune explication puisque ce département réunit plusieurs handicaps : il est frontalier, touristique et a une population relativement âgée. Et c'est ce manque d'explications qui empêche un allégement des restrictions... Mais patience... Les mauvais jours finiront... Mais quand ?

 

 

 

Mardi 9 mars 2021

Patientez encore un peu, la vidéo de la flashmob de vendredi va arriver. Nous avons beaucoup d'images tournés pas Marion, Mme Denays, Mme Ayerdi et d'autres et il s'agit de faire une vidéo qui rendent ce qu'a été ce moment joyeux.

En attendant, nous avons déjà le spectacle élaboré avec les 4ème C. C'était au Théâtre de verdure. C'était beau et filmé avec respect par Mme Christy. A la demande des élèves de 4ème C, la vidéo s'appelle Les loulous chelous.

 

 Vous n'êtes pas rassurés ? C'est normal ! Cliquez pour voir...

 ***

Au mois de mars, les magazines qui arrivent au CDI sont datés du mois d'avril. Et il arrive que, profitant du 1er avril et des plaisanteries qui s'y attachent, certains journalistes se sentent pousser des ailes et écrivent n'importe quoi. En le faisant exprès, bien sûr (parce que des journalistes qui écrivent n'importe quoi sans le vouloir, cela est déjà arrivé). Je me souviens du magazine Science & Vie Junior, il y a quelques années, faisant un article sur des vaches qui produisaient directement du yaourt.

C'est pour ça que j'ai haussé les épaules de lassitude quand j'ai vu l'article ci-dessous :

 

Croyez-le ou non (mais si vous ne le croyez pas, je le prendrais mal), ce qui est écrit ici est authentique. C'est Mme Garcia, spécialiste en minéralogie, qui le dit...

 

 

Lundi 8 mars 2021

Vendredi, la Résidence Théâtre/Danse/Marionnettes avec les 4ème C s'est achevé par un FlashMob géant (tous les élèves, enseignants, AESH, Principale Adjoint, etc. dans la cour en train de danser). Bientôt sur ce site, vous verrez la vidéo. Et vous pourrez constater que ce fut un grand moment.

 

Le spectacle élaboré avec les élèves de 4ème C était inquiétant, fascinant et surtout très réussi !

***

Sinon, je vais rappeler ce qu'est un marronnier. Un marronnier est dans l'argot journalistique, un sujet qui revient de façon cyclique au fil des saisons (comme les feuilles des arbres). Et le 8 mars, est un jour de marronnier puisque c'est la Journée Internationale du Droit des Femmes. Et tous les 8 mars, la presse consacre plusieurs pages à ce sujet. Ainsi dans le journal Sud Ouest d'aujourd'hui, en plus des articles et des commentaires, vous avez une infographie rassemblant plusieurs faits moyennement encourageants. Exemples : Pendant le premier confinement, dans 84 % des cas, ce sont les mères qui ont assuré seules l'aide aux devoirs. 89 % des femmes ont été victimes d'injures sexistes. Pendant le confinement, les violences conjugales ont triplé par rapport à l'année précédente...

Vous voyez, il n'y a pas de quoi se réjouir. En espérant que la prise de conscience des combats à mener pour la place des femmes aille au-delà du 8 mars.

J'aime, parfois, accompagner mes billets d'une musique. Et, j'avais pensé à une petite chanson des Spice Girls (et leur Girl Power). Mais peut-être était-ce trop de légèreté sur un sujet si grave. Alors, en cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez écouter No es No, une chanson où il est question de consentement et du corps des femmes qui n'appartient qu''à elles. La chanson est en trois langues : espagnol, français et basque. Et le clip est sous titré. Je serai complet si je précise que les interprètes sont Itziar Ituño (actrice aperçue dans La Casa de papel) et la saint-palaisienne Anne Etchegoyen.

 

 

 

 

Vendredi 5 mars 2021

En ces temps difficiles (pas pour tout le monde, mais je n'ai pas le temps de singulariser chacun), où ne pas être confiné le week-end est déjà une bonne nouvelle, il faut chercher des raisons d'être optimiste.

En lisant Le Journal de Saint-Palais de ce jour (et arrivé au CDI), nous apprenons l'existence d'une nouvelle association, Amalia. Amalia est l'acronyme de Association pour la Mixité et l'Animation Locale et Intergénérationnelle en Amikuze. Toute la première page est consacrée à cette association, je ne vais donc pas tout retranscrire. Sachez que l'idée principale est de créer du lien entre les générations.

 

A l'origine d'Amalia, il y a une très lointaine et ancienne élève : Irma. Sur la photo, on peut voir trois anciens élèves (qui sont encore mineurs : Anaïs, Bastien et Lola.

 

Dans le Sud Ouest d'aujourd'hui, un article fait le point sur les perspectives des festivals au Pays Basque. Pourront-ils avoir lieu ? Combien de personnes pourront assister aux spectacles, etc. Comme vous ne pourrez pas tous lire le Sud Ouest, je vous mets en lien l'article du site Sud Ouest. Il suffit de cliquer ici.

Une manifestation qui n'est pas franchement un festival mais qui regroupe (en temps normal) beaucoup de personnes, c'est Herri Urrats. En 2020, c'était le groupe Diabolo Kiwi qui avait interprété la chanson de ce rassemblement. En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez voir le clip. Vous devriez reconnaître un des membres du groupe, il était enseignant au collège, l'année dernière. Mais attention, les images peuvent être très choquantes, on y voit des personnes sans masque, ne respectant aucune distance sanitaire et n'utilisant jamais de gel hydroalcoolique. A l'époque le Covid n'avait pas bouleversé nos vies. C'était avant... Nous étions heureux et nous l'ignorions...

 Amaiur se cache sur cette photo. Sauriez-vous le reconnaître ?

 

 

 

Mardi 2 mars 2021

On en parle partout, il apparait sur la première page du journal Sud Ouest, je vois mal comment je pourrais faire pour ne pas parler de Serge Gainsbourg. En même temps, que pourrais-je rajouter à tout ce qui s'écrit et se publie ? Il a écrit quelques chansons magnifiques et il a sombré dans quelques provocations dont il aurait pu se passer (et que je ne peux reproduire ici, nous sommes sur un site scolaire). En plus d'apparaître ivre la plupart du temps à la fin de sa vie.

Celui qui a résumé le mieux Serge Gainsbourg, c'est Pierre Desproges (humoriste mort en 1986). Il disait de lui : C'est le seul génie qui ressemble à une poubelle.

Quant à moi, et puisque j'ai inauguré hier l'utilisation du mot cul dans cette rubrique, je ne peux m'empêcher de vous proposer à nouveau la vidéo de Serge Gainsbourg avec Michel Simon. Ils chantent L'herbe tendre tout en buvant du vin. C'est drôle, poétique et libre... Alors là, bravo ! Des gros mots et une incitation à l'alcoolisme. Ceux qui sont choqués peuvent s'adresser à moi (mais gentiment). Et je rappelle que cette vidéo avait été un choix de Mr Samondes à l'heure de distinguer une chanson au moment d'une Semaine de la poésie. J'ai un courage tout relatif. J'aime me cacher derrière mes supérieurs hiérarchiques...

 

 D'avoir vécu le cul
Dans l'herbe tendre
Et d'avoir su m'étendre
Quand j'étais amoureux
J'aurais vécu obscur
Et sans esclandre
En gardant le cœur tendre
Le long des jours heureux

 

1er mars 2021

Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul ! Si je me permets d'utiliser cette citation, c'est pour rendre hommage à Michel de Montaigne qui publia Les Essais un 1er mars. Certes, ça ne date pas d'hier, c'était en 1580. Mais ce n'est pas tous les jours que je peux écrire le mot cul dans cette rubrique et avoir l'excuse d'une source intellectuelle aussi reconnue que Montaigne.

 

Ce portrait de Montaigne n'est qu'une hypothèse

La logique voudrait que je vous parle longuement de cet auteur dont l'importance et la pertinence de la pensée perdurent (et s'accroissent) au long des siècles. Mais voyez comme je me laisse porter par le hasard, Mme Mounier est venue me parler ce matin de bandes dessinées et de Préhistoire (dont elle est une spécialiste reconnue) et aujourd'hui, nous fêtons les 52 ans de Rahan le fils des âges farouches, un héros de BD, apparu dans Pif Gadget en 1969, au succès incroyable et à l'inventivité sans borne puisque Rahan vit au temps préhistoriques en même temps que les dinosaures. Rappelons que les dinosaures ont disparu il y a 65 millions d'années, alors que les premiers hommes font leur apparition il y a 2,5 millions d'années. L'auteur commet une petite erreur (quelques dizaines de millions d'années) mais elle est suffisante pour que Mme Mounier propose l'achat d'autres bandes dessinées historiques un peu plus documentées. Elles seront bientôt au CDI.

 

Combien d'enfants ont lu Rahan en pensant que les dinosaures étaient des compagnons de jeu ?

Si Rahan prend quelques libertés avec la vérité historique, que dire de la série diffusée sur Arte, Silex And The City. La préhistoire n'est plus qu'un prétexte pour aborder des questions du XXIXème siècle.

Toute ressemblance avec la Préhistoire serait un véritable coup de bol. Si vous ne me croyez pas, cliquez sur l'image pour voir un épisode (qui se passe dans un collège)

 

 

 

Vendredi 26 février 2021

La Préhistoire était, il y a très longtemps, au programme d'Histoire des classes de Sixième. Puis elle a cessé d'être enseignée. Et puis elle est revenue. Comme j'avais un peu perdu le fil, c'est Mme Mounier (enseignante d'Histoire, mais pas que) qui l'a confirmé : La Préhistoire est bien au programme.

Je ne vais pas essayer de faire le malin (à l'impossible, nul n'est tenu) et faire un exposé ici sur le Paléolithique et le Néolithique. Comme le CDI est bien pauvre en contenu abordant cette période, je voulais signaler deux sources (rassurez-vous, il y en a d'autres) intéressantes et complémentaires, sérieuses et toutefois amusantes.

D'abord un Hors-Série de Science & Vie Junior : Les premiers hommes. Il répond à des questions essentielles : Qui a tué Néandertal ? Comment était faites les peintures de Lascaux ? Qui a été le premier agriculteur ? A quoi servait un mammouth ? etc.

Et il y a un roman très drôle (c'est ce que je pense) et très intelligent et documenté (ça c'est Mme Mounier qui le dit) : Pourquoi j'ai mangé mon père. L'histoire d'Edouard (qui nous dit que ce n'était pas réellement un prénom à la mode en ces temps reculés ?) qui change la face de l'évolution humaine en apprivoisant le feu et en luttant contre Vania qui refuse toute évolution de hominidés.

***

J'en ai parlé lundi, ça a pris un peu de retard, mais en cliquant sur l'image ci-dessous, vous verrez le diaporama des diffférents ateliers suivis par les 4ème C. Merci à Mme Cledon et à Mme Duhart pour les photos prises et les vidéos tournées...

 

 

 

Jeudi 25 février 2021

Je suis triste ! Je sais que je ne devrais pas manifester mes états d'âme, mais hier nous avons appris que le séjour au ski était annulé. Ce grand moment annuel où tout un niveau part à la montagne pendant une semaine est un moment important de la scolarité des élèves. Important et parfois inoubliable. La tristesse est d'autant plus présente qu'on se souvient qu'il y a un an, le séjour au ski (début mars) avait été la dernière sortie scolaire avant la fermeture du collège (16 mars 2020) et le confinement général (17 mars 2020). Un an que la Covid dicte nos vies... Et ce n'est pas fini.

 

Il y a un an : l'insouciance d'un monde où le Covid n'était encore qu'une (insistante) rumeur

 

Pour autant, ce n'est pas pour ça que l'enthousiasme a disparu. Le 5 mars, en conclusion de la Résidence d'artistes au collège, aura lieu un flashmob autour de la chanson Vida Loca des Black Eyed Peas. Vous pouvez l'écouter en cliquant ici. Tous les élèves seront impliqués. Et les adultes aussi. Ci-dessous, vous avez une photo des enseignants les plus talentueux s'entrainant sous la houlette de Mr Brisé. Une vidéo circule où on les voit bouger avec grâce et élégance. Je l'aurais bien insérer sur ce site mais le documentaliste a reçu des menaces pour ne pas diffuser ces images.

 

 La chorégraphie proposée par Andy Scott Ngoua (voir au 22 février) sera reprise par tout le monde. Sur Internet circule des dizaines de vidéos de danse sur cette musique. Toutes différentes. Cliquez sur le masque de Mr Brisé pour en voir une autre...

 

 

Mardi 23 octobre 2021

La journée a été remplie d'incidents techniques et informatiques. J'ai juste le temps de vous parler de la couverture du dernier numéro d'I Love English, arrivé ce matin au CDI. Avant les vacances, je me réjouissais de connaître quelques artistes jeunes et médiatiques. Ma joie aura duré peu de temps. Billie Eilish est une artiste de 19 ans que je découvre alors qu'elle est connue de tous les élèves (d'après une enquête scientifique basée sur le hasard absolu). Quelques filles de Troisième m'ont même conseillé d'écouter Bad Guy. Je suis parti regarder son clip. Il a plus d'un milliard de vues. Mais comment est-ce possible ? Il y a quelques années, un rocker disait en parlant de sa musique : Si vous trouvez que c'est trop fort, c'est que vous êtes trop vieux.

Billie Eilish chante des chansons. Je ne les trouve pas terribles du tout (mais, manifestement, elles n'ont pas été écrites pour moi). Est-ce parce que je suis trop vieux ? On ne peut rien exclure...

On sent qu'elle respire la joie de vivre. Cliquez sur son sourire (non, je rigole) pour écouter son grand succès Bad Guy

 

 

 

Lundi 22 février 2021

Jour de rentrée et on voudrait montrer un peu plus d'enthousiasme. Mais, on repart à nouveau avec gel hydroalcoolique, masque et des protocoles sanitaires qui ne s'allègent toujours pas... Difficile de dissimuler sa lassitude.

Maintenant que j'ai tenu ce propos sans aucun intérêt (mais j'en avais besoin), parlons du changement qu'il y a eu au CDI pendant ses vacances. La grande baie vitrée qui était d'origine (elle datait de 1976, l'année où un Président de la République - mort dernièrement - s'était invité au village d'Arhansus) a été remplacée. Et voilà ce qu'on pouvait voir ce matin :

C'est pas un beau changement, ça ?

Comme vous êtes observateurs, vous aurez remarqué que le CDI ne ressemble plus vraiment à un CDI. Pour tout dire (même si on ne le voit pas tout à fait), le CDI ressemble plus à une salle de danse. Comme Mme Cledon est à l'origine de cet état de fait, je préfère lui laisser la parole :

Du 22 février au 5 mars une résidence d’artistes se tiendra au collège  et travaillera parallèlement avec les élèves de 4C deux heures par jours autour de deux ateliers. Les élèves seront divisés en deux groupes : ils découvriront la « marionnette de corps » avec la comédienne Laurie Cannac, et l’expression corporelle avec les danseurs et chorégraphes Andy Scott Ngoua et Jean Philippe Leremboure. Jean-Louis Hargous, compositeur, clarinettiste et saxophoniste interviendra également lors des différents ateliers. Les quatrièmes avaient eu la chance d’aller voir la représentation Lampedousa Snow en janvier et de découvrir Andy Scott sur scène. Ce dernier a aussi créé et diffusé un montage vidéo pour faire danser tout le collège dans une flashmob qui clôturera leur présence le vendredi 5 mars à 16h30.

Dès demain, j'ouvrirai un diaporama sur le travail avec les élèves. Il sera enrichi quotidiennement par des photos. Je ne résiste pas à l'envie de vous en proposer une. Elle est mystérieuse et inquiétante. Et ouvre la porte à toutes les interprétations...

 

 

 

Faites de beaux rêves !

 

 

Vendredi 5 février 2021

Je viens de vivre un terrible ascenseur émotionnel. Nous avons reçu, hier, au CDI, un Hors-Série de la revue Je Bouquine, Histoires de Stars. Un recueil de nouvelles courtes et faciles à lire sur les stars du moment. On n'est pas non plus obligés de lire tout le temps des livres sérieux. Et tant que ça donne envie de lire...

 

J'étais content parce que, une fois n'est pas coutume, je connaissais toutes les vedettes dont il était question : Kev Adams, Louane, Dany Boon, Coco Chanel, Ed Sheeran et Katy Perry. Bon, en même temps, toutes ces personnalités sont célèbres depuis quelques années. Et il n'est même pas sûr que tous les collégiens les connaissent.

 

En cliquant sur cette photo, vous pourrez écouter Jour 1

J'étais prêt à me trouver dans le coup (expression qui n'est plus utilisée que par les personnes âgées) quand j'ai lu que le livre qui s'est le plus vendu depuis la rentrée est Toujours plus d'une Youtubeuse (ou influençeuse) Lena Situations. Je ne connaissais ni le titre, ni l'auteur. Sur un échantillon qui ne représente que les élèves que j'ai vu ce matin, TOUS les élèves la connaissent, et beaucoup ont acheté son livre. Evidemment, je me le suis fait prêter, et je sens bien que son contenu (un fatras de conseils en développement personnel et de trucs pour se sentir mieux dans sa peau) ne m'est pas destiné. Mais qu'y suis-je pour juger ? Cette fille de 22 ans n'est que positive et volontaire. Et si elle peut aider des adolescentes à aller mieux...

 

Reste que je réfléchis à l'intérêt d'acheter un tel livre pour le CDI... Il me reste les vacances qui arrivent pour y réfléchir...

 

 

 

Jeudi 4 février 2021

Il reste un peu plus d'un mois pour que les élèves de Quatrième votent pour la meilleure Bande Dessinée de l'année, dans le cadre du Concours BD du Conseil Départemental. Le thème de cette année est la science, et on ignore qui pourrait l'emporter. Il y a deux ans, La Guerre de Catherine l'avait emporté très largement. Et le récit, et le dessin avaient séduit les lecteurs.

 

Pourtant, une autre Bande Dessinée avaient beaucoup plu : Giant de Mikaël. On y voyait les ouvriers à New-York dans les années 1930, et s'y mêlaient les thèmes de la crise économique, de la dureté (et de la dangerosité) du travail, mais aussi de l'immigration irlandaise et des combats indépendantistes de l'IRA.

 

A l'époque, le CDI ne proposait que le volume 1 ? Avec le volume 2, le récit prend une ampleur et une richesse qui auraient pu faire basculer le vote. Même si on ne le saura jamais, les deux volumes lus à la suite offrent un moment de lecture passionnant. On découvre mieux les motivations de Giant (le héros, un révolutionnaire irlandais venus oublier ses déconvenues à New-York), et on devine ce qu'est l'Irlande et les raisons qui ont poussé tant d'irlandais (et d'irlandaises) à migrer aux Etats-Unis. On apprend aussi une partie de l'histoire d'une des photos les plus célèbres de l'Histoire américaine.

Cette photo symbolise la crise économique et le courage incroyable des ouvriers travaillant dans des conditions très particulières. Cette photo a aussi servi de photo de propagande pour montrer la courage des américains... Pour en savoir plus, cliquez sur la photo.

L'épisode de la photo est présentée dans la bande dessinée. Un peu romancé. Ce qui demeure exact, c'est la nationalité des ouvriers... Ils étaient tous irlandais...

 

Mardi 1er février 2021

Le dossier principal du journal Sud Ouest d'aujourd'hui (et au CDI) port sur le boom des jeux vidéo en 2020, sans doute favorisé par les différents confinements et couvre-feux. Le journal parle surtout d'économie et d'addiction, mais ce qui m'a intéressé, c'est de voir les jeux les plus vendus et donc, les plus joués. Loin des clichés et des craintes, ce ne sont pas les jeux violents, agressifs ou guerriers qui sont en haut du podium. Le plus vendu est Mario Kart (des courses de véhicules fantaisistes avec des personnages rigolos) et le phénomène nouveau correspond à Animal Crossing (où il est question surtout de savoir gérer une ferme, ce qui, pour certains élèves de Saint-Palais, n'est pas très dépaysant). Si vous entendez parler ce ces jeux pour la première fois, c'est que vous êtes trop vieux...

 

Deux enseignants de ce collège considèrent que Mario Kart, c'est le fun (selon leurs propres termes)

Si les ordinateurs et les consoles ont pris tant d'importance, c'est aussi surtout à Steve Jobs, à l'origine du succès d'Apple. Steve Jobs qui est aussi à la création de Pixar, la maison de production, appartenant actuellement à Disney, et qui est responsable d'une série de dessins animés remarquables (Toy Story 1,2,3,4..., Ratatouille, Vice Versa, Là-haut...). Si je vous en parle, c'est qu'il me fallait une transition pour vous parler d'une photo parue dans le Science & Vie Junior du mois de février (et arrivé aujourd'hui au CDI).

 

Comme c'est écrit trop petit, je précise qu'il s'agit de diamants mandarins et ils ont largement inspiré un court (3 minutes) dessin animé Pixar.Moi qui pensais que les concepteurs de chez Pixar ne faisaient marcher que leur imagination. En cliquant sur l'image ci-dessus, vous pourrez For the Birds. C'est drôle, efficace et on peut même y voir une morale dénonçant nos égoïsmes. Égoïsmes qui finissent parfois par se retourner contre nous.

 

 

 

Lundi 1er février 2021

Aujourd'hui, la classe de 4ème B aura le privilège d'emprunter un roman d'amour, venu du CDI. C'est le thème de la séquence suivie par Mme Denays, en Français.

 Baiser de l'Hôtel de Ville (1950). Dans l'hypothèse qu'il s'agisse d'amour

Parmi les romans proposés, il y en a un qui est peu emprunté (et je le comprends, il fait plus de 400 pages) et que j'aime beaucoup, même si je ne sais pas vraiment pourquoi. Il accumule tous les défauts : il est trop long, il est prévisible et il contient plus de clichés sur l'amour et la passion qu'un roman-photo des années 50 (je sens que je suis le seul à avoir la référence, mais croyez-moi, ces romans-photo étaient épouvantables).

Irrésistible alchimie (puisque c'est le titre) raconte l'histoire de Brittany, une jeune fille de bonne famille et d'Alex, un jeune latino, membre d'un gang de délinquants. Ils vont se détester, s'aimer, se fuir, être attirés, vivre un amour fusionnel. On devine tout, les effets sont téléphonés et pourtant... je n'ai pas réussi à décrocher de cette bluette. Bref, si vous voulez un vrai roman d'amour, celui-là devrait vous transporter.

Une riche, un pauvre... Une fille sage, un délinquant... L'amour peut-il exister ?

Comme en février, c'est le mois de la Saint Valentin et que le 14 février, nous serons en vacances, je vous propose, dès aujourd'hui, un extrait du film d'amour : Sur la route de Madison. Ce qui est intéressant ici, c'est de voir que l'amour est vécu (et de quelle manière !) par deux personnes plus toutes jeunes. Car, oui, il n'y a pas d'âge pour l'amour (que voulez-vous ? on se rassure comme on peut...).

 Cliquez pour la bande annonce ! Mais si un jour vous regardez le film... Préparez les mouchoirs

 

 

Vendredi 29 janvier 2021

Mme Denays, en Quatrième, aborde avec ses élèves le chapitre Confrontation de valeurs. L'idée est évidemment centrée sur l'opposition (éventuelle) entre l'individu et la société. Comme il s'agissait de faire un lire un roman, le CDI (ou plutôt le documentaliste, je ne suis pas encore le CDI) a donc proposé une sélection d'ouvrages sur ce sujet. Trente livres en tout. Parmi eux, je m'en vais vous en présenter deux. Un est au CDI depuis la nuit des temps (à peu près, l'unité de mesure "la nuit des temps" n'est pas tout à fait définie), l'autre est un roman beaucoup plus récent.

La guerre des chocolats de Robert Cormier raconte l'histoire d'un garçon, nouveau dans un lycée qui doit obéir à une société secrète dirigée par un élève manipulateur. Il doit choisir entre se soumettre ou s'opposer.

 

Celle qui voulait conduire le tram de Catherine Cuenca est le récit d'une femme qui, en 1916, puisque tous les hommes sont au front, apprend à conduire un tram. Avec le retour de son mari (blessé) et la fin de la guerre, on lui demande de rentrer chez elle. Elle doit comprendre que son seul rôle de femme est de rester à la maison. Elle refuse cette situation.

 

***

Dans le dernier numéro d'Okapi, arrivé aujourd'hui au CDI, vous trouverez un dossier sur les stages en entreprise et le témoignage de 5 élèves de Troisième qui expliquent en quoi consiste leur stage. Et ce dossier arrive la semaine même où les élèves de Troisième sont tous en stage. A croire que les journalistes d'Okapi font leur sommaire en fonction de ce qui se passe dans notre collège. Pour un peu, on se sentirait important.

Mais, je vais vous parler de la double-page consacrée aux comédies musicales. Le magazine vous en conseille huit. Il y a suffisamment de chaines, de plateforme et de sites (légaux) de streaming pour que vous puissiez en voir quelques unes (et vous aurez le temps, les vacances approchent...).

Donc, j'ai décidé de vous proposer un extrait, tiré des Blues Brothers, un film musical de 1980. L'histoire est moins importante que la bande son, un condensé de musiques noires américaines. En extrait Everybody Needs Somebody, qui pourrait se traduire par Tout le monde a besoin de quelqu'un. Ouf ! Enfin des paroles d'amour et d'espérances. On s'éloigne de la confrontation...

 

 Cliquez sur l'image

 

 

Jeudi 28 janvier 2021

Le CDI a complété la collection de petits romans consacrés à la mythologie (qu'on retrouve dans les collections Petites Histoires de la Mythologie et Histoires Noires de la Mythologie). En tout ce sont près de trente titres qui sont à disposition de tous et que Mme Bengochea (en Français) va faire lire à ses élèves de Sixième (chacun devant choisir un livre). Evidemment, ces livres sont tout à fait adaptés aux élèves. Mais ne croyez pas pour autant que ce qui est raconté soit léger. Il est souvent question d'assassinat et de tortures (Oedipe tue son père, Cassandre est assassinée, Didon se suicide, et ce ne sont que quelques exemples).

    

 Vous avez vu les couvertures ? Heureusement qu'il s'agit de la base de notre culture...

 ***

Si vous avez gardé votre âme d'enfant, vous devez garder au fond de vous une fascination pour les trains. A moins que je ne parle qu'aux personnes qui ont été petits il y a très longtemps. Peut-être que ceux qui sont nés au XXIème siècle ont perdu tout intérêt pour les voies ferrées.

Pour autant, je vous invite à venir au CDI lire le dernier numéro de Science & Vie Junior. Un dossier tout en images de trains à travers le monde vous surprendra. Curieusement, les plus étonnants se trouvent en Chine. A Chongqing, un train passe (et s'arrête) au huitième étage d'un immeuble ; à Chengdu, le train parcourt 60 kilomètres sur un rail, en suspension et entre Golmud et Lhassa, le train circule à une hauteur de 5000 mètres.

 

On est dans le train, mais on peut tout voir comme si on était à l'extérieur. Ici, aux Etats-Unis.

 Ici, on peut être chez soi et voir tout ce qui se passe dans le train. C'est au Vietnam.

 

 

 

 

Mardi 26 janvier 2021

Il y a des jours comme ça où on se met à regarder les anniversaires, histoire de rendre hommage aux personnes qui en valent la peine. Mais aujourd'hui, il y en a trop. Uniquement parmi les chanteurs et musiciens de variété, le 26 janvier sont nés (entre autres, la liste n'est pas exhaustive) : Michel Delpech (1946), Michel Sardou (1947), Eddie Van Halen (1955) et Andrew Ridgeley (1963).

Juste pour vous les remémorer, je vous propose les chansons les plus emblématiques de chacun. Le Loir et Cher (premier succès de la ruralité) ici ; https://www.youtube.com/watch?v=H-aWh_7pijsLes Lacs du Connemara (succès qu'on aime chanter faux), ici ; You Really Got Me Now (reprise bruyante d'une chanson des Kinks), ici ; Careless Whisper (slow insurpassable co-écrit par Andrew Ridgeley, moitié su groupe Wham), ici.

Il y a des jours, pourtant, où les morts ont plus de poids que les vivants. Il y a un an, Kobe Bryant mourait dans des circonstances tragiques. Du temps où ce collège était moins envahi par les handballeurs (pour mémoire, Landry, Jérémy jouent au handball, Marion y a joué, et parmi les personnes qui sont partis, Mathilde et Mme Porté ont joué, ou jouent encore, à un très bon niveau), et que le basket tenait le haut du pavé, Kobe Bryant était une idole. Et c'est vrai que même si on n'est pas fan, on ne peut qu'admirer son talent (et être amusé par son côté bling bling et sa frime).

 Cliquez sur son maillot

 

 

Lundi 25 janvier 2021

Ne trouvez-vous pas que la période est un peu anxiogène ? Ne serait-il pas temps de se déstresser et de gagner en sérénité ? Oui, bien sûr ! Mais comment faire ? En allant à la page 45 du journal Sud Ouest (au CDI, comme d'habitude), vous avez un court article sur la tricothérapie. Mais qu'est-ce que la tricothérapie, me direz vous (aujourd'hui je fais les questions et les réponses) ? Comme on peut le deviner, il s'agit de faire du tricot régulièrement et d'en tirer un bénéfice pour sa santé. Dans l'article (où il est question de deux girondins qui ont développé cette idée), on apprend que le tricot a un effet anti-déprime comme la méditation. Il stimule la dopamine et la sérotonine (les molécules du plaisir) et diminue le cortisol (l'hormone du stress).

 

Article complet à lire au CDI.

 

Vous avez au CDI, un livre dont j'ai déjà parlé et qui est absolument délicieux (un livre peut-il être délicieux ? Oui !). Il s'agit d'un roman de T.S. Easton : Les garçons ne tricotent pas (en public). L'histoire d'un garçon qui doit suivre un programme de réinsertion. Et dans ses obligations, il y a celle de suivre des cours de tricot. Il est mort de honte.

 Pour en savoir plus, cliquez sur l'image et voyez la présentation qu'en fait une élève de Seconde

 

J'ai pensé, pour illustrer mon propos, vous montrer des images des championnats de vitesse de tricot ? Très mauvaise idée. A la vitesse où on voit les concurrentes tricoter, et à la tête qu'elles font (désolé, il n'y a que des femmes parmi les meilleurs), on sent que l'idée de plaisir n'est pas ce qu'il y a de plus essentiel. Je préfère vous mettre en lien, un reportage diffusé sur ARTE : Islande, le tricot une affaire d'homme. Ça dure 42 minutes. Regardez juste le début (mais vous pouvez tout voir). Pour un peu, on aurait tous envie de faire du tricot. Quoiqu'il en soit, cela montre bien que les femmes ne sont pas les seules à tricoter et, pour reprendre un extrait de l'article de Sud Ouest, si tout le monde tricotait, le tricot guérirait les tendances machistes.

 Cliquez et vous ne verrez jamais autant de laine islandaise

 

 

Vendredi 22 janvier 2021

Dans Okapi, du 1er février, vous avez un sondage sur les héros de BD préférés des ados, un débat sur les tenues vestimentaires et la publication du dernier Lucky Luke (qui date de 2020, dont le titre est Un cow-boy dans le coton et qui voit notre héros hériter d'une plantation). Avouez que ça fait envie de venir au CDI pour lire Okapi ?

 

Et encore, je ne vous ai pas tout raconter. Il y a aussi, dans le dernier numéro, un dossier amour/haine qui fait le point sur les relations entre anglais et français. Évidemment, ne sont pas abordées les questions qui fâchent, ni les sujets graves ni les conflits réels. Il n'est donc pas question ni de la guerre de Cent Ans, ni de Jeanne d'Arc. Et on ne parle pas non plus de l'appréciation de John Lennon sur le rock français "Le rock français ? Vous rigolez ? Autant parler de vin anglais".

Les Beatles ont beaucoup aimé Paris. Il y a même une de leurs chansons (signée Lennon/McCartney) qui est  (partiellement) en français. Il s'agit de Michelle. En cliquant sur la photo, vous verrez Paul McCartney la chanter à Michelle Obama

 

En revanche, il est question de l'humour, du temps, de la Reine, de la cuisine, etc. Tous sujets qui permettent de se moquer de l'autre. Et puis, il y a un sujet qui est à la frontière entre le léger et le super important. Je veux évidemment parler du rugby. Et du match le plus important pour tous les amateurs de ce sport : le Crunch. Admirez la citation sur l'image ci-dessous? Une citation entre la moquerie et l'admiration. Les deux termes qui illustrent le mieux la relation franco-anglaise. Et puis, si vous cliquez sur l'image, vous pourrez voir une vidéo officielle du site de la Coupe du monde de rugby qui montre les 5 plus beaux essais marqués lors des confrontations. Et le plus bel essai... a été marqué par Vincent Clerc en 2011.

 

 

 

Jeudi 21 janvier 2021

Hier, sur toutes les chaines de télévision, il était question de l'investiture de Joe Biden. La cérémonie était particulière, pas de foule, pour cause de pandémie. Il y avait pourtant quelques symboles (du très significatif au plus anecdotique). Par exemple, c'est la première fois que la vice-présidence est assurée par une femme, Kamala Harris. Les français ont remarqué que la robe portée par Lady Gaga (qui a chanté l'hymne américain) avait été conçue par une maison de couture française (Schiaparelli). Les hispanophones se sont réjouis d'entendre Jennifer Lopez parler en espagnol (la première fois qu'on entend une autre langue que l'anglais lors d'une investiture), ce qui va au-delà du symbole. Les Etats-Unis compteraient (il y a beaucoup d'immigrés clandestins non recensés) plus de 60 millions d'hispanophones.

      

 

Si Lady Gaga a chanté l'hymne américain (obligatoire lors d'un acte aussi officiel), Jennifer Lopez a repris This Land is Your Land de Woody Guthrie. Woody Guthrie, chanteur très engagé (mort en 1967) qui fit graver sur sa guitare : "Cette machine tue les fascistes". Un message de J-Lo à Donald Trump ? Quant à la phrase en espagnol, elle avait aussi un clair contenu politique : Una nación (...) indivisible, con libertad y justicia para todos. Est-ce nécessaire de traduire ?

Pour tout savoir sur l'investiture, évidemment, je vous conseille Sud Ouest au CDI (ou chez vous, c'est le même contenu).

Ci-dessous, This Land is your land par Jennifer Lopez et quelques éclaircissements supplémentaires. Cliquez sur l'image...

 

 

Lundi 18 janvier 2021

Les nouvelles restrictions sanitaires ont été appliquées dès aujourd'hui. Cela concerne surtout l'organisation de la cantine et les cours d'EPS. Mais vraiment ? Vous avez envie que je reparle de ce feuilleton interminable dont on ne voit pas le bout ?

Parlons donc d'autres choses.

Ce matin, il y avait au moins un enseignant heureux (son sourire radieux se devinait sous son masque) en Salle des Profs. Hier l'Athletic Bilbao a remporté la Supercoupe d'Espagne. Et cet enseignant est un inconditionnel de l'Athletic. Quand on est supporter d'une équipe qui ne gagne que très occasionnellement des titres (c'est le deuxième depuis 1984), il vaut mieux en profiter, c'est un plaisir rare (donc précieux).

Cliquez pour voir un résumé du match d'hier

Hier nous avons appris la mort de Phil Spector, une personne très peu fréquentable (il purgeait une peine de prison de 19 ans pour avoir assassiné une femme), tyrannique et à moitié cinglé. Je n'aime pas l'idée qui veut qu'on distingue l'homme de son oeuvre. Pourtant, aussi critiquable que soit cet artiste, il a été un musicien fondamental dans la pop music. Il a produit quelques chansons et artistes remarquables (The Beatles et The Ramones par exemple). Et ce serait dommage d'ignorer ses chansons telles que Be My Baby des Ronettes, en 1963.

Le son et l'image en cliquant

 ***

Toutes ces informations pas très importantes, vous les retrouvez dans le journal Sud Ouest, tous les jours au CDI.

 

 

 

Vendredi 15 janvier 2021

Ce matin et cet après-midi les élèves de Sixième sont allés au cinéma de Saint Palais pour assister  à une présentation du spectacle L'indien Blanc qui se tiendra à Mauléon le 28 janvier. Les trois musiciens ont échangé avec les élèves autour du sujet du spectacle (l'écologie), des instruments qu'ils jouent (il y en a beaucoup, dont un violon alto) et de leur mise en scène... Comme j'entends d'ici des personnes protester, je tiens à préciser que le spectacle du 28 janvier se fera si les choses s'améliorent drôlement sur le front de l'épidémie. Je laisse à chacun évaluer ce que seront les protocoles sanitaires dans deux semaines...

Si vous voulez en savoir plus, le site du spectacle donne toutes les informations. Il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessus.

 

Olivier Apat et Damien Bec lors d'un précédent spectacle

***

Dans la presse du jour, nous avons reçu Le Journal de Saint-Palais. Information à retenir : La médiathèque organise, une année de plus, un Concours de Nouvelles. Cette année, les candidats devront écrire entre 2 et 7 pages sur l'idée suivante : Le jour de trop. Je ne peux qu'inviter les plus de 16 ans à participer. En cas de victoire, la gloire éternelle (à peu de choses près) vous est acquise. Date limite d'envoi des textes : le 1er juillet 2021. Pour le règlement complet, cliquez ici.

Enfin, Je Bouquine, consacre son numéro de février aux timides. Comme d'habitude, il y a des conseils culturels et en ce qui concerne, les timides, il propose des films à ne pas rater. J'en sélectionne 3 : Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, Le cercle des poètes disparus et Le discours d'un roi. Pour chaque film, vous avez un résumé, le souci du héros et sa technique pour surmonter sa timidité. Avec les rediffusions, les plateformes, et les streamings, vous devriez facilement les voir si vous le souhaitez. Juste une précision avant de finir. Dans Le discours d'un roi, le problème du héros (le roi d'Angleterre) est le bégaiement. Or, il me semble connaître une personne qui, même si elle est bègue, n'est pas si timide que ça...

Cliquez sr l'image et vous verrez la bande annonce...

 

 

Jeudi 14 janvier 2021

Comme tous les jours ouvrables, et depuis de très nombreuses années, le journal Sud Ouest est arrivé ce matin au CDI. Et avec le quotidien, il y avait aussi Le Mag, la revue. Et je n'ai découvert que ce matin que Frédéric Beigbeder, écrivain, cinéaste, journaliste, critique littéraire y tenait une chronique. Et dans celle du jour, il aborde la question du Covid (qu'il tient à écrire au masculin), vue du Pays Basque (où il réside). Je le cite : "Au supermarché, je ne cesse de croiser des fêtards dépressifs, des surfeurs au bout du rouleau, des disc-jockeys au chômage, des restaurateurs éplorés, des barmen qui boivent toute leur cave seuls, sans moi. La tristesse est plus grand ici qu'ailleurs".

 

Fêtards, surfeurs, disc-jockeys... J'ai l'impression que je ne connais pas le même Pays Basque que lui... A l'avenir, je vais faire attention quand j'irais faire mes courses. A moins que nous ne fréquentions pas les mêmes endroits...

Alors, pour relever le niveau de cette rubrique, j'ai décidé d'avoir un contenu haut de gamme. En page 34 du Sud Ouest d'aujourd'hui, vous pourrez trouver des recettes à base de caviar : Tartare de boeuf, carpaccio de concombre, guacamole au curcuma et caviar ou Tarte au citron-caviar. Si jamais, vous avez envie de réaliser une des recettes, je rappelle que le prix du kilo de caviar oscille entre 1300 et 3500 euros. C'est sûr, le prix du steak haché surgelé est plus abordable (8,95 €, le kilo), mais les recettes doivent être moins apétissantes...

 

 

 

 

 

Mardi 12 janvier 2021

Aujourd'hui, les élèves de Quatrième sont partis aujourd'hui voir un spectacle mêlant théâtre, musique et danse. Il s'agit de Lampedusa Snow, une oeuvre abordant le parcours d'un réfugié africain, dans les Alpes, attendant un statut qui lui permette de bouger.

Le danseur et la comédienne reviendront en février, au collège, pour une Résidence. On en reparlera.

Indépendamment de la représentation, nous étions tous très émus (les adultes plus que les élèves) de pouvoir retourner au théâtre, même avec des protocoles sanitaires très stricts. Nous étions contents de constater que le spectacle vivant n'est pas complètement mort.

Pour ceux qui en veulent en savoir plus, je vous propose la lecture d'un article paru dans Sud Ouest, le 5 janvier. Cliquez sur la photo.

 

Corinne Lallemand (conception et interprétation), Andy Scott Ngoua (danseur-acteur) et Jean-Philippe Leremboure (chorégraphie)

Sur le sujet, vous avez au CDI La Vallée aux merveilles (j'en ai déjà parlé, dans cette même rubrique le 15 septembre et le 8 décembre) et Une maternité rouge, une bande dessinée qui adopte le point de vue de l'africain (la richesse de ce livre ne saurait se réduire au thème de l'immigration, mais il en parle)...

  

 

 

Lundi 11 janvier 2021

Avec toutes les précautions imposées par les exigences sanitaires, le CDI (re)commence à ressembler à ce qu'il doit être. Les élèves de 3ème B de Mme Cledon viennent, depuis la rentrée de janvier, travailler sur leurs exposés. Il y est question d'engagements et de combats politiques. Dans quelques jours, nous pourrons (probablement, je n'ose plus faire de prévisions) voir des travaux sur Malala ou Simone Veil. Le groupe de Naia, Nora et Sofia s'intéressent à Malcolm X, et j'ai hâte de lire ce qu'elles feront. Malcolm X étant une des figures importantes de la lutte pour les droits civiques. Plus controversé que Martin Luther King (il n'était pas opposé à la violence politique, a prôné, avant de changer d'avis, une radicalité contre les blancs, etc.), il a fini assassiné. Comme Martin Luther King.

 

Des élèves de Cinquième viennent aussi travailler sur des maquettes en technologie, ou en français. On peut les voir passer, avec aisance, des dimensions d'une fenêtre à l'iconographie sur Merlin.

 ***

Mais ce n'est pas parce que les élèves travaillent avec sérieux, que cette rubrique ne peut pas se passer de légèreté. Et je veux rendre hommage à Anita Ekberg qui nous a quittés il y a 6 ans (11 janvier 2015). Hommage que j'accompagne de l'image ci-dessous. D'aucuns prétendront que c'est un prétexte pour mettre la photo d'une jolie fille. Certes, mais rappelons tout de même qu'elle a été une actrice fétiche de Federico Fellini, un des plus grands cinéastes de l'Histoire. Ouf ! Sauvé par la culture !!!

 

 

 

Vendredi 8 janvier 2021

C'était annoncé depuis longtemps, Flash Player a cessé d'être opérationnel. Et avec sa disparition, il y a beaucoup de fonctionnalités qui ne sont plus possibles. Par exemple, on ne peut momentanément plus créer des codes d'activations des comptes Argos (mais les services compétents m'assurent que ce souci sera vite réglé).

Autre inconvénient, les vidéos sur le site n'apparaissent plus. Et là, je ne sais pas quand le problème pourra être résolu. Donc, si je propose un document vidéo, il faudra juste cliquez sur le lien (contenu dans la photo) pour voir ladite vidéo sur YouTube (par exemple). Soyons concret. Aujourd'hui, j'ai reçu au CDI le dernier numéro d'Arkéo, sa couverture porte sur les pirates des Caraïbes. Après la lecture de ce passionnant dossier, certains voudront peut-être voir la bande annonce du premier film Pirates des Caraïbes, divertissement amusant mais très éloigné de la réalité de ce que furent les pirates. Donc, j'invite tout le monde à venir au CDI lire Arkéo et à regarder des images du film... Cliquez sur l'image ci-dessus.

***

Je veux revenir, à nouveau sur la Journée Chic de décembre. Nous avons retrouvé quelques photos, dont celle de Mister Amikuze (il manquait cruellement). Ces photos ont enrichi le diaporama. Si vous voulez vous y replongez, n'hésitez pas à cliquer sur le masque (visez bien) de Mr Ythier...

 

 

Jeudi 7 janvier 2021

A l'heure où j'écris, il semblerait que Donald Trump se soit enfin engagé à transmettre le pouvoir au Président américain élu. Le journal Sud Ouest d'aujourd'hui (et au CDI) ne parle que de l'invasion par les partisans de Trump du Capitole et des quatre morts. Le journal reviendra sur tous ces événements qui entreront dans l'Histoire (ou dans les bêtisiers de Noël prochain, tout est possible).

 

Dans le journal, il est aussi question de vaccins qui tardent, de pédophiles, de guerres et il arrive qu'une saturation de nouvelles angoissantes et déprimantes affecte notre santé.

Aussi, pour échapper à la morosité, je vous propose une vidéo réalisée par les élèves de Cinquième, sous la houlette de Mme Ayerdi (Espagnol) et de Mme Duhart (Musique). Autour de la chanson La Gozadera (grand succès latino). Vous retrouvez cette vidéo sur le blog de Mme Ayerdi (ici) et à la rubrique Diaporamas et vidéos de ce site (ici).

Mardi 5 janvier 2021

Commençons l'année par les fondamentaux : la lecture de la presse au CDI. Ça tombe bien, même si les protocoles sanitaires sont les mêmes, il est toujours possible de venir au CDI pour y lire la presse.

Je sais bien que la période n'est pas à la franche rigolade et qu'il nous faudrait des sujets légers pour mieux faire passer ce début d'année qui ressemble furieusement à l'année dernière : l'Angleterre ferme ses écoles et reconfine, le couvre-feu est maintenu voire amplifiée, etc. Néanmoins, Okapi a décidé de faire sa Une et son dossier sur les devoirs.

 

Mais, bon, on connait Okapi, ils traitent souvent leurs sujets de manière sérieuse mais avec une pointe d'humour. Et vous verrez que les conseils qu'ils donnent ne sont pas farfelus, quand ils n'aident pas à mieux savoir gérer l'organisation des devoirs...

 

***

J'ai l'air de me plaindre tout le temps, mais cette année commence pour moi par une formidable bonne nouvelle. Je connais la personne qui fait la une d'I Love English de janvier. La plupart du temps, les chanteurs, danseurs, acteurs qui sont mis en valeur en couverture sont pour moi de parfaits inconnus (et très populaires auprès des élèves... ça tombe bien, ce magazine s'adresse à eux).

Si je vous dis Millie Bobby Brown, il est probable que ce nom ne vous dise rien. En revanche, si je vous parle d'Eleven, l"héroïne de la série Stranger Things...

Si ni la série, ni l'actrice ne vous disent rien, vous passez à côté d'une des meilleures séries de ces dernières années. Adaptée autant pour les adultes que pour les adolescents, elle plaira à tout le monde, même si des passages sont franchement inquiétants (que les plus jeunes s'abstiennent donc). C'est une série Netflix, mais même si vous n"êtes pas abonné à cette plateforme, par le jeu des rediffusions, si elle passe ne la ratez pas. Voici la bande annonce de la saison 3...

Lundi 4 janvier 2021

 

Pour aujourd'hui, ce sera suffisant. Un simple voeu de bonne année en souhaitant que 2021 marque aussi le retour des embrassades (et plus si affinités...).

 

 

 

Vendredi 18 décembre 2020

Je m'y étais engagé. Voici les résultats de la Journée Chic. Ont été élus (au terme d'un vote et d'un dépouillement que même Donald Trump ne pourrait pas contester).

Dans la catégorie élèves.

Miss Amikuze : Ena LARREMENDY HUANG

Mister Amikuze : Louis ELLISSECHE et Gexan FRANCHISTEGUY

Classe la plus chic : 3ème A

Dans la catégorie adultes

Miss Amikuze : Marion

Mister Amikuze : Stéphane Ythier et Landry

Vous remarquerez que je n'ai pas indiqué les noms de Marion et de Landry. Comme ils sont surveillants, les élèves n'utilisent que les prénoms. N'y voyez aucune forme de discrimination.

Sinon, la journée a vu les élèves de Troisième chanter grâce à Mme Duhart et à Mr Desmartis, et danser, grâce à Mme Litzler et Aurore Goussot.

Toutes les photos sont sur un diaporama qui ne demandent qu'à être enrichi quand je recevrais les photos prises par chacun.

 

***

Et en cette fin d'année, il est une tradition (que j'ai instituée tout seul, je n'ai besoin de personne) que je tiens à honorer. Celle de vous proposer le clip de la chanson de Mariah Carey : All I Want For Christmas Is You. Titre insurpassable à ce moment de l'année.

Naia Etcheverry, élève de Troisième, a décidé de remettre en cause mon choix. Déjà, l'an passé, j'ai dû négocier avec elle. Elle me parlait de Wham ou des Jonas Brothers. Cette année, pour cause d'une absence dont elle se serait bien passé, je pensais avoir les mains libres. C'était sans compter sans son opiniâtreté. Par le biais d'une camarade, elle m'a fait passer une liste des chansons de Noël. Il y est question (à nouveau) des Jonas Brothers, de Stevie Wonder et même de Jose Feliciano. Des choix tout à fait pertinents que je ne peux qu'approuver. Même si je sais que je vais avoir droit à des remontrances en janvier, je ne conserve cependant pour cette rubrique que Bobby Helms et son Jingle Bell Rock.

Sinon, passez de bonnes fêtes, soyez heureux et revenez tous en forme en 2021.

 

 

 

Jeudi 17 décembre 2020

Avec le retour de Mme Dubourg, il était inévitable que la Journée Chic qu'elle a instituée allait repartir de plus belle. Et la journée a été pleine de surprises, de chants, de danses et de Mr Desmartis se dédoublant, étant à la fois Noël Gallagher sur Wonderwall et un Santa Claus.

Si la technique le permet, vous aurez sur ce site plein de photos de la Journée Chic, avec le palmarès de Mister et Miss Amikuze.

En attendant, comme je suis joueur, je vous propose mes pronostics. Vous avez ci-dessous deux photos. Sur la première vous voyez une enseignante de lettres et un surveillant, sur la deuxième, vous pouvez voir un surveillant et une enseignante de lettres. Quand je regarde les photos, je me dis Oh ! Qu'ils sont beaux ! Si aucune de ces quatre personnes ne gagnent le titre de Mister et Miss Amikuze, ce serait trop injuste...

           

 

 

 

Mardi 15 décembre 2020

Des problèmes informatiques n'ont pas permis à cette rubrique de s'enrichir, hier et aujourd'hui, de magnifiques chroniques. Pourtant j'avais des choses passionnantes à raconter sur tout et n'importe quoi : La mort de de John Le Carré, l'auteur de roman d'espionnage qui a créé le héros sans illusion, dont la seule préoccupation a été de se protéger dans un monde sans morale, par exemple.

Je vous laisse quand même avec un scoop. Jeudi, ce sera la journée chic, avec un repas à la cantine de gala. Il y aura un moelleux de poulet aux cèpes. Mais pas que... Maudite informatique qui m'empêche de vous en dire plus...

 

 

 

Vendredi 11 décembre 2020

Les élèves de Troisième de Mme Ayerdi ont travaillé sur les pays hispanophones et les régions d'Espagne (qui parfois ne sont pas qu'hispanophobe, comme c'est le cas de la Catalogne, de la Galice ou d'Euskadi (qui ont une autre langue officielle : le catalan, le galicien ou le basque). Il s'agissait d'utiliser l'impératif et présenter chaque région (ou pays) comme s'il s'agissait d'une publicité. Les meilleurs travaux sont exposés au CDI.

Pour bien voir l'expo, venez au CDI

Curieusement (mais pas tant que ça), souvent dans les présentations, il est question de gastronomie. Et voir des photos vantant la saveur des croquetas (Pais Vasco), Pan con tomate y jamon (Cataluña), Guacamole (Mexico), etc. me donne envie de manger tout le temps. Et je ne sais si c'est très bon pour moi...

Et comme, il n'est question que de spécialités locales, je crois tout de même qu'on passe à côté de la quintessence de l'art culinaire espagnol : la tortilla de patatas ou tortilla española. Avec des oeufs et des pommes de terre (et parfois de l'oignon), il y a mille manières de la préparer. Chaque espagnol a sa tortilla préférée et je n'ai jamais vu de ma vie (qui a commencé il y a fort longtemps) une seule personne au monde qui n'aime pas en manger.

 

 

 

 

Jeudi 10 décembre 2020

Lors du match, mardi dernier, Paris SG contre Basaksehir, les joueurs (des deux équipes) ont quitté le terrain après un quart d'heure de jeu. Ils tenaient à protester contre des propos racistes tenus par un des arbitres. Le journal Sud Ouest (au CDI) revient sur cette info sur deux pages. La question du racisme se pose depuis longtemps dans le football, il était temps qu'un acte soit posé pour tenter de faire évoluer les dirigeants qui, c'est le moins qu'on puisse dire, ne sont pas très réactifs sur cette problématique.

 

Demba Ba a été à l'origine du départ des joueurs

Sur le fond, peut-être y a-t-il eu un malentendu, l'arbitre roumain a utilisé le mot "Negru" dans sa langue qui se traduirait plutôt par "noir" que par "négro". Mais même ainsi, on aura avancé quand les personnes ne seront plus définies en fonction de la couleur de leur peau. Le choix des mots est aussi important. Relevé aussi aujourd'hui dans le journal Sud Ouest, un article alimentant la polémique concernant le nom du quartier de Biarritz, La Négresse. Certains y restent accrochés au nom de la tradition (ou une expression gasconne détournée). Quels que soient les arguments, si une expression peut blesser des personnes, parce qu'elle est insultante, envisager de la supprimer peut être une décision intelligente...

 

 Sur ces panneaux, cherchez l'intrus...

 

 

Mardi 8 décembre 2020

Parmi les nouveaux livres du CDI que je présente aux élèves de Troisième (ils auront une liste des romans récents qu'ils pourront emprunter quand ils voudront), se trouvent quelques très bons livres. Ils méritent qu'on s'y attarde et, j'espère, donneront le goût de la lecture aux hésitants.

J'écris souvent que, pour des raisons professionnelles, je ne dois pas manifester mes préférences dans le domaine religieux et politique. Cela ne veut évidemment pas dire que je n'ai pas d'avis, ni que tout est au même niveau. Par exemple La vallée aux merveilles de Sylvie Deshors est un livre (court, 170 pages) engagé que je recommande chaudement. Et l'engagement est celui des habitants d'une vallée proche de l'Italie (la Roya). Ils viennent en aide aux migrants clandestins qui sont traqués par les forces de l'ordre. Bien sûr, on sait que ces habitants ne respectent pas la loi, mais on est emportés part l'élan de générosité qui les habite et ému par les malheurs des immigrés. Et comme l'histoire est racontée à hauteur d'adolescente, on ne peut que s'attacher aux personnages...

J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de ce livre (en citant Télérama) le 15 septembre. Ce n'est pas trop que je fasse une deuxième fois son éloge.

 

***

Il y a 40 ans était assassiné John Lennon. Une de ces chansons (écrite du temps des Beatles) , parmi les plus célèbres, aurait pu être reprise par les habitants de cette vallée. Puisqu'il y est question d'amour. Il s'agit de All You Need Is Love. Reprise des milliers de foi, je vous en propose la version originale. On y entend des notes de La Marseillaise.

Lundi 7 décembre 2020

Normalement je vous donne à lire, aujourd'hui, je vais vous donner à voir. Le numéro de de Science & Vie Junior de janvier 2021 (j'ai toujours l'impression de lire le futur avec ces magazines qui datent en avance), arrivé ce matin au CDI présente des photos de la vie sauvage, distinguées par le grand Prix 2020 du Wildlife Photographer.

Voici quatre photos, certaines apparaissent dans le magazine (cette rubrique est un reflet du contenu du magazine), d'autres non (parfois, cette rubrique enrichit le magazine), mais elles sont issues de ce concours.

 

 

 

Vendredi 4 décembre 2020

Il y a des jours où le temps nous manque. Donc je ne parlerais toujours pas d'amour (travail des élèves de Quatrième au CDI), ni d'engagement (travail des élèves de Troisième au CDI), ni de rosaces (travail des élèves de Quatrième exposé au CDI).

Mais comme je ne peux pas vous laisser comme ça, je veux rendre hommage à Marcel Gotlib, immense auteur de bandes dessinées (les Dingodossiers et la Rubrique-à-brac) mort il y a quatre ans jour pour jour. Marcel Gotlib dont on doit tant. Et notamment la célébrité pop d'Isaac Newton, scientifique du XVIIème siècle qui découvrit la Loi de la gravitation universelle, rien qu'en recevant une pomme sur la tête. Ce qui est quand même le gag ultime. Et c'est Gotlib qui en parle le mieux...

 

 

Jeudi 3 décembre 2020

Je pensais, aujourd'hui, vous parler (à nouveau) d'amour et revenir sur les livres lus par les élèves de Quatrième de Mme Cledon (voir mardi). Et dans la nuit, nous avons appris la mort de Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République entre 1974 et 1981, Académicien et responsable de changements importants en France. La loi sur l'avortement et la Majorité à 18 ans ont été votées sous son septennat. Et, à l'époque, cela avait donné lieu à des débats houleux.

Ce matin, j'ai demandé à des élèves de Sixième ce qu'ils savaient de cet ancien Président. C'est à peine s'ils savaient prononcer son nom. J'invite donc tout le monde à venir au CDI lire le journal Sud Ouest. Ne serait-ce que pour le situer dans la chronologie des Présidents de la République.

Les plus anciens se souviennent que Valéry Giscard d'Estaing avait une histoire particulière avec le village d'Ostibarre : Arhansus. En 1974 (102 habitants à l'époque), 98 % des inscrits avaient voté pour lui aux Présidentielles. Ce qui faisait d'Arhansus le village le plus giscardien de France. Il était venu en 1976 (avec sa femme) à Arhansus partager un repas avec les villageois en gage de gratitude. Il reste des documents vidéo.

 Cliquez sur la Une du journal Sud Ouest pour voir une vidéo de Valéry Giscard d'Estaing à Arhansus. C'était en 1976

 

 

 

Mardi 1er décembre 2020

Aujourd'hui, les élèves de Quatrième de Mme Cledon sont venus présenter au CDI les livres qu'ils avaient lus. Avec pour thème : l'amour (comme s'il pouvait y avoir un autre sujet). Comme les livres sont tous issus du CDI, c'est un plaisir d'entendre parler de livres que, pour certains, j'ai lu, il y a fort longtemps et qui me sont toujours aussi chers. Comme il y en a plusieurs, j'y reviendrais dans les prochains jours.

Hier je vous citais des morceaux de bandes dessinées de Sfar et de Trondheim. Je ne vais pas renoncer à un filon si riche. Il y a quelques (beaucoup d') années, j'avais fait un montage (pour la Saint Valentin, je crois) à partir de quelques cases issues d'une aventure de Lapinot : Vacances de printemps (livre qui est toujours au CDI). J'y avais adjoint la chanson de Randy Newman : Bad News From Home. Car il est bien connu que les histoires d'amours qui nous émeuvent sont les histoires d'amour qui finissent mal. Dans Vacances de printemps, Lapinot ne parvient pas à séduire Nadia. Dans Bad News From Home, le chanteur termine par ces vers : You said you love, but i know you lied, qui peut se traduire par Tu disais que tu m'aimais, mais je sais que tu mentais.

Je sens que je vous ai bien remonté le moral !

Lundi 30 novembre 2020

J'étais parti pour vous parler des élèves qui ont commencé à venir au CDI pour travailler sur leur choix au Marché des Connaissances. Si vous ne savez pas de quoi je parle, c'est que vous n'avez pas croisé Mme Ayerdi depuis longtemps. J'y reviendrais. Je voulais aussi vous parler du dernier numéro d'Arkéo arrivé au CDI et finir avec une chanson de Léo Ferré, puisque le journal Sud Ouest y consacre une page entière à l'occasion de la sortie d'un coffret de son oeuvre intégrale.

Mais juste au moment où j'allais écrire ces lignes, une nouvelle commande de livres est arrivée. Commande qui est autant celle du CDI que des profs de français avec qui le documentaliste collabore de bonne grâce (a-t-il seulement le choix ?). Parmi tous les livres qui font leur irruption au CDI, je vous parle des bandes dessinées de Sfar et de Trondheim. Le premier volume de la série Le chat du rabbin, et le le premier de la série Lapinot. Tous les dessins sont expressifs, les histoires drôles et intéressantes. Je voudrais, aujourd'hui, distinguer les dialogues qui émaillent ces bandes dessinées.

Dans Blacktown :

 

J'avoue tristement qu'il m'est arrivé d'utiliser cette punchline : Recule moins vite, on aura l'impression que tu avances.

Et dans La Bar-Mitsvah, le chat a acquis le don de la parole, et il le regrette. Il se lance alors dans un monologue :

Mon maître pense que je suis une mauvaise bête, que je mens quand il ne faut pas et que je dis la vérité uniquement quand elle fait de la peine. Je lui dis que moi aussi j'ai de la peine, depuis que j'ai la parole. Je lui dis que j'ai acquis un pouvoir dont je me passerais bien, puisque lorsque j'étais muet, je pouvais passer mes journées à me faire cajoler. Je lui dis que je suis prêt à tout pour revoir ma maîtresse. Je lui dis Miaou ! Miaou ! Miaou ! Miaou ! Je ne parle plus je miaule, je fais comme si j'étais encore un chat normal. Mais il me dit d'arrêter, il me dit que ça se voit, que je fais semblant. Il me dit que lorsqu'on est sorti du jardin d'Eden, on ne peut pas y retourner.

Grande leçon de philosophie que je vous invite à méditer.

         

 

 

 

Vendredi 27 novembre 2020

Dans trois semaines, nous sommes en vacances et grâce aux annonces faites hier par le gouvernement, il semblerait que ce soit possible de célébrer les fêtes de fin d'année en famille. Pour beaucoup, c'est une joie. Pour d'autres (j'en connais), c'est une malédiction, ils pensaient échapper aux réunions de famille.

Le journal Sud Ouest propose un tableau des étapes du déconfinement. Il est très clair. Je vous invite, à venir le lire au CDI (ou chez vous, je crois que le contenu est le même). Pour résumer (très rapidement), à partir du 28 novembre, on pourra retourner à la messe (mais il ne faut que 30 personnes assistant à l'office au maximum). A partir du 15 décembre, on pourra retourner au cinéma. Et à partir du 20 janvier, on pourra (éventuellement) retourner au bar. Evidemment, ce ne sont que des exemples, je ne voudrais pas que vous m'accusiez de parler de religion ou d'alcoolisme...

 

***

Hier, je vous ai parlé de Diego Armando Maradona, el pibe de oro, barrilete cosmico, etc. Et j'ai oublié de vous proposer la vidéo de Manu Chao, chantant La vida tombola devant Maradona lui-même. C'est sous-titré en français, si vous n'êtes pas totalement hispanophone. La chanson commence à 0'40''.

Jeudi 26 novembre 2020

Tout dans la vie de Diego Maradona a été excessif. Et sa disparition (ceux qui ont été dans le coma ces dernières 24 heures l'ignorent peut-être : le footballeur argentin Diego Maradona est mort hier) a entrainé des réactions un peu démesurées. Je ne prends que deux exemples : L'Argentine a décrété trois jours de deuil national et la Une d'aujourd'hui du journal L'Equipe est : Dieu est mort. Mais le journal Sud Ouest (à lire au CDI) consacre sa Une et six pages pleines à ce footballeur et les journaux télévisés ont consacré plus de la moitié de leur temps à cet homme.

       

Ci-dessus, des Unes françaises

La Une d'un journal argentin. Vous remarquerez que s'il est bien indiqué l'année de naissance (1960), on suppose que même mort, il sera vivant pour toujours...

Ceux qui ne s'intéressent pas au football et qui sont trop jeunes pour avoir connu ses exploits ne comprendront sans doute pas ce qu'il représente. Des élèves de Sixième, ce matin, retenaient surtout qu'il était tricheur et drogué. Et on ne peut pas dire que c'est faux. Mais il n'était pas que ça...

Peu de sportifs ont débordé leur sport pour devenir une telle star mondiale. Et même si on peut l'expliquer : joueur exceptionnellement doué, né dans un bidonville et devenu richissime, défenseur des pauvres, ami de certains chefs d'état (Castro, Chavez...) modèle et référence pour beaucoup d'artistes (Kusturica, Palme d'Or à Cannes, lui a consacré un film, Manu Chao a écrit les chansons Santa Maradona et La Vida Tombola...), il reste une part inexplicable à sa popularité.

Son match le plus emblématique fut Angleterre-Argentine en quart de finale de la Coupe du Monde 1986. L'Angleterre avait humilié l'Argentine dans une guerre absurde quatre ans plus tôt. De manière caricaturale, on opposait le pays du Nord, riche et prospère au pays du sud, l'Argentine, pauvre et en crise. Lors de ce match, Maradona élimine à lui seul (ou presque) l'Angleterre. Il marque deux buts. L'un avec la main (dans un geste clairement anti-sportif), l'autre après une course de 50 mètres où il dribble tout ce qui se présente devant lui (but qualifié de : el gol del siglo). Avec ses deux buts, Maradona venge l'honneur national. Le plus drôle (ou le plus scandaleux), c'est que Maradona a toujours déclaré préférer le premier but. Marquer de la main, c'était se moquer encore plus des anglais. Cependant, je vous propose dans la vidéo ci-dessous le deuxième but. Les commentaires sont d'époque et en espagnol. Ils sont sous-titrés. Pour une fois, je vous conseille de monter le son. Histoire de vous replonger dans l'ambiance du moment...

Mardi 24 novembre 2020

Okapi propose un dossier, dans son dernier numéro arrivé au CDI et en date du 1er décembre, sur les Prix Nobel. C'est super intéressant et on apprend plein de choses que vous allez (hélas) oublier et c'est bien dommage. Par exemple, il y a eu 15 Prix Nobel de Littérature français depuis sa création, en 1901, ou Alexander Fleming, Nobel de médecine en 1945 doit sa distinction à la découverte de la pénicilline qu'il fit, par hasard, en laissant ouvert un tube de staphylocoques(plus de précisions dans Okapi).

 

Comme on est un peu autocentrés, un autre dossier aborde les prénoms des adolescents. Et les raisons avancées par les parents pour justifier leurs choix. Ainsi Youri porte ce prénom parce que Jennifer, sa maman, a toujours admiré Youri Gagarine, premier homme à aller dans l'espace (c'était dans les années 60). Et on peut se demander si tout le monde sait les raisons qui ont poussé nos parents à nous donner tel ou tel prénom.

En lisant ce dossier, on peut découvrir des prénoms d'adolescents qui sont plutôt à la mode. Il y a peu de correspondance avec les prénoms les plus portés au collège. Théo et Naia sont les prénoms les plus répandus au Collège Amikuze et ils n'apparaissent pas dans Okapi.

En revanche, sur les 13 prénoms présentés, cinq sont portés au Collège : Justine, Maitena, Mattias, Marine et Victor.

Puisque on en est aux statistiques, sachez que parmi les personnes nées entre 2006 et 2009 (en âge d'être au collège, donc), sur toute la France, les prénoms masculin les plus portés est Enzo (2 au collège) et Emma (5 au collège). Si vous voulez en savoir plus, je vous mets un lien (cliquez ici) vers le site de l'INSEE qui répertorie les prénoms donnés en France depuis 1900? On y apprend (entre autres) qu'entre 1900 et 1910, les prénoms les plus courants étaient Marie et Jean (qui sont encore très souvent donnés aux bébés).

Enfin, information capitale pour ceux qui n'aimeraient pas (mais alors pas du  tout) leur prénom (tout le monde n'a pas la chance se s'appeler Gabino, prénom qui n'apparait jamais nulle part). On peut en changer. Mais il faut qu'il y ait, une raison valable. Selon les époques, cela peut évoluer. Soit parce que le prénom prête aux moqueries (Bécassine, Tchoupi, Superman...), soit parce qu'on veut le franciser (Moshe devient Maurice par exemple).

 

 

 

Lundi 23 novembre 2020

Vendredi dernier, je vous parlais de Cavanna, auteur du livre Les ritals (et d'une ribambelle d'autres titres où il parle surtout de sa vie). J'en reparle à nouveau parce que le 23 novembre est l'anniversaire de Charlie Hebdo, dont le fondateur est justement François Cavanna (mort en 2014). C'est même aujourd'hui son cinquantième anniversaire. En effet, à cette date, paraissait le premier numéro d'une revue qui allait beaucoup faire parler d'elle.

Charlie Hebdo est né à la suite de l'interdiction de Hara-Kiri Hebdo, un autre magazine (créé également par Cavanna). Sa Une se moquait de la mort du Général de Gaulle. Depuis 1969 (avec quelques interruptions), Charlie Hebdo n'a cessé de rire de tout, sans aucun tabou : armée, police, justice, religion, famille, etc. Ce qui ne plaisait pas (et ne plait toujours pas) à beaucoup. L'histoire de Charlie Hebdo est semée de procès (parfois gagnés, parfois perdus), de menaces, d'incendie et même d'un massacre (c'était en 2015, 12 membres furent assassinés).

Traiter la mort de De Gaulle comme un simple fait divers. Interdiction, censure et Hara Kiri Hebdo devient Charlie Hebdo...

On a le droit de ne pas aimer Charlie Hebdo, de trouver son contenu vulgaire et agressif. Mais personne n'est obligé de le lire. Comme on en parle régulièrement dans la presse (en ce moment a lieu le Procès, suite à la tuerie dans ses locaux), il m'a semblé utile d'y consacrer le billet du jour. Au moment de défendre la liberté d'expression, beaucoup considèrent que Charlie Hebdo est un symbole.

***

Il n'est pas dans mes habitudes de parler des programmes de la télévision. Je vais faire une exception. Si vous avez le temps, l'envie et la possibilité, ce soir commence la diffusion d'une série sur Canal +, Patria (article d'une page dans Sud Ouest aujourd'hui, à lire au CDI). Il y est question de la vie dans une petite ville du Pays Basque (Gipuzkoa) au temps de ETA. On peut ne pas être d'accord avec ce qui est montré, mais si vous voulez découvrir un pan de l'Histoire récente du Pays Basque, n'hésitez pas à y jeter un oeil.

Vendredi 20 novembre 2020

Ce matin, Mme Ayerdi (professeur d'espagnol), me parlait de Gabriel Garcia Marquez (immense écrivain colombien, Prix Nobel de Littérature en 1982) à propos d'un poème de Gabriel Gamar (qui se trouve dans le nouveau manuel d'espagnol, Trotamundos 3ème) que certains attribuent à Garcia Marquez.

Et je me suis souvenu d'une de ces citations : La vida no es la que uno vivió, sino la que recuerda y cómo la recuerda para contarla, traduite en français par : La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient (La vie pour la raconter, 2002). Et je me suis mis à penser aux livres lus par les élèves de 3ème C (avec Mme Giraudel, autour de l'autobiographie). Que ce soit Les Ritals de Cavanna, L'arabe du futur de Sattouf ou Si c'est un homme de Primo Levi, tous les récits autobiographiques ne sont pas un reflet fidèle de ce qu'a vécu l'auteur, mais bien le souvenir qu'il en reste. Et ce n'est pas la même chose écrire un texte un an après les événements (Primo Levi écrit son expérience à Auschwitz un an après son retour ; Cavanna raconte son enfance alors qu'il a déjà 55 ans).

En 2018, un comédien (Bruno Putzulu) a joué sur scène des extraits du livre de Cavanna. En voici une minute. Ça donne envie de lire le livre. Réjouissez-vous, il sera bientôt au CDI.

Jeudi 19 novembre 2020

En attendant de savoir si nous serons partiellement déconfinés, si nous allons pouvoir passer les Fêtes de Noël dans de bonnes conditions, si le virus va se calmer... le souhait de tout le monde est de retrouver une certaine normalité.

Puisque aujourd'hui, 19 novembre, c'est la Journée Internationale du jeu d'échecs (Journée Officielle de l'ONU), je voudrais juste revenir sur une question que m'ont posée beaucoup d'élèves : Y aura-t-il un tournoi d'échecs, cette année ? Cette interrogation est légitime, puisque l'année dernière, le tournoi, à peine entamé, avait dû s'interrompre pour ne jamais reprendre (absence du documentaliste à partir de la fin du mois de janvier, puis confinement et fermeture du collège en mars, puis déconfinement et réouverture du collège avec des règles sanitaires très strictes en mai).

 Comme je ne sais pas comment évoluera la pandémie, ni quelles seront les règles sanitaires à l'avenir, on ne peut rien prévoir mais rien ne permet un optimisme débridé. Néanmoins, les parties d'échecs n'ont pas totalement disparu. On peut jouer, puis mettre en quarantaine le jeu afin de respecter une prudence sanitaire indispensable. Certains s'y sont remis... Pour pouvoir organiser un tournoi, il faudrait espacer les parties et les joueurs, jouer sans public, etc. Ça parait (pour l'instant) un peu compliqué !

Manger les pièces n'est pas autorisé. Vivement que je puisse ré-expliquer les règles.

Mardi 17 novembre 2020

Marguerite a 27 ans, elle est jolie, travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Tout semble normal. Sauf qu'elle supporte mal les gens qui bavardent, les réunions. Elle ne comprend pas l'ironie et préfère la solitude. Plus toutes le manies qu'elle a... Elle se sent un peu différente. Tout s'améliore quand elle découvre qu'elle n'est pas anormale, après un diagnostic, elle est reconnue autiste.

La Bande Dessinée La différence invisible reçue au CDI est un très bel ouvrage sur la différence et l'acceptation de ce qu'on est. Il n'est pas question de parler de l'autisme de manière général puisque, comme le dit l'auteur : Il y a autant de formes d'autisme qu'il y a d'autistes. Il y est aussi question des préjugés et de l'ignorance de ceux qui sont confrontés aux autistes. D'ailleurs, ça va ensemble. Les préjugés sont les enfants de l'ignorance (William Hazlitt auteur anglais du XIXème siècle, cité par l'auteure).

 

Scénario Julie Dachez. Dessin et couleurs : Mademoiselle Caroline

***

Et puisque aujourd'hui, nous commémorons le 61ème anniversaire de la mort de Heitor Villa-Lobos (grand compositeur brésilien), je vous laisse avec Maria Callas qui nous interprète Bachianas Brasileiras n°5. C'est magnifique ! Juste pour rappeler que le monde de la musique ne se réduit pas aux seuls Beatles (voir hier).

Lundi 16 novembre 2020

On voudrait bien parler d'autres choses, mais la (le ? je ne sais plus) Covid s'installe de plus en plus dans nos vies. Dans le journal Sud Ouest de Samedi (et au CDI) un long article revient sur le virus et la situation sanitaire qui se dégrade au Pays Basque intérieur, surtout à Saint Palais et à Mauléon. Conséquence logique, le port du masque devient obligatoire en centre ville à Saint Palais.

Parfois, j'insiste sur l'importance de la lecture de la presse. Mais si vous deviez vous informer sur la pandémie, la presse qui se trouve au CDI est fiable et largement suffisante. Avec ce qui apparaît sur les réseaux, méfiez-vous de toutes les âneries  qui se développent sans beaucoup de fondements.

***

Comme l'actualité est ce qu'elle est. Remercions l'équipe de Je Bouquine (magazine littéraire et culturel à destination des collégiens, tous les mois au CDI) de mettre en couverture les Beatles et d'y consacrer un dossier. Car face aux idées noires, les Beatles sont le remède. Toute l'oeuvre des Beatles est traversée par des idées généreuses et positives. L'amour (dans tous les sens du terme) étant au centre de tout.

Et puis ça tombe bien, un dossier pareil. Mme Duhart (professeur de Musique) aborde le Rock avec ses élèves de Troisième. Et s'il est un groupe qui a marqué et influencé la musique pop et rock, c'est bien The Beatles.

De toute façon, le moindre prétexte est bon pour revenir sur ce groupe.

Il m'est impossible de choisir une chanson pour illustrer ce billet. Sur quel critère ? La plus géniale ? La plus commerciale ? La plus joyeuse ? La plus romantique ? Au hasard, ce sera Helter Skelter. Vous verrez que les Beatles savaient aussi faire du bruit.

Et juste une précision. J'ai écrit tout à l'heure que les Beatles avaient placé l'amour au centre de leur oeuvre. Ça ne les empêchait pas d'être drôle et moqueur. Le meilleur exemple est la phrase attribuée à John Lennon (guitariste et chanteur) à propos de Ringo Starr (batteur) : Certains prétendent que Ringo Starr est le meilleur batteur du monde, déjà, on n'est même pas sûr que ce soit le meilleur batteur des Beatles. Amusant (et cruel), non ?

Vendredi 13 novembre 2020

A cette date, dans un monde sans pandémie et une France sans confinement, nous aurions dû célébrer le Loto du Collège. Si je m'en tiens à ce que nous avons observé les années précédentes, le Gymnase aurait été rempli de personnes (parents, élèves, anciens élèves, personnels du collège... mais pas que). Certains auraient râlé (mes numéros ne sortent jamais), d'autres auraient été ravis de repartir avec une télé, un vélo, un grille-pain, un jambon ou des entrées pour aller voir un match de rugby de l'Aviron Bayonnais (cette liste n'est évidemment pas exhaustive).

Les enseignants auraient fait une démonstration des lots à gagner, les joueurs auraient guetté le moment (qui arrive toujours) où les boules tombent par terre, les vérificateurs de cartons se cassent la voix et où le numéro 72 sort enfin.

La dernière fois qu'un loto a eu lieu un vendredi 13, c'était en 2015. Au moment même où la grâce accompagnait celle qui tirait les boules, des centaines de personnes mouraient au Bataclan. Comme nous étions plusieurs à connaître des personnes vivant sur Paris (dont un qui croyait que sa fille était au Bataclan), ce Loto avait une couleur particulière.

 

***

Il n'est pas nécessaire de se retourner sans cesse vers le passé. Mais il est bon de le faire quand même. Surtout quand le passé qui surgit est réjouissant. Aujourd'hui, nous avons vu Mme Dubourg occuper le poste de CPE pour un (court ?) remplacement. Je rappelle que Mme Dubourg fut CPE du collège pendant 3 ans. C'est elle qui institua la Journée Chic (prévue en décembre et qui, selon toute vraisemblance, ne se fera pas en 2020). Pour ceux qui ont oublié (ça m'étonnerait) et pour les autres, voici une photo de Mme Dubourg lors de la Journée Chic 2017.

 Elle tenait plus de 300 élèves au doigt et à l'oeil... Et sans aucun effort...

 

 

 

Jeudi 12 novembre 2020

Le 5 novembre dernier, c'était la Journée de lutte contre le harcèlement scolaire. Okapi (arrivé ce matin au CDI) y consacre son dossier. Et ce n'est pas la première fois. Revenir encore sur le harcèlement est indispensable. Et j'espère vivre assez vieux (encore plus vieux... si si, c'est possible) pour que ce genre de dossier n'existe plus, synonyme de disparition du phénomène du harcèlement.

Le point de vue adopté par Okapi, cette fois-ci, est celui d'en avoir plusieurs. On parle du harcèlement du point de vue de la harceleuse, de la harcelée, des suiveurs, des témoins passifs, du prof, des parents, du la Vie scolaire et du Principal. C'est intéressant, parce qu'on découvre (si on ne le savait déjà) que tout le monde a sa part de responsabilité (même la victime ? même la victime).

Le site Non au harcèlement de l'Education Nationale propose des fiches pour savoir comment réagir selon que l'on soit victime, témoin, parent ou professeur. Le site se trouve ici.

Comme de nouvelles formes de harcèlement sont apparues avec les réseaux sociaux, vous avez un site exclusivement consacré au cyber-harcèlement avec un numéro dédié : 0800 200 200. Net écoute : cliquez ici.

Enfin, je vous laisse avec deux vidéos. La première montre l'attitude de la victime et d'un témoin qui laissent faire. Et comment on arrive à stopper le phénomène. La seconde parle des réseaux sociaux. Son titre dit tout : Liker, c'est harceler.

Mardi 10 novembre 2020

Avec la presse arrivée ce matin au CDI, se trouvait le dernier numéro de Science & Vie Junior. Avec des dossiers, des articles, des infos insolites... Et, contrairement à ce que peuvent penser les personnes qui ne lisent jamais ce magazine, Science & Vie Junior aborde une variété de sujets qui n'ont que peu à voir avec la science.

Par exemple, ce mois-ci, le magazine revient sur la polémique de la tenue vestimentaire des filles dans les collèges et lycées. Au centre des débats, le crop top qui a été interdit par les établissements car il ne correspondrait à la définition d'une tenue correcte. Si comme moi, vous venez de découvrir ce terme, je vous apprend donc que le crop top, c'est un t-shirt court qui laisse voir le ventre.

Beaucoup de filles ont mal réagi aux interdictions.

En plus de dénoncer des mesures uniquement à destination des filles (sans remettre en cause l'attitude des garçons), la polémique a surtout tourné autour de la notion de "tenue correcte". Qu'est-ce qu'une tenue correcte ? Quels sont les critères pour la définir ? Personne ne nie qu'il puisse y avoir des "tenues incorrectes", mais quelles sont-elles ?

Science & Vie Junior rapporte que le Ministre de l'Education Nationale a voulu couper court aux discussions en déclarant : "On vient à l'école habillée de façon républicaine". Curieusement, le symbole principal de la République est le buste de Marianne (présent dans toutes les mairies). Et on peut se demander si certains modèles (notamment celui inspiré de Brigitte Bardot) ont une tenue qui serait considérée comme correcte dans les collèges et lycées...

 

Toutes les mairies n'ont pas opté pour ce modèle. Vérifiez dans la vôtre si Marianne ressemble à cette femme...

 

 

 

Lundi 9 novembre 2020

Ces derniers jours, je vous ai un peu parlé des Etats-Unis parce que c'était dans l'actualité, que ce qu'il se passe là-bas a une influence dans nos vies et que nous avons tous quelque chose en nous d'américain (la manière de nous habiller, ce que nous mangeons, la musique que nous écoutons ou les films que nous regardons).

Aujourd'hui, changeons de pays pour nous intéresser à l'Allemagne. Le 9 novembre est quand même la date idéale. C'est le 9 novembre 1918 que l'Allemagne met fin à la Première Guerre Mondiale (même si l'Armistice ne sera signé que le 11 novembre). C'est le 9 novembre 1923 que Hitler échoue dans son coup d'état. C'est le 9 novembre 1938 qu'a lieu la Nuit de Cristal, Journée orchestrée par les nazis contre les Juifs (des centaines de morts et plus de 200 synagogues brûlées). C'est le 9 novembre 1989 que se déroule la chute du Mur de Berlin qui séparait les deux Allemagne (de l'Ouest et de l'Est). Enfin une bonne nouvelle.

 

Evidemment, au CDI, il y a beaucoup moins de livres sur l'Allemagne que sur les Etats-Unis. Et les livres qui sont au collège abordent principalement (pour ne pas dire quasi-exclusivement) le nazisme, la guerre et la Shoah.

Il y a quelques semaines, le CDI a fait l'acquisition d'un court roman (illustré) de Michael Morpurgo (un auteur que les élèves connaissent puisqu'il a aussi écrit Le roi Arthur, un roman que les professeurs de français font souvent lire aux élèves de Cinquième). Il s'agit de La Trêve de Noël. Tiré d'une histoire véridique, il raconte ce que firent des soldats anglais et allemands, enterrés chacun dans sa tranchée. Ils décidèrent (pour un temps) d'arrêter de s'entretuer et de fêter Noël ensemble, autour de quelques boissons et d'un match de football. Un roman émouvant où les allemands ne sont pas montrés comme d'épouvantables ennemis.

 

 

 

Vendredi 6 novembre 2020

Je crois que nous allons partir en congé de fin de semaine (selon l'expression utilisée par un ancien chef d'établissement qui refusait de prononcer le mot - pourtant reconnu par l'Académie - week-end) sans connaître le nom du futur Président des Etats-Unis. Même si tout semble indiquer que ce sera Joe Biden.

Comme on entend beaucoup de choses sur les américains, leur Histoire et leurs idées, je voudrais rappeler que ce pays est très vaste et peuplé par plus de 300 millions d'individus. Et qu'on ne saurait réduire ce pays ou ces habitants à quelques clichés.

Le CDI compte beaucoup de livres qui touchent de près ou de loin à ce pays. Aujourd'hui, je vais vous en conseiller deux.

La ballade de John Henry de Gérard Herzhaft raconte les aventures de trois musiciens à la fin du XXème siècle. Il s'agit d'un irlandais adolescent, d'un noir, fils d'esclave et d'un indien. Ces trois personnes, de milieu et de culture différente représentent les différentes racines de la musique américaine. Or, s'il y a un domaine dans lequel les américains ont conquis le monde, c'est bien dans la propagation de leur musique : jazz, blues, country, rock & roll... C'est un livre court, rapidement lu et très instructif.

 

Par le feu, de Will Hill, est un nouveau roman, bientôt disponible au CDI. Une fille est hospitalisée, puis interrogée par un policier et un psychologue pour connaître le fonctionnement de la secte dans laquelle elle vivait. C'est passionnant à lire et même si le problème des sectes n'est pas uniquement américain, il y a, dans ce roman, des thèmes intensément liés à ce pays : religion, exaltation des pionniers, violence , etc. A conseiller aux plus grands de nos élèves...

 

 

 

Jeudi 5 novembre 2020

Aujourd'hui, j'ai un peu tardé à écrire cette rubrique. J'attendais les résultats de l'élection américaine. Mais ce n'est pas aujourd'hui (et probablement pas demain non plus) que le nom du prochain Président des Etats-Unis sera annoncé. La faute à un système un peu compliqué. Donc je vous enjoins à lire la presse pour vous tenir informé. La personnalité du Président américain peut avoir une influence sur nos vies

Beaucoup, dans la presse, s'étonnent du nombre considérable de voix obtenus par Donald Trump. Peut-être ne va-t-il pas être élu, mais c'est vrai que par rapport aux critiques qui ont accompagné sa présidence, on a du mal à comprendre sa (malgré tout) popularité. Lincoln (le Président qui abolit l'esclavage en 1865) disait (on suppose que c'est lui mais tout le monde n'est pas d'accord) à un adversaire qui critiquait les dépenses destinées à l'éducation :

Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, vous n'avez qu'à essayer l'ignorance.

C'est à se demander si certains électeurs américains n'ont pas suivi ce conseil...

Ci-dessous, la carte électorale au moment de rédiger cette rubrique. Elle est tirée du journal The New-York Times. Au CDI, quand on informe, on va à la source...

 

 

 

Mardi 3 novembre 2020

Je préfère vous le dire tout de suite, j'ai connu des retours de vacances plus légers. Il est inutile que je revienne sur la situation actuelle : pandémie, confinement, protocole sanitaire renforcé, menace terroriste et tout un tas d'etc.

J'ai trouvé que la minute de silence, hier, en hommage à Samuel Paty, effectuée dans la cour, en présence de toute la communauté scolaire a été particulièrement solennelle. Ce qui est la moindre des choses, mais qui auraient pu ne pas être.

***

Et puisque la vie continue, je rappelle que le CDI est fermé pendant les récréations et la pause méridienne. Le but, au moment où le virus recommence sérieusement à menacer, est qu'il y ait le moins de brassage possible entre les élèves, et c'est bien dommage (même si c'est indispensable) de ne plus voir au CDI des élèves de toutes les classes, avec des profils différents et un niveau scolaire contrasté.

Même si l'accès au CDI devient plus compliqué, il est toujours possible de récupérer la presse et de la lire. Aujourd'hui, la grande affaire concerne l'élection du Président américain (Biden vs Trump). C'est en Une du Sud Ouest et c'est le dossier d'Okapi.

                   

Beaucoup d'artistes se sont engagés en faveur de Joe Biden. Je ne prends pas partie (je n'ai pas le droit), je ne fais que constater une réalité. Ci-dessous, vous pouvez un clip de Jack Black (et de son groupe Tenacious D), un rocker qui ne se prend jamais au sérieux (on peut même dire qu'il en fait des tonnes). Manifestement, il préfère le candidat le plus à gauche. Parfois l'engagement politique aboutit à des trucs drôles.

Lundi 2 novembre 2020