Recherche  

Zone privée

Authentification

Vendredi 28 janvier 2022

Hier, nous commémorions la libération du camp d'Auschwitz (libéré le 27 janvier 1945). Et à travers cette commémoration, il s'agit de rendre hommage aux six millions de juifs assassinés par les nazis. Hier, les journaux ont rendu compte du voyage à Auschwitz (en Pologne) de Jean Castex. En ce moment, les élèves de Troisième étudient cette période en Histoire.

Nous sommes plusieurs à penser que la Shoah est l'événement le plus important du XXème siècle (au moins en Europe). La question importante est de savoir comment en parler aux élèves. Films, livres documentaires, romans, bandes dessinées, etc., tous les moyens sont acceptables pourvu qu'ils arrivent à sensibiliser les plus jeunes...

Depuis plusieurs décennies, tout le monde est d'accord pour reconnaître que Maus est un chef d'oeuvre. Cette oeuvre multi-primée est une bande dessinée d'Art Spiegelman qui raconte la vie de son père pendant la guerre. Au CDI depuis des années, ce livre a été lu par des générations de collégiens. Le mois dernier, des élèves de 3ème C, travaillant sur le récit autobiographique ont lu et réalisé un cahier de lecture sur Maus.

Bref, Maus est incontournable.

Hier, nous avons appris (un 27 janvier donc) que Maus avait été interdit dans un district du Tennessee pour vulgarité et nudité (nudité toute relative puisque les personnages sont des souris). Outre le fait que je devrais me demander si je ne propose pas des bandes dessinées inappropriées aux élèves (je suis sûr que non, mais on peut en discuter), je m'interroge sur la motivation de cette interdiction. Et j'ai peur des réponses...

 

De mon point de vue, le meilleur film (et le plus accessible) sur ce sujet demeure La liste de Schindler. Film qui raconte l'histoire d'un industriel nazi qui s'enrichit grâce au travail forcé des juifs et qui, se rendant compte tardivement de l'horreur qui est en train de se produire, décide de sauver ses ouvriers de la mort. S'il passe à la télé, sur une plateforme ou ailleurs, et surtout si vous êtes en Troisième, ne le ratez pas ! En son temps, quelques organismes avaient demandé son interdiction pour cause de nudité (des déportées entrant dans la chambre à gaz). Les mots me manquent...

 

Bref, sur ce sujet, au milieu d'une avalanche de document, je conseille Maus et La Liste de Schindler !

***

Après avoir parlé d'un sujet éprouvant, finissons avec un peu de légèreté. La Mairie de Saint-Palais a lancé La Forêt des Bébés. Action qui consiste à planter un arbre pour chaque bébé né en 2020 et 2021. C'est en Une du Journal de Saint Palais (arrivé ce matin et à lire au CDI).

J'ai eu ainsi le plaisir de revoir un couple d'anciens élèves (la femme ayant été aussi une collègue) et leur bébé Txema. Je peux même vous livrer une info qui n'apparait pas sur le journal (car je vais au fond des choses), l'arbre planté pour Txema est un poirier !

 

 

 

Jeudi 27 janvier 2022

La Une du journal Sud Ouest (au CDI depuis quelques heures) me met en joie.

 

Ne croyez pas que la perspective d'un Tour de France 2023 au Pays Basque (et dans tout le Pays Basque, Nord et Sud) soit l'objet de mon allégresse. Même si je suis un fervent amoureux de la Grande Boucle (et je ne suis pas le seul dans ce collège), je sais le lot de pollutions (bruits, déchets, etc.) que provoque un tel déplacement de personnes. Mais dans cette actualité très lourde (crises multiples, risque de guerre en Ukraine, etc.), que la Une (donc l'information principale) soit consacrée à un événement sportif qui va avoir lieu dans 18 mois, procure un sentiment de tranquillité. Rien ne peut être totalement dramatique si le Tour est le sujet principal...

***

Mardi dernier, je vous ai parlé du concert de la Chorale du Collège (1er février au cinéma de Saint Palais, avec en deuxième partie Incantesimu). Nos élèves chanteront une partie du spectacle qu'ils préparent pour la fin de l'année scolaire. Il s'agit de Fugue irlandaise de Pierre Feillens. Le sujet de cette œuvre entre conte, comédie musicale et fable écologique est centré autour de la quête que mènent deux adolescents à la recherche de leurs origines dans une Irlande médiévale. Quatorze pièces vocales pour chœur d’enfants + chœur d’adultes permettront de cheminer dans cette aventure, pour laquelle seront également convoqués danse et théâtre, avec le soutien d’un orchestre élargi. [Merci à Mme Dacharry pour ces précisions].

Je profite de l'évocation de la musique irlandaise pour vous présenter un bodhran. Lors d'un voyage scolaire en Irlande (ah la la, le joli temps sans Covid), les élèves y furent initiés.

***

Le dernier Okapi (en date du 15 février), consultable au CDI veut réhabiliter le rôle de la femme pendant la Préhistoire. Et il fait le point sur leur importance pendant la chasse ou lors de la fabrication d'outils. Le magazine avance des pistes tout en reconnaissant que la recherche ignore encore beaucoup de choses quant au quotidien des hommes (et des femmes) de cette époque. Ce qui est vrai. Il n'empêche qu'au collège, nous avons Mme Mounier spécialiste de la Préhistoire qui, à la lecture de ce Dossier, a approuvé son contenu... Nous pouvons donc tous être rassurés et le lire l'esprit tranquille...

Si la chasse n'était pas qu'une affaire d'hommes, la cueillette n'était pas qu'une affaire de femmes...

 

 

 

Mardi 25 janvier 2022

En première page de ce site, vous trouverez l'annonce d'un concert d'Incantesimu à Saint Palais, le 5 février prochain. Si le concert est forcément intéressant, notez qui sont les artistes en première partie. Rien de moins que la Chorale du Collège Amikuze. Je reproduis ici l'affiche.

 

En cliquant sur l'affiche, vous accéderez à Incantesimu lors de leur participation The Voice.

***

L'atelier tissage est toujours d'actualité. Hier et aujourd'hui, Cécile Vignau et Adeline Maura (du centre d'art d'Image Imatge) ont animé et animent cet atelier avec les élèves de 5ème A. Mme Gobert, présente hier, a pris des photos (remarquables, mais sait-elle faire autrement ?). Elles sont venues enrichir le diaporama. Voyez la concentration et l'implication des jeunes artistes.

Cliquez !

 

 

 

Lundi 24 janvier 2022

Comme chaque année, le prestigieux concours Wildlife Photographer of the Year récompense les plus belles photos nature de l'année. Le magazine Géo Ado, arrivé ce matin au CDI, s'en fait l'écho. Je vous propose trois clichés qui, de mon point de vue, sont belles et inquiétantes. Voyez le regard du guépard franchissant un fleuve, au Kénya. Car oui, les photos d'animaux ne sont pas seulement celles de chatons tout mignons des calendriers... Plus d'image dans le magazine au CDI.

 

  ***

Une info dans le Sud Ouest de samedi rend compte d'une classe de CM2, à Bayonne, inscrite au Championnat de France de Rubik's Cube... Le Rubik's Cube qui a été inventé en 1974 et qui faisait déjà la joie des collégiens quand j'étais moi-même au collège. Est-ce revenu à la mode ? Ou ce cube n'a-t-il jamais disparu ? Si l'activité perdure, je peux quand même affirmer que les Rubik's Cube d'aujourd'hui (que j'ai vus à certains élèves)  sont beaucoup plus maniables que du temps de mon adolescence. Les manipulateurs du cube sont aussi beaucoup plus vifs que le joueur que j'étais...

 

 

 

 

Vendredi 21 janvier 2022

Hier, le Premier Ministre a annoncé les mesures allégées contre le Covid qui entreront en vigueur à partir du 2 février, du 16 février ou du 7 mars (selon les cas). Si vous voulez des précisions, le Sud Ouest arrivé ce matin au CDI comblera vos attentes. Dans l'immédiat, peu de changements dans nos vies : seul le port du masque en extérieur ne serait plus obligatoire.

Grâce au journal Sud Ouest, j'ai appris une nouvelle expression (que beaucoup connaissent) : l'effet nocebo. Quand un patient suit un traitement, il arrive que sa santé s'améliore même si le traitement ne sert à rien (et qu'il ne le sait pas), par le seul fait de croire qu'il va aller mieux. C'est l'effet placebo. Quand le patient croit que ce traitement va avoir des effets secondaires désagréables (alors que le traitement n'a rien de nocif), il arrive qu'il souffre de symptômes légers sans aucune raison, c'est l'effet nocebo. Le quotidien donne en exemple le vaccin qui provoque chez certains patients maux de têtes et douleurs, sans aucune raison...

Comme nous avons la chance de travailler dans un collège, peuplé de personnes très compétentes dans tous les domaines, j'ai demandé à Mme Bèguerie, professeur de Latin (et pas que...) le sens des mots placebo et nocebo (j'avais deviné quelque chose de latin derrière ces mots). Placebo est la forme du verbe plaire au futur, nocebo est la forme du verbe nuire au futur... Dans cette même logique, le mot lavabo (plus couramment utilisé que placebo ou nocebo) est la forme du verbe laver au futur... Avouez que vous appris des choses intéressantes...

 

J'aurais pu mettre une photo de Mme Bèguerie, mais comme elle n'aime pas se mettre en avant, je préfère placer une photo d'Emma Bunton, chanteuse des Spice Girls dont Mme Bèguerie est fan. Emma Bunton fête son anniversaire aujourd'hui...

***

J'en ai déjà parlé. Kalakan est en concert ce soir à Saint Palais. Je vous propose une image et une vidéo récente. Cliquez sur la première pour voir la seconde...

 

 

 

 

Jeudi 20 janvier 2022

Ce matin, la presse est arrivée au CDI... Il s'agissait du Sud Ouest et d'I Love English. Rien de tel qu'une joie simple comme celle-ci pour être de bonne humeur. D'autant que cela faisait bien un mois qu'une réorganisation de la distribution et de la récupération du courrier entraînait une arrivée du courrier bien tardive (en fin d'après-midi). Et lire le journal en fin de journée empêche un commentaire à chaud de l'actualité. Car oui, une poignée d'élèves vient le matin pour feuilleter le quotidien et commenter quelques articles. Et sans l'arrivée du Sud Ouest, cette habitude n'avait plus lieu d'être. Même si la lecture de l'horoscope, des sports et des faire-part intéressent d'abord les élèves.

Certains élèves avaient entendu parler de la mort, hier, de l'acteur de la pub Chanel (mais pas que...), Gaspard Ulliel. Sud Ouest est le média idéal pour ce genre d'actualité (circonstances de sa disparition, carrière, vie privée, etc.).

 

 ***

I Love English, pour une fois, a fait sa couverture sur une personne connue (enfin, que je connais) : Adèle. Un dossier en anglais, simple et abordable nous présente la vie et l'actualité de cette chanteuse. Un CD accompagne (comme tous les mois) le magazine, mais il sert à entendre de l'anglais. Il n'y a aucune chanson d'Adèle. Si vous voulez entendre une chanson, cliquez sur l'image ci-dessous. Vous pourrez voir le clip Rolling In The Deep.

 

 

Mardi 18 janvier 2022

Je ne veux pas être superstitieux, mais en janvier 2020, à cette époque de l'année, le tirage au sort du tournoi d'échecs avait précédé de quelques semaines une cascade de mauvaises nouvelles. En janvier 2020, nous ignorions qu'il pouvait exister un virus qui toucherait toute la planète, nous ignorions qu'on pouvait nous obliger à rester à la maison (confinement de mars 2020), qu'on pouvait fermer cinémas, bars, restaurants, etc. Nous ne savions pas encore que nous allions devoir porter un masque au sein du collège (pendant longtemps... et jusqu'à quand ?)... En fait, en janvier 2020, nous étions insouciants... C'était le monde d'avant...

Comme je ne peux raisonnablement pas penser que le tirage au sort du tournoi d'échecs soit la cause de tous nos malheurs, et comme signe d'un retour (timide) à une certaine normalité, le tirage au sort du tournoi pour l'édition 2022 a eu lieu aujourd'hui. Au final, ce sont 31 élèves réparties en 10 poules qui se disputeront l'honneur d'être champion du tournoi Errege Beltza, puisque tel est son nom. Les parties auront lieu entre 13 et 14 heures au CDI. Malgré les absences provoquées par le/la Covid, il y aura bien moyen d'arriver au bout de cette compétition (une troisième année consécutive sans vainqueur m'affecterait trop).

 

***

Et pendant que je me lamente des effets de la pandémie, Mr Desmartis est venu au CDI chercher des livres sur la Seconde Guerre Mondiale (afin de les conseiller aux élèves de Troisième). Au CDI, la lecture d'un ouvrage complet, simple et dramatique permet de relativiser l'époque actuelle. Son titre : Les guerres mondiales. Plonger dans ce livre, c'est plonger dans l'horreur pure... Juste un chiffre (en fait, deux) : une page à la fin de chaque partie fait le bilan des guerres. 10 millions de morts après la Première, 50 millions de morts à la fin de la Seconde....

 

 

 

 

Lundi 17 janvier 2021

Jeudi et vendredi dernier, Cécile Vignau, designer, est venue dans la classe de Mme Gobert, initier les élèves de 5ème A, au tissage. Cette démarche (portée par l'enseignante d'Arts Plastiques) fait suite à une visite de l'entreprise de tissage Moutet, à Orthez.

A la fin de ce travail, les élèves verront leurs motifs sur un tissu. Mais ce sera dans quelques semaines.

Mme Gobert déclare : Nous avons rencontré la designer Cécile Vignau, qui nous a initié au tissage avec du papier. Les élèves ont expérimenté puis crée des coupons de tissus en papier grâce à des armures (modèles à tisser).
Patience et minutie ont été de mise: du tissage pour enfants sages.

Ci-dessous, vous pourrez voir un premier diaporama (qui sera enrichi par la suite) où on ne peut que constater la beauté des créations et l'extraordinaire minutie que cela requiert. Bravo à tous...

 

 Cliquez !

***

Comme il arrive qu'on entende mal la sonnerie, au CDI, je décide (de temps en temps) d'en proposer une qui soit rapidement audible. Aujourd'hui (pour la seule et unique fois), c'était Hung Up de Madonna. Gexan Franchisteguy (élève de Cinquième) voulant la référence de cette chanson, je vous la propose en lien. Il suffit de cliquer sur l'image. Si en l'écoutant, vous trouvez qu'elle vous rappelle Gimme Gimme Gimme du groupe Abba, c'est normal. Par moment, c'est juste un copié-collé...

        

 

 

Vendredi 14 janvier 2021

Le quart d'heure lecture a lieu deux jours par semaine au collège. Tout le monde (élèves et adultes) est invité, pendant un quart d'heure, à s'arrêter pour juste prendre un livre (ou un magazine) et lire. Il y a deux semaines, Mme Dolhats a emprunté au CDI le livre Pourquoi les vaches ne peuvent pas descendre les escaliers ?, ouvrage intéressant et amusant qui répond à des questions scientifiques (290 en tout) que peut-être vous ne vous êtes jamais posées, comme celle du titre.

 

Et là, force est de constater que l'influence de Mme Dolhats est bien plus forte que la mienne, puisque plusieurs élèves sont venus emprunter ce livre, uniquement parce qu'ils ont vu leur prof de math absorbée dans la lecture.

Il y a plusieurs livres scientifiques au CDI, sur ce modèle.

 

Comme vous êtes attentifs, vous aurez remarqué que les Shadoks (Ga Bu Zo Meu) sont partout.

Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre. La loi de Murphy expliquée à tous

Rappelons cette loi : Tout ce qui peut tourner mal tourne mal, avec des précisions, si jamais ce n'était pas clair : Tout ce qui devrait bien se passer tourne mal et Toute tentative de ne rien faire, pour que rien ne tourne mal, tourne mal.

Le livre propose d'expliquer certains phénomènes, que nous attribuons à la malchance, sous l'angle scientifique et humoristique. La conclusion (très générale) est que tout ce que nous considérons comme le fruit du hasard malheureux a souvent une explication scientifique (comme la tartine qui tombe toujours du mauvais côté).

 

 

Pourquoi les filles sont si bonnes en maths et 40 autres histoires sur le cerveau de l'homme.

Comme les livres précédents, la forme est drôle mais le fond est très sérieux. Ici, il n'est question que de cerveau et c'est écrit par un professeur de neurologie. On y apprend plein de choses. Par exemple, l'idée que les filles seraient moins bonnes en mathématiques n'est pas fondée (il y a tout un chapitre sur la question)... Et c'est une (fausse) idée que je dois avoir aussi, puisque, si on considère que le jeu d'échecs fait appel à des compétences mathématiques (mais je n'en suis pas sûr), je ne suis jamais étonné qu'il y ait un quart de participantes au tournoi du collège : 7 filles et 24 garçons. En même temps, depuis que ce tournoi existe (20 ans), seule une fille a réussi à remporter le tournoi... Mais n'en tirez pas trop vite de conclusions...

Autre révélation de ce livre : le rire n'est pas le propre de l'homme, plusieurs animaux (dont les singes et les rats) rient. En revanche, et l'auteur est catégorique, le sens de l'humour ne serait que le privilège de l'être humain. Maintenant interrogez-vous : quelqu'un qui a de l'humour, est-ce une personne qui vous fait rire ou une personne qui rit à votre humour ? Vous avez tout le week-end pour méditer sur la question...

 

 

 

Jeudi 13 janvier 2022

Dans les éditions du journal Sud Ouest du début de semaine, vous pouvez retrouver les images les plus spectaculaires des inondations. Elles sont au CDI. Je ne vous en ai pas parlé avant parce qu'en ce moment les journaux arrivent un peu tardivement (situation qui devrait s'améliorer).

Evidemment, sur Internet, vous pouvez retrouver des vidéos d'actualité sur ce sujet, je préfère vous proposer une animation de l'AFP qui explique les crues. Même sur un sujet aussi connu, avec une vidéo de 1'23'', vous apprendrez encore des choses, les différents types de crues, etc.

Cliquez !

***

La médiathèque de Saint Palais propose une exposition intitulées Halte aux préjugés sur les migrations. En cette période électorale (en avril aura lieu l'élection Présidentielle) où on entend un peu n'importe quoi sur le sujet, il est utile de s'intéresser à cette question. Mais comme je risque de ne pas bien m'exprimer, je vous laisse un texte de Béatrice Fougy, responsable de la médiathèque

 

Exposition

Du 7 janvier au 5 février, exposition “Halte aux préjugés sur les migrations”. Parue en mars 2020, et inspirée du petit Guide de survie pour répondre aux préjugés sur les migrations, cette exposition est co-produite par ritimo et le CCFD-Terre Solidaire pour battre en brèche les idées reçues.

Sept préjugés sur les migrations sont passés au crible de données chiffrées qui démontrent que les fantasmes et les peurs faussent la plupart des représentations sur ce thème. Cette exposition donne aussi des pistes pour s’engager auprès des migrant·es.

Exposition proposée par l'association Etorkinekin Solidarité Migrants Amikuze, qui existe depuis 2017 et travaille à combattre les préjugés sur les migrants et à leur apporter un soutien sur le territoire Amikuze.

La médiathèque tient à votre disposition différents ouvrages sur le sujets des migrants, de l'exil, des migrations : romans, témoignages, documentaires, films.

Une rencontre avec une réfugiée accueillie en Amikuze et un membre de l’association aura lieu le samedi 15 janvier à 10h30, à l‘issue de laquelle un pot sera offert. Entrée libre.

 

 

 

Mardi 11 janvier 2022

C'est aujourd'hui l'anniversaire de la mort de Maurice Pialat (1925-2003), un cinéaste connu pour son mauvais caractère, ses films parfois durs et bancals et son immense talent. Je ne conseillerai pas à un collégien de voir ses films maintenant (c'est trop tôt), mais je ne résiste pas à l'envie de vous montrer un extrait de son film A nos amours. On y voit Suzanne (15/16 ans) parler avec son père. Il y est question d'un homme qui va quitter son domicile, d'une fille qui sort (et entre tard) avec un garçon et de fossettes qui disparaissent. Cet extrait est en deux parties et ils sont sous-titrés en anglais. C'est tout ce que j'ai trouvé sur Youtube... Mais même ainsi, c'est magnifique, riche, émouvant, juste et inoubliable... Mais vous avez le droit de ne pas être d'accord (même si je ne vois pas comment).

Part 1

 

Part 2

Un critique de cinéma suisse (Christian Defaye) a dit à propos d'A nos amours que tous les autres films traitant de l'adolescence sonnent tellement faux qu'il devrait comparaitre devant un tribunal...

 

 

 

Lundi 10 janvier 2021

Vous aurez remarqué que j'aime sur le site vous proposer des chansons, soit pour commémorer la disparition d'un artiste, soit pour encenser les Beatles, soit pour illustrer l'actualité, soit pour rendre hommage aux Beatles, soit pour avoir le plaisir de mettre une photo de Mariah Carey (mais seulement au moment de Noël), soit pour clamer mon admiration pour les Beatles... quand ce n'est pas pour évoquer les Beatles...

Aujourd'hui, je vais vous permettre d'entendre deux chansons en langue espagnole (saviez-vous que les Beatles ont enregistré une version de Besame Mucho) que les classes de Quatrième de Mme Christy ont travaillé. Il s'agit de Invierno a la vista d'Izaro et de Somos Sur d'Ana Tijoux. Ci-dessous, vous pourrez voir et entendre ces deux chansons dans une version "élève" et dans la version originale, avec les paroles pour que vous puissiez comprendre de quoi il s'agit (votre niveau en espagnol devrait vous le permettre)... Cliquez sur les images...

 

Invierno a la vista

 

Somos sur

 

Vous pouvez retrouver ces images, ces vidéos et plein d'autres choses sur le site Espagnol de Mme Christy, une mine pour progresser et vous amuser en espagnol. Il suffit d'aller à la rubrique Les disciplines>Espagnol sur la colonne de gauche ou de cliquer ici.

 

 

 

Vendredi 7 janvier 2021

Hier, je parlais de religion (Épiphanie), qui est toujours un sujet délicat et aujourd'hui je vais parler de luxe, de choses superficielles, ce qui peut toujours être mal interprété (alors que je ne suis payé par aucune marque)... Aujourd'hui, Christian Louboutin fête ses 58 ans. Ce créateur de chaussures fait partie des rares personnes dont le nom propre est (presque) devenu un nom commun de son vivant. Comme j'aime bien faire mon intéressant, cela s'appelle une antonomase. Porter des Louboutin signifie porter les escarpins très caractéristiques et très identifiables créés par Christian Louboutin. Comment ? Vous ne connaissez pas les Louboutin. Et avec cette image ?

 

Vous remarquerez que nous écrivons encore des Louboutin avec une majuscule. Quand le temps passera et que nous ne ferons plus aucun lien entre les escarpins et son créateur, le mot se lexicalisera et perdra sa majuscule. Comme Poubelle qui est devenu poubelle quand tout le monde a oublié qui était le préfet Eugène Poubelle à l'origine de ce mot.

***

Sinon, il y a quatre ans mourait France Gall. Si je parlais mardi de chanson engagée ou revendicative, France Gall aura, dans sa carrière, interprété beaucoup de chansons gentiment rebelles, notamment Résiste, un titre de 1982 qui devrait parler à tous les adolescents, et que fredonnent quotidiennement des milliers d'adultes. Vous en connaissez certains, on les entend parfois en Salle des Profs. 

Prouve que tu existes...

 

 

 

 

Jeudi 6 janvier 2021

L'Épiphanie, c'est aujourd'hui. Une date qui compte dans la religion catholique puisque c'est l'arrivée des Rois Mages dans la maison de Jésus (quelques jours après sa naissance) où ils offrent l'or, l'encens et la myrrhe qui symbolisent la royauté, la divinité et l'humanité de Jésus. Balthazar, Melchior et Gaspard (le nom des Rois mages) représentant toutes les nations... Évidemment, cet événement est de l'ordre de la croyance. Ce n'est pas une vérité historique. Et chacun est libre de croire, de ne pas croire, voire de s'en moquer totalement... Il ne manquerait plus que ça. Pour ceux qui veulent connaître à quoi correspondent les différents moments de la religion catholique, vous avez un livre au CDI qui reprend l'année liturgique. Et ceux qui sont prêts à râler, je rappelle le préambule du texte officiel : L'enseignement des faits religieux, dans notre république laïque, est inscrit dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

 

Pour ceux qui sont disposés à râler malgré tout et un peu plus, je précise aussi que le CDI a des livres sur la religion juive et la religion musulmane. Vous n'avez qu'à demander...

Une prochaine fois, je vous dirais pourquoi on mange une galette (là je n'ai pas le temps, ça nous ramènerait aux Saturnales Romaines qui ont beaucoup inspiré nos fêtes chrétiennes de Noël).

***

Mardi, je vous parlais du nouveau programme du cinéma de Saint Palais, j'ai oublié de vous dire qu'est déjà annoncé le concert de Kalakan, le 21 janvier prochain. Un groupe qui fête ses 10 ans et qui eut une renommée internationale quand il participa à la tournée mondiale de Madonna, en 2012. Tournée qui proposa 88 concerts devant un total de 2,2 millions de spectateurs. Ci-dessous six minutes de cette tournée.

 

Cliquez pour entendre (et voir) Open your heart et Sagarra Jo  à 3'58''. Attention, une des deux chansons est en langue basque... Saurez-vous la reconnaître ?

 

 

Mardi 4 janvier 2021

Deux ans, une pandémie avec quatre ou cinq vagues et quelques hospitalisations plus tard, le tournoi d'Échecs du Collège Amikuze revient. Il nous avait quittés alors qu'il y avait 42 élèves inscrits qui en décousaient (j'avoue avoir eu un temps d'hésitation sur la conjugaison du verbe découdre). Il aura lieu à partir du 20 janvier. Et il y a déjà 18 inscrits (mais je ne m'attends pas à beaucoup plus, la pratique du jeu d'échecs a beaucoup décru dans ce collège).

Comme d'habitude, après le tirage au sort, les parties auront lieu entre 13 et 14 heures, quand cela sera possible. C'est à dire sans empiéter sur d'autres activités de la pause méridienne (chorale, club nature, etc.). Et le tournoi désignera son vainqueur dans quelques semaines, nous avons tout le temps pour ça. Il y a deux ans, j'avais écrit que le tournoi aurait une conclusion, à moins que n'arrive une guerre thermo-nucléaire. Oui, ben, ça m'apprendra à faire de l'humour pourri (je n'étais pas très inspiré jour là), parce que s'il n'y pas eu de guerre, on a eu tout le reste (voir plus haut).

Le respect et la dignité sont les bases d'un jouer d'échecs...

***

Le programme du cinéma de Saint Palais arrive désormais toutes les deux semaines. Sans doute pour être au plus près de l'actualité. Dans le programme de la prochaine quinzaine, je vous propose la bande-annonce de Suprêmes, un film qui retrace l'ascension du groupe Suprême NTM. Au moment où beaucoup d'élèves ne jurent plus que par le rap, il serait intéressant qu'ils replacent la naissance de ce mouvement dans son contexte géographique et social (les banlieues pauvres autour de Paris).

En ce moment, Mme Dacharry a demandé à ses élèves de Troisième de choisir une chanson engagée qui défend une cause ou qui dénonce une situation. A ce sujet, les chansons (ou morceaux) de Suprême NTM entrent dans cette catégorie. Si je ne pas tout écrire (certaines paroles sont très grossières et/ou violentes), on peut retenir quelques punchlines de ce groupe, en voici une, extraite de leur premier clip, Le monde de demain : Je ne suis pas un leader / Simplement le haut-parleur / D'une génération révoltée / Prête à tout ébranler.

 

 La bande-annonce est ici

 

 

 

Lundi 3 janvier 2022

Rien de mieux qu'une devise Shadok pour commencer l'année (et si vous en voulez d'autres, un livre entièrement consacré aux Shadoks est disponible au CDI).

 

***

Et surtout !

 

 

 

 

Vendredi 17 décembre 2021

Voici le diaporama de la Journée Chic d'hier

 

Cliquez élégamment sur l'image

 ***

 

Et une pensée pour Jérémy qui aura beaucoup manqué en cette journée de l'élégance. Ici avec Marie Bèguerie, en 2020.

***

 

Une pensée aussi (et un au revoir, espérons-le) pour Mariah Carey qui aura beaucoup fait pour la bonne humeur dans le collège en ce mois de décembre. Si vous êtes déjà nostalgique, en cliquant sur l'image, vous pourrez écouter LA chanson, lire les paroles et découvrir la traduction... De quoi rendre fous (ou enchanter, c'est selon) les personnes vivant avec vous...

Bonnes fêtes et bonnes vacances !!!

 

 

 

Jeudi 16 décembre 2021

Aujourd'hui : Journée chic. Vous aurez toutes les photos demain...

Aujourd'hui : Repas de Noël (Gratin de St Jacques, Moelleux de volailles, médaillon de veau, Pommes dauphines, Frites de patate douce, Bûche + Chocolats + Champomy...).

Nous avons très bien mangé...

 

 

Mardi 14 décembre 2021

Mme Cledon, dont on ne saurait nier la cohérence est venue ce matin avec sa classe de 4ème C au CDI afin que je présente une sélection de romans parlant de l'amûûûûr (pardon, je voulais dire amour mais ma prononciation a dérapé). La même démarche qu'elle fit avec sa classe de 4ème B.

J'en profite pour remarquer un phénomène qui n'existait pas il y a quelques années. Dans cette sélection, le roman L'amour en chaussettes (de l'auteur Gudule) est proposé aux élèves. [Attention spoiler] Une lycéenne, Delphine, tombe amoureuse de son professeur d'Arts Plastiques et veut avoir une relation avec lui. Elle insiste tant qu'il finit par l'inviter chez lui, un soir. Ce n'est que le début du roman. Eh bien, au moment où je dévoile les prémices de l'intrigue, beaucoup d'élèves s'indignent en disant que cette relation est interdite, que c'est de la pédophilie et que c'est mal. Si jamais vous aviez un doute (j'espère que non), rien dans ce livre n'est choquant, ni contraire à la loi. Et jamais il n'existe une relation entre l'enseignant et son élève. Mais j'aime bien que les élèves aient cette réaction. Ils savent où sont les limites et quelle est le comportement que ne doit pas avoir un adulte...

 

Il y est beaucoup plus question d'amour que de chaussettes...

***

J'en parlais vendredi, la vidéo (en fait un diaporama avec les photos de Mme Gobert) reprenant le montage audio du travail théâtral des 4ème B avec Nicolas Marsans est disponible. Outre les photos déjà publiées ici, vous entendrez un montage de témoignages de personnes proches des élèves et/ou travaillant au collège sur ce qu'est être adolescent. Si vous êtes attentifs, vous devriez reconnaître la voix de Pantxika Hiriberry, agent au collège.

 

Il y est beaucoup plus question de chaussettes que d'amour (encore que...). Cliquez !

***

Parti à rechercher les photos de la Journée Chic de 2017 (voir hier), j'ai retrouvé la photo d'une ancienne élève (que vous connaissez tous) quand elle était en Troisième. Elle n'a pas beaucoup changé. Elle était déjà très chic...

 

 

 

 

 

Lundi 13 décembre 2021

Vendredi dernier, des enseignants bravant inondations, crues, tempêtes (le journal Sud Ouest de samedi au CDI présente des images très impressionnantes de ce qui s'est passé vendredi dans le département) sont allés à visiter l'usine de tissage d'Orthez, ainsi que le centre d'art contemporain Image Imatge.

Le lien entre les deux lieux existe. Les tissages faisant appel de plus en plus à des artistes pour créer motifs et collections. Les élèves étaient accompagnés par Mme Gobert, Chloé Jean (AESH) et Mr Desmartis. Comme d'habitude, en cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez accéder à un diaporama regroupant quelques clichés réalisés par les enseignants.

 

***

Après quelques hésitations, jeudi prochain La Journée Chic aura bien lieu. Cela concerne tous les membres de la communauté scolaire. Et en matière de chic, nul besoin de faire démonstration de luxe, un petit rien suffit à transformer les personnes et le regard. Voyez les agents en 2017. Une mini voilette et les voilà toutes transformées...

 

 

 

Vendredi 10 décembre 2021

Pluies depuis plusieurs jours il peut beaucoup et tout le temps, des routes sont coupées, des rivières sortent de leur lit... Toutes ces considérations météorologiques ont une réelle influence sur la vie du collège : bus ne pouvant arriver jusqu'au collège, des élèves et des enseignants bloqués par la montée des eaux, etc. Si vous voulez voir des images des crues, vous pouvez toujours aller sur le site du journal Sud Ouest en cliquant sur l'image ci-dessous.

Laruns, hier soir...

 

Si vous trouvez qu'il y a trop d'eau, j'ai de quoi vous calmer. Il s'agit d'un roman du CDI, anticipant légèrement le manque d'eau sur la planète. Ça se passe en 2065. C'est assez effrayant (d'autant plus que 2065, ce n'est pas si loin, dans 44 ans, tous les élèves seront encore vivants et peut-être aussi tous les adultes).

***

Au mois de novembre, les élèves de 4ème B ont participé à un travail théâtral au CDI. Normalement, une vidéo devrait être disponible (sur ce site) assez rapidement. En attendant, je vous propose les très belles et mystérieuses photos prises par Mme Gobert. Avant d'en savoir plus, profitez des clichés, tout simplement...

              

 

 

 

Jeudi 9 décembre 2021

Aujourd'hui, dans la salle à côté du CDI (l'Étude donc), les nouveaux élèves de 3ème B (encadrés par Mme Otxoa) ont chanté une chanson d'Adji One Centhiago intitulée Nikako. Avec peu de répétitions (mais l'aide inestimable de Mme Dacharry, professeur de Musique), ils se sont lancés dans une interprétation devant un public peu fourni (mais de qualité) : Mr Ourthiague et Mr Gutierrez (aujourd'hui est un jour où je parle de moi à la troisième personne).

Ces nouveaux élèves de 3ème B sont tous originaires du Mali dont le principal (et intense) travail est de maîtriser le français et de s'ouvrir à la culture française. Ce n'est pourtant pas une raison pour ignorer qui ils sont.

Adji One Centhiago est un rappeur malien, vedette de la jeunesse locale. Idrissa, Tounka et Madigata (les élèves en question) vont le présenter aux autres élèves de la classe et interpréter Nikano dans le cadre du cours de musique. Là ils auront un public plus fourni. Et tout comme Mr Ourthiague, il (le public) découvrira une partie de la culture malienne.

 

 

Moi-même, je pensais ne connaître aucun artiste malien. Ce n'est pourtant pas exact. Les plus vieux parmi vous devraient se souvenir de Salif Keita et du duo Amadou et Mariam. D'ailleurs, je vous invite à cliquer sur l'image ci-dessous pour regarder le clip de Senegal Fast Food, interprété par Manu Chao avec Amadou et Mariam. Outre la qualité de la chanson, à travers les images du clip, vous pourrez voir ce qui semble être la vie quotidienne et festive d'une ville du Mali (probablement sa capitale : Bamako).

 

 

 

Mardi 7 décembre 2021

Je crois que cette fois-ci, nous allons recevoir au CDI systématiquement les programmes du cinéma de Saint Palais. Et c'est une bonne nouvelle. Aller au cinéma est toujours une bonne nouvelle. Même si personne n'en a parlé, hier avant l'annonce des mesures anti-covid du gouvernement (vous avez un très bon résumé dans le journal Sud Ouest d'aujourd'hui), il y avait quand même une crainte de fermeture des lieux culturels. Donc les salles de cinéma restent ouvertes et vous avez la liste des films projetés (du 8 au 21 décembre) à Saint Palais, au CDI.

C'est vous dire si la perspective d'aller au cinéma est réjouissante que j'étais même heureux de voir que Les Tuche 4 est le film le plus souvent programmé pendant les quinze prochains jours. Alors qu'il y a assez peu de chances pour que j'aille au cinéma voir un tel film. Les Tuche 4, ce sont les élèves qui en parlent le mieux (et parfois ce sont même les seuls).

 

 

 

 

Lundi 6 décembre 2021

Tous les enseignants le redoutaient, et c'est arrivé. Pour cause de contaminations qui repartent à la hausse, l'organisation du collège est revenue à ce qu'elle était l'année scolaire précédente : Une salle est attribuée par classe et les déplacements ne seront plus que pour l'EPS et les cours avec salles spécialisées (SVT, Physique, Arts Plastiques, Musique). 

Mais, ce n'est pas cette nouvelle situation qui me désole le plus.

J'ai pris des photos de la mini-expo réalisée par les élèves de 5ème A avec Mme Bèguerie, au CDI, sur les grands explorateurs. Et mes qualités de photographe étant limitées, ce que vous pouvez voir ci-dessous ne rend pas justice au travail des élèves. Ce n'est qu'en venant au CDI que vous pourrez profiter pleinement des travaux des élèves.

    

 

Et si vous voulez en savoir plus, il y a toujours ce livre au CDI que vous pouvez emprunter.

 

***

Je vous en parlais la semaine dernière et vendredi l'émission de France Bleu sur le marché avec le cuisinier du collège a bien eu lieu. En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accèderez à la page du programme et vous pourrez écouter l'émission. Je rappelle le challenge, préparer un repas pour 5/6 personnes avec les produits du marché et avec un budget de 50 €.

 

Sous le masque (au milieu), Laurent Ducamp...

 

 

 

 

Vendredi 3 décembre 2021

Depuis le 1er décembre (avant hier, donc), la sonnerie du Collège a changé. Ce n'est certes pas la première fois., mais cette fois-ci, c'est (bientôt) Noël et à chaque sonnerie, nous pouvons profiter de la voix de Mariah Carey s'époumonant sur All I want for Christmas is you. Car oui, jusqu'à Noël, c'est cette chanson incontournable et immarcescible qui accompagne notre journée au Collège.

 

Cette version est aussi un hommage à la pop des années 60. Je l'avoue, c'est ma préférée...

Vous l'aurez compris, ce choix de sonnerie (dans lequel, je n'ai joué aucun rôle) me rend particulièrement euphorique. Et l'euphorie, chez moi, se manifeste par l'utilisation de mots dont je ne maitrise pas tout à fait le sens. Comme immarcescible, par exemple.

Sur cette vidéo, tout le monde semble heureux de reprendre cette chanson

Il y a quelques années, je proposais sur ce site, à cette même rubrique des chansons de Noël. Et je manifestais souvent (tout le temps) ma préférence pour le tube de Mariah Carey. Je recevais alors moqueries et reproches de la part d'élèves, de parents d'élèves et de collègues (Naia Etcheverry et Chantal Aphateberry par exemple dans des catégories différentes). Quand je vois la joie qui habite les profs et la plupart (pour ne pas dire tous) d(l)es élèves quand retentit la sonnerie, je me dis que cette chanson a un pouvoir roboratif (j'ai utilisé le mot roboratif, je me demande si je ne suis pas trop euphorique).

Et sur la planète, c'est partout pareil.

Cette chanson qui a conquis le monde n'a pas eu beaucoup de succès à sa sortie en 1994. Ce n'est que peu à peu qu'elle s'est imposée... Avec deux dates importantes : sa reprise dans le film Love Actually (2003) et sa version jouée avec des instruments de musique pour enfants (2012) pour une émission à succès des Etats-Unis...

 

Ici, c'est la version originale. On dirait un film de vacances...

Si vous cliquez sur les différentes images, vous pourrez voir différentes versions (mais remerciez-moi, je vous évite la version avec Justin Bieber...).

Clip issu du film Love Actually. Attention, vous verrez beaucoup de gens s'embrasser... Et c'est pile poil l'esprit de Noël

 

 

 

 

Jeudi 2 décembre 2021

La semaine dernière, le CDI a été le lieu d'une rencontre entre les élèves de Mme Lopepe et Amets Arzallus, l'un des grands bertsolaris du moment. Vous savez que j'aime écrire, même si parfois ce n'est pas toujours très sérieux. Mais face à un sujet - le bertsolarisme - que je domine mal (c'est le moins qu'on puisse dire), je laisse - à nouveau - la parole à Mme Lopepe qui s'exprime beaucoup mieux que moi (surtout en basque).

 

4. eta 3. elebiduneko ikasleek Amets Arzallus bertsularia kolegioan ezagutzeko xantza ukan dute, joan den azaraoaren 18an. Harekin solastatu dira idatzi duen Minan liburuaz. Obra hortaz pentsatzen zutena eta Ibrahima etorkinaren istorioak eragin dizkien sentimenduak aipatu eta idazketa lanaz galderak egin dizkiote. Bukaeran Ametsek, ikasleen laguntzarekin, bertsu ederra osatu eta kantatu du. Milesker Amets!

Ikasle, erakasle eta bertsulariaren elgarrizketak entzungai dira Irulegiko irratiaren webgunean. Hemen klika.

 

Les élèves de 4e et 3e bilingue ont eu la chance de rencontrer le bertsulari Amets Arzallus au collège, le 18 novembre dernier. Ils ont échangé avec lui à propos du livre Minan. Ils lui ont fait part de leur avis sur le libre, de leurs sentiments face à l'histoire d'Ibrahima, migrant guinéen, et lui ont posé des questions sur son travail. Pour clore cette rencontre, Amets Arzallus a mis les élèves à contribution pour réaliser un bertsu et le leur a chanté.

Vous pouvez écouter l'interview des élèves, du professeur de basque et du bertsulari sur le site web de la radio Irulegiko irratia. Cliquez ici.

***

Demain (si vous en avez l'occasion), allumez votre radio et écoutez France Bleu (de 10 à 13 heures). Vous y entendrez Laurent Ducamp, notre Chef cuisinier. Il participe, en direct du Marché de Saint-Palais à l'émission Marchés France Bleu. Il devra proposer un repas (pour 5/6 personnes) composé de produits locaux et pour un budget ne dépassant pas 50 €.

 

Laurent Ducamp est la vedette du jour. Mais puisqu'il est question des cuisines du collège, j'en profite pour saluer aussi Marisol Caset-Zumarraga, l'autre cuisinière. Ensemble, ils concoctent d'excellents repas...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 30 novembre 2021

Pour reprendre un gimmick qui revenait souvent dans une série à succès, Game Of Thrones, on peut dire que l'hiver arrive (Winter is coming). Quand je parle de la météo, ce n'est jamais bon signe. On a l"impression que je n'ai rien à dire. C'est faux ! Juste qu'hier sont arrivées les nouvelles photocopieuses au collège (dont une au CDI) et qu'il m'a fallu faire quelques ajustements informatiques dans les différentes salles du collège. Bref, comme je n'ai pas beaucoup de temps, j'en viens à parler du temps qu'il fait.

Vous n'êtes peut-être pas au courant (mais je parierais qu'oui), le meilleur remède contre le froid qui s'insinue, les jours qui raccourcissent et la morosité, c'est le chocolat (chaud de préférence) ! Chocolat qui est vraiment un produit qui doit beaucoup au Pays Basque puisque c'est à partir de Bayonne qu'il s'est fait connaître en France, au XVIIème siècle.

Aujourd'hui, la revue Arkéo est arrivé au CDI, et même si les sujets sont sur les momies égyptiennes et la Fronde, vous avez une page sur une recette de chocolat tel qu'on le buvait au XVIIIème siècle...

Cette page a été scannée. Et la nouvelle photocopieuse permet aussi le scan...

J'en profite pour rappeler que les chocolats vendus lors de la vente des élèves seront livrés avant que nous partions en vacances.

Du chocolat... des vacances... Patience ! C'est pour bientôt...

 

 

Lundi 29 novembre 2021

Aujourd'hui, il est impossible de ne pas parler de Joséphine Baker. Demain, elle entre au Panthéon. Si vous voulez tout savoir sur cette femme, venez (j'insiste) au CDI lire le Sud Ouest qui lui consacre sept (7) pages, en plus de sa Une. Même quand l'Aviron Bayonnais a été champion de France, l'événement n'a pas donné lieu à autant de pages. En même temps, la dernière fois, c'était en 1943 et le journal Sud Ouest n'existait pas encore (il sera créé en 1944).

 

Elle est née pauvre aux Etats-Unis, en 1906, mariée à 15 ans, vedette à Paris en 1925, devient française en 1937, Résistante de le première heure en 1940, décorée de la Légion d'Honneur et de la Croix de Guerre, adopte 12 enfants de toutes origines et se bat contre le racisme toute sa vie...

Son parcours n'est pas digne d'un roman, son parcours est digne de plusieurs romans. Je vous laisse regarder les images ci-dessous et imaginer à quel moment de sa vie, elles correspondent. Vous verrez, que Joséphine Baker a inspiré les arts et qu'elle savait aussi taper dans un ballon de rugby.

       

 

 

 

Vendredi 26 novembre 2021

Souvent quand je veux parler d'un événement, je prends prétexte de son traitement dans la presse. En prétendant que mon but est d'inciter tout le monde (et particulièrement les élèves) à lire le journal. En même temps, c'est souvent le cas. Sauf qu'aujourd'hui, j'ai envie de parler du premier anniversaire de la disparition de Maradona et je n'ai pas trouvé le moindre mot sur le Sud Ouest. Qu'à cela ne tienne ! J'ai d'autres options. Ce matin, des élèves travaillaient l'espagnol au CDI, avec une prononciation tout à fait acceptable. Mais la langue espagnole est parlée différemment selon la région. A l'intérieur de l'Espagne, mais aussi sur le continent américain où les nuances sont appréciables entre le Chili et le Mexique par exemple. Si vous voulez tester votre compréhension, vous pouvez écouter (et regarder) la vidéo ci-dessous. C'est le commentaire de Victor Hugo Peña lors du second but de Maradona en quart de finale de la Coupe du Monde 1986 contre l'Angleterre. Ça va à toute vitesse, mais c'est sous-titré. Vous devriez vous en sortir.

Cliquez sur la Coupe du Monde...

Je sais que je propose cette vidéo cycliquement, mais pour ceux qui aiment le football, c'est un régal. Maradona a été, de mon point de vue, le meilleur joueur de l'Histoire, il a vengé l'Argentine après une guerre perdue contre l'Angleterre, il a symbolisé la victoire des pauvres (il a grandi dans un bidonville), on lui a cassé une jambe (contre l'Athletic Bilbao), il s'est drogué, il a gagné une Coupe du Monde, il a été suspendu, il a eu de mauvaises fréquentations, etc. Mais comme disait l'auteur argentin Roberto Fontanarosa, s'adressant au footballeur :No importa qué hiciste con tu vida, sino lo que hiciste con la mia (Ce qui m'importe, ce n'est pas ce que tu as fait de ta vie, mais ce que tu as fait de la mienne, traduction approximative mais je n'ai pas trouvé mieux).

***

Et puis, impossible de ne pas parler des Beatles (qui sont à la musique ce que Maradona est au football) dont un documentaire - intitulé Get Back - sort ces jours-ci et qui occupe une demi-page dans le journal Sud Ouest. Venez au CDI la lire. En attendant, vous pouvez cliquez sur l'image ci-dessous pour entendre la chanson...

Les Beatles à leur début étaient des collégiens...

 

 

 

Jeudi 25 novembre 2021

J'ai affiché au CDI il y a quelques jours des photos du Championnat de France de mus où apparaissaient de très anciens et brillants élèves (Manon Irigoin et Vincent Mongaston). Et aujourd'hui, j'ai appris que Tyfenn Oxoby et Ibaia Etchart (partis en Seconde en 2017) ont arrivées troisième du Championnat de France (une autre édition). Parmi ces élèves, certains ont appris au collège, lors de tournois épiques et disputés au CDI. Ces tournois étaient quand même de chouettes moments. Depuis deux ans, nous en sommes privés...Fasse le destin que ces moments reviennent au collège.

 

Dès que je peux, je remontre cette oeuvre de Mr Graciet : Mouches au mus.

***

Avec le Covid, d'autres choses ont disparu : Le Loto du collège (annulé en novembre et peut-être reporté), le Cross du collège et son ambiance festive. Il faut se dire que les mauvais jours finiront. Et qu'il y a des raisons d'espérer... Prenez la rubrique Sport Scolaire de ce site. J'y ai mis les résultats du Cross du District il y a quelques jours. Et depuis 2019, je n'avais pas alimenter cette rubrique. Depuis 2019, il n'y a plus eu de compétitions (ni de résultats à afficher).

Cliquez sur la rubrique Sport Scolaire (ou ici) et vous verrez les résultats de nos brillants élèves, avec une mention spéciale pour Sasha Valtierra de 5ème A (arrivée troisième).

Et puisqu'on en est au sport, hier les élèves, dans le cadre de l'UNSS, ont eu une activité Laser Run (j'espère ne pas me tromper dans le nom), qui est une sorte de biathlon (vous connaissez cette discipline, elle mélange ski de fond et tir à la carabine), avec un mélange de tir au pistolet et course d'orientation. Les élèves ont été ravis (on les comprend) et leurs enseignants (Mr Brisé et Mr Ythier, dois-je le rappeler ?) aussi.

Rassurez-vous ! Aucun danger dans l'utilisation de l'arme.

 

 

Lundi 22 novembre 2021

Dans cette rubrique, j'ai quelques principes : neutralité sur la religion et la politique (parce que c'est la loi), aucun commentaire sur les profs d'EPS et/ou les souletins (par pur souci de mon intégrité physique), rien sur la rivalité Aviron Bayonnais/Biarritz Olympique, etc. Et je ne parle jamais des chefs d'établissement de peur de froisser la susceptibilité de mon supérieur hiérarchique ou de me laisser emporter par des flatteries qui me feraient passer pour le fayot de la classe auprès de mes collègues (qui parfois sont aussi souletins ou profs d'EPS, voire même les deux à la fois). Voici mes principes, mais je peux en changer (la citation exacte de Groucho Marx est : Voici mes principes. Mais si vous ne les aimez pas, je peux en changer). La preuve, aujourd'hui, je vais vous parler du blues des chefs d'établissement. C'est à la Une du Sud Ouest d'aujourd'hui qui montre une profession en pleine morosité. Covid, pressions, Jean-Michel Blanquer... Les causes sont multiples... Je ne ferais aucun commentaire (voir plus haut). Venez lire le journal au CDI.

 

***

Mais comme il s'agit d'être plus positif, célébrons aujourd'hui le retour au CDI des programmes de cinéma (un des lieux culturels de Saint Palais). Après le Covid, l'habitude s'était un peu perdue, et après quelques loupés, les élèves peuvent enfin venir au CDI le consulter (voire l'emprunter). Vous aurez ainsi la programmation des deux prochaines semaines (du 24 novembre au 7 décembre). Et il y en a pour tous les goûts (sauf celui de Lola, la nouvelle surveillante, qui attend avec impatience la sortie de House of Gucci, et qui n'est pas (encore) programmée).

Je distinguerai deux films : Aline (parce qu'une enseignante de ce collège est déjà allée le voir deux fois et je crains qu'elle ne finisse par se prendre pour Céline Dion ou Aline Dieu en chantant à tue-tête dans les couloirs I'm alive) et Encanto (parce que c'est un dessin animé réalisé par les mêmes qui firent Zootopie). Cliquez sur chaque affiche pour voir la bande annonce correspondante.

  

 

 

 

Vendredi 19 novembre 2021

Dans le dernier numéro de Géo Ado, celui de décembre et arrivé au CDI ce matin, vous trouverez un dossier fourni sur les 1001 métiers du jeu vidéo. Pour tous ceux qui rêvent de travailler dans ce secteur, les possibilités sont nombreuses et très diverses.

 

 

Evidemment, je vais vous parler d'autre chose. Non que les jeux vidéo ne m'intéressent pas (même si j'ai un peu perdu le fil des nouveautés depuis la sortie de Pacman), mais le 11 décembre prochain, c'est l'élection de Miss France. Dans ce même numéro de Géo Ado , il y a une double-page intitulée Pourquoi y a-t-il un concours Miss France ? écrite sur un ton un peu hostile envers ce concours.

J'ai appris que pour être Miss France il faut mesurer plus de 1,70 m, avoir moins de  25 ans, ne pas être mariée, ne pas avoir d'enfant, ne pas avoir de tatouage, ni de piercing et ne pas avoir subi d'opération de chirurgie esthétique. Autant vous dire que je ne serai jamais Miss France (alors que je mesure plus d'1,70 m). Ensuite, ce concours serait une tradition macho et pas très valorisante pour l'image de la femme, réduite à une simple image un peu lisse. Cela conforterait aussi l'idée qu'on ne peut être séduisante que si on est grande, belle et mince. Et là je suis obligé d'exprimer mon désaccord.

Si on s'en tient aux classements élaborés régulièrement par les plus grands magazines du bon goût et à une enquête réalisée auprès des hommes les plus distingués de la Salle des Profs, il apparait que parmi les femmes les plus belles du monde se trouvent Scarlett Johansson et Nathalie Portman qui n'atteignent pas 1,60 m.

     

Dire qu'elles n'ont jamais eu la taille suffisante pour être Miss ! Comme elles ont dû souffrir !

Cela étant, on peut penser ce qu'on veut du concours Miss France, mais je ne laisserai pas s'installer l'idée que les concurrentes à ces compétitions de beauté sont des filles creuses et superficielles.Dans le même numéro de Géo Ado, vous avez une interview de Gal Gadot (la dernière interprète de Wonder Woman), actrice de talent, ambassadrice de l'ONU pour l'émancipation des femmes, militante contre le cyber-harcèlement (elle aurait eu sa place hier au collège) et qui a été aussi Miss Israël. Ouf !

 Jolie, certes. Mais pas que...

 

 

Jeudi 18 novembre 2021

Aujourd'hui, 18 novembre, c'est La Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école. Ce matin entre 9h30 et 10h30, toutes les classes ont pu voir des vidéos dénonçant le harcèlement. Et des débats ont eu lieu dans chaque salle.

Une nouvelle rubrique est apparue sur la colonne de gauche. Elle s'appelle pHARe et vous y trouvez des vidéos destinées aux parents (mais que tout le monde doit voir). Je reproduis ce qui s'y trouve.


Comment sensibiliser mon enfant ?

Comment savoir si mon enfant est confronté au harcèlement ?

Comment en parler avec mon enfant ?

Comment aider mon enfant ?

 

Comment agir contre le cyber-harcèlement ?

 

Et puisque je suis lancé à vous montrer des vidéos, ci-dessous, vous avez un lien pour écouter des chansons sur le harcèlement. C'est une sélection proposée par le magazine Okapi (bimensuel au CDI). Juste une précision, l'idée m'a été soufflée par Mme Cledon.

Bilal Hassani : Tom

Soprano : Fragile

Maëlle : L'effet de masse

Keen'v : Petite Émilie

Kyo : Je cours

Inutile de vous dire que je ne connais pas un seul de ces artistes. Madame Boulay (professeur de mathématiques née dans les années 90) a su me donner quelques indications sur les chanteurs...

Pour le site, cliquez ici !

 

 

 

 

Lundi 15 novembre 2021

Vous avez vu la Une du journal Sud Ouest d'aujourd'hui ?

 

J'ironise parfois sur le nombre de Une ayant pour sujet le rugby dans ce journal. Aujourd'hui, c'est peut-être justifié. Et pour une fois qu'il n'est question ni de l'Aviron, ni du Biarritz Olympique, mais d'un rugby plus proche, il est bon de le remarquer.

Donc samedi, Saint-Jean de Luz a battu Anglet 25 à 16 et hier, Nafarroa a battu Mauléon 9 à 3. Comptes rendus, photos, ambiance... Vous trouverez tout ça dans le Sud Ouest,au CDI.

Bien sûr, le rugby est très important dans notre région et personne ne peut le contester. C'est oublier, cependant, un peu vite que le rugby se joue partout en France (et dans le monde). Prenons un exemple. Les deux enseignants d'EPS : Mr Brisé et Mr Ythier sont (ont été) des joueurs de rugby de très bon niveau. Où croyez-vous qu'ils aient commencé à jouer au rugby ? Pour l'un dans le club de Créteil (94), pour l'autre à Tremblay-en-France (93). Deux banlieues très urbanisées de Paris où tout le monde parle avec un accent pointu et un peu wesh wesh (j'utilise ici une expression d'élèves que je n'aime pas beaucoup).

Et puisque j'en suis au rugby. Je tiens à re signaler (j'en ai déjà parler) le beau (et bon) roman (avec quelques illustrations) Passe à Beau !, l'histoire d'un parisien (Antonin Beau) de 14 ans qui s'installe dans un village du Sud Ouest, découvre le rugby et l'amitié qui va avec. Il est à emprunter au CDI, il vous attend.

 

Jeudi prochain, il y aura une journée consacrée à la lutte contre le harcèlement. On voudrait penser que dans le monde du rugby, ce genre de phénomène existe moins. Soyons optimiste ! C'est peut-être le cas...

 

 

 

Vendredi 12 novembre 2021

Hier, c'était un jour férié. J'en ai profité pour lire Carnets d'orient de Jacques Ferrandez. Je me suis dit que vous raconter mes occupations pendant mes congés allait vous intéresser (ou pas). Ceux qui n'aiment pas lire doivent déjà se dire : Ouah, le pauvre ! Il a un jour de congé et il la passe à lire... Je vous rassure tout de suite, Carnets d'orient est une bande dessinée (de 360 pages, quand même). Elle retrace sur plusieurs générations et avec différents points de vue, l'occupation française en Algérie (1830-1954). C'est passionnant, beau (les illustrations) et dur (les récits). On sort de la lecture avec l'impression d'avoir appris à mieux connaître cette page de l'histoire de France et d'Algérie.

 

Cette bande dessinée fait partie de la trentaine de BD historiques achetées sur les conseils des professeurs d'Histoire : Mme Mounier et Mr Desmartis. Venez au CDI, il y en a plein d'autres. Je vous tiendrais au courant à l'occasion.

L'Algérie n'est plus française depuis 1962 (bientôt 60 ans), mais ne croyez pas que ce n'est qu'une histoire lointaine. Pour ne donner qu'un seul exemple (parce qu'il est dans l'actualité), la Une du journal Sud Ouest (à lire au CDI) d'aujourd'hui a pour sujet Eric Zemmour. On en parle tellement partout que plusieurs élèves, à l'approche de l'élection présidentielle n'arrivent à identifier que deux candidats potentiels : Emmanuel Macron et lui. Quel rapport avec l'Algérie française ? Eric Zemmour est fils de rapatriés d'Algérie. Et il n'est pas impossible que son histoire familiale algérienne soit une explication aux idées qu'il défend...

 

Sans aucun rapport (ou s'il y a un rapport, je vous laisse la responsabilité de le chercher), et destiné à ceux qui pensent qu'avant c'était toujours mieux, ce matin Mme Milhet (responsable de l'Ulis) est arrivée au collège avec un vieux livre d'arithmétique de 1947. Juste pour le plaisir de comparer le contenu avec ce qui se fait actuellement. Ça parait bien vieillot, mais pensez que la plupart des grands-parents des élèves ont passé le Certificat d'études avec ce genre de livres. Evidemment, les mathématiques sont les mêmes (2+2 donnent toujours le même résultat quelle que soit l'époque), on y décèle pourtant quelques subtiles différences.

 

Il y avait donc une arithmétique pour garçons et une arithmétique pour filles ? Ou les salaires devaient plus intéresser les garçons et les tâches ménagères, les filles ? Soyons (un peu) optimistes. Peut-être les mentalités ont-elles un (tout petit) peu évoluées ?

 

 

 

Mardi 9 novembre 2021

Le saviez-vous ? Thomas Pesquet est revenu sur Terre. Après des mois dans l'espace, il peut enfin marcher sur notre bonne vieille planète. Même si je ne me rends pas vraiment compte de l'intérêt de telles missions, on peut souligner l'extraordinaire aventure humaine. A vrai dire, mon intérêt pour les aventures spatiales est surtout né de la lecture d'une bande dessinée (lisible et empruntable au CDI), Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne. Sur plus de 200 pages (vraiment très drôles), on suit toutes les épreuves endurées par Pesquet de sa sélection jusqu'au voyage spatial. En refermant le livre, nous sommes obligés de constater que cet homme a un bagage scientifique hors norme, mais aussi des qualités physiques exceptionnelles et un équilibre psychologique parfait. Pourquoi tant de qualités pour un seul homme ? diront les rageux. Parce que ! est la seule réponse qui me vient en tête.

 

 

Aujourd'hui, Mme Blanco (professeur de basque) est venue préparer une séquence au CDI sur les couleurs. Et elle a utilisé comme support Harry Potter. Elle sait de quoi elle parle, elle considère que le personnage le plus intéressant de la saga est Severus Rogue. Et comme je suis d'accord avec elle... Et la question se posait de savoir si les élèves de Sixième savaient encore qui était le mage de Poudlard. Si on prend en compte la seule Hava de 6ème A, il n'y aucune crainte à avoir, elle a su nommer spontanément le nom du rat de Ron, Croutard, alors que nous étions en pleine discussion sur ce sujet avec Arina (élève de 3ème A).

Si vous voulez vous tester, vous pouvez toujours vous essayer à un petit quiz. Cliquez sur l'image.

 

Pour ceux qui l'ignorent encore, Harry Potter, avant le cinéma, les jeux et les figurines, c'est surtout - et avant tout - de la littérature. Les sept volumes sont au CDI. Ne passez pas à côté...

 

 

 

Lundi 8 novembre 2021

Ça ne vous aura pas échappé (parce que vous êtes très attentifs à l'actualité), en ce moment a lieu la COP26, la Conférence de Glasgow sur les changements climatiques. Elle a débuté le 1er novembre et elle s'achèvera le 12. Il y est principalement question de lutte contre le réchauffement climatique (qui ne fait plus de doute pour personne) et des mesures à prendre pour atteindre certains objectifs (que le réchauffement n'excède pas une certaine température, par exemple).

 

Dans ce genre de débats, nous sommes beaucoup à penser que ces décisions nous dépassent et que nous ne pouvons pas faire grand chose. Evidemment, rien n'est plus faux !

Une des principales causes du réchauffement est liée à une consommation excessive et peu responsable. Or, comme il se trouve que nous sommes tous des consommateurs, les choix que nous faisons ont une importance.

Dans le dernier numéro de Géo Ado (arrivé au CDI ce matin), le dossier Les marques deviennent-elles écolos ? donne des informations intéressantes. Je vous en donne juste deux (pour le reste, venez au CDI).

Coca Cola, Pepsi et Nestlé sont parmi les marques les plus pollueuses en matière de plastique. Mais si les consommateurs exigent des marques qu'ils fassent des efforts en matière d'environnement, elles sont obligées d'en tenir compte, le risque est trop grand de voir les ventes baisser (56,5% des français ont déjà arrêté d'acheter une marque parce qu'elle ne se souciait pas assez de l'environnement).

Le cas le plus flagrant est celui de Nutella. Pour fabriquer cette pâte à tartiner, il faut de l'huile de palme. En Asie, des forêts entières ont été détruites pour développer les palmiers, et des espèces animales ont été chassées de leurs milieux naturels. Sous la pression des Organisations écolo et des consommateurs, les producteurs de Nutella ont été obligés de s'engager à n'utiliser de l'huile de palme uniquement issue de forêts certifiées développement durable. Aujourd'hui, Nutella est une marque reconnue pour ses efforts en matière d'écologie.

C'est bien la preuve, que nous pouvons tous avoir une influence.

Personnellement, ça me rassure. Il y a, au CDI, et depuis longtemps, un livre de recettes à base de Nutella. De quoi aurais-je eu l'air en présentant un ouvrage vantant une marque si peu responsable en matière d'environnement ?

 

Si vous doutez encore (et peut-être auriez-vous raison), vous pouvez opter pour d'autres produits. Par exemple, dans quelques jours, va commencer au collège, la vente des chocolats au bénéfice de l'AEC. Et parmi les produits, vous avez de la pâte à tartiner (excellente) de la Maison Mendivé (Saint Palais) ou de la Chocolaterie Laia (Saint Etienne de Baigorry).

          

 

 

 

 

Vendredi 22 octobre 2021

Dernier jour de collège en octobre. Dernier billet de cette rubrique avant les vacances. Il y aurait plusieurs sujets à aborder : le Collège est en Une du Journal de Saint Palais (avec la fresque de Taquen), l'intrusion supposée au collège de Saint-Pierre d'Irube est en Une du Sud Ouest, les élèves de quatrième et de troisième sont venus (fortement incités par leurs professeurs de français) au CDI emprunter un roman pour que la lecture accompagne leurs vacances de la Toussaint (et même si beaucoup de livres ont été empruntés, j'ai constaté à nouveau que ma capacité à convaincre est toute relative, personne n'a emprunté l'un de mes livres préférés de cette année : La fleur perdue du chaman de K de Davide Morosinotto. Un effet dissuasif est peut-être sa longueur (524 pages), mais si mon avis a peu de poids, lisez ce qu'on en dit ici.)

Bref, beaucoup de sujets et peu de temps.

Je vous en ai parlé l'autre jour, le moment est à Georges Brassens. Aujourd'hui, c'est la date de son anniversaire, il est né il y a cent ans (le 22 octobre 1921) et vendredi prochain, nous commémorerons sa disparition il y a quarante ans (le 29 octobre 1981). On en parle à la télé, on en reparlera.

Aussi, nous allons clore ce mois avec Brassens. J'ai fait un sondage (approximatif) auprès de mes collègues (professeurs de français, d'espagnol, d'Arts Plastiques, de Basque... la secrétaire d'intendance, etc.). Il ressort que certains titres plaisent plus que d'autres.

Auprès de mon arbre est la préférée de deux enseignants et vous pouvez l'écouter ici. Parfois, Georges Brassens emploie des expressions un peu obscures. Ici, il est question d'une femme qui laissait trop de pierres dans les lentilles, si vous ne comprenez pas le sens de cette phrase, demandez à toute personne de plus de 50/60 ans.

Brassens a beaucoup été repris. Les autres chansons proposées ici sont interprétées par d'autres que lui.

Gare au gorille par Coluche, ici.

Je me suis fait tout petit (Txiki Txikia) par Anje Duhalde, ici.

La mauvaise réputation par Sinsemilia, ici.

La princesse et le croque-notes par Contrebrassens, ici.

Brassens qui est connu et reconnu a longtemps été interdit (ou au moins évité) dans le cadre scolaire. Il a été, à l'occasion, provocateur, grossier, grivois... et a pu aborder des thèmes qui pouvaient fâcher ou choquer. Dans la liste de chansons ci-dessus, il y est question de viol, de peine de mort, de pensées anarchistes, de zoophilie et d'une fille de 13 ans tombant amoureuse d'un homme de 30... Personne ne risque rien à écouter ces chansons. Je préviens tout de même, pour que vous ne soyez pas bêtement surpris. 

Enfin, dans les reprises, je ne saurais oublier Philippe Léotard interprétant Saturne. Une version que m'a soufflée une ancienne collègue... Il y est question de la vieillesse et du temps qui passe. Une chanson tout à fait adaptée à la période de la Toussaint...

 

Il est morne, il est taciturne

 Bonnes vacances à tous !

 

 

Jeudi 21 octobre 2021

Petite séance de rattrapage aujourd'hui. Samedi les élèves de Mme Lopepe ont participé à une lecture publique. Je pourrais vous en parler mais Mme Lopepe le fait tellement bien et dans les deux langues que je préfère lui laisser la parole.

Kolegioko 13 gazte Minan liburuaren irakurketa publikoan

Urriaren 16an, larunbat goizean, Amikuzeko kolegioko 13 ikasleek Zabalik elkarteak antolatu irakurketa publikoan parte hartu dute Donapaleuko Saint-Louis gelan. Amets Arzallus eta Ibrahima Baldek idatzi duten Minan liburuaren zati batzu publikoaren aintzinean irakurri dituzte, beste ehun bat amikuztar gazterekin batean.

Obra eder horrek Ibrahima ginear etorkinaren bizia eta bidaia dorpea Europaraino kondatzen du. Testuak klasean landu ditugu eta irakurketa ozena egiten trebatu gira. Azaroan Amets Arzallus kolegioan errezebitzeko xantza ukanen dugu.

Biba ikasleer ariketa horretan parte hartutik ! Eta milesker Zabalik elkarteari eskaini dizkigun liburuentzat !

13 élèves du collège ont participé à la lecture publique de Minan

Le samedi 16 octobre, 13 élèves du collège ont participé à la lecture publique organisée par l’association Zabalik, à la salle Saint-Louis de Saint Palais. Ils ont lu devant le public, avec une centaine d’autres jeunes amikuztar, des extraits du livre Minan écrit par Amets Arzallus et Ibrahima Balde.

Cette belle œuvre littéraire est le récit du périple vers l’Europe d’Ibrahima, jeune migrant guinéen. Nous avons travaillé sur les textes en classe et nous nous sommes entraînés à lire de manière expressive. En novembre, nous aurons la chance d’accueillir Amets Arzallus au collège.

Bravo aux élèves qui se sont prêtés à cet exercice inhabituel ! Et un grand merci à l’association Zabalik pour les livres offerts aux élèves !


***


Il y a deux semaines (j'en ai déjà parler ici), des élèves sont partis avec l'UNSS s'initier au surf. Un diaporama (enrichi) permet de voir quelques phases de cette activité. Cliquez ci-dessous pour le voir. Toutes les photos sont de Mr Ythier. Cet homme sait tout faire...

 

 ***

 

 

 

Lundi 18 octobre 2021

Vous ai-je déjà parlé de Taquen ? Cet artiste qui a donné une autre ambiance à la Salle de Restauration (que d'aucuns pourraient appeler de manière abusive cantine)... Il me semble qu'oui.

Au CDI, vous pouvez voir une mini expo où vous en saurez plus sur les oiseaux qui se trouvent sur les murs et sur l'artiste lui-même. J'ai bien conscience que les photos ne rendent pas justice au travail effectué par les élèves, mais vous n'avez qu'à passer au CDI pour apprécier pleinement ce qui est exposé...

   

***

Aujourd'hui, lundi, les élèves de 4ème B ne sont pas venus au CDI (comme tous les lundis) continuer leur travail avec l'acteur Nicolas Marsan sur le projet De bouche à oreille. Mais regardez dans quel état les élèves ont fini la semaine dernière.

 

***

Ce week-end, c'était la Foire au Jambon à Bayonne. Agents, enseignants et élèves m'en ont parlé. Je crois qu'après tant de mois de restrictions et de confinements, l'envie de se retrouver dans les rues, avec peu de précautions a été la plus forte. Comme je ramène tout à moi, je rappelle que nous avons ici (au CDI) un livre de recettes simples et faciles La planète dans l'assiette avec 49 recettes du monde entier. En Espagne, on trouve des recettes de tapas. Profitez en vite, la saison des figues se termine bientôt.

 

***

Pendant les vacances qui arrivent, le 29 octobre prochain, nous allons commémorer le quarantième anniversaire de la mort de Georges Brassens (immense auteur-compositeur-interprète). Et comme aujourd'hui, Catherine Ringer (chanteuse des Rita Mitsouko, mais pas que) a 65 ans, je vous propose sa version d'une chanson de Brassens, un peu coquine, un peu irrévérencieuse (les gendarmes qui sont par nature si ballots) : Brave Margot. Il y a quelques années, je n'aurais jamais osé vous montrer une version d'une chanson de Brassens. Mme Cazalis, professeur de français, à l'époque, n'acceptait pas qu'on puisse égratigner l'image qu'elle se faisait de ce grand artiste... 

 Click Cliquez and et collect écoutez

 

 

Vendredi 15 octobre 2021

 

 

Aujourd'hui, hommage national à Samuel Paty, professeur d'Histoire assassiné il y a un an. Beaucoup d'émissions, d'articles et de débats dans tous les médias. Il sera bien temps de tout lire et de tout regarder. Aujourd'hui, je vous mets en lien, une vidéo courte et nécessaire (cliquez ici) sur la laïcité, la caricature et le blasphème. Histoire d'avoir les idées claires...

Prenons aussi le temps pour un moment de recueillement...

 

 

 

Jeudi 14 octobre 2021

Les délégués ont été élus la semaine dernière. En voici la liste. On peut retrouver ce tableau à la rubrique Vie Scolaire. Et dans cette rubrique, vous retrouverez aussi les éco-délégués.

 

Délégué-e-s de classe

 

Délégué-e-s

Suppléant-e-s

 

6 A

HARISMENDY Chloé

STUCKER Warren

HUYNH-TOT CHAUMET Louane

TURTOS-TREUTENAERE Ugo

 

6 B

LEPRINCE Clémence

OYHAMBURU Xalbat

SARASOLA Elena

LABORDE Imanol

 

6 C

LAPEYRE Jade

RACINE Thibaud

TARTAS-CABANE Naia

SALLABERRY Kilian

 

5 A

RAZIMBAUD Thomas

MAINTENU Xemark

ROY-TOUQUETTE Titouan

MAINTENU Maxime

 

5B

BIZOS Lalie

MAZ Kepa

BERRIA Ophélie

MONTOLIEU-CASTEL Pako

 

5C

IRIBARNE-KHROF Iness

PALLAS Corentin

ROUSSEAU Margot

SALLATO Bastien

 

4 A

LARCEBAL Naia

BORDENAVE Julen

JOCOU Naia

CELLAN Mattin

 

4 B

ETCHEPAREBORDE Maia

IRIGOIN Léo

LAFITTE Célia

BAÏLE Dorian

 

4 C

COLLIGNON Louis

LAPEYRE Charlotte

PHINA-ZIEBIN Calvin

TARICCO Lisa

 

3 A

BERRIA Iban

GALANT Andoni

GARAY Yanis

BORIE Xavier

 

3 B

OYHAMBURU Oihane

MONTOLIEU CASTEL Mattin

VAN HOORNE Lila

MERLE Ethan

 

3 C

PETRISSANS Maika

SEYCHAL Ketti

LAMARQUE Milena

LE MEIGNAN-NICOLAS Lyamm

Et comme les élèves sont représentés au Conseil d'Administration, voici les titulaires et les suppléants : Maika Petrissans et Iban Berria.

      

***

En dehors des murs du collège, la vie continue. Et parfois, elle n'est pas très réjouissante. Jetez un oeil sur les Unes du journal Sud Ouest. Hier, il était question des migrants percutés par un train à Ciboure, aujourd'hui, il est question des deux millions de français souffrant du Covid long. Mais on peut aussi trouver de quoi être optimiste. Un article dans le journal de ce jour revient sur le dixième anniversaire de la Conférence de Paix d'Aiete. Dix ans que l'ETA a cessé d'exister. Dix ans sans assassinat au Pays Basque. Pour plus de renseignements, comme d'habitude, venez au CDI.

 

 

 

 

 

Mardi 12 octobre 2021

 

 

Les limitations de ce site ne sont pas uniquement dues aux limitations du rédacteur de ces lignes (le documentaliste). Il y a aussi des limitations techniques. Hier a eu lieu le vernissage de la fresque de Taquen (avec l'aide des élèves de 3ème C et le soutien des enseignantes, Mme Ayerdi et Mme Gobert, je ne me lasserai pas de le répéter). Et voilà le résultat. Cette photo, aussi belle soit-elle perd de sa qualité en la publiant ici. Aussi, je vous invite à cliquez sur l'oiseau de votre choix pour accéder au diaporama où la photo restitue mieux l'oeuvre des artistes...

 

 

Lundi 11 octobre 2021

Ce soir, aura lieu le vernissage de la fresque de Taquen (aidé par les élèves de 3ème C) au réfectoire, à 17h15. Une fresque remarquable (j'en parle comme si j'étais critique d'art) et une expérience inoubliable pour les élèves et les enseignantes qui ont travaillé avec lui (Mme Ayerdi et Mme Gobert).

 

Le travail sur les fresques a supposé des travaux réalisés au CDI par les élèves. Ici Taquen et à l'arrière-plan, Mme Gobert.

 

Si vous lisez la rubrique Agenda de ce site (sur la colonne de gauche), vous étiez déjà au courant. C'est le meilleur moyen d'être informé. Ainsi vous savez que les élèves de Troisième iront au cinéma vendredi prochain voir Au revoir là-haut. Un film remarquable (j'en parle comme si j'étais critique de cinéma) d'Albert Dupontel qui a reçu 5 Césars en 2018.

 

Aujourd'hui, Jean-Jacques Goldman fête ses 70 ans et on a commémoré hier la mort d'Edith Piaf, survenue le 10 octobre 1963. Comme je n'ai pas non plus vocation à faire de cette rubrique un juke-box, j'ai fait un choix, je vous laisse avec La goualante du pauvre Jean. L'histoire d'un pauvre homme que les femmes n'aimaient pas alors que la seule chose qui compte, c'est l'amour (j'en parle comme si j'étais critique de sentiments mais c'est ce que dit la chanson, je ne permettrais pas d'avoir un jugement aussi catégorique). La vidéo ci-dessous est sous-titrée. Et ce n'est pas inutile. Il y a beaucoup de mots en vieil argot que seuls les vieux parisiens peuvent connaître (dont moi).

 

Esgourdez rien qu'un instant !

 

 

 

Vendredi 8 octobre2021

Cette magnifique photo (prise par Mme Ayerdi) est en première page de ce site. C'est la porte d'entrée d'un diaporama (photos également réalisées par Mme Gobert) montrant différentes étapes de la réalisation de la fresque dans la salle de restauration réalisée par Taquen. Il est, aujourd'hui, toute la journée dans nos murs. Il suffit de cliquer sur l'image selon une méthode bien rodée sur ce site. Evidemment, il y aura d'autres photos du travail artistique et peut-être même quelques clichés lors du vernissage de lundi prochain.

Je ne l'ai toujours pas fait, mais tous ces diaporamas (celui-ci et les précédents) se trouveront aussi à la rubrique Diaporamas et vidéos.

D'autres images sont en préparation, notamment celles concernant la sortie surf de mercredi dernier avec l'UNSS. D'autres renseignements bientôt. Pour l'instant, je vous montre juste une photographie (oeuvre de Mr Ythier).

 

***

Si vous avez le temps et le journal Sud Ouest sous la main (sinon vous devrez attendre lundi au CDI), je vous invite à lire un article sur la ligne de démarcation qui séparait en 1940 la zone occupée par les allemands et la zone libre dans le département. Elle passait tout près du collège. Dans l'article, on y parle beaucoup d'Arberats, mais tout le canton souffrait de cette situation où le moindre déplacement de part et d'autre de la ligne...

 

 

 

Jeudi 7 octobre 2021

Il est des jours où je parle de cinéma, de projets pédagogiques, de morts célèbres, de sorties éducatives, de rock & roll, d'actualité, etc. Aujourd'hui, je vais vous parler de la vraie vie des enseignants (le sujet qui fascine le plus les élèves). Je vous rassure (peut-être même, je vous déçois), il ne sera pas question de la vie privée. Et c'est dommage, j'ai quelques dossiers, ça nous aurait fait rire un peu, mais les professeurs peuvent être susceptibles et j'ai un courage physique tout relatif.

J'ai si peu de courage physique que je vais vous parler de professeurs qui ne sont plus au collège (ils ont enseigné ici, mais sont partis faire cours ailleurs). Et s'ils sont le sujet de mon billet de ce jour, c'est qu'ils sont dans l'actualité culturelle et publique. Autrement dit, ils se donnent en spectacle. Mais qui sont-ils ? Patience ! J'y arrive.

Dimanche 10 octobre, à Anglet, le choeur Ascèse présentera sur scène Voyage en chansons. Beaucoup de musique classique (Debussy, Poulenc), mais aussi de musiques du monde (Suède, Syrie, Venezuela, Brésil, etc). Dans le choeur Ascèse (de très haute tenue), vous retrouvez Anaïs Darguy, celle qui fut professeur de Musique au Collège il y a deux ans. Elle est alto.

 

En cliquant, vous verrez et entendrez le concert. Mon passage préféré est à 26'43. Et pas seulement parce que le morceau concerné a été écrit par Pedro Gutierrez

Samedi 16 octobre, à Ispoure, le groupe Diabolo Kiwi propose un concert. Ce sera le moyen de promouvoir son nouveau disque Uhin galduak. Le groupe commence à se faire un nom. Son bassiste est Amaiur Eppherre, qui a exercé au collège en Basque. Il faudrait plusieurs pages pour faire le tour de ses activités artistiques. Ce sera pour un autre jour.

En cliquant, vous pourrez voir le clip d'une ancienne chanson, qui fut le morceau officiel d'Herri Urrats.

L'incroyable créativité des professeurs ne s'arrête pas là. La prochaine fois, je vous informerai de la progression d'une enseignante sur le chemin de l'émission N'oubliez pas les paroles...

 

 

 

Mardi 5 octobre2021

Hier, je suis passé un peu vite sur la Fête de la Science (dont nous célébrons le trentième anniversaire). J'y reviens un peu plus. Mais c'est juste pour en dire du bien, en dépit des apparences.

Si on n'est pas spécialiste, on peut parfois trouver pour le moins curieuses certaines recherches scientifiques. Dans le dernier numéro d'Okapi (au CDI), on trouve quelques expériences actuelles, très sérieuses et (apparemment) farfelues de la science. Il y a un dossier complet. Vous voulez des exemples : Refroidir la Terre depuis l'espace, c'est possible ? ou Manger souvent des pizzas, c'est bon pour la santé ? Venez au CDI pour lire d'autres exemples et les explications complémentaires.

 

Ceci est la couverture du dernier Okapi. Eh oui ! Il y a des expériences avec un robot et des manchots.

 

Dans le livre présenté hier : Eurêka !, des thèses scientifiques très sérieuses sont résumées. Un exemple ? Les mouches ont-elles des traditions ? présentant la thèse de Deborah Federico : Transmission culturelle chez la drosophile : approches expérimentales et théoriques. Avec un titre pareil, avouez que vous faites moins les malins.

 

Enfin, sur Youtube, vous avez beaucoup de chaînes scientifiques qui font la joie de personnes comme moi qui se réjouissent que des personnes compétentes prennent le temps d'expliquer des concepts scientifiques trop élevés et de les mettre à mon niveau. Ma préférée est Dirty Biology, mais je vous propose aujourd'hui une vidéo de Zeste de Science sur les gouttes laissées par une tartine de beurre dans le thé (ou café). Des chercheurs passeraient-ils du temps à étudier ces gouttes ? Absolument ! Ça dure cinq minutes et vous verrez, c'est passionnant !

Cliquez sur la tartine pour voir la vidéo

 

 

Lundi 4 octobre 2021

Le saviez-vous ? Du 1er au 11 octobre, c'est la Fête de la Science. Je sais, vous allez me dire qu'il y a toujours Une Journée, Une Semaine ou Un mois pour célébrer quelque chose (par exemple, aujourd'hui 4 octobre, c'est la Journée des Animaux et c'est aussi la Journée des Grands-Parents (source journeemondiale.com). Pourquoi associer animaux et grands-parents ? Je vous laisse en tirer les conclusions vous-mêmes). Sauf que la Fête de la Science voit des conférences, animations, expériences proposer partout en France (renseignez-vous en allant sur le site. Cliquez ici).

 

Nous avons reçu au CDI ce livre. De courts sujets scientifiques, parfois très pointus, traités par la Bande Dessinée

***

Vendredi dernier, je me lamentais de l'absence du Journal de Saint Palais (mais il faut dire que j'aime bien me plaindre). Il est arrivé aujourd'hui, il suffisait d'être patient. Sauf que l'info qui m'intéressait était la tenue des éliminatoires du championnat de France de Mus où étaient très bien placées les soeurs Harismendy (Cloé et Maika en 6ème et 3ème). Il semblerait que le week-end ait été fatal aux muslaris du Collège. Maika a reconnu qu'elles ont perdu contre beaucoup plus forts qu'elles (en plus, on n'a rien touché, a-t-elle ajoutée, ce qui est le cri de détresse de toutes les personnes perdant au mus).

 

***

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais hier nous avons appris la disparition de Bernard Tapie (si vous ne l'êtes pas, c'est que vous êtes un moine trappiste, ce qui est assez peu probable). Plus grand monde, parmi les élèves, ne sait qui il a été. Si vous voulez en savoir un peu plus, le journal Sud Ouest (au CDI) lui consacre 4 pages. Il a été vendeur, chanteur, animateur, député, ministre, acteur, Président de l'OM, etc. Il a gagné une fois (en tant que Président) la Coupe d'Europe avec l'OM et (en tant que Directeur) deux fois le Tour de France (avec Bernard Hinault en 1985 et Greg Lemond en 1986). On peut en penser ce qu'on veut mais il a connu une trajectoire ahurissante (avec séjour en prison inclus).

 

 En hommage à Bernard Tapie qui dirigea une équipe cycliste, voici une photo du Paris-Roubaix d'hier (2 pleines pages dans le Sud Ouest d'aujourd'hui). Une course démente ! Pour qu'après on se plaigne que le rugby est un sport salissant !

 

 

 

Vendredi 1er octobre 2021

Le Journal de Saint Palais n'est pas arrivé ce matin. Je sais bien que ce n'est pas tout à fait un drame, il m'arrive même de me montrer critique à son égard, mais en première page, ils parlaient du Championnat de France de Mus, et j'avais envie de prendre ce prétexte pour parler du mus et de son retour probable (et incomplet, car il nous faudra jouer sans signe) dans le collège. Plusieurs élèves me réclamant l'organisation du tournoi de Mus qui a connu de grandes heures au CDI.

La vision du Mus (et des mouches) selon Mr Graciet, ancien professeur d'Arts Plastiques

***

Puisque Mme Mounier a terminé le chapitre sur l'esclavage. Je signale que le CDI possède quelques ouvrages sur le sujet. Une courte bibliographie permet, à ceux qui le veulent, d'approfondir le sujet. Mme Mounier vous en parlera et la bibliographie est disponible au CDI. Comme je ne peux pas parler de tous les livres, je vais juste mettre en lumière un titre : Victor Schoelcher : "Non à l'esclavage". C'est court et cela permet de rendre hommage à celui qui est à l'origine de l'abolition de l'esclavage. C'était en 1848. Il est des hommes plus connus que d'autres dans l'Histoire. Pour de bonnes raisons ? Napoléon rétablit l'esclavage en 1802. Schoelcher l'abolit en 1848. Tirez-en les conclusions que vous voulez.

 

***

Et puis, aujourd'hui, cela fait trois ans que Charles Aznavour est mort. Une poignée d'élèves peuvent citer La Bohême, une de ses plus célèbres chanson, mais ce chanteur était bien plus que ça. Pour étoffer vos connaissances, vous pouvez cliquer sur les deux images ci-dessous.

Sur la première, vous pourrez écouter la version américaine d'une de ses chansons, She, rendue mondialement célèbre (même si elle l'était déjà) grâce au film Coup de foudre à Notting Hill. Si la chanson a été écrite par Aznavour, l'interprétation est d'Elvis Costello.

Sur la deuxième, vous verrez que la voix du vieux monsieur bougon, dans le film Là-haut, est doublée en français par Charles Aznavour. Si vous avez ri et pleuré en regardant ce film (il est impossible de voir Là-haut sans rire et pleurer), c'est un peu aussi grâce à lui.

                                                               

L'amour et le temps qui passe, toute l'oeuvre de Charles Aznavour est résumée dans ces deux thèmes. En même temps, de quoi peut-on parler à l'exception de l'amour et du temps qui passe ?

 

 

 

Jeudi 30 septembre 2021

Il y a une semaine, j'avais publié deux photos de la randonnée UNSS du mercredi 22. Monsieur Ythier m'a confié d'autres clichés. On en a fait un diaporama. Il vous suffira de cliquer sur la photo ci-dessous pour le voir. Vous verrez que certaines images sont accompagnées d'un texte. Les commentaires sont de Monsieur Ythier. Ils sont remarquables. Lui aussi parle de lui à la troisième personne...

 

Sur cette photo, il n'y a que des collégiennes. Sauf une. Saurez-vous l'identifier ?

***

J'en ai déjà parler ici. Taquen, artiste espagnol de renommée mondiale va s'occuper de la fresque de la salle de restauration. Je dis bien LA fresque parce que mardi je me suis trompé en écrivant qu'il y en aurait plusieurs. Il n'y en aura qu'une. Et c'est déjà incroyable ! Je remercie Mme Gobert pour sa relecture attentive.

Evidemment, cette création prend du temps et il y aura plusieurs phases dans l'élaboration. J'espère pouvoir vous montrer ici photos et vidéos à chaque étape. Pour l'instant, contentez-vous des six photographies prises par Mme Ayerdi. En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pouvez voir les premières images. Je rappelle qu'à la rubrique Diaporamas et vidéos (sur la colonne de gauche) vous retrouverez tous les diaporamas et vidéos (j'espère que vous appréciez la rigueur intellectuelle de l'intitulé des rubriques).

 

Sur cette photo, il n'y a pas que des élèves de Troisième. Même si on pourrait s'y tromper...

 

 

 

Mardi 28 septembre 2021

Taquen est dans nos murs. Cet artiste de rue, avec les élèves de 3ème C, va réaliser les nouvelles fresques du réfectoire. Et c'est tout de même un luxe incroyable pour notre collège qu'un artiste de cette envergure intervienne. Taquen, artiste connu et reconnu mondialement a un site. Si vous voulez voir ces oeuvres et réalisations, cliquez sur l'image ci-dessous. De toute façon, bientôt, il y aura une fresque de Taquen dans ce collège. Et si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à demander à Mme Gobert et/ou à Mme Ayerdi.

Autoportrait de l'artiste par temps de confinement

***

La semaine dernière, il y a eu beaucoup d'activités dans ce collège. Et cette semaine, il y en a autant. Ça ne s'arrête jamais. De temps en temps, il est bon de juste rappeler ce qui s'est fait...

Ci-dessous, vous avez des photos des sorties SVT. A gauche, vous avez une photo des élèves de Cinquième partis faire des analyses d'eau dans la Bidouze. A droite, les élèves de Sixième, ont fait une sortie Nettoyage des berges. Je sais, je suis un peu rapide dans les explications. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à solliciter Mme Garcia, à l'origine de toutes ces initiatives.

   

 

 

Lundi 27 septembre 2021

Vendredi dernier, la flashmob du collège est sortie des murs pour se produire place du Foirail, à Saint-Palais. Emmenés par le danseur Andy Scott, qui fut de l'aventure de l'année dernière, les élèves de Troisième ont su adapter leur chorégraphie au lieu. Et c'était vraiment très bien.

Beaucoup de public en ce vendredi soir. Certains, en sachant ce qu'ils allaient voir, d'autres aux terrasses des cafés ou simples promeneurs ont été surpris puis conquis. La troupe de danseurs a été enrichie par la présence d'une poignée d'enseignante au talent affirmée : Mme Beguerie, Mme Cledon, Mme Etchegaray et Mme Giraudel. Les autres enseignants ont préféré rester en dehors pour mieux profiter du spectacle.

Remercions Mme Mounier d'avoir immortalisé ce moment. C'est elle qui a filmé la vidéo ci-dessous.

Cliquez !

***

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Gwyneth Paltrow. Une actrice un peu oubliée aujourd'hui qui a été la fiancée officielle de Brad Pitt, désignée (par le magazine People) comme la plus belle femme du monde et qui a joué dans quelques films marquants : le léger, drôle et profond Shakespeare in Love et l'épouvantable Seven. Une actrice dont le charme résidait aussi dans ce prénom étrange. : Gwyneth. Si jamais l'interdiction des prénoms étrangers venaient à être prononcée, elle devrait s'appeler Ginette en France. Ginette Paltrow ! Il me semble que sa carrière aurait pris une autre tournure...

Pas étonnant que Brad Pitt ET Shakespeare en tombe amoureux...

 

 

 

Vendredi 24 septembre 2021

Ce week-end, tout Saint-Palais est bousculé par l'ouverture de la saison culturelle : Abian. J'en ai déjà parlé dans cette même rubrique, vendredi dernier (il y avait même un lien pour avoir toutes les information).

Comme le collège est impliqué dans cette ouverture, tout à l'heure, les élèves de Troisième (principalement) recréeront la flashmob de l'an passé. Andy Scott, le danseur et animateur de cette flashmob sera même de retour. Si vous voulez la revoir, reportez-vous, dans cette même rubrique, au vendredi 10 septembre.

Et comme Abian, ce sont de nombreux spectacles, les élèves de Quatrième sont allés voir, ce matin, On est là tout va bien. Une fable arctique (mêlant théâtre, danse, musique et cirque) où sont même intervenus deux élèves du Collège : Peio Othart et Léo Irigoin. Ci-dessous, une photo du spectacle. En cliquant, vous aurez plus de détails (et plus de photos) de la représentation.

***

Normalement, j'écris toutes mes rubriques (il ne manquerait plus que je les fasse écrire par quelqu'un d'autre). Mais aujourd'hui, je vais vous donner à lire un article du Journal de Saint-Palais. Le sujet en est : les usages du numérique par les adolescents et les enfants. Avec une réflexion toute particulière sur le portable. Ce sera le mercredi 29 septembre prochain...

 

 

 

Jeudi 23 septembre 2021

Aujourd'hui, je n'ai guère le temps de nourrir cette chronique. Entre les codes Pronote et Osé qui ne fonctionnent pas toujours et les évaluations des élèves de Sixième... je me demande si j'ai fait autre chose aujourd'hui que donner des codes. Oui, parce que même pour les évaluations, il fallait rentrer des codes qui, pour le coup étaient tchécoslovaques (si vous êtes tchécoslovaque - ce qui m'étonnerait, ce pays n'existant plus -, cette expression ne sert qu'à dire qu'ils (les codes) étaient très compliqués).

Si j'avais eu plus de temps, je vous aurais enjoins de venir consulter Sud Ouest au CDI. Vous auriez pu y lire tous les concerts prévus prochainement à Bayonne et à Biarritz. Beaucoup avaient été annulés depuis deux ans pour cause de Covid. Réjouissons-nous (ou pas) de la venue de Florent Pagny, de Patrick Bruel, de Christophe Maé, etc. Si j'avais eu le temps, je vous aurais dit tout le bien (ou pas) que je pense de ces artistes...

Sinon, en avant première, je vous dévoile les images d'une randonnée effectuée par les élèves de Cinquième, hier. Les photos sont de Mr Ythier. Nous y reviendrions. Les commentaires sous les photos n'engagent que le documentaliste.

Mr Brisé, perdu dans la campagne a su capter l'intérêt de son public

Des élèves (reconnaissant leurs limites) s'étant égarées (très provisoirement) sont recueillies par Madame le Maire de Chéraute, Christelle Mange, ancienne surveillante du collège...

 

 

 

 

Lundi 20 septembre 2021

Cette image correspond à la première séance de théâtre au CDI. Elle est aussi la plus sage. On y voit les élèves de 4ème B, Mme Cledon et Mme Christy. Il y aura d'autres séances... Et nous aurons tout le temps d'en parler....

Le collège est un peu en ébullition. La semaine du développement durable (avec sorties et un escape game en ce moment même) et l'ouverture de la saison culturelle Abian (dont j'ai déjà parlé et ) rythment la vie du collège cette semaine. Pour avoir le programme complet, allez à la rubrique Agenda (sur la colonne de gauche) et vous pourrez constater la riche vie de ce collège.

***

Il y a quelques jours, le magazine Rolling Stones (que nous n'avons pas au CDI) a publié sa liste des 500 plus belles chansons de tous les temps. C'est une manie américaine de faire des classements pour tout et pour rien : films, disques, dictateurs sanguinaires, etc. Et comme je le disais pour Okapi (voir billet de jeudi dernier), tous ces classements ne servent surtout qu'à ne pas être d'accord. La preuve ? Dans cette liste, les Spice Girls n'apparaissent pas alors que Queen est dix-septième (avec Bohemian Rhapsody). Heureusement, juste avant eux, à la seizième place, on trouve Beyoncé et son Crazy in Love. Vous n'avez jamais vu le clip ? Cliquez ici.

 

 

 

Vendredi 17 septembre 2021

On peut écrire, sans vexer personne, que Mr Brisé est un enseignant très populaire auprès des élèves. Professeur d'EPS, entraineur de rugby, pompier volontaire... toutes ses fonctions font de lui une personnalité incontournable de Saint Palais et des environs. Pourtant, malgré ses multiples casquettes, savons-nous réellement quelles sont ses qualités ?

En lisant Le Journal de Saint Palais ce matin, une information a retenu particulièrement mon attention. Cela se passe de commentaires.

 

***

Déjà annoncé un peu partout, la nouvelle saison culturelle de la Communauté Pays Basque est inaugurée la semaine prochaine à Saint Palais. Il y aura des spectacles, des résidences, des rencontres, etc. Et cela aura de fortes répercussions sur la vie du Collège. Mais nous aurons tout le temps d'y revenir. Pour l'instant, en cliquant sur l'affiche, vous aurez accès au site pour en savoir plus.

 

 

 

Jeudi 16 septembre 2021

Je préfère vous le dire tout de suite, aujourd'hui j'ai le moral à zéro. Nous avons reçu au CDI le dernier numéro d'Okapi qui fête son anniversaire. Cinquante ans que ce magazine existe ! Et je me souviens quand il est paru la première fois.

 

Après 50 ans, il était temps qu'un okapi fasse la couverture d'Okapi.

Comme souvent dans ce genre d'événements, la tentation du bilan ou du best of s'impose. Qu'y a-t-il eu de remarquable ces cinquante dernières années ? Okapi fait le point, même si on peut ne pas être d'accord. Par exemple, dans la variété française, Renaud et Jean Jacques Goldman ont-ils été plus importants que Francis Cabrel ? Et dans le rock ? Où sont les Cure ? Et dans la musique noire ? Où est Prince ?

Vous l'aurez compris, Okapi a fait ses choix et cela peut-être une bonne base de discussion sur ce qui est sorti au cinéma, en librairie et chez votre disquaire (du temps où cela existait).

Comme j'aime bien illustrer et finir en chanson, je vous laisse avec un groupe cité par Okapi avec ce qui reste probablement la meilleure chanson de tous les temps de ces cinquante dernières années de la décennie 90's des Spice Girls. Il s'agit de Who Do You Think You Are. Pourquoi cette chanson et pas une autre ? Parce que plusieurs personnes de la salle des profs ont été enfants au moment du succès intergalactique (sur Orion on entend encore souvent leurs chansons) des Spice Girls et aiment se remémorer leurs chansons futiles et nécessaires. Si vous n'aimez pas, pensez que ça aurait pu être pire, j'aurais pu choisir une chanson de Queen !

 

En cliquant sur une Spice girl, vous pourrez écouter Who do you think you are et vous mettre à gigoter en suivant...

 

 

 

Mardi 14 septembre 2021

Le magazine Je Bouquine, que le CDI reçoit tous les mois depuis toujours (ou presque) évolue un peu. S'il reste ce magazine culturel qui fait la joie de ceux qui veulent savoir quoi lire, quoi écouter, quoi regarder et à quoi jouer, avec toujours une nouvelle complète (et de qualité) à découvrir, Je Bouquine évolue. Et ce mois-ci, il propose des pistes pour écrire et devenir (pourquoi pas ?) un écrivain à son tour. Tous les détails au CDI.

Et puis, comme parfois, le magazine revient sur des films, livres ou disques qui ont marqué leur époque. Ce mois-ci, il est question de Moulin Rouge, comédie musicale de 2001 (dans un Paris improbable) du début du XXème siècle et de Back to Black d'Amy Winehouse, un disque d'autant plus émouvant qu'il est signé d'une chanteuse au talent indéniable (et à la coiffure vertigineuse) mais un peu cabossée par la vie.

  

Avant de cliquer sur chaque image, monter le son de votre ordinateur...

Réécouter ces deux chansons, c'est comme si je redevenais un beau jeune homme...

 

 

 

Lundi 13 septembre 2021

La revue Science & Vie Junior que le CDI reçoit (et que les élèves aiment lire) s'amuse parfois à nous faire peur. Dans le numéro du mois d'octobre (et arrivé ce matin), le dossier principal aborde l'archéologie du futur. Une manière de parler de ce qu'il restera de notre civilisation dans les siècles et millénaires qui viennent.

Autant vous dire qu'en lisant ce dossier, on devient tous beaucoup plus humbles. Les grands monuments qui font notre fierté se dégraderont inévitablement et deviendront des ruines. Aucun matériau ne résiste au temps. Même pas le béton (surtout pas le béton). Curieusement, l'élément qui se conserve le mieux, ce sont les dents. Elles résistent au temps et seront là quand tout le reste (et nous-mêmes) aura disparu.

Mais je dois avouer que ce qui m'a attristé, c'est de voir ce que deviendra la Tour Eiffel. Pour beaucoup d'entre vous qui ne connaissez pas (ou peu) Paris, cela n'est pas plus dramatique que la dégradation d'un autre monument. Mais pour ceux qui sont nés à Paris, c'est juste le symbole de leur jeunesse qui est menacé.

Bien sûr, la Tour Eiffel a déjà été détruite dans des films (cliquez ici), dans des jeux vidéo, mais là c'est juste ce qu'il risque d'arriver... Même si c'est dans un futur lointain, une époque où il ne restera plus de nous que nos dents...

 

Depuis 1889 (inauguration de la Tour Eiffel), plus de 300 tonnes de peinture ont été nécessaires pour éviter l'oxydation... Si c'est pour finir comme ça...

 

 

 

Vendredi 10 septembre 2021

Je trouve que le journal Sud Ouest commence bien tôt. La une d'aujourd'hui (à retrouver au CDI) est consacrée à la prochaine élection présidentielle. Avec présentation des candidats déclarés (ex. Jean Lassalle), des candidats probables (ex. Emmanuel Macron) et des candidats éventuels (attention la différence est très subtile). Bref, d'ici au Premier Tour (en avril), vous allez en entendre parler. Autant vous mettre au courant maintenant.

En ce qui concerne les débats, peut-être s'en approcher de trop près est un peu lassant, voire nocif : la laïcité (peut-on fabriquer un crucifix en papier mâché au collège ?), l'immigration (des fils d'italiens sont-ils de meilleurs français que des fils de marocains ?), le développement durable (menace-t-on la liberté si on interdit de brûler des pneus dans son jardin ?), la santé (est-il utile d'avoir des compétences médicales pour dire ce qu'on veut sur le Covid, le vaccin et un complot mondial ?). Peut-être j'exagère un peu. Nous ne sommes pas à l'abri de débats politiques intéressants...

 

***

Ces jours-ci, vous allez entendre parler à nouveau de la Flashmob. Celle de l'an passé qui fit tant de bien à tout le monde (au moment où le Covid nous limitait beaucoup). En guise de rappel, cliquez sur l'image et vous aurez envie de danser. Comme tout le monde...

 

Le montage (virtuose) est l'oeuvre de Mme Bèguerie et de Mme Cledon)

 

 

Jeudi 9 septembre 2021

J'ai pensé, un temps proposer dans cette rubrique, les recettes culinaires qui apparaissent parfois dans la presse. Je pourrais ainsi parler du jambon de truie, par exemple. Mais je crois que ce ne serait pas honnête. Si mon but (mais pas que le mien) est d'inciter à lire la presse et à s'intéresser à l'actualité, il faut se confronter aussi à ce qu'il y a de plus dur. Je vais vous parler aujourd'hui des attentats du 13 novembre 2015.

 

Voici la Une de Sud Ouest d'hier. Vous pouvez venir le lire au CDI.

Le procès s'est ouvert hier et tout le monde se souvient des événements. Enfin, pas tout le monde. Ce matin, au CDI, des élèves de Cinquième (12/13 ans) à qui je posais la question (avez-vous un souvenir du 13 novembre 2015 ?) ont reconnu que non (sauf un élève qui ne voulait probablement pas reconnaître son ignorance et qui a répondu : Vite fait !).

Je vous invite à lire le Sud Ouest. Mais si vous voulez un résumé court de ce qui s'est passé le 13 novembre 2015 (une minute) et très factuel (aucune analyse, que des faits), reportez vous à la vidéo d'EuroNews, en cliquant ici.

Il est des événements qui marquent collectivement (et individuellement) tout le monde. Demandez à n'importe quel adulte de ce collège ce qu'il faisait le 13 novembre 2015 et il saura vous répondre (surtout s'il travaillait déjà au collège ; ce soir là, nous nous amusions tous lors de la soirée du Loto).

Et comme samedi, ce sont les 20 ans des attentats du 11 septembre 2001 (et on va beaucoup en parler), vous pouvez demandez aussi à ces mêmes adultes ce qu'ils faisaient quand ils ont appris que des avions s'étaient écrasés sur les tours jumelles de New-York. A part quelques enseignants qui étaient trop petits pour s'en souvenir et une surveillante qui n'était pas encore née, tout le monde saura vous répondre.

 

Même sans avoir vécu le moment en direct, tout le monde connait cette image...

 

 

 

 

Mardi 7 septembre 2021

Difficile de parler d'autre chose aujourd'hui que de la mort de Jean-Paul Belmondo. Personnellement, je pensais vous parler d'un détergent à l'hibiscus, mais il est possible que ça n'intéresse que moi. Aussi, revenons à Jean-Paul Belmondo.

 

Cette photo fait la Une de Sud Ouest

Les cinq premières pages du journal Sud Ouest (lisible au CDI) sont consacrées à la mort de cet acteur. On peut lire les réactions du monde de la culture, de la politique et du sport. Tout le monde est d'accord pour dire à quel point il était génial, novateur, populaire, etc. Comme je n'y connais rien, je ne vais pas contredire tous ces experts (Emmanuel Macron l'appelle Le Magnifique et Mireille Mathieu dit de lui que c'est la Tour Eiffel du Septième Art).

Vous pensez bien que je n'y connais rien, et que ce n'est pas pour autant que je ne vais pas donner mon avis. La carrière de Jean-Paul Belmondo a été immense, son succès, inégalable, mais si vous ne deviez retenir qu'un seul film, c'est, bien évidemment, A bout de souffle. Ce film de 1960 a transformé pour toujours le cinéma. L'extrait que je vous propose ci-dessous est injustifiable à plusieurs titres. On le voit fumer, conduire sans regarder la route, dire des gros mots et tenir des propos scandaleux sur des filles... Et tout ça en moins d'une minute... Retenez quand même ce que j'écris :  Cet extrait est un des plus importants de l'Histoire du cinéma...

Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville...

Cliquez sur l'affiche pour connaître la suite

 

 

 

Lundi 6 septembre 2021

Cette fois-ci, tous les élèves sont présents au collège. On peut même dire que le collège prend enfin un rythme normal. Même si, pour cause de Covid, chaque classe est cantonnée à une salle (sauf pour les salles spécialisées). Si tout va bien et si tout va mieux, cela devrait évoluer très vite.

Parmi les incontournables de début d'année, il y a la traditionnelle photo. Chaque élève passe au CDI (puisque c'est là que ça se passe) pour être photographié par un professionnel. Et il y aussi une photo de groupe.

 

 Impossible de ne pas penser au Petit Nicolas lorsqu'il s'agit de photos à l'école...

***

En cette rentrée, je voudrais annoncer que le CDI s'est dotée de 25 nouvelles Bandes Dessinées. Elles ont été choisies par les professeurs d'Histoire (Mme Mounier et Mr Desmartis). J'aurais bien le temps de les présenter. Elles seront mises en circulation progressivement. Un effort a été fait sur la Préhistoire, domaine un peu délaissé dans le bac à BD du CDI. Si vous voulez plus de précisions et approfondissements, n'hésitez pas à demander à vos enseignants d'Histoire.

Je remarque simplement qu'aucun n'a voulu enrichir le CDI des Aventures de Rahan, le guerrier des âges farouches. Certes, l'exactitude (pré)historique est très contestable (Rahan vit en même temps que les dinosaures qui ont disparu quelques dizaines de millions d'années avant l'apparition de l'homme). On regrettera son pendentif en canine de phoque (ou presque).

 

Bon peut-être que ce ne sont pas des canines, mais on pourrait s'y tromper...

Heureusement que Rahan n'est plus connu que par moi, ça m'évitera la colère de ses fans (il y en avait beaucoup quand j'étais moi-même au collège, c'est dire s'ils ne sont plus tout frais).

 

 

 

Vendredi 3 septembre 2021

Même si on est au deuxième jour de cette année scolaire, il faut que vous connaissiez les habitudes de cette rubrique (si vous les avez oubliées). Le vendredi, le CDI reçoit Le Journal de Saint-Palais qui fourmille d'infos très locales (on peut y parler d'une recette de talo comme d'un ragondin surpris à traverser la Bidouze à la brasse) mais qui sont les préférées des élèves. Ainsi dans le numéro d'aujourd'hui, vous avez un compte-rendu de la Journée de l'élevage et de l'innovation (toute la première page y est consacrée) ainsi qu'un retour sur le Festival de la Force Basque de Saint-Palais (où Juxue a particulièrement brillé). On peut penser que l'information présentée sur Le Journal de Saint-Palais est très limitée, elle permet au moins des habitudes de lecture qui peuvent s'élargir à d'autres domaines. Je ne me lasserai jamais de le répéter, lire la presse (quelle qu'elle soit) est indispensable à la formation de tout citoyen.

Si les infos sont souvent d'ordre sportif, Le Journal de Saint Palais informe toujours de l'actualité culturelle. Ainsi, aujourd'hui vous trouverez le planning des séances de cinéma jusqu'au 21 septembre.

Ainsi, vous pouvez voir à Saint Palais : Kaamelot, Les sorcières d'Akelarre (film en langue espagnole et en langue basque), OSS 117 (dont vous pouvez voir la bande annonce ci-dessous), et une vingtaine d'autre titres...

 

Sinon tous les vendredis, le menu de semaine suivante sera disponible à la rubrique Restauration. Cette semaine, mardi, nous aurons de la paëlla préparée et cuisinée sur place...

 

 

 

Jeudi 2 septembre 2021

Aujourd'hui, les élèves de Sixième vivent leur premier jour au collège. Le deuxième aura lieu lundi prochain. Ils ont déjà leurs livres scolaires et tout un tas de consignes, papiers, recommandations et indications qui rendront leur vie dans ce collège tout à fait agréable et balisée.

La rubrique du CDI reprend aujourd'hui, mais il y a déjà eu quelques ajouts sur ce site. En page d'accueil, Monsieur le Principal, dans une lettre, indique les particularités de la Rentrée. Dans Présentation du Collège (colonne de gauche), il y a quelques nouveautés et à Restauration, vous avez déjà le menu d'aujourd'hui et de demain (où il y aura des frites, ce qui rendra moins traumatisant le retour des élèves des classes de Cinquième, Quatrième et Troisième).

Sinon, cette rubrique rendra compte de la vie du CDI, mais pas seulement. Le documentaliste (qui rédige ces lignes) parlera du site, de la vie du Collège en général et racontera même la sienne à l'occasion. Il faut l'excuser, il vieillit mal...

Il sera souvent question de presse et d'actualité car s'il est un aspect primordial de la vie du citoyen, du collégien et de celui qui fréquente le CDI, c'est bien la lecture de journaux et magazines. Evidemment, il ne sera question que de sujets qui en valent la peine. Si vous cherchez des infos sur la dernière sex-tape d'une vedette de la télé-réalité... passez votre chemin.

En revanche, l'actualité culturelle dans toute sa diversité aura sa place ici.

Par exemple, Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, est mort le 24 août dernier. Peu d'élèves savent qui était Charlie Watts, il en est même certains qui ne savent pas qui sont les Rolling Stones. Et ceux qui connaissent le nom sont incapables de savoir s'il était un grand batteur ou juste un type qui a eu de la chance. Il n'empêche qu'il a été pendant 60 ans à la batterie d'un des groupes de rock les plus emblématiques. Et si vous ne deviez écouter qu'une chanson, écoutez Paint it, black ! Elle date de 1966.

Cliquez sur l'image

 

 

 

Mardi 6 juillet 2021

Toute la presse se réjouit de l'ouverture du Festival de Cannes, aujourd'hui. Comme un retour à une certaine normalité. C'est peut-être vrai, n'empêche que demain, c'est la San Fermin à Pampelune et, une année encore, il n'y aura pas de fête dans la capitale navarraise. Et j'aime autant vous dire que pour les personnes du Collège (je ne parle que des adultes), les Fêtes de Pampelune sont autrement plus importantes que le plus grand Festival de Cinéma du monde. 

Les Fêtes de Pampelune... L'endroit du monde où il est impossible de respecter une distance entre les personnes de plus de 1 mm.

***

Mais aujourd'hui, c'est aussi le dernier jour de l'année scolaire. Une année scolaire largement soumise aux aléas du Covid. Une année où le CDI n'a pas eu le rayonnement qu'il mérite (pas de tournois d'échecs ou de mus), fermeture aux récréations, port du masque, des milliers de litres de gel hydro-alcoolique utilisés, etc.

Et puis cette année scolaire a vu aussi le départ à la retraite de Myriam Korrichi, formidable agent. Depuis plusieurs années, elle ne venait plus travailler pour des raisons de santé. Mais là c'est officiel, elle ne reviendra plus... Et cela me rend bien triste.

Myriam (à gauche) avec Isabelle en 2012.

Je voudrais que tout revienne, alors que tout est passé... (Alain Souchon).

 

C'est bien la première fois que je termine cette rubrique sur une note aussi mélancolique. Alors qu'il y a plein de raisons d'être joyeux. Mais juste aujourd'hui, je vais vous laisser trouver tout seul.

Profitez de l'été (il arrivera bien un jour). Soyez heureux...

 

 

Jeudi 1er juillet 2021

Cette année, le Collège est centre de correction des épreuves du Brevet. Cela a déjà été le cas par le passé. Normalement, les journées où des collègues de différents établissements viennent corriger sont des journées paisibles. Chacun est concentré sur son tas de copie et on n'entend rien d'autre que des agents et des administratifs (ainsi que le documentaliste qui, seul dans son CDI, chantonne dans son coin).

Cette année, c'est un peu différent puisque le Collège est le centre d'une revendication de Seaska (écoles immersives en langue basque). Plusieurs centaines de personnes campent devant le collège pour obtenir satisfaction : ils veulent protester contre l'interdiction de rédiger en basque l'épreuve de Sciences Physiques du Brevet.

Y a-t-il d'autres enjeux ? Qui a tort ? Qui a raison ? Comme d'habitude, je vais faire semblant de ne pas avoir d'avis. Et je vous mets en lien trois articles. L'un vient de France Bleu, l'autre de Mediabask et le troisième de Sud Ouest. On ne me reprochera pas de ne pas laisser exprimer la pluralité.

Cliquez sur chaque image pour avoir accès aux informations. Dans l'ordre il s'agit de France Bleu, Mediabask et Sud Ouest.

 

Faites-vous votre opinion... Rappelez-vous quand même cette phrase d'Ann Brashares dans Quatre filles et un jean (roman épatant au CDI) : Des fois, t'es le pare-brise ; des fois, le moucheron...

 

 

Lundi 28 juin 2021

Depuis ce matin, les élèves de Troisième planchent sur les épreuves du Diplôme National du Brevet. Au moment où j'écris, ce sont les mathématiques qui bénéficient de leur attention. Ce matin, le Français a accaparé (on l'espère) tout le temps disponible de leur cerveau. Si vous aussi, vous voulez vous essayer au Sujet de Réflexion, voici le sujet : Aimez-vous découvrir des oeuvres littéraires et artistiques dans lesquelles interviennent le surnaturel ou l'étrange ?

Vous pouvez essayer de rédiger, mais vous n'aurez pas la chance d'être corrigé par des personnes aussi bienveillantes que les enseignantes du Collège : Mme Cledon, Mme Giraudel, Mme Bengochea et Mme Denays. L'ordre ici est donné dans l'ordre d'apparition dans ce Collège.

Une fois le Brevet passé, les élèves pourront enfin profiter de vacances. En espérant que la pandémie se fasse oublier pour exercer toutes les activités souhaitées. Je rappelle que le Cinéma de Saint Palais a repris son activité. Et sa programmation est toujours à la pointe. Je ne citerai que deux films. L'un est programmé cette semaine, l'autre l'est prochainement. Cliquez sur chaque image pour voir la Bande Annonce de deux films qui s'annoncent fameux (j'en parle d'autant mieux que je les ai pas vus, c'est vous dire si je fais un travail sérieux).

   

 

***

Aujourd'hui, c'est le cinquantième anniversaire de Fabien Barthez. Alors que l'Euro bat son plein, rendons hommage au gardien de but le plus titré de l'Histoire Une Coupe du Monde, un Euro et Une Ligue des Champions.

 

Cliquez pour voir un florilège de ses meilleurs arrêts

***

Sinon, hier c'étaient les élections départementales et régionales en France. Tous les résultats sont dans le journal. J'espère que vous l'avez chez vous, parce que les élèves n'ont plus accès au CDI. Comme d'habitude, je ne me permets aucun commentaire politique (je n'ai pas le droit), je peux quand même rapporter les propos d'une enseignante du Collège (je suis obligé de conserver son anonymat) : Tous ces gens qui votent pareil toute leur vie, on devrait leur retirer le droit de vote. C'est peut-être un petit peu excessif. Je crois qu'elle s'exprimait sur le coup de la déception de ne pas avoir vu ses couleurs politiques l'emporter...

 

 

 

 

Vendredi 25 juin 2021

Vendredi dernier, TOUS les élèves du Collège étaient dans la cour de 16 à 17 heures pour chanter. Sous la houlette de Mme Duhart, toutes les classes étaient représentées, tous les adultes s'y sont mis. Et Mme Duhart nous a tous trouvés épatants. C'est dire si elle est gentille (à moins que sa capacité auditive ait été entamée).

Notons aussi que Maia et Elie (de Troisième), ainsi que Mr Desmartis, ont joué de la guitare et c'était très beau. Ci-dessous, vus avez trois vidéos. Il suffit de cliquer sur les images pour les voir.

Vous pouvez entendre Sofia, Tous les gamins et Mi amigo Jose.

 

 

 

 

 

Mardi 22 juin 2021

En ce jour, je laisse la parole à Mme Giraudel, professeur de Français des 6ème B (mais pas que) :

 

Pour la deuxième année consécutive, un projet d’écriture d’une pièce de théâtre, soutenu par la Communauté d’Agglomération Pays Basque dans le cadre des écritures théâtrales jeunesse, a réuni six classes de primaire et de Sixièm, dont cette année la classe de  6ème B du collège Amikuze.

Entre octobre et novembre 2020, l’auteur de théâtre Stéphane Jaubertie s’est rendu dans les classes pour animer des ateliers d’écriture. Chaque groupe d’élèves a eu l’opportunité de poursuivre le travail mené par la ou les classe précédentes ; en novembre, les élèves de 6ème B ont rédigé la dernière partie de la pièce. Une fois le texte terminé, Stéphane Jaubertie est revenu une demi-journée dans chaque établissement pour finaliser l’œuvre, et demander aux élèves de chaque classe de proposer un titre pour la pièce ; parmi les six titres proposés, les enseignants impliqués dans le projet ont retenu Il neige des secrets.

Lundi 7 juin, les élèves de 6ème B se sont rendus à l’auditorium Grenet de la Cité des Arts ; comme les autres classes participantes, ils ont pu découvrir la pièce de théâtre qu’ils ont écrite collectivement, jouée sur scène par le groupe d’initiation au théâtre du Conservatoire Maurice Ravel, avec une mise en scène signée Agnès Yobregat de la compagnie bayonnaise « Les Petits Papiers ». Chaque auteur a pu également repartir avec son exemplaire de la pièce.

Vendredi 11 juin, Stéphane Jaubertie est venu une dernière fois échanger avec les élèves de 6ème B : au programme, leurs impressions suite à la représentation de leur pièce, et des ateliers d’écriture et de mise en scène, sur le thème de la ruse, des faux médecins et des malades imaginaires.

 

 

En classe et dans le journal (La République des Pyrénées - 15 juin)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 21 juin 2021

Les vacances approchent et on suppose que c'est un moment pour mettre de côté préoccupations et prises de tête. Si jamais, c'était le cas, le Hors Série de Je Bouquine (arrivé ce jour au CDI, dans la collection Les Trésors de Je Bouquine) propose 3 romans pour se faire peur. Vous pouvez encore l'emprunter (et le garder pendant les vacances si vous revenez l'année prochaine) et passer quelques nuits blanches (et comme il n'y a pas école, le lendemain...).

 

 

Et comme aujourd'hui, 21 juin, c'est le premier jour de l'été et de la Fête de la musique, j'ai cherché une chanson dans le thème des frissons. Si vous cliquez sur l'image ci-dessous, vous aurez le clip complet de Thriller de Michael Jackson. Il dure 13 minutes. Au moment de sa sortie, il fit grand bruit. On peut même dire qu'il y eut un avant et un après Thriller dans le monde de la musique filmée. Je me souviens bien, j'étais là...

 

 

 

 

18 juin 2021

Il y a deux événements importants le 18 juin. En 1940. L'Appel du Général de Gaulle est le moment fondateur de la Résistance contre les nazis. Comme je n'ai pas trouvé de meilleures vidéos, je vous propose à nouveau celle que j'avais proposée il y a un an.

Cliquez

 

Le Général de Gaulle fait appel à toutes les personnes disposées à se battre d'une manière ou d'une autre. Il demande aux français de venir le rejoindre à Londres. Les premiers à répondre à cet appel, ce furent les pêcheurs de l'Ile de Sein. On prête au Général de Gaulle, alors qu'il espérait voir arriver les élites de la Nation (militaires, industriels, intellectuels) cette phrase : J'attendais les forces vives de la Nation et je vis arriver la canaille. C'est peut-être la canaille qui sauva en ce jour l'honneur de la France.

Si le 18 juin 1940 est le symbole de la Résistance contre le nazisme et Hitler, le 18 juin 1815 est aussi une date importante. C'est le début de la bataille de Waterloo. La fin de Napoléon. L'Europe se débarrassait d'un dictateur qui avait mis le continent à feu et à sang pendant presque deux décennies.

Si jamais il y avait un doute, je ne mets pas du tout sur le même plan Napoléon et Hitler. Même si...

***

Comme j'ai beaucoup parlé de guerre et de morts et qu'aujourd'hui c'est l'anniversaire de Paul McCartney. L'artiste qui n'a jamais fait que chanter l'amour dans sa vie. Dans le clip de Pipes of Peace, il arrive, le temps d'une chanson, à arrêter la guerre. On ne remerciera jamais assez Paul McCartney d'avoir essayé de nous rendre optimiste...

 Cliquez

 

 

Jeudi 17 juin 2021

Ce matin avait lieu l'épreuve de philosophie du Bac. Je ne suis pas devenu complètement fou, je sais bien que ça ne concerne pas encore les élèves du Collège. Mais chaque année, ça permet d'en parler aux collégiens qui viennent au CDI. Et tous ceux qui iront au Lycée (Général et Technologique) découvriront cette discipline au début de la Terminale.

Parmi les sujets proposés, on trouve des interrogations très intéressantes. Je vous en donne trois :

Sommes-nous responsables de l'avenir ?

Est-il injuste de désobéir aux lois ?

Discuter est-ce renoncer à la violence ?

Je rappelle aux élèves qui me donnent souvent des réponses lapidaires (Oui - Non - Ça dépend) qu'une copie de philosophie doit contenir une argumentation un peu élaborée.

Comme j'ai un peu oublié mes cours de philosophie, il y a tout de même une référence qui m'est revenu en lien avec Discuter est-ce renoncer à la violence ? Il s'agit d'un film de Quentin Tarantino : Inglorious Basterds. C'est très violent et pourtant on passe beaucoup de temps à discuter. Mais comme la violence, ce ne sont pas que des coups, regardez la scène d'ouverture du film. Il y a un Officier SS qui parle très courtoisement à un paysan français. On sent pourtant que la violence sourde va rapidement se transformer en violence sauvage...

 

Vous ne verrez plus jamais un verre de lait de la même façon... Cliquez sur l'image

 ***

Le numéro d'été d'I Love English est arrivé au CDI. Il y a plein de rubriques amusantes, des jeux et des infos. Sont cités aussi les cinq summer hits (je ne traduits pas, il s'agit tout de même d'I Love English. Et parmi eux, Blinding Lights de The Weeknd. Et là, vous ne pouvez pas m'accuser d'écrire sur des sujets sans rapport avec la vie du collège. Blinding Lights a été la sonnerie du Collège pendant de longues semaines. Et là, je crois qu'on peut remercier Landry qui a été le responsable de ce choix. Et avoir comme sonnerie le tube de l'année, peu de collèges peuvent dire la même chose...

 

 Cliquez pour entendre le remix avec Rosalia...

 

 

Mardi 15 juin 2021

Ouf ! Hier encore le journal Sud Ouest titrait à nouveau sur le Derby basque (9 jours de suite à faire la Une sur ce match tout de même). Heureusement, ce mardi, Sud Ouest a (enfin) changé de thème. Regardez la Une. Je plains ceux qui n'ont aucun goût pour le spectacle sportif. Tout comme je plains les élèves, les agents et les enseignants du collège (j'ai les noms) qui étaient pour l'Aviron Bayonnais. Ils ont beaucoup souffert...

 

Comme vous me connaissez, rien qu'à l'évocation d'un France-Allemagne de football, invariablement, je vais évoquer le France Allemagne de 1982 (ma douleur) , Giresse, Battiston, Schumacher, etc. C'est un sujet qui revient fréquemment. La dernière fois, c'était le 15 mai, dans cette même rubrique.

Mais si vous échappez à cette sempiternelle litanie, c'est parce que je viens d'apprendre une nouvelle qui annue toutes les autres : la mort de Nikita Mandryka, auteur de Bande dessinée que tout le monde devrait lire (surtout après le Collège si on veut vraiment apprécier tout l'humour de cet auteur).

 

    

 

Le concombre masqué est un personnage de Bande Dessinée comme il y en a peu. C'est à lui que j'ai piqué cette sentence que j'assène régulièrement aux élèves depuis que j'ai commencé à travailler dans un CDI : Je sais tout sur tout, et quand je ne sais pas, j'invente... J'ai même la faiblesse de croire que pour beaucoup, cette phrase est la seule chose qu'ils auront retenue de leur passage au CDI.

 

 

 

Lundi 14 juin 2021

Beaucoup de vidéos aujourd'hui. Une panne, vendredi dernier m'a empêché, de les proposer sur le site du Collège. Cliquez sur chaque image pour voir la vidéo.

***

6Bko ikasle elebidunek "Errientsa berria" izeneko filma laburra idatzi eta ekoiztu dute. Klasean landu Daniel Landarten testu batetik abiatuz, pertsonaiak eta elgarrizketak asmatu ditugu. Ondotik aktore lanari lotu gira. Gure lan amaturraren emaitzaz gozatzerat gomitatzen zaituztegu.  Biba 6B talde elebiduneko ikasleak beren parte hartze baikorrarendako.

Les élèves bilingues de 6eB ont écrit et réalisé un petit film intitulé "Errientsa berria". A partir d'un texte de Daniel Landart étudié en classe, nous avons adapté des personnages et des dialogues. Puis est venu le temps du tournage. Nous vous souhaitons de savourer le résultat de cette production... artisanale. Bravo aux 6B de la section bilingue pour leur implication enthousiaste!

 

***

Mme Duhart a fait travailler les élèves de Troisième sur deux chansons de la Grande Guerre : La chanson de Craonne et La chanson du vieux moulin. Voici deux groupes. Admirez la mise en scène et l'interprétation... A la fin, vous avez aussi un très court extrait de l'Orchestre au Collège. Ils ont joué devant les élèves de Sixième. Vous devriez reconnaître le morceau...

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 10 juin 2021

Les propos sur le Pays Basque que tiennent certains élèves (et pas que) mériteraient parfois d'être nuancés. Par exemple, quand il s'agit d'affirmer que le Pays Basque est un pays différent du reste du monde (et surtout beaucoup plus beau). Et je ne vous parle même pas des villages qui sont chacun le plus beau du monde (ce qui sur Amikuze et Ostibarre, ça fait quand même beaucoup de villages "le plus beau du monde").

Cependant, parfois, il faut se résoudre à reconnaître ce qui est évident : Le Pays Basque est vraiment TRÈS différent. Prenons, en ce moment, l'actualité sportive. Toute l'Europe frémit à l'approche de l'Euro de football (le journal Sud Ouest propose aujourd'hui un supplément de 12 pages). Toute l'Europe est prête à s'enflammer sur des matchs opposant 24 nations. Toute l'Europe ? Vraiment ? Dans un petit coin du Sud Ouest, une petite zone résiste à la passion du ballon rond au profit du ballon ovale. Depuis samedi dernier, il n'est question que du derby Aviron Bayonnais-Biarritz Olympique. L'intérêt est tel que le journal Sud Ouest consacre TOUTES ses Unes à cet événement depuis une semaine. Regardez la photo ci-dessous. Et encore, je n'ai mis que les Unes depuis Lundi. C'est à se demander s'il existe autre chose sur Terre.

 

Même le logo de Sud Ouest s'est mis au couleur du Derby (depuis hier)

***

Aujourd'hui est arrivé le Hors-Série d'Okapi, 100 Questions de filles et garçons. Des questions d'ados sur des problèmes d'ados. Parfois profondes, graves et parfois légères et rigolotes, les questions et les réponses sont toujours intéressantes. Si je ne peux dire que du bien de cette revue, je veux quand même protester sur l'image qui est projetée du CDI. Voyez l'illustration qui accompagne une question :

Si vous avez envie de faire caca, inutile de venir au CDI (je précise, on ne sait jamais...).

 

 

Mardi 8 juin 2021

Les Conseils de classe ont commencé hier et ils se terminent lundi prochain. On peut comprendre que certains élèves se détachent tout doucement du travail strictement scolaire. Ce n'est pas une raison pour perdre sa curiosité intellectuelle.

Aujourd'hui est arrivé le dernier numéro de Science & Vie Junior Hors Série : Les 100 mystères de la nature. Des questions, des réponses, des illustrations très bien choisies... et on découvre une mine d'information dans tous les domaines : La plus petite grenouille du monde mesure 1 cm, Le scarabée Nosoderma diabolicum a une carapace qui résiste 39 000 fois à son poids... etc. En tout plus de 100 pages à lire pour apprendre et s'émerveiller.

 

A partir de toutes ces informations (dont aucune n'est inutile), à vous d'approfondir et de creuser le sujet de votre choix. Savez-vous pourquoi le Lac Macaraibo totalise 300 jours d'orage par an ? Cliquez ici ou venez lire le Hors-Série de Science & Vie Junior au CDI, il est encore ouvert quelques jours...

***

Science & Vie Junior, ce n'est pas que des Hors-Série, c'est aussi un mensuel. Le numéro du mois de juillet est également arrivé ce matin au CDI. Là aussi, beaucoup d'infos et de photos. Pour des raisons personnelles (que je n'expliquerai pas parce que ce n'est pas du tout mon genre de raconter ma vie), j'aime beaucoup cette photo.

 

A partir du métro Chaussée d'Antin, on est direct à Trocadéro (ligne 9), pour voir la Tour Eiffel et on est direct à Porte de La Villette (ligne 7), pour aller à la Cité des Sciences. Mais pensez à laisser la voiture dans un vrai parking...

 

 

 

Lundi 7 juin 2021

Le magazine Okapi arrivé au CDI affiche en couverture un dossier sur la relation entre un musicien et son instrument. Ceux qui savent jouer connaissent la joie qui les unit à leur instrument de musique (et parfois la souffrance quand l'apprentissage devient compliqué).

Le magazine recueille les témoignages de jeunes musiciens : un violoniste, un accordéoniste, un percussionniste, un tromboniste, un guitariste et un flûtiste.

L'histoire de ce collège est intimement liée à l'École de Musique qu'il a accueillie dans ses murs, avant de les partager. La liste serait très longue si je devais citer tous les élèves venant au CDI avec leurs instruments, entre deux cours de solfèges et/ou d'instruments. Et parmi les adultes, combien ont un instrument qui est une part importante de leur vie : basse, saxophone, guitare et piano pour Mr Desmartis, Mme Giraudel, Mr Ourthiague et Mme Duhart (je les cite dans le désordre, à vous de deviner quel instrument correspond à quel enseignant).

Et comme je ne supporte pas de ne pas être mis en avant, je tiens à préciser que, moi aussi, j'ai joué d'un instrument. C'était le trikitixa. Autant vous dire que le résultat était (pour le moins) assez lamentable. Les élèves devant lesquels je me suis commis (une seule fois) s'en souviennent encore...

Après avoir parlé de lui abondamment, voilà que ce type met des photos de lui. Il ne manquerait plus qu'il parle de lui à la Troisième personne...

***

Dans Okapi, il y a aussi un dossier sur la saga des marques. C'est très intéressant. Comme ma maturité ne correspond pas toujours à mon âge, voilà un dessin qui m'a fait rire. Et je regrette que La Vache qui rit ne se soit pas appelée finalement La Vache qui pète... Oui, je vous avais prévenu... Ma maturité doit être en train de régresser...

 

 

 

Jeudi 3 juin 2021

Ce matin, l'Association Béarn Initiatives Environnement (B.I.E.) est venue au CDI animer auprès des élèves de 6ème B et 6ème C une activité ludique autour de la commune et du rôle du maire. Il a été forcément question de la gestion de l'eau et des choix à réaliser pour le développement d'une commune. Sous forme de jeu de rôles, les élèves ont pu découvrir la vie d'une mairie d'une manière plaisante.

   

6ème B et 6ème C au CDI... à élire leur maire et à prendre des décisions qui vont transformer la vie des villageois...

***

Aujourd'hui Rafael Nadal (avouez que ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de sport) joue contre Richard Gasquet à Roland Garros. Je comprends bien le légitime chauvinisme qui anime beaucoup d'élèves, mais les chances du français sont assez minces. Ci-dessous, vous pouvez voir un florilège des meilleurs coups de l'espagnol. Et pourquoi mettre en évidence Rafael Nadal ? Parce qu'aujourd'hui, il fête ses 35 ans...

 

Cliquez sur l'image. Et oui, c'est un effet d'optique, son bras n'est pas plus gros que sa tête (mais de peu...).

Le journal Sud Ouest continue de consacrer de nombreuses pages au sport. Outre Roland Garros, bientôt arrive l'Euro de foot, puis le Tour de France. Pour les intéressés, l'info est toujours complète dans le quotidien qui arrive tous les jours au CDI.

 

 

 

Mardi 1er juin 2021

Dans le Sud Ouest de ce matin (au CDI), on trouve un article de quasiment une page entière sur les noyades. Comme si l'ambiance n'était pas suffisamment anxiogène, on apprend que l'été dernier, après le confinement, le nombre de noyades avait significativement augmenté. Et que cette année, cela peut aussi se reproduire...

 

Vous trouvez que cette photo n'apporte rien ? Elle illustre l'article dans le Sud Ouest. Et le Sud Ouest est quand même fait par de vrais journalistes...

Évidemment, ces noyades sont dues à des comportements dangereux (plongeons sans précautions, consommation d'alcool, etc.). Mais il y a une partie non négligeable des français qui ne savent pas nager. Les personnes âgées plus que les jeunes, les femmes plus que les hommes.

Comme j'aime aller à la source des informations, je suis allé interroger vos enseignants d'E.P.S., Mr Brisé et Mr Ythier, pour savoir quel était le niveau des nageurs. En moyenne, 20% des élèves entrant au collège ne savent pas nager. Et grâce à l'enseignement de ce collège (et à la piscine qui accueille les collègiens entre mai et octobre), tous (à une ou deux personnes près) obtiennent à la fin de la Sixième l'Attestation Scolaire du Savoir-nager.

Cette attestation exige quelques compétences de base. Jetez un oeil à la vidéo ci dessous (en cliquant sur l'image). Elle décortique tout ce qui est demandé. Et demandez-vous si vous êtes au niveau...

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 31 mai 2021

Vendredi dernier, les élèves de la classe de 5ème C sont venus au CDI, avec leur professeur de Français, Mme Cledon, présenter leurs lectures (issues du CDI). Ça m'a permis de constater que certains livres, même anciens (ils sont au CDI depuis de nombreuses années) continuent de plaire, Billy Elliot, par exemple. D'autres que j'aime vraiment beaucoup, ne trouvent pas grâce aux yeux des élèves. Et enfin, il y a ceux qui me semblent être passés de mode, alors qu'ils sont toujours appréciés. C'est le cas de la série Cherub (James, adolescent et espion). Le premier volume de la longue série est au CDI. Après ce que j'ai entendu (venant de trois élèves), je crois que d'autres exemplaires vont venir enrichir les étagères.

   

Billy danse et James saute... C'est une affaire de survie...

Il y a aussi des livres que je fais lire aux élèves avant même de les proposer. C'est le cas de la Bande Dessinée Les règles de l'amitié, que lit en ce moment Sarah de 4ème A. Puisque ce livre parle des règles, autant avoir l'avis d'une élève (je précise que je l'ai fait également lire à l'infirmière, pour être certain que tout ce qui est exposé est recevable pour un public de collégiens).

 

Dernière mise à jour : Sarah a beaucoup aimé

La série Irena (5 bandes dessinées racontant l'histoire d'Irena Slenderova qui sauva 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie) a été lue par Zoé (3ème C). Elle m'en a dit le plus grand bien. Je la lirai à mon tour et sera disponible à la rentrée.

Cinq volumes que je vais lire dès ce soir... Merci Zoé...

 

 

 

Vendredi 28 mai 2021

Les élèves de Troisième, sous la férule (ou sous la houlette, et je ne sais pas si c'est moins violent) de Mme Duhart ont travaillé sur les lettres des poilus et des femmes de l'arrière. Ils ont aussi interprété (en différents groupes) deux chansons emblématiques de la Première Guerre Mondiale : La chanson de Craonne et Le Vieux Moulin. Normalement, Mme Duhart devrait m'envoyer les vidéos des meilleurs chanteurs. J'ai vu des répétitions et certaines interprétations sont remarquables... J'y reviendrais donc la semaine prochaine... Si j'ai le temps (il faut que je revienne sur trop de choses).

Derrière ce poilu, se cache l'acteur Romain Duris (il fête ses 47 ans aujourd'hui et l'image est tirée du film Cessez-le-feu). En cliquant sur son visage, vous pourrez écouter la chanson Le Vieux Moulin interprété par Nadau.

Cliquez et vous entendrez La chanson de Craonne. Je vous préviens, c'est d'une tristesse infinie (mais c'est très beau)

 

 

 

Jeudi 27 mai 2021

Ce matin, un spectacle était donné au collège, dans la cour. La Compagnie Délit de façade a présenté A taille humaine. Il y était question d'immigration, de solidarité et de conflits de valeur. Il y avait de la danse, du théâtre et de la musique. Certains élèves sont sortis de la représentation très émus... Mais j'y reviendrais...

 

Cet après-midi, le défi-langues (qui regroupe les élèves de Sixième) a utilisé le CDI et la Salle d'étude. J'y reviendrais.

 

Et comme ce Collège ne sait pas s'arrêter, mardi dernier les élèves bascophones de Mme Lopepe ont échangé avec les élèves de la cité biscayenne de Lekeitio. Mais je préfère donner la parole à Mme Lopepe.

Ce mardi, les élèves bilingues de 3e ont pu échanger en visioconférence avec les élèves du collège de Lekeitio en Biscaye. L'échange prévu entre nos deux établissements n'a pas pu se réaliser cette année encore, du fait du contexte sanitaire. Mais cette petite entrevue aura permis un contact bilingue entre les élèves.

Ces élèves de Lekeitio apprennent le français et ont réalisé ainsi un bon exercice de compréhension orale! Les amikuztar ont pu se confronter au basque de Lekeitio. Et tout le monde s'est compris!

Astearte honetan Lekeitioko eta Amikuzeko 3.eko ikasleak bisio konferentzian solastatu dira. Aurreikusia ginuen trukaketa bidaia ez da gauzatu aurten, egoera sanitarioarengatik, bainan ikasleen arteko lehen kontakto bat izan da, bi hizkuntzetan.

Alabainan, Lekeitioko talde horrek frantsesa ikasten du opzioan eta gure ikasleentzat hango euskara entzuteko parada izan da.

 

 

 



 

 

Mardi 25 mai 2021

Aujourd'hui François Bayrou fête son 70ème anniversaire. Pour ceux qui l'ignorent, François Bayrou a été Ministre de l'Éducation Nationale, Président du Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques et est l'actuel Maire de Pau. Ces raisons seraient suffisantes pour justifier l'annonce de cette nouvelle. Mais en plus, François Bayrou a eu sa première affectation en tant que Professeur de Lettres Classiques au Collège d'Amikuze (anciennement Collège Léon Bérard). Même s'il n'a jamais exercé à Saint Palais, on peut dire que Mme Bengochea est une lointaine successeur (le féminin de successeur est encore en discussion... successeuse ?) de François Bayrou.

 

François Bayrou est aussi dans l'actualité puisqu'il est intervenu dans le débat concernant la remise en cause de l'enseignement des langues régionales (dont le basque) en France par le Conseil Constitutionnel (organisme officiel très important qui décide si une loi est conforme à la Constitution).

Je n'ai pas la place pour en parler ici, mais vous avez un article dans le Sud Ouest de samedi qui revient sur cette question. A lire au CDI.

Ce même Conseil Constitutionnel a réaffirmé, vendredi dernier, que la langue de la République est le français (article 2 de la Constitution). Et a donc interdit dans tous les documents officiels l'utilisation de signes diacritiques (les accents, la cédille, le tréma...) non reconnus par la langue française. Principalement (mais pas seulement), il est interdit (dans les documents officiels) d'utiliser le tilde sur le n, donc le ñ. Ce qui veut dire qu'officiellement les Beñat, Aña, Eñaut, Iñaki ne peuvent pas apparaitre sur un document officiel. On continuera quand même à les appeler comme avant...

 

Le ñ existe en espagnol, en basque, en breton, en galicien, en aragonais... mais aussi en quechua (régions andines), wolof (Sénégal)... 

 

 

 

Vendredi 21 mai 2021

Le Prix BD des collégiens 64 a rendu son verdict. Le gagnant 2021 est « Dans la tête de Sherlock Holmes » de Cyril Lieron et Benoit Dahan (éditions Ankama). Cette Bande Dessinée a été élue par les centaines d'élèves du Département, en classe de Quatrième. Elèves dont faisaient partie ceux de 4ème A et 4ème C du collège Amikuze.

Pendant toute l'année, ces élèves (avec leurs professeurs de Lettres, Mesdames Cledon et Denays) ont lu six bandes dessinées avant d'arrêter leurs choix. 

 

Il est au CDI. Il peut être lu par tous les élèves et par tous les adultes. Et c'est vraiment très bien

Si l'ensemble des collégiens du département a choisi Dans la tête de Sherlock Holmes, les élèves de Saint-Palais ont préféré Aiôn et Apollo 11. Et puisque je sais que ça vous intéresse, je précise que je suis content que Dans la tête de Sherlock Holmes ait gagné. Si j'avais pu voter, ma voix se serait portée sur ce titre. Remarquez que je n'en ai soufflé mot aux élèves pour ne pas les influencer (comme si cela était possible) avant le vote.

A noter, que la semaine dernière, les élèves ont pu échanger avec Jean-Baptiste de Panafieu, l'auteur du livre Les origines de l'homme

***

Comme tous les vendredis, Le Journal de Saint-Palais est arrivé au CDI. Et je ne me lasserai jamais de le dire et de l'écrire : lire la presse (quelle qu'elle soit) est toujours intéressant. Ainsi, dans le numéro d'aujourd'hui, on apprend (en page 2) qu'une Elodie a donné naissance à une Louise le 7 mai dernier. Mais quel rapport avec le collège, me direz-vous ? Venez au CDI et vous le saurez...

Cette image est un indice pour que vous deviniez qui peut être la maman de Louise. Et la réponse n'est pas La reine d'Angleterre...

 

 

Jeudi 20 mai 2021

Pour cette fois, je ne vous parlerai pas d'anniversaire ni de célébrité (même si le 20 mai est l'anniversaire d'un auteur fameux aux multiples prix littéraires).

 

Ci-dessus, la seule photo connue de cet écrivain reconnu.

Hier, les mesures pour lutter contre la Covid ont été allégées avec ouverture de tous les magasins, des salles de cinéma et des terrasses de cafés. D'ailleurs, la Une du journal Sud Ouest est assez claire.

 

 C'est si bon... Et on voit des gens trainer sur une terrasse de café... Je me demande si ça fait très sérieux sur le site d'un collège...

***

Puisque l'été arrive, que les promesses de bonheur que supposent de se rencontrer sans restrictions de lieux et d'horaires vont se développer, il est temps de songer à ce qui fait le sel de nos vies : l'amour... (plus ça va, plus mes transitions sont laborieuses). Ça tombe bien, le dossier du magazine Okapi, arrivé ce matin au CDI porte sur la déclaration d'amour. Comment ? Quand ? Pourquoi la faire ?

Rédigé avec l'aide d'élèves de Troisième, voici les différentes manières :

En mode vintage "Je t'aime", j'ai un truc à te dire", "tu veux sortir avec moi" ?...

En mode poétique "Ma mie, vos beaux yeux me font mourir d'amour"

En mode 2.0 envoyer "JTM" par SMS.

En mode courageux "Euh, voilà, je t'aime vraiment bien et j'aimerais qu'on sorte ensemble".

En mode suggestif Lui balancer des petits regards à la cantine, frôler sa main sur le banc du parc...

En mode allusif "Tu sais, je voulais te raconter... J'ai des sentiments pour quelqu'un, il est beau, surtout avec sa mèche de côté..."

En mode spectaculaire "Charlotte aime Élias" en lettres bleues sur le trottoir du collège. C'est clair, au moins comme déclaration, non ?

En mode romantique Un pendentif, un livre, un paquet de ses bonbons préférés...

En mode bateau "Y'a Elena qui voudrait bien sortir avec toi... T'es d'accord ?"

En mode audacieux Tu tombes sur lui/elle ou tu lui as donné rendez-vous, vous échangez quelques mots et là, tu tentes ta chance et tu l'embrasses direct !

 

Le dossier est rigolo et complet. Venez le lire au CDI. Personnellement, et ça fait des années que je le répète. La plus belle déclaration qu'on puisse entendre est le titre d'un roman (présent au CDI) de Marie Desplechin : J'envie ceux qui sont dans ton coeur.

Le jour où quelqu'un vous dira sincèrement J'envie ceux qui sont dans ton coeur, ne le lâchez plus... C'est la bonne personne....

 

 

 

Mardi 18 mai 2021

Comme tous les 18 mai, aujourd'hui est la Journée Internationale des Musées. En temps normal, c'est une information qui ne fait pas la Une de la presse, mais en ces temps de Covid et de fermeture de lieux culturels, c'est un sujet qui devient central. Et comme les choses sont bien faites (ou pas). Cette journée intervient cette année à la veille de la réouverture des musées. A partir de demain, et avec encore des restrictions sanitaires, les Musées ouvrent leurs portes.

Si vous voulez avoir un aperçu de la vie culturelle après plus de 7 mois d'interruption, jetez un oeil sur le journal Sud Ouest (au CDI).

 

Et comme il est question de culture, je vous informe qu'il y a 124 ans, naissait Franck Capra, cinéaste américain, auteur de chefs d'oeuvre, dont un que tout le monde devrait avoir vu (et comme il passe régulièrement à la télé, vous n'avez aucune excuse) : La vie est belle. J'ai cherché sur les Internet pour vous en proposer une scène, mais la plus belle du film (et sans doute de l'Histoire du cinéma) est à la fin et ce serait vous divulgâcher un film merveilleux.

Alors, je vais vous proposer une chanson de Charles Trénet (né le 18 mai 1913, il y a 108 ans). En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez écouter La folle complainte, une chanson mélancolique. Je sais que pas un élève ira de lui-même écouter ce chanteur du siècle dernier. Forcez-vous, ça vous changera de la musique actuelle...

 

 

 

 

 

Lundi 17 mai 2021

Avec le contenu de la presse arrivée ce matin, je suis content d'avoir des élèves qui me mettent au courant des événements éclairant l'actualité. En Une du magazine anglophone I Love English, on voit la chanteuse et comédienne Selena Gomez. Et comme je lui trouvais une petite mine, des filles de Quatrième m'ont dit qu'après avoir été avec Justin Bieber, elle vivait très mal son re-mariage avec une autre. L'actualité people, voilà ce qu'il me manque pour comprendre le sens caché de certaines photos.

 

Que se cache derrière ce sourire de façade ?

Le magazine littéraire Je Bouquine propose un court récit sur Lena Situations (youtubeuse très célèbre dont j'ai déjà parlé). Des filles de Quatrième (mais pas les mêmes) m'avaient appris les torrents de haine qui avaient été versés sur elle à la suite de photos où elle s'assume physiquement. C'est justement l'objet de l'écrit dans le magazine. Je devrais suivre plus régulièrement l'activité des Youtubeurs qui plaisent aux collégiens.

 

Son livre a été vendu à plus de 150 000 exemplaires

En revanche, le magazine Géo Ado propose un dossier très intéressant sur le football. On n'y parle pas uniquement de performances, de palmarès et de champions. Il y est question aussi des enjeux politiques, historiques et sociaux autour d'un match. Comme le RFA-RDA de 1974 alors que l'Allemagne était encore divisée en deux pays, ou l'Argentine-Angleterre de 1986 et les deux buts de Maradona.

On y parle aussi du France-Allemagne de 1982 (le but de Giresse, l'agression à Battiston, etc.). Un match qui a bouleversé, traumatisé, indigné, enthousiasmé, etc. tous ceux qui l'ont vu. Et vous savez quoi ? Aucun élève ne sait de quoi il s'agit. Et pratiquement personne en Salle des Profs... Je vis de plus en plus de tels moments de solitude... Puisque le foot, ce n'est pas que du sport, je vous invite à feuilleter le dossier de ce magazine culturel.

Cliquez pour voir le résumé du match. La vidéo dure 2'43". Après 1'35'', j'arrête de regarder. 39 ans après, je ne supporte toujours pas de voir la fin... C'est trop dur ! ! !

 

 

 

Mardi 11 mai 2021

Il y a 40 ans, Bob Marley mourait d'un cancer. A force de commémorations, cette rubrique est en train de se transformer en autre chose... Je ne sais pas encore quoi...

 

Quand on parle de Bob Marley, on  ne parle pas uniquement d'un musicien ayant connu son heure de gloire il y a plus de 40 ans, mais d'une personnalité aussi mondialement connu que le Che Guevara ou Maradona.

Un journaliste (spécialiste de rock, Francis Dordor) du magazine Les Inrockuptibles (que vous ne trouverez pas au CDI) écrit cette semaine :

Là où Marley s’échappe du peloton des immortel·les, c’est en mettant, à son insu, les pieds dans le plat de tout ce qui fait débat aujourd’hui au sein de nos sociétés souffreteuses, voire à chaque coin de rue. Appropriation culturelle, retour du religieux, décolonialisme, racisme, métissage, identité, justice sociale, violence policière, il n’est guère d’affaires où il ne puisse se présenter à la barre comme un témoin d’outre-tombe. De quoi rendre l’anniversaire de sa mort plus vivant.

Et il ajoute :

A titre personnel, en quarante ans de reportage, je ne crois pas avoir voyagé sur quatre des cinq continents sans que sa présence ne se manifeste d’une manière ou d’une autre, à travers une cassette jouée dans un taxi de Lahore, un graf dans une rue de Salvador de Bahia, un T-shirt dans un souk de Marrakech, une serviette de plage à Bassam ou un poster vendu dans un couloir du métro parisien. A la longue, ça donnait l’impression que Marley me suivait à la trace, me regardait dans les yeux à la manière du Big Brother de 1984. Mais avec d’autres intentions, aussi opposées que la soumission l’est de la révolte.

Bref, c'est une authentique légende.

Ci-dessous, cliquez sur l'image, et vous entendrez sa chanson Redemption Song. Le texte est traduit. Il y est question d'esclavage, de foi, de liberté et de délivrance. Seul à la guitare, il a enregistré cette chanson alors qu'il venait d'apprendre qu'il avait un cancer. Si vous ne trouvez pas cette chanson magnifique, c'est que vous n'avez pas de coeur...

 

 

 

Lundi 10 mai 2021

Un journal quotidien traite de l'actualité. C'est même sa mission première. Mais parfois, il revient sur des faits historiques. Il y a 40 ans, le 10 mai 1981, était élu François Mitterrand, Président de la République. D'ailleurs, voici la photo en Une du journal Sud Ouest :

 

A l'intérieur, vous avez cinq pages qui reviennent sur ce moment qui fut historique. François Mitterrand étant le premier Président de gauche de la Cinquième République.

On se rend compte qu'on n'est plus très jeune quand on était présent de moments qui sont définitivement rangés dans le rayon Histoire. De fait, seuls 3 enseignants de ce collège ont un souvenir de ce moment. La majorité n'était pas née, et d'autres étaient vraiment trop jeunes.

***

Peut-être que le reste de l'actualité ne méritait pas la Une. On aurait aimé voir une partie de la première page consacrée aux Champions de France 2021 de Main Nue Élite Par équipes : Bixente et Peio Larralde. D'abord parce que la pelote est une activité commune à beaucoup d'élèves de ce collège ; ensuite parce que Peio est venu - il y a deux ans - dans ce collège faire une dictée (en basque) aux élèves de Mme Lopepe, au moment du passage de la Vuelta à Saint Palais. Vous ne voyez pas le rapport ? Moi non plus. Il n'empêche que ce fut un agréable échange avec nos collégiens.

Cliquez et vous verrez la finale en intégralité (1h30). C'était hier, mais vous n'êtes pas obligés...

 

 

Vendredi 7 mai 2021

Comme tout redevient comme avant (je m'enflamme, nous savons tous que le chemin est encore long), le Journal de Saint Palais (au CDI) revient sur la réouverture du cinéma de Saint-Palais prévue le 19 mai. L'équipe d'Argitze promettant des surprises pour le retour.

Même si nous ne savons pas encore quels seront les films à l'affiche du Complexe Saint-Louis, il est fort probable que les films sortis peu avant le 30 octobre (date à laquelle les cinémas furent fermés) seront programmés à nouveau. Espérons que la longue attente sera récompensée par de jolis films.

Joan Sfar est auteur de bande dessinée, de films, de romans. Son oeuvre la plus connue est la série Le chat du rabbin. Des bandes dessinées qui suivent les aventures d'un chat qui acquiert la parole après avoir mangé un perroquet. Le premier volume se trouve au CDI. Mais Joan Sfar est aussi l'auteur d'une autre série à succès, pour plus petits mais que tout le monde devrait lire : Petit Vampire. Et il en a fait un film. Sorti le 21 octobre 2020. Neuf jours avant la fermeture des cinémas.

Pour vous donner un aperçu, voici la bande annonce :

 

Sinon, les élèves de Troisième ont eu leur Brevet Blanc, hier et aujourd'hui. Là aussi, comme un retour souhaité (pas par tous) à une certaine normalité, le Brevet aura bien lieu les 28 et 29 juin. Et tous les élèves seront tout à fait au point. Surtout ceux qui lisent cette rubrique. Hier, je vous parlais de l'égalité hommes-femmes mise à mal par le Code Civil de Napoléon et aujourd'hui, la question au Brevet Blanc de l'EMC (Éducation Morale et Civique) portait sur L'égalité hommes/femmes en France.

 

 

 

 

Jeudi 6 mai 2021

Puisque tous les médias en parlent, le journal Sud Ouest d'aujourd'hui (à lire au CDI) ne pouvait pas être en reste et revient sur Napoléon (mort il y a 200 ans, heureusement qu'Adrien (3ème C) était là pour me le rappeler). Sur deux pages, sont brièvement exposées la légende dorée et la légende noire de Napoléon.

     

Ci-dessus, il y a un Bonaparte et un Napoléon. Sauriez-vous les reconnaître ? Si vous ne le savez pas, c'est que vous n'avez pas lu le billet de mercredi...

Il n'est évidemment pas question de reprendre les arguments des uns et des autres : la grandeur, les guerres, les défaites, les conquêtes, etc.

Pour en savoir plus, il y a plusieurs livres au CDI sur Napoléon. Et même un très ancien volume de La Vie Privée des hommes... Au temps de Napoléon. Je préfère vous montrer cette gravure de 1815 qui apparait dans le livre (présent au CDI), Les Grandes tragédies (Larousse, 1994). Des millions de personnes sont mortes lors de ses campagnes militaires...

Dans les bulles, Napoléon dit à la mort Je te sacrifie encore tout cela. La mort répond Tu y viendras aussi.

 

On peut dire aussi que Napoléon, héritier de la Révolution, n'a pas respecté l'article premier de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1789 : Les hommes naissent libres et égaux en droits. Il rétablit l'esclavage en 1802, et le Code Civil qu'il promulgue en 1804 laisse la femme en une claire position d'infériorité. L'article 213 stipule : La femme doit obéissance à l'homme. Depuis, les choses se sont quand même un peu améliorées.

Mais comme l'a dit hier le Président Macron, il ne faut pas intenter des procès anachroniques en jugeant le passé avec les critiques du présent.

C'est la première fois que je débute un billet par un Empereur et que je le termine par un Président en exercice... Ce sera aussi probablement la dernière fois...

 

 

 

Mardi 4 mai 2021

En ce moment (hier, aujourd'hui et demain), les élèves de Troisième passent la certification Pix qui évalue leurs compétences informatiques. Si vous voulez en savoir plus, parlez-en à votre professeur de Technologie, Mr Benassat, c'est lui qui en parle le mieux.

Demain, 5 mai, nous devrions commémorer (célébrer n'est pas un verbe adapté au sujet qui nous occupe) le bicentenaire de la mort de Napoléon. C'est la raison pour laquelle, la presse et la télévision en parlent en ce moment. Personnellement, cette date m'était un peu sortie de la tête. Peut-être que je ne fréquente pas assez les cercles bonapartistes (Napoléon et Bonaparte étant la même personne). C'est un élève de Troisième qui me l'a rappelé ce matin. Je n'ai pas eu le temps d'approfondir le sujet. Puisque son enseignante d'Histoire et Professeur Principale est Mme Mounier, c'est encore elle qui en parlera le mieux.

   

Bonaparte et Napoléon

***

Oui, je sais, je délègue beaucoup aujourd'hui. Mais je suis un peu concerné par Pix, je n'ai pas beaucoup de temps. Et puis, en matière de Technologie et/ou d'Histoire, Mr Benassat et Mme Mounier sont de toute manière autrement plus compétents que moi.

Je vais quand même vous parler du CDI et d'une rubrique du dernier Okapi arrivé sur mon bureau : Entretiens ton vélo. Sur deux pages, sont justes expliqués (et montrés) les fondamentaux. Parce que si je vois de plus en plus d'élèves (surtout des garçons) parler de vélo (en termes souvent très pointus, avec un peu de frime), je ne suis pas sûr qu'ils aient tous les bases d'un entretien raisonnable de leur vélo.

   

Que dans un Numéro spécial consacré aux transports du futurOkapi propose deux pages sur le vélo le plus basique est une preuve évidente que ce magazine a voulu nous délivrer un message...

 

Si on parle souvent du retour du vélo en ville, j'ai l'impression qu'à la campagne, ce moyen de transport est toujours d'actualité...

 

 

 

Lundi 3 mai 2021

Jour de (re) rentrée aujourd'hui. Nous sommes tous heureux de nous retrouver. Mais jour de rentrée, c"est aussi une foule de branchements informatiques à vérifier. Une occupation très très chronophage.

J'ai donc juste le temps de vous parler du sujet central (et en couverture) du dernier numéro de Science & Vie Junior, arrivé pendant le confinement : LES POKEMON !!!! Est-ce une raison de le crier si fort ? Peut-être pas ! Ils fêtent leurs 25 ans et toutes les personnes de moins de 30 ans (élèves, professeurs, surveillants) savent exactement de quoi il est question. J'ai vérifié...

Aussi, si les questions (très) scientifiques auxquelles répondent les journalistes de Science & Vie Junior ne vous disent rien, c'est que vous êtes trop vieux.

Pour les autres, voici les questions (les réponses sont à lire dans Science & Vie Junior, au CDI).

Comment fonctionnent les attaques électriques de Pikachu ?

Existe-t-il des espèces mi-animales, mi-végétales comme Bulbizarre ?

Pourquoi Salamèche a-t-il la queue en flammes ?

D'où vient la chevelure blonde du Triopikeur ?

Pourquoi Rafflesia a-t-il un corps bleu, et pas vert ?

Les Pokemon sont-ils compatibles avec la théorie de l'évolution ?

Du coup, moi qui ait dépassé depuis fort longtemps les 30 ans, j'ai appris plein de choses sur Pokemon. Je vais attendre un peu avant de visionner les plus de 500 épisodes, 100 films et des dizaines de jeux-vidéo.

Pokemon ? Une véritable industrie...

 

 

 

 

Vendredi 30 avril 2021

Je suppose que vous savez déjà que lundi prochain, nous allons tous nous revoir. Et c'est une bonne nouvelle ! Outre la joie de retrouver toutes les personnes du Collège (élèves et enseignants, mais pas seulement), si nous reprenons une certaine normalité, c'est bien le signe qu'en matière sanitaire, les nouvelles sont meilleures. Et que peu à peu, nos vies vont redevenir ce qu'elles étaient... Et, à l'approche de l'été, ce n'est pas plus mal.

 

Les fêtes de Pampelune, en juillet, ont été annulées. Pour la deuxième année consécutive. Et c'est très étonnant, parce qu'on voit bien que les personnes respectent une distanciation de deux mètres (à deux mètres près).

***

Comme aujourd'hui, c'est la Journée Internationale du Jazz (instituée en 2012 par l'UNESCO), terminons cette période en distanciel avec de la musique et de la légèreté.

Si vous en doutiez, je n'y connais absolument rien en matière de jazz. Déjà, la chorale du Collège qui propose (en dehors des années de pandémie) des spectacles remarquables (conclusion d'une année de travail) dans le cadre de Jazz'in Collège, programme des chansons de Francis Cabrel. Je n'ai jamais entendu qu'il fut un jazzman.

Mais peut-être que le jazz inclut des paramètres qui m'échappent. Dès lundi, j'en parle à Mme Duhart.

Je sais quand même que le jazz s'est frotté à d'autres musiques. Et, à un moment, le jazz a rencontré la samba brésilienne et ensemble, ils ont créé la bossa-nova. Et la bossa-nova, c'est juste une musique joyeuse et mélancolique. Si, si, ça existe...

Bonne fin de mois d'avril à l'écoute du standard absolu de bossa-nova. The Girl From Ipanema. Ici dans la version de Stan Getz et Astrud Gilberto. Cliquez sur l'image.

 

 

 

Jeudi 29 avril 2021

Demain, on devrait connaître dans le détail les étapes du déconfinement. Combien de kilomètres pourrons-nous parcourir sans être hors-la-loi ? Le couvre-feu sera-t-il le même ? Les restaurants, les salles de cinéma et les salles de sport pourront-ils rouvrir ? Et quand ?

Alors même si vous n'aimez pas l'actualité et que vous ne savez plus quel jour on est (en haut de ce billet, vous avez une piste), faites un effort pour vous informer.

 

En attendant, parlons aujourd'hui de la disparition de Michael Collins. Il fut de l'expédition Apollo 11 avec Buzz Aldrin et Neil Armstrong qui vit des êtres humains poser leurs pieds sur la Lune. C'était en 1969. Si Armstrong fut celui qui foula l'astre lunaire, Michael Collins fut le seul des trois à ne pas descendre du vaisseau spatial. Pendant 48 minutes, il resta dans le vaisseau spatial pendant que ses collègues marchaient sur la Lune.

Si vous voulez en savoir plus, sachez qu'il y une Bande Dessinée au CDI, Apollo 11, que les élèves de Quatrième ont lu (dans le cadre du Concours BD du Département). C'est rigoureux et bien fait. On apprend plein de choses. Même si la BD insiste plus sur Neil Armstrong que sur Michael Collins.

 

Même si on admet que Neil Armstrong fut le premier homme sur la Lune (avec la contribution indispensable de Michael Collins), dans le fond nous savons que la premier à avoir foulé l'astre lunaire fut Tintin, 15 ans avant les américains.

Tout est raconté dans Objectif Lune et On a marché sur la Lune. Il n'est pas exclu que le CDI en fasse l'acquisition prochainement, histoire que, une fois que vous maitriserez bien la mission Apollo 11, vous puissiez voir en quoi Hergé (l'auteur de Tintin) avait été un visionnaire.

En attendant, histoire de vous tester, nous allons faire un quiz. Cliquez sur la bonne réponse et vous aurez un Yeah, si vous vous trompez, vous aurez un Wrong. C'est de l'anglais, mais vous devriez comprendre.

Bonne chance !

Le deuxième prénom de Neil Armstrong est Tintin : OUI - NON

Dans la fusée lunaire, Tintin voyage uniquement avec le Capitaine Haddock : OUI - NON

Tournesol invente la Tournesolite : OUI - NON

Haddock est ivre dans la fusée : OUI - NON

Bianca Castafiore est l'épouse du Capitaine Haddock : OUI - NON

Le prénom de Tournesol est Tryphon : OUI - NON

 

 

 

Mardi 27 avril 2021

Hier je vous disais tout le bien que je pensais de l'écrivain Jean-Claude Mourlevat (que vous pouvez lire au CDI).

Pour être complet, j'ai lu une interview du récent lauréat du Prix Astrid Lindgren (si vous avez oubliez, relisez le billet en date du 26 avril 2021) paru dans le journal La Montagne (quotidien très lu en dans le Limousin). La question est : pourquoi lis-je un quotidien de Limoges alors que, comme nous tous, je ne peux pas aller à plus de dix kilomètres de chez moi ? Un jour, je vous raconterai ma vie, vous verrez, c'est passionnant (non, c'est faux !).

 

La spécialité du Limousin est le gâteau de pommes de terre. Deux enseignantes du collège en sont même des spécialistes, il s'agit de... Je ne peux pas le dire, j'ai reçu des menaces...

Dans cette interview, l'auteur parle de ses écrivains préférés. Il est toujours intéressant de voir quelles sont les influences des grands auteurs. Il en cite deux : Franz Kafka et Roald Dahl. Si Roald Dahl est connu de tous (Sacrées Sorcières, Charlie et la Chocolaterie, Matilda, etc., tous au CDI), je reconnais que Franz Kafka est un immense auteur (pas loin d'être mon préféré), absent des étagères du CDI. Pourtant, à l'occasion, les enseignants de français peuvent aborder des textes courts comme La métamorphose (l'histoire d'un homme qui se transforme peu à peu en cafard). J'avoue que ce sont souvent des textes très angoissants et que j'hésite à les proposer aux élèves. J'ai tort. Dès que le CDI en fait l'acquisition, je vous tiens au courant.

 

L'image vous angoisse ? Attendez de lire la nouvelle de Kafka...

***

Aujourd'hui devrait être la commémoration d'un moment fort de l'Histoire de France (et de l'Humanité). Le 27 avril 1848 était aboli l'esclavage. Des êtres humains cessaient d'être considéré comme des meubles par la seule couleur de leur peau. La France mettait fin à une pratique tellement révoltante qu'on a du mal à imaginer que cela ait pu exister. En 1848, on avait des raisons d'être optimistes.

Le 27 avril 1940, Himmler ordonnait la construction du Camp de Concentration (qui deviendra Camp d'extermination) d'Auschwitz où des millions de personnes furent assassinés par le simple d'être nés juifs. En 1940, à l'apogée de la puissance des nazis, on avait des raisons d'être totalement désespérés.

Comme ce n'est pas évident, je rappelle que l'optimisme est une obligation...

 

 

 

 

Lundi 26 avril 2021

Nous avons quitté le collège le vendredi 2 avril avec la réussite que fut Le Marché des Connaissances. Trois semaines plus tard, nous avons le film officiel. Il a été réalisé et monté par Mme Ayerdi. Vous pouvez le voir ci-dessous, mais aussi le retrouver à la rubrique Diaporamas et vidéos (en cliquant ici). Rubrique qui compte quelques films remarquables (que je vous ai déjà présentés) : Nos célébrations, Flashmob, La Gozadera, etc.

 Cliquez !

***

Il y a quelques jours (le 31 mars, mais je n'ai lu l'information que pendant les vacances) Jean-Claude Mourlevat recevait le prix Astrid Lindgren. Peut-être avez-vous du mal à situer Jean-Claude Mourlevat ? A identifier Astrid Lindgren ? Reprenons. Astrid Lindgren est une autrice (l'Académie Française n'a pas tranché, pour le féminin d'auteur, on peut choisir auteure ou autrice) suédoise qui a signé des dizaines d'ouvrages pour la jeunesse (dont une série ayant pour héroïne Fifi Brindacier). Mondialement célébrée, à sa mort (en 2002 à l'âge de 95 ans) la Suède a décidé de donner un prix littéraire qui port son nom. Il sera remis à un auteur vivant, écrivant pour la jeunesse. Comme ça se passe en Suède, pays qui remet aussi les Prix Nobel, le Prix Astrid Lindgren a été surnommé le Nobel de la Littérature Jeunesse.

Cette année, Jean-Claude Mourlevat a été distingué. Lui aussi a écrit des dizaines de romans, dont certains sont très célèbres, certains sont lus en classe de français et certains sont sur les rayonnages du CDI (ce sont souvent les mêmes : La rivière à l'envers, La balafre, Le combat d'hiver...). Dois-je préciser que j'aime beaucoup cet auteur ? En même temps, je ne fais pas preuve d'originalité. Son roman que je préfère est Le combat d'hiver. Et il a reçu 23 prix littéraires !!!

Une société tyrannique, des adolescents brimés, et la révolte qui gronde... Un chef d'oeuvre

***

Pendant ses vacances, nous avons appris le décès (à l'âge de 99 ans) de Philippe Mountbatten, Duc d'Edimbourgh, mais pas que... ses titres sont très nombreux, mais même si je les citais tous, tout le monde ne l'identifiera que si je précise que c'était l'époux de la Reine d'Angleterre.

Au Collège, la spécialiste mondiale de la famille royale anglaise est Mme Litzler. D'ailleurs (je ne pourrais vérifier que la semaine prochaine) il doit être sur les murs de sa salle (du temps où (presque tous) les enseignants avaient leur salle, avant les restrictions dues à la Covid). Aussi je ne permettrais aucun commentaire qui pourrait être mal interprété.

Ces dernières années, une série raconte la vie d'Elisabeth II. Son mari y est (forcément) très présent. Je vous propose la bande annonce de la première saison. Il apparait et on devine les efforts qu'il a consenti pour accepter de vivre dans l'ombre de son épouse.

 

Cliquez !

 

 

Vendredi 9 avril 2021

Hier je vous ai proposé la chaine Antisèche afin que vous passiez intelligemment vos vacances.  Je crois, cependant que j'ai un peu oublié les plus jeunes.

C'est pour cela que je vous invite vivement à aller faire un tour sur le site (que vous connaissez sûrement déjà) Les fondamentaux. Il présente des vidéos courtes à destinations des élèves de Cycle 3 (CM1-CM2-Sixième). Il y a principalement du français, des mathématiques et des sciences. C'est amusant et il n'est pas exclu que même les plus grands trouvent de quoi confirmer des notions un peu vagues.

 

Cliquez pour accéder

Bien sûr, Internet regorge de sites, vidéos et pages intéressantes. Mais les vacances sont là. Il faut aussi prendre le temps de se reposer et de recharger les piles. Le mois de mai s'annonce très intense.

Et si vous pensiez que la morosité ambiante se justifie, sachez que tout n'est pas perdu puisque c'est aujourd'hui (9 avril), la Journée de la Licorne. Je vous assure que c'est vrai, même si je suis très perplexe. Qui a eu l'idée d'une telle Journée ? Dans quel but ? Y aurait-il un lobby des licornes pour qu'on parle d'elle ? Ont-elles mauvais caractère ? Y a-t-il une seule personne au monde qui s'intéresse aux licornes ? Je sais. J'aurais du faire une recherche sur le sujet. Mais j'ai peur de découvrir des choses trop inquiétantes. 

 

Si vous trouvez que ça ne ressemble pas à une licorne. Prenez-en une en photo, je la mettrai sur le site.

 

Bonnes vacances à tous !

 

 

 

Jeudi 8 avril 2021

Aujourd'hui, il fait bon et vous n'avez aucune envie de rester devant votre ordinateur ? C'est compréhensible. Mais comme nous ne retournerons pas au collège avant le 3 mai, qu'il y a un couvre-feu tous les soirs à 19 heures et qu'il n'est pas exclu que nous ayons des journées maussades à ne pas vouloir sortir de chez soi... je crois que vous aurez le temps de tout faire.

Aujourd'hui, je vous ai sélectionné deux ressources pour occuper votre séjour à la maison. Commençons par du scolaire. Sur YouTube, il y a une chaîne qui s'appelle Antisèche et qui permet de réviser des notions pour le Bac et le Brevet. Je sais que vous êtes ambitieux, mais je vous conseille de rester sur le Brevet. Il y a près de quarante vidéos abordant le Français, les Mathématiques, la Physique, l'Histoire Géographie, etc. C'est souvent drôle mais toujours sérieux. Chaque vidéo dure entre 3 et 10 minutes. Cliquez ici pour avoir la liste de toutes les vidéos.

Comme j'aime bien me mouiller, je vous propose une vidéo sur La Guerre froide, au programme d'Histoire. Mais j'aime bien celles traitant d'orthographe. Et celle sur la trigonométrie (surtout pour me rendre compte à quel point j'ai des lacunes en mathématiques).

 

Cliquez pour voir la vidéo

Il a aussi une vidéo donnant des astuces pour améliorer son oral. On y voit (très rapidement) Jacques Brel avouer qu'il vomissait avant de monter sur scène. Histoire de montrer qu'avoir le trac quand on parle ou on chante en public est tout à fait fréquent et qu'il faut juste surmonter cette peur.

Ce qui me permet (je devrais travailler un peu mes transitions) de rappeler qu'aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Jacques Brel, chanteur belge (né le 8 avril 1929) aux chansons inoubliables. Et si vous ne voyez pas du tout qui est Jacques Brel, je vous propose ci-dessous, sa chanson Vesoul.

 

Chauffe Marcel ! C'est ici

 Mais dites-moi ? N'aurais-je pas oublié de parler de quelque chose ? Je vous promettais deux ressources pour occuper vos journées, et je ne vous en ai donné qu'une seule.

La deuxième ressource est sur le site de France Culture. On peut y écouter des feuilletons radiophoniques joués par des acteurs de la Comédie Française. Si vous m'avez lu jusqu'ici, vous devez vous demander si je ne suis pas devenu fou. France Culture + Feuilleton radiophonique + Comédie Française = ennui assuré. Eh bien non ! Vous vous trompez ! Vous pourrez écouter les aventures de Tintin. C'est tout à fait réjouissant ! Ça vous donnera peut-être envie de relire les albums. Et revenir vers Tintin n'est jamais une mauvaise idée.

          

Cliquez sur la couverture de votre choix. 5 épisodes de 25 minutes (pour chaque aventure) vous attendent...

 

 

Mardi 6 avril 2021

Vendredi dernier, juste avant que le collège ferme et que nous soyons tous invités à rester à la maison, ce fut une Journée de grande activité avec Le Marché de Connaissances au gymnase. Après les entrainements de jeudi, les élèves (de Quatrième) ont pu présenter leurs projets.

Mme Ayerdi (à la manoeuvre de cette initiative, avec Mme Christy et Mme Duhart) a communiqué les distinctions de cette manifestation. Précisons que c'est le public (tous appartenant au collège) qui a voté.

Meilleurs orateurs :

1) Yann Lambert (Les risques naturels)

2) Paul Meurvier (Le métier d'avocat)

Thème étonnant :

Maika Petrissans (Le porc Kintoa)

Stand le mieux décoré :

Patxi Ayçaguer - Eneko Inçagaray - Lucas Paris (La chasse)

Prix du jury du Collège d'Amikuze :

1) Lucas Blondeau (La cuisine)

2) Nahia Labat - Julia Quère (Le romantisme et le fantastique dans la littérature)

3) Amaia Garcia (Le tir à l'arc)

4) Maika Harismendy - Léna Olharan - Laida Etchebarne (Le cancer des enfants)

Prix de la meilleure mise en scène :

Sarah Schneider - Noémie Caroesco (Cole Sprouse)

Prix des langues :

1) Daphné Larandaburu - Oihane Oyhamburu - Lucie Bordalecou (Disney)

2) Mattin Montolieu-Castel - Yanis Garay (La pelote)

Le cancer des enfants

Le porc Kintoa

Le tir à l'arc

La cuisine

Voici les photos que m'a envoyées Mme Ayerdi. Elles ne reflètent qu'une petite partie de ce que fut Le Marché de Connaissances. D'autres photos arriveront. Peut-être même des vidéos. Certaines, je suis désolé de vous le dire, vous ne les verrez jamais. Notamment celle qui voit Mme Chamalbide et Mme Clédon faire le moonwalk. Elles le font tellement bien que des producteurs de Hollywood risqueraient de nous les enlever. Et que serait ce collège sans Mme Chamalbide et sans Mme Clédon ? Je préfère ne pas y penser...

***

Pendant ce confinement, je suis parti avec quelques nouveaux livres du CDI. J'ai fini de lire aujourd'hui Les Complotistes (dont le sous-titre montre clairement le propos Tout s'explique même n'importe comment). Une bande dessinée très drôle (mais pas que) sur la théorie du complot. On découvre l'existence de personnes très curieuses (et très réelles, même si elles ne sont pas nombreuses) qui croient des choses très étonnantes : la Terre est plate (platistes), le Moyen-Âge n'a jamais existé (récentistes), les reptiles dominent le monde, les américains ne sont jamais allés sur la Lune, etc.

On apprend aussi à monter des théories complotistes en manipulant tout et n'importe quoi. Par exemple, si je prends les quatre photos envoyées pour le Marché des Connaissances par Mme Ayerdi, je peux raconter que des scientifiques en blouse (photo 1) ont découvert le secret de l'éternité : il suffit de manger du porc Kintoa. D'abord il faut étudier l'animal (photo 2), le chasser avec un arc et des flèches (photo 3) et ensuite le cuisiner avec talent (photo 4). Bon OK ! Pas terrible comme théorie du complot... Mais je débute...

Bientôt au CDI (dès que le collège rouvre ses portes).

***

Le 15 mars dernier, je vous montrais des photos volées dans le patio. Les latinistes tournaient une super-production en costumes. Au péril de ma vie, j'ai pu vous montrer ces photos. A quelques heures du nouveau confinement, j'ai récupéré le film. C'est en latin sous-titré (en français, mais Mme Bengochea aurait tout aussi pu le sous-titrer en grec ancien). Il y est question de la mort de Jules César. Peut-être devriez-vous éloigner les âmes sensibles de l'écran.

Tout le monde est remarquable : les acteurs, les décors, les costumes et le montage (réalisé par Swann Faundez). Sans parler de la direction d'acteurs de Mme Bengochea...

 

  

Ci-dessus, vous avez deux images du tournage. Si vous cliquez sur l'une des deux photos vous pourrez voir la vidéo Le Jiti de l'antiquiti (ne ratez pas le bêtisier). Si au lieu de voir la vidéo, vous voyez une pauvre fille en larmes, c'est que ce n'était pas la bonne photo.

 

 

 

Vendredi 2 avril 2021

Commençons par le plus important. Hier, c'était le 1er avril et j'ai reproduit une carte mentale élaborée par Mme Dolhats. C'était la tête à Toto ! Et j'ai trouvé ça drôle. Je me demande si j'ai la maturité qui correspond à mon (grand) âge ! Surtout quand on pense au sérieux qui caractérise en toutes circonstances l'enseignement de Mme Dolhats...

***

Ce soir, nous quittons le collège pendant (au moins) un mois. C'est un autre confinement (beaucoup moins strict que l'année dernière). Il faudra à nouveau s'habituer à travailler à distance...

Il y a un an, nous découvrions tous ce qui paraissait incroyable (et qui hélas se répète) : la fermeture du collège.

Souvenez-vous du travail proposé par Mme Darguy en musique ou de la vidéo tourné par les enseignants pendant le confinement.

 

Baptiste, Emma et Léo Irigoin faisant de la musique à la demande de Mme Darguy. Cliquez !

 

 En cliquant sur l'image, vous verrez les surveillants, CPE et enseignants au temps du premier confinement. Vous verrez des personnes qui ne sont plus là : Mme Calvet, Mme Darguy, Mme Saint-Macary, Mr Epherre et Mr Vuillaume... Vous retrouverez aussi les visages de vos enseignants que vous n'avez plus vu sans masque depuis un an...

 

 

 

 

Jeudi 1er avril 2021

On le voyait venir, certains élèves le craignaient, d'autres l'espéraient... La fermeture du collège a été annoncée hier par le Président de la République. Dans le meilleur des cas, on ne pourra revenir que le 3 mai. Mais aujourd'hui et demain, le collège continue de fonctionner. Je vous rappelle que l'orchestre du Titanic a joué jusqu'au dernier moment (je me demande si ma comparaison n'est pas un poil excessive).

Le CDI accueille toute la journée les préparatifs du Marché de connaissance. Tous les élèves de Quatrième répètent et peaufinent ce qu'ils présenteront demain au gymnase.

Maika et son porc Kintoa. On a hâte d'arriver à la dégustation...

Clément et Yohan préparent l'histoire de l'agriculture

***

 

Aujourd'hui, nous avons reçu le dernier Okapi qui fait sa couverture sur Comment progresser en maths. Avec la présentation de superbes cartes mentales. Ci-dessous, en voici une.

Si vous venez au CDI, l'image est plus claire

Mais au collège, les professeurs de mathématiques proposent aussi de magnifiques cartes mentales. En voici une :

Mme Dolhats a élaboré cette Carte mentale pour que les élèves de Troisième ne décrochent pas pendant la fermeture du collège... On voit bien que l'exigence est toujours de mise en présentiel comme en distanciel...