Lycée Grand Air
Recherche  

Zone privée

Authentification

INTERDICTION - PERE CENT 2019

ARRETE_MUNICIPAL_SKM_287_CAB19031509480.pdf

Les lycéens à la Maternelle de Sanguinet

Lundi, dans le cadre d'un projet pédagogique, des élèves de seconde au lycée Grand-Air d'Arcachon sont venus à la rencontre des écoliers de trois classes de grande section de l'école maternelle, pour présenter leurs découvertes sur la dune du Pilat, montagne de sable la plus haute d'Europe.

Pour ce faire, les lycéens avaient amené du matériel scientifique. Au terme d'un programme en atelier (français et sciences), ils avaient préparé des fiches pédagogiques et travaillé le vocabulaire afin de se mettre à portée des enfants.

Par petits groupes, ils ont pris en charge les petits sanguinétois, approchés de façon ludique sur l'étude de la dune, grâce aux connaissances de leurs aînés. Puis, ils ont pu observer le pollen des pins recueilli dans la cour de l'école et des grains de sable à l'aide d'un microscope. " Notre intérêt est de sensibiliser les jeunes au patrimoine local et de faire un travail d'oral. C'est très important pour nous ", confiait Magali Holmière-Lamaison, professeure au lycée Grand-Air. De son côté, la maternelle a préparé la représentation dès le jeudi. " On a demandé à chacun ce qu'il pensait de la dune en se posant les bonnes questions, a précisé Agnès Raboteau, enseignante à l'école maternelle. À partir d'un livre, d'une histoire, mais également de posters et documentaires, les enfants ont appris comment elle était fabriquée. "

Une belle initiative

Une fois cette découverte bien assimilée - certains ne connaissant pas son existence - les maîtresses ont proposé aux enfants de faire des dessins pour remémorer, à leur façon, les acquis sur la formation de ce monument naturel exceptionnel.

Lors de cette matinée studieuse avec les lycéens, la dune du Pilat et son panorama unique sur le bassin d'Arcachon a livré des secrets, désormais ancrés dans la mémoire des petits écoliers, à l'écoute de leurs enseignants du jour pour un cours unique enrichissant, à l'origine d'une bien belle initiative.

Francis Nin

M. Jean-Louis DEBRE avec une classe de 1ère au lycée Grand Air

 

Sud Ouest
Bassin d'Arcachon

samedi 4 mai 2019  Bassin d'Arcachon

Bassin d'Arcachon

ARCACHON Jean-Louis intervenait hier devant une classe de première au lycée Grand Air

" Vous devez être ceux qui poursuivent les combats "

Il est durant deux jours l'un des invités de la Plage aux écrivains

Invité récurent de la Plage aux écrivains qui débute aujourd'hui (1), Jean-Louis Debré intervenait hier matin devant une classe de première économie et sociale au lycée Grand Air d'Arcachon. Âgé de 75 ans, il a été successivement ministre de l'Intérieur, président de l'Assemblée nationale puis du Conseil constitutionnel.

" Pour comprendre ce qui se passe aujourd'hui, il faut savoir ce qui s'est passé hier ", a-t-il dit en préambule aux élèves encadrés par leur professeur, Morgan Boutet. " Vous devez être ceux qui poursuivent ces combats pour la liberté. "

Ne pas perdre ses racines

Et l'ancien homme politique de se dire " inquiet " pour ses jeunes interlocuteurs. " L'immédiateté et l'éphémère remplacent la réflexion ", a-t-il déploré en évoquant les réseaux sociaux. " Le combat politique et historique, la raison de l'homme doit s'inscrire dans une trajectoire [...] La responsabilité est en train de disparaître derrière l'anonymat. Il faut faire attention à ce que la modernité ne vous fasse pas perdre vos racines ", a-t-il également dit évoquant cette fois-ci l'usage appauvri de la langue française dans les tweets.

Jean-Louis Debréa tempéré son discours en assurant les lycéens qu'il ne s'agissait pas " d'exclure le monde moderne mais de le regarder de manière raisonnable. "

La médiatisation politique

Laissant la parole aux élèves, il a invité chaque preneur de parole à le rejoindre sur l'estrade. " La médiatisation nuit-elle à la vie politique ? " fut l'entrée en matière. Question à laquelle Jean-Louis Debré a répondu en déplorant l'immédiateté et la mise en scène. Appelé à décrire une " journée type de ministre ", il a parlé de " l'angoisse prenante et fascinante du drame " vécue par tout ministre de l'Intérieur. " On ne vous remonte que ce qui ne va pas. J'ai retrouvé, en étant ministre de l'Intérieur, mon ancien métier de juge d'instruction chargé du grand banditisme et du terrorisme. "

" Trouvez-vous normal de voir Christophe Castaner en boîte de nuit le soir même d'une journée de contestation ? ", a ensuite demandé un lycéen. " Je n'ai pas envie de répondre à ta question " a répondu Jean-Louis Debré, qui, évidemment, y a répondu.

" La vie est un choix "

" Depuis dix ans, je suis sorti de la politique... La seule chose que je dirai c'est que cela m'a choqué. Chacun a droit à une vie privée quelles que soient ses fonctions. " Et d'estimer toutefois que certaines fonctions en appellent à des limites bien plus franches.

" Pourquoi avez-vous choisi la politique ? " lui fut-il également demandé. " Ne vous réfugiez jamais dans l'abstention, la vie est un choix. J'ai voulu aller au-delà du vote et m'engager. Je ne peux pas m'ennuyer dans la vie et après quinze ans de magistrature, j'avais envie de sortir de la vision pessimiste de l'homme qui était devenue la mienne. "

Questionné sur " la faible parité en politique ", Jean-Louis Debré a rappelé à son auditoire qu'au début de la Ve République, " moins de cinq femmes siégeaient à l'Assemblée nationale alors qu'aujourd'hui, la moitié des députés sont des femmes [...] Je regrette que pour y arriver nous ayons dû voter des lois coercitives mais je pense qu'aujourd'hui, le problème concerne la sphère privée et économique en terme de rémunération et de pouvoirs. "

Sabine Menet

(1) La Plage aux écrivains a lieu aujourd'hui, et demain, dimanche, devant le Palais des Congrès.

  • Jean-Louis Debré
    Magistrat Vice-président du groupe Rassemblement pour la République (RPR) à l'Assemblée nationale (1990-1995) Secrétaire général adjoint et porte-parole (1993-1994), puis premier secrétaire général adjoint et porte ...

© 2019 Sud Ouest. Tous droits réservés.Le présent document est protégé par les lois et conventions internationales sur le droit d'auteur et son utilisation est régie par ces lois et conventions.

Eductour au Lycée Grand Air

Scan_20190503_130713.pdf

Les lycéens du Lycée Grand Air à l'école de Marcheprime

 

 

Accueil des élèves russes au lycée Grand Air

Reportage TVBA

www.tvba.fr/vie-locale/arcachon-lyceens-grand-air-accueil-lyceens-russes-2018/

CEREMONIE DE REMISE DES DIPLOMES DU BACCALAUREAT 2018

 

 

Sortie pédagogique Source des Abatilles

Sortie pédagogique du 29 novembre 2018 avec les élèves de TRH et 7 élèves de TSTMG (spé RHC)

Ciné sans frontières - en route pour La Réunion

Sud Ouest
Bassin d'Arcachon

mercredi 10 octobre 2018

La Teste-de-Buch

Cinéma : en route pour La Réunion

CINÉ SANS FRONTIÈRES VENDREDI, MARTINE LAVAUD, PRÉSIDENTE DE CINÉ SANS FRONTIÈRES ET AMÉLIE DUPIN, MEMBRE DU JURY JEUNES DU FESTIVAL 2018, S'ENVOLENT VERS SAINT-PIERRE DE LA RÉUNION. EN EFFET, MARTINE LAVAUD Y SERA MEMBRE DU JURY COMPOSÉ DE PROFESSIONNELS ET SPÉCIALISTES DU CINÉMA. QUANT À AMÉLIE, LYCÉENNE EN TERMINALE L DU LYCÉE GRAND AIR, ELLE PARTICIPERA AU JURY JEUNES DU FESTIVAL ÉCRAN JEUNES. TOUTES DEUX ONT ÉTÉ INVITÉES PAR CE FESTIVAL AUJOURD'HUI CÉLÈBRE À SAINT-PIERRE DE LA RÉUNION DANS LE CADRE D'UN ÉCHANGE ENTRE DEUX FESTIVALS QUI METTENT LES JEUNES À L'HONNEUR. POUR RAPPEL, L'AN DERNIER, C'EST UNE ÉLÈVE DE LA RÉUNION QUI AVAIT ÉTÉ ACCUEILLIE AFIN QU'ELLE SOIT MEMBRE DU JURY JEUNE DU FESTIVAL CINÉ SANS FRONTIÈRES.

Partenariat avec les Planeurs du Bassin d'Arcachon

ACTUALITES - ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU LYCÉE GRAND AIR - SEPTEMBRE 2017

 A la rentrée de septembre 2017, ouverture au lycée Grand Air du BTS SIO - Services Informatiques aux Organisations

LYCEENS ECRIVAINS

Agathe MAHEU EN TS3 Lauréate (publication en 100 exemplaires de sa nouvelle "Néon bleu")

Anais BOURDIN en TS3, 3ème ex aequo

Laurine CLAMA en TL a obtenu un prix d'encouragement.

Sud Ouest
Bassin d'Arcachon

jeudi 14 juin 2018 -

Gujan-Mestras

Les lycéens écrivains récompensés

" On n'est jamais seul quand on lit, et on agrandit la vie quand on écrit ", comme l'a dit Marie-Hélène des Esgaulx, maire et présidente de la Cobas lors de la remise des prix des lycéens écrivains, en citant l'un de ses plus proches collaborateurs. La cérémonie s'est déroulée samedi soir à la Maison des arts.

C'est ce que fait Agathe Maheu, lauréate du concours, dans sa nouvelle " Néon bleu ". Elle transporte ses futurs lecteurs dans une période qui s'étale entre 2018 et 3018. Sa manière à elle de traiter le sujet imposé par l'association A4PM (Aide à l'autoédition d'auteurs de la Petite mer et d'ailleurs).

Une nouvelle qu'a résumée Patrice Vergès, écrivain gujanais, parrain de ce troisième concours littéraire des <mark>lycéens</mark>. Il a félicité la jeune auteure et les participants à cet exercice d'écriture où chacun devait coucher entre 50 000 et 60 000 signes sur sa feuille blanche. C'était la seconde exigence de cet exercice d'écriture, pour séduire le jury présidé par Corinne Nadaux-Cazade. Au final, ils ont été douze à voir leur manuscrit soumis à l'appréciation des censeurs. Le podium de ce palmarès a été complété par Clément Kurek, deuxième, Anaïs Bourdin et Anthony Ronzani, troisième ex æquo. Tous quatre se sont vu remettre leurs nouvelles, éditées à 100 exemplaires pour la lauréate, 50 pour le second et 25 pour les troisièmes. De quoi inciter ces jeunes à poursuivre et à exprimer leur talent. Deux prix d'encouragement ont été décernés à Laurine Clama et Marius Lalande, avant que l'ensemble des participants reçoive un cadeau de la main des personnalités invitées pour cette remise de récompenses.

Le talent des jeunes <mark>écrivains</mark>

Yvon Techeney, président d'A4PM a dit sa fierté de pouvoir donner la parole à tous ces jeunes <mark>lycéens</mark> et leur permettre d'écrire un livre. " Je vous remercie d'avoir participé, sans vous, notre concours ne pourrait exister. Je vous encourage à inciter vos amis à marcher sur vos traces ". Le président a également salué l'action de Corinne Nadaux-Cazade et Josette Sanz qui ont piloté ce concours.

Marie-Hélène des Esgaulx a salué l'action d'A4PM. " Le succès que vous remportez auprès de nos jeunes va croissant. Chaque année, nous avons plus de candidats. Je remercie aussi les membres du corps enseignant qui vous accompagnent dans cette démarche pédagogique fort intéressante ".

La présidente du jury Corinne Nadaux-Cazade a évoqué la difficulté de choisir parmi des oeuvres très originales où la syntaxe est parfaitement maîtrisée.

Jacky Donzeaud

FINALE ACADEMIQUE "CREONS ENSEMBLE" 2018 - Résultats

Ceremonie_creons_ensemble_Resultats_2018_953955.pdf

Atelier théâtre

Sud Ouest
Bassin d'Arcachon

vendredi 8 juin 2018 

Les mots de Camus en scène

GRAND AIR

Pendant la pause du midi, lundi, à la Maison des jeunes, des élèves de l'atelier théâtre du lycée Grand-Air ont donné, devant trois classes du lycée et une douzaine d'enseignants, une représentation de " Caligula ", d'après la pièce d'Albert Camus. S'attaquer à " Caligula " quand on est lycéen, relève soit de l'inconscience soit d'un courage déterminé. Il a fallu les deux pour que cinq élèves de seconde, trois de première et trois de terminale, membres de l'atelier théâtre du lycée Grand-Air, montent ce projet sous la houlette d'Anne Rubio, une enseignante qui a le théâtre " dans la peau " : cours et diplôme du cours Florent, stages avec Ariane Mouchkine, Laurent Pelly, festivals et prestations diverses dans des théâtres.. Le projet initial était de présenter la pièce au Festival des lycéens, qui s'est tenu à Cenon au Rocher de Palmer le 17 mai. Le format imposé étant de vingt minutes, il a d'abord fallu retravailler le texte pour, sans le dénaturer, lui donner la longueur voulue. Un travail collectif très pédagogique, réalisé par le groupe et l'enseignante.

Le choix des élèves s'est aussi porté sur la mise en scène. Ils ont choisi de situer l'action dans un cabaret. Le but était de détourner l'aspect classique d'une pièce au contenu très philosophique, pour une représentation repensée pour des adolescents, sur des sujets parfois en référence à l'actualité : mythe du premier amour, quête de l'absolu, absence de limite, jeu de la mort...

Les élèves se sont approprié la scène et ont très bien servi le texte. Un bon début pour certains d'entre eux, qui veulent devenir comédiens.

C. V.

</section> <aside> </aside>

Cérémonie de remise des prix des concours Arelabor 2018

Cérémonie de remise des prix des concours Arelabor 2018 (Association Régionale des Enseignants de Langues Anciennes de l'Académie de Bordeaux), qui a eu lieu mercredi 30 mai dans les salons de l'hôtel de Poissac à Bordeaux.

Le concours récompense chaque année les meilleurs latinistes et hellénistes des collèges et lycées de l'académie de Bordeaux.

Sophie Gaida (élève de Term S au lycée Grand Air) a reçu son deuxième prix de Latin  (ex aequo) des mains de monsieur le Recteur d'Académie, Olivier  Dugrip, en présence de monsieur l'Inspecteur d'Académie, Olivier Massé. Le sujet portait cette année sur l'oeuvre au programme de Terminale du baccalauréat: Le Satiricon de Pétrone.


Le palmarès complet est disponible sur le site de l'association: arelabor.com

A Grand Air on fait de la recherche !

A GRAND AIR ON FAIT DE LA RECHERCHE !


3 classes de seconde du lycée Grand Air participent en AP SCIENCES depuis septembre 2017 à un projet de recherche collaborative avec un chercheur de l'INRA et conduisent des expérimentations dans le parc forestier du lycée.Les disciplines qui y collaborent sont les  SVT, les Arts Plastiques et l'Histoire Géographie.

Voici quelques exemples de support de communication élaborés par les élèves en amont de la phase expérimentale (article,  blog <wbr></wbr>et  site crées par les élèves de seconde 8).


Nous sommes actuellement en pleine opération de collecte de résultats expérimentaux dans le parc forestier du lycée : relevés photos et identification des traces laissées par les prédateurs des insectes herbivores sur les leurres que les élèves ont réalisés.


Nous aurons l'honneur de recevoir au lycée notre chercheur, Bastien Castagneyrol, le jeudi 7 juin entre 10 et 12h. Ce sera l'occasion pour les élèves de le questionner sur sa formation et son travail. Il sera accompagné d'une équipe de communication de l'INRA afin de filmer les élèves en pleine expérimentation dans le parc forestier.

VISITE LASER MEGAJOULE LE BARP - 27 MARS 2018

Olympiades de la chimie,niveau académique

Une très belle prestation d'Abel Bichot (TS1) aux olympiades de la chimie d'Aquitaine. Après un écrit remarquable, alors que le sujet est de très haut niveau, Abel s'est fait, hélas, rattraper par quelques filles extrêmement tenaces et efficaces lors de l'épreuve de manipulation.

Pour rappel : les olympiades de la chimie sont un ensemble complet de trois épreuves de haut vol : un écrit, une manipulation et une prestation orale en collaboration (équivalente à un TPE, mais le sujet inconnu est préparé en 40 minutes avec trois concurrents tout en valorisant le groupe et non son individualité).

Merci Abel de respecter ce constat : tout élève de Grand Air, participant aux Olympiades de la Chimie, passe toujours le cap de l'écrit...alors que pour beaucoup d'autres, ce n'est qu'un rêve.

Enfin quelque soit le score de l'élèves, du moment qu'il a été sélectionné après l'écrit, une mention sur la "fiche Avenir" donne un plus appréciable.

Nous avons aussi constaté une présence remarquable de filles dans cette sélection des 9 meilleurs écrits de l'académie. Le podium est, quand à lui, monopolisé par des filles ! Voilà un bel exemple montrant que les olympiades de la chimie permettent aux filles d'oser les sciences et surtout d'y réussir !!!

La suite de l'article...

 

 

Ambassadeurs de la lutte contre le harcèlement à l'école

Remise de diplômes

Bilan de la masterclasse COSMAX associée aux "figures de l'ombre"

Une journée marathon pour les élèves de terminale scientifique où il s'agissait d'étudier un phénomène cosmique de  grande ampleur. Des élèves de 1ereS ont pu participer à la visioconférence avec un membre de la NASA. Le bilan est ici.

A la découverte de Jules Caron

Finale du concours "créons ensemble"